Q Motion, le traqueur d'activité de Fossil inspiré par Misfit

Stéphane Moussie |

L'acquisition de Misfit commence à porter ses fruits chez Fossil. La marque de mode a dévoilé un appareil vestimentaire qui ressemble beaucoup au Misfit Ray.

Sous ses atours originaux de bijou cylindrique, le Fossil Q Motion est un traqueur d'activité qui sait mesurer le sommeil et l'effort physique. Il dispose d'un vibreur et de LED pour avertir de la réception de notifications sur son smartphone. Il a également une fonction « Smart Tap » qui, en deux tapotements, lance une tâche prédéfinie sur le téléphone.

Le Fossil Q Motion a une autonomie de six mois et est résistant à l'eau jusqu'à 50 mètres. Il sortira cet été à 95 $.

Lire les commentaires →

Le Gear VR un peu plus social grâce à Oculus

Mickaël Bazoge |

Pourquoi Mark Zuckerberg se montre-t-il si enthousiaste sur la réalité virtuelle ? Pour le moment, l’aspect "social" de la VR n’a rien d’évident : ceux qui ont dans leur entourage un aficionado de cette technologie ont au contraire l’impression qu’elle isole du reste du monde. Oculus — propriété de Facebook — a commencé à s’ouvrir aux autres.

Social Trivia (avec quelques membres d’Oculus dont le CEO, Palmer Luckey et John Carmak) — Cliquer pour agrandir

Les propriétaires de Gear VR, le casque de Samsung développé en tandem avec Oculus, peuvent créer un profil et s’adonner à des jeux à plusieurs, ce qui n’est pas sale. Deux titres ont été développés. Social Trivia est un quizz dans lequel 5 joueurs au maximum peuvent s’affronter.

Herobound: Gladiators — Cliquer pour agrandir

Plus orienté action, Herobound: Gladiators permet à des équipes de 4 joueurs d’affronter toutes sortes de créatures dans des arènes. On pourra organiser la défense avec un système de chat audio. Il est aussi possible de créer des salons virtuels qui hébergeront une poignée d’amis pour regarder ensemble les vidéos de Twitch et Vimeo.

Par ailleurs, il sera possible ces prochaines semaines d’apprécier et de partager ses vidéos Facebook 360 depuis un Gear VR.

Lire les commentaires →

Creative Control : un film crédible sur les plaisirs et les dangers de la réalité augmentée

Mickaël Bazoge |

Les technologies de réalité augmentée et de réalité virtuelle n’ont pas encore eu le film qu’elles méritaient. Hollywood échoue de manière régulière à illustrer intelligemment l’évolution des technologies : pour quelques notables exceptions, combien de Cobaye, Transcendence ou Johnny Mnemonic ? Creative Control propose une représentation réaliste des dangers qui nous guettent si on se laisse envahir par la réalité augmentée… plus belle et plus sexy que la réalité tout court.

David, directeur créatif, se prend au jeu des lunettes AR Augmenta dont il doit assurer la promotion. Rapidement, sa vie virtuelle devient bien plus excitante que sa vraie vie. Le film sera visible le 11 mars dans une poignée de cinémas aux États-Unis, ainsi que sur Amazon Prime Video.

Lire les commentaires →

Swatch n'a pas l'intention de se frotter à Apple pour les montres connectées

Florian Innocente |

Le groupe Swatch veut porter ses efforts dans les montres connectées sur ses produits grand public, avant de faire quoi que ce soit avec ses autres marques plus haut de gamme. Nick Hayek, repris par le Wall Street Journal, s’exprimait à l’occasion d’une conférence de presse. Il expliquait que sa gamme Bellamy avait été « très bien reçue » par ses premiers clients en Chine.

