Windows Holographic : la maison commune de Microsoft pour toutes les réalités

Mickaël Bazoge |

Le bouillonnement actuel autour des réalités virtuelle et augmentée est un casse-tête non seulement pour les concepteurs d’applications mais aussi pour les consommateurs. Ces deux catégories se posent en effet la même question : sur quelle plateforme miser ? Il s’agit en effet d’éviter de parier sur le mauvais cheval. Il est bien difficile actuellement de dire quelle solution sortira du lot : Daydream (Google) ? Vive ? Oculus Rift ? Ou celle que préparerait Apple dans le plus grand secret ? Qui peut savoir.

Microsoft a décidé de ne pas choisir. Ou plutôt de faire en sorte que les autres plateformes puissent communiquer avec HoloLens, sa propre technologie de réalité augmentée. À l’occasion du Computex de Taïwan, l’éditeur de Redmond a en effet jeté les bases de Windows Holographic, un système aux contours encore assez flous, mais dont l’idée de base est de permettre aux utilisateurs de casques concurrents d’interagir avec le possesseur d’un HoloLens.

La vidéo ci-dessus illustre le concept mieux qu’avec des mots : on y voit des designers « dessiner » l’intérieur d’une boutique de chaussures avec l’aide de leurs casques HoloLens et Vive. L’objectif de Windows Holographic est de faciliter la collaboration entre plusieurs personnes, même si tout le monde ne joue pas avec les mêmes objets.

Windows Holographic est déjà intégré dans Windows 10 (c’est ce qui permet à HoloLens de fonctionner). Cette plateforme doit permettre aux constructeurs et développeurs de bâtir des solutions matérielles et logicielles qui reposent sur un tronc commun. Microsoft planche d’ores et déjà sur le sujet avec plusieurs partenaires (Intel, AMD, Qualcomm, HTC, Acer…) afin que tout le monde utilise les mêmes outils. Redmond espère ouvrir l’écosystème Holographic aussi largement que possible.

Lire les commentaires →

Alexa va donner de la voix dans le Pebble Core

Stéphane Moussie |

Toujours au stade de projet sur Kickstarter (l'objectif est d'ores et déjà largement dépassé), le Pebble Core va bénéficier d'un assistant vocal, en la personne d'Alexa. La technologie d'Amazon, disponible uniquement en anglais à l'heure actuelle, sera directement intégrée au petit boîtier largement configurable.

En branchant des écouteurs avec micro, Alexa offrira les mêmes services que sur les appareils Echo :

  • écoute de musique depuis Amazon Prime, iHeartRadio et d'autres services ;
  • lecture des dernières actualités ;
  • commande des pizzas ;
  • informations trafics et météo ;
  • contrôle des objets connectés domestiques, etc.

L'intégration d'Alexa sur le Pebble Core est intéressante à plusieurs égards. Alors qu'il faut dépenser 89,99 $ minimum pour un appareil Echo (l'Echo Dot), le Pebble Core coûte seulement 69 $. De plus, il est doté d'une connexion 3G, ce qui signifie qu'on pourra utiliser Alexa en mobilité.

Pebble envisage d'intégrer Alexa dans ses autres produits, mais pour que cela soit réalisable, il faut que l'API d'Amazon soit plus souple sur les composants audio requis.

Si tout se passe bien, le Pebble Core sera livré à partir de janvier 2017.

Lire les commentaires →

Gear IconX : des écouteurs sans fil qui mesurent l'activité chez Samsung

Mickaël Bazoge |

La hotte de Samsung est bien pleine ce soir. Après le bracelet sportif Gear Fit 2, le constructeur a sorti de son chapeau des écouteurs sans fil, les Gear IconX, qui se vivent autant comme des écouteurs donc, que comme un traqueur d’activité ou un baladeur avec les 4 Go de stockage disponibles. Les contrôles tactiles se situent sur l’écouteur de gauche. Il suffit de tapoter ou de glisser le doigt pour lancer un morceau ou passer au titre suivant.

Cliquer pour agrandir

Les Gear IconX font aussi office de traqueur d’activité assez complet : ils calculent la distance parcourue, les calories brûlées, et ils mesurent aussi la fréquence cardiaque. Pour s’y retrouver dans ces fonctions, les écouteurs intègrent un copilote vocal qui guide l’utilisateur.

Ces écouteurs intègrent aussi le Bluetooth et peuvent donc se connecter à la bibliothèque musicale d’un smartphone. Chaque écouteur embarque une batterie de 47 mAh, que l’on rechargera dans l’étui conçu à cet effet (on ignore l’autonomie). Les Gear IconX seront disponibles au troisième trimestre, mais là aussi Samsung ne donne pas de prix.

Lire les commentaires →

Avec le Gear Fit 2, Samsung se relance dans la course aux bracelets sportifs

Mickaël Bazoge |

Après de nombreuses fuites qui ont tué tout le suspens insupportable autour de ces nouveautés, Samsung a levé le voile sur son nouveau bracelet sportif, le Gear Fit 2, et des écouteurs sans fil IconX sur lesquels nous revenons dans cette actu. Le premier produit est le successeur tardif du Gear Fit première génération sorti en 2014, que nous avions moyennement apprécié à l'époque (notre test). Ce nouveau cru parviendra-t-il à faire mieux ?