Nick Hayek en 2015

Parler de montre connectée à son égard est cependant un peu exagéré si l’on compare aux modèles Android Wear et aux Apple Watch. Elle ne propose qu’une fraction des services qu’offrent les autres, elle contient une puce NFC pour effectuer des paiements sans contact et c’est tout. Après la Chine, Swatch va la vendre aux États-Unis, au Brésil et en Suisse. La Bellamy est abordable — autour de 80 à 100 € — et tout à fait dans l’esprit Swatch quant à son design.

Swatch Bellamy

Avec ses autres marques, Tissot, Longines et Omega, le groupe Swatch peut se positionner dans les paliers tarifaires des différentes Apple Watch, mais Nick Hayek assure ne pas en avoir l’intention : « [nous] ne sommes pas en concurrence avec Apple. Ils sont dans l’électronique grand public et ce n’est pas là que nous voulons aller. Nous sommes aussi en concurrence avec la bijouterie, ce sont deux mondes différents ». Il y a donc d’un côté Apple avec ses canaux de distribution propres, dont les grandes enseignes de l’électronique, et de l’autre l’univers du groupe Swatch, plus sélectif.

Hayek n’a pas donné de précisions sur la manière dont il entendait faire évoluer sa gamme de montres Swatch, au delà des Bellamy. En mai dernier, il avait parlé de lancer une batterie longue durée pour les montres connectées, capable de tenir au moins six mois. On en saura plus, et en particulier sur ce qu’il compte faire chez Tisssot, puisque des nouveautés sont attendues lors de Baselworld (le salon mondial de l’horlogerie) qui ouvre dans une semaine.

En 2015, le groupe Swatch a vu ses ventes baisser de 3 % et ses bénéfices chuter de 21 %. Hayek n’entend pas pour autant licencier comme cela s’est produit par exemple dans le groupe de luxe Richemont avec 350 emplois supprimés, mais faire le gros dos en attendant des jours meilleurs. « Nous n’embauchons pas de gens pour le court terme et nous en mettons d’autres en chômage technique lorsque la période est difficile. Nous faisons le maximum pour garder tout ce qui fait la valeur de la société ». 100 nouvelles boutiques vont néanmoins ouvrir cette année, comme en 2015, et les ventes devraient s’améliorer de 5 à 10 %, assure le dirigeant.

Lire les commentaires →

IonVR : un casque VR miracle pour l'iPhone

Mickaël Bazoge |

En attendant qu’Apple dévoile sa propre solution de réalité virtuelle (il paraît que des centaines de personnes y travaillent), les propriétaires d’iPhone peuvent déjà y goûter en utilisant un des casques disponibles sur le marché — à commencer par les Cardboard qui ne coûtent rien ou presque. Mais en l’absence de véritable prise en charge de la technologie par Apple (par le biais d’un kit de développement, par exemple), les applications VR ne seront pas parfaitement optimisées pour la plateforme.

Cliquer pour agrandir

IonVR promet en tout cas avec son système optique MotionSync une réduction de la latence, l’ennemi mortel de la réalité virtuelle : c’est en effet la différence entre le mouvement de la tête et les images qui s’affichent à l’écran qui cause le fameux « mal de mer » ressenti par beaucoup d’utilisateurs. Le casque en développement chez ce constructeur intègre également des composants censés prendre en charge une partie de la puissance de calcul nécessaire au rendu des séquences. La batterie de l’iPhone souffrira moins.

Ce casque miraculeux, compatible iOS et Android pour les smartphones de 4,6 à 6 pouces, n’est pas encore disponible, mais il est possible de le précommander au prix de 229 $, avec une date de livraison annoncée pour le 1er trimestre. Il va falloir faire vite, on est bientôt fin mars… Un autre casque est en préparation, qui sera vendu entre 100 et 200 $ avec un lancement prévu pour cet automne.

Lire les commentaires →

Deezer 6 se contrôlera depuis l’Apple Watch

Nicolas Furno |

Deezer Music [5.12.0 – Français – Gratuit (achats in-app) – iPhone/iPad – 61,0 Mo – Deezer] prépare une sixième version de son application mobile et cette mise à jour apportera un module pour l’Apple Watch. Cette déclinaison watchOS est actuellement en phase de bêta test, mais nous avons reçu quelques captures d’écran de l’interface à son état actuel.

Deezer 6 sur l’Apple Watch
Deezer 6 sur l’Apple Watch

Comme on s’en doute, l’objectif est de contrôler la musique écoutée via le service de streaming. Sur l’Apple Watch, Deezer servira à contrôler la lecture en cours, mais aussi à naviguer dans le catalogue du service. On retrouvera, par exemple, les morceaux et albums les plus populaires, mais aussi les sélections concoctées pour vous, en fonction de vos goûts.

Rien de très original donc, mais ce sera un ajout bienvenu pour les utilisateurs d’Apple Watch. Deezer sera l’un des premiers de la catégorie à offrir une application Apple Watch, on le regrettait d’ailleurs dans notre appel à témoins sur le sujet. Spotify n’a rien fait à ce jour et quand nous leur avions posé la question, ils nous avaient donné cette réponse :

Nous testons en permanence de nouvelles choses. Notre but ultime est de nous rendre disponible sur le plus grand nombre possible de plateformes matérielles mais nous n’avons pas d’actualités sur l’Apple Watch.

Apple Music est mieux loti évidemment, mais même pour son propre service, Apple ne propose qu’une prise en charge limitée. Impossible, par exemple, d’accéder à ses listes de lecture depuis l’Apple Watch…

Lire les commentaires →

Témoignages : vos apps préférées sur l'Apple Watch

Florian Innocente |

Quelles sont les apps que les propriétaires d’Apple Watch utilisent le plus sur leur montre ? C’était la question de notre dernier appel à témoins qui a vu une vingtaines d’utilisateurs lister leurs préférées, parmi celles d’Apple mais aussi et surtout chez les éditeurs tiers.

Depuis le lancement de l’Apple Watch, pas mal de développeurs iPhone ont joué le jeu et créé un compagnon pour la montre. Cependant, malgré l’arrivée entre temps d’un watchOS 2 supposé donner un coup d’accélérateur aux apps optimisées pour cette mise à jour, la lenteur d’exécution continue de faire l’objet de critiques et de déceptions.

Sans parler aussi de quelques gros éditeurs, dans tous les domaines, qui boudent toujours cette plateforme, complètement ou partiellement (Facebook et sa filiale WhatsApp n’y sont pas mais Messenger et Instagram oui) : Deezer, Spotify, Nest, Netatmo, SnapChat, Google (à l’exception de Maps), etc.

Pour autant, comme on va le voir, on peut apprécier cette facette de son Apple Watch, avec ces petites apps qui viennent en appui de l’iPhone et permettent même de le laisser plus souvent dans la poche. Parfois la limite entre app et service système est fine chez nos lecteurs, Siri n’est pas une app en tant que tel — avec son icône parmi d’autres — mais il est plusieurs fois loué pour les services qu’il rend.

Ca rame !

jean_claude_duss fait partie de ceux qui jugent que la montre est trop lente dans l’exécution des apps : À mon avis c’est un ratage à 100 %. Il faudrait qu’elle soit au minimum 10x plus rapide pour que ça ait un intérêt. Là, dans 90% des cas, c’est plus rapide de sortir son iPhone.

Un constat que partage nicob789 qui dit utiliser principalement sa montre pour les notifications et la lecture des SMS reçus : « Pour le reste, j’ai plus vite fait de sortir mon téléphone pour utiliser les applications, que d’attendre que les apps de la montre répondent. Le chargement est beaucoup trop long ». Même son de cloche chez celtik44 qui fait un usage très sommaire apparemment de sa montre « J’utilise surtout l’heure, le manque de rapidité pour ouvrir une application est un gros défaut de Apple Watch ».