Difficile à dire pour le moment, mais ce Gear Fit 2 intègre un GPS qui le rendra plus indépendant de son smartphone compagnon. On y trouve aussi un écran tactile AMOLED de 1,5 pouce (216 x 432) qui présente à la verticale les mesures en tout genre relevées par le bracelet (nombre de pas, calories brûlées, et même l’heure). Parmi les capteurs de ce nouveau modèle, le sportif appréciera la présence d’un cardiofréquencemètre.

Sous la carapace résistante à l’eau du Gear Fit 2, bat un cœur composé d’un processeur dual-core cadencé à 1 GHz, 512 Mo de RAM, 4 Go de stockage, une batterie de 200 mAh, le tout fonctionnant sous Tizen. Comme l’Apple Watch, le bracelet peut être utilisé comme baladeur audio avec un casque Bluetooth. Le prix de l’appareil n’a pas été précisé, mais il sera disponible en juin.

Lire les commentaires →

Xiaomi : un Mi Band 2 qui a du cœur pour une vingtaine d'euros

Mickaël Bazoge |

Après les Mi Band et Mi Band Pulse qui ont propulsé Xiaomi dans le top 3 des constructeurs de traqueurs d’activité, le spécialiste chinois des petits prix a levé aujourd’hui le voile sur le Mi Band 2. Ce bracelet reprend les fonctions de ses prédécesseurs (il compte les pas, mesure la distance parcourue, les calories brûlées et la qualité du sommeil), mais on y trouve en plus un écran et un cardiofréquencemètre.

De fait, les mesures seront plus précises et l’écran OLED monochrome renseignera le porteur rapidement sur le nombre de pas, le pouls et toutes les informations indispensables à une vie en santé. Le Mi Band 2 saura aussi vibrer quand il estime que le temps est venu pour vous de bouger un peu.

Cliquer pour agrandir

Si l’on possède un smartphone de la marque, porter le bracelet permet de déverrouiller le mobile, sans avoir à saisir le code de déverrouillage ; si le lien Bluetooth entre le smartphone et le bracelet est brisé (si vous vous éloignez du téléphone, par exemple), le code de verrouillage s’activera automatiquement.

Cliquer pour agrandir

L’autonomie annoncée est de 20 jours. Le Mi Band 2 sera disponible avec des bracelets en silicone de plusieurs couleurs (dont le design et le fermoir ne sont pas sans rappeler les bracelets en fluoroélastomère de l’Apple Watch). Si le traqueur est vendu un peu plus cher que ses prédécesseurs, ce produit reste très bon marché à 129 yuans, soit une vingtaine d’euros.

Lire les commentaires →

Les bracelets Coach pour Apple Watch approchent

Florian Innocente |

Les bracelets pour Apple Watch du maroquinier new-yorkais Coach vont peut-être arriver plus tôt qu’on ne le pensait. Après les premières indiscrétions du début mai, un contact de 9to5mac a transmis quelques URL qui pointent vers des pages de ces produits sur le site de la marque (1 & 2).

Cliquer pour agrandir

Les autres pages n’ont pas toutes leurs images, mais les descriptions de ces accessoires en cuir, certains dans différentes couleurs et d’autres montés avec de petites fioritures en métal, sont complètes. Les amateurs peuvent dès lors espérer une commercialisation prochaine, et non pas vers l’automne comme on le pensait précédemment.

Coach est présent en France dans plusieurs grands magasins de villes importantes (Paris, Lyon, Lille, Marseille, Strasbourg et Nice) mais si un partenariat a été noué avec Apple sur le modèle d'Hermès, on devrait trouver ces bracelets sur l'Apple Store.

Lire les commentaires →

Non, Jawbone ne veut pas arrêter les traqueurs

Nicolas Furno |

Avant l’arrivée des montres connectées, les traqueurs d’activité de Jawbone étaient parmi les plus innovants et les plus populaires de la catégorie. Mais la marque a souffert de la concurrence des montres et on en entend beaucoup moins parler. À tel point qu’une rumeur en fin de semaine dernière annonçait le retrait de l’entreprise de ce marché, mais Jawbone a fini par réagir pour annoncer que ce n’était pas le cas.

Le UP, premier traqueur d’activité de Jawbone.
Le UP, premier traqueur d’activité de Jawbone.

Le constructeur a fourni un communiqué à Engadget et d’autres sites pour contredire fermement la rumeur. Jawbone réaffirme ainsi son engagement pour innover et proposer d’excellents produits dans la catégorie des wearables (informatique vestimentaire) et promet d’ailleurs des nouveautés prochainement.

En revanche, pas un mot sur les enceintes Bluetooth, un autre segment qui avait permis à Jawbone de se faire connaitre. La rumeur concernant aussi cette catégorie, il semble acquis que l’on ne verra pas de nouvelles Jambox de sitôt. Fortune croit d’ailleurs savoir que l’entreprise essaie de revendre cette branche pour se focaliser sur les accessoires à porter.

Lire les commentaires →

Pages