Chez les autres lecteurs, cette appréciation de la vitesse d’exécution des apps n’a pas fait particulièrement débat. Moumou92 suggère que cela dépend du contexte, lorsque l’app a besoin de récupérer des contenus sur le réseau au travers de l’iPhone : « Quant aux lenteurs des applications, je pense que l’on mélange souvent avec des problèmes réseaux… Dans les zones de couverture réseaux, aucun souci de réactivité… ». Force est de constater toutefois que même en environnement Wi-Fi, ces lenteurs sont bien là.

Plusieurs utilisateurs ont de nombreuses apps installées, celles d’Apple ou de tierces parties. La montre s’est intégrée dans leur quotidien et le premier à en “pâtir” est d’une certaine manière l’iPhone. Ainsi que l’observe platasurfer qui s’en sert pour le sport, pour ses déplacements en ville, pour téléphoner et pour ses échanges de SMS: « Au bout d’un mois d’utilisation, j’ai probablement divisé par 2 la fréquence de manipulation du téléphone, ce dont je me félicite. ».

Les apps chez Moumou92, l'un de nos lecteurs

Communiquer

L’app des SMS a ses habitués mais aussi l’app/fonction de téléphone au poignet qui dépanne dans certains cas précis. « Avec mon boulot de kinésithérapeute j’ai les mains souvent pleines de crème. Il m’est impossible de décrocher au nombreux coups de fil professionnels de la journée. » explique jackpote « Décrocher et communiquer avec la Watch c’est la fonction principale pour moi !!! C’est devenu indispensable maintenant. »

Les SMS sur la montre

Platasurfer a délégué à la montre une bonne partie de ses échanges téléphoniques et SMS :

Je refuse aussi les appels plus rapidement lorsque je suis occupé et que je n’ai pas activé le mode « Ne pas déranger ». En revanche, j’ai désactivé mail : volume impossible à gérer sur la Watch… Mais quand je roule dans des rues calmes, je téléphone aussi (appels entrants et sortants) sur la route, en mains libres, qui le sont plus qu’avec le téléphone.

Siri

Si Siri était une app à part entière et non un service système, c’en serait une de très populaire, car nos témoins la considèrent comme telle. Sur la montre comme sur l’iPhone, l’assistant n’a pas d’icône, on l’active en appuyant sur la couronne digitale ou en l’interpellant par un “Dis Siri !”. Cette deuxième méthode marche même si l’on n’a pas un iPhone 6s et que son téléphone est débranché du secteur :

  • Hoppy : « Je lance la musique avec Siri et je commande mes ampoules Hue. Je l’utilise beaucoup quand je cuisine ou quand je vais faire une petite sieste. Je demande souvent à Siri le temps qu’il fait. J’utilise Siri pour tout, des rappels dans le futur ou par rapport à la géolocalisation. »
  • Gueven : « consulter la météo, lancer un réveil (après une sieste), lancer le minuteur en cuisine, piloter mon HomeKit. »
  • Ben3857 : « le minuteur pour la cuisine et le lavomatique, c’est super pratique avec Siri ».
  • Khloe : « Pour lancer un compte à rebours (faire cuire les pâtes) et faire les calculs mathématique un peu chiants. »
Lancement du minuteur depuis Siri en main libre
  • jackpote : « J’ai pris l’habitude de tout me faire rappeler par Siri. ‘ Siri, rappelle-moi à 18h de passer un coup de fil à madame… ’ ; ‘ Siri rappelle-moi quand j’arrive au travail de prendre ce papier… ’, etc, etc. Un toc sur le poignet et mon deuxième cerveau ne me fait rien oublier. Génial !!! »
  • belzebuteu : « Siri est très utile pour activer le minuteur (quand ça veut bien o_O) ou pour lancer des apps en voiture (Shazam par exemple). Mais aussi pour activer des rappels ou enregistrer les rdv dans Calendrier ».
  • mssinkro : « Un p’tit ‘Dis Siri, éteins la lumière’ quand on est blotti au fond de son lit, c’est beau la technologie. »
  • Epoque : « Siri, pour le minuteur, les rappels, passer un coup de fil rapide quand j’ai les mains prises, les SMS. » Il explique au passage que l’Apple Watch lui a redonné le gout de porter une montre, ce qu’il n’avait pas fait depuis 16 ou 17 ans, après que sa Casio Twincept Databank avait rendu l’âme.
Twincept Databank de Casio

Se déplacer

Portée au poignet, l’Apple Watch fait un bon assistant de conduite ou de déplacement en ville. À condition d’avoir son iPhone avec soi puisqu’il est le seul à disposer d’un GPS intégré. CityMapper (et dans une moindre mesure Transit) ont été mentionnés. Ces apps sur iPhone renseignent sur les lignes de transports en commun (dans les villes prises en charge) voire les vélos en libre service. Elles savent aussi vous avertir de l’arrivée d’un bus ou vous alerter lorsque votre station de descente est proche.

« L’Apple Watch est vraiment indispensable pour moi. Étant toujours à droite, à gauche, je me retrouve souvent à vivre dans des pays dont je ne parle même pas la langue, le GPS et CityMapper m’ont sauvé la vie plus d’une fois » explique Jules. « J’utilise aussi beaucoup Citymapper qui me permet d’être tenu au courant des horaires de bus, tram ou métro » renchérit mssinkro

Les frères ennemis SNCF et Captain Train ont bien fait de s’installer sur l’Apple Watch, quelques lecteurs montrent leurs billets électronique directement sur la montre plutôt que de sortir leur téléphone ou se renseignent sur le trajet à venir.

  • Ben3857 utilise l’app SNCF pour les billets « mais je vais probablement passer à Captain Train qui intègre les billets dans Wallet et dont l’appli est plus belle sur la Watch et l’iPhone »
  • Gueven : « l’application SNCF pour les annonces des retards et les numéros de quai ».

L’Apple Watch sait vous guider sur un itinéraire, en vibrant de différentes manières lorsqu’il faut prendre à gauche ou à droite. platasurfer se déplace en ville : 

Plans et Google Maps sont aussi des auxiliaires très utiles sur des parcours (villes) que je ne connais pas : je n’aime pas rouler en gyroroue avec le téléphone à la main devant les yeux. Même en mode piéton, c’est plus pratique et discret que de sortir le téléphone partout en public (parfois dans des endroits où il vaut mieux éviter).

Il en va en gyroroue comme en bicyclette, ces modes de transport se prêtent bien à un guidage par la montre, constate walterskinner : « Je me balade souvent en vélo. Et la fonction guidage de plan est juste merveilleuse. Impossible de tenir le guidon en même temps que mon iPhone 6 Plus. »

  • Moumou92 : « Le GPS qui vibre au poignet est un bonheur sur les longs trajets : impossible de rater une sortie d’autoroute parce qu’on discutait… La vibration permet de ne pas oublier de sortir… Un bonheur ! »

A l’inverse, jean_claude-dusse est plus partagé sur cette fonction :

Le GPS est marrant en vélo ou en skate, pas besoin d'avoir les indications tout le temps, on va toujours tout droit sauf quand ça vibre : petit coup d'oeil et on sait à peu près ou aller (ça peut aussi être la grosse merde sur un échangeur compliqué). Par contre, utiliser la carte dans la rue pour savoir où on va, on essaie le premier jour et on comprend TRÈS VITE que pour toutes les prochaines fois, on va utiliser son iPhone ! C'est trop trop lent et nul en maniabilité !

Sport

Sans surprise, certains utilisent aussi leur Apple Watch dans un cadre sportif. Parmi les apps les plus mentionnées il y a Runtastic qui enregistre le détail de vos courses et marches. « Vraiment très bien fait. Extrêmement pratique » écrit notre kiné, jackpote « Mais bouffe trop de batterie sur de longues sorties de running (au-delà de deux heures) ».

platasurfer décrit plus en détails la manière dont il utilise Runtastic, dont il regrette toutefois la mollesse « Il faut anticiper un peu les départs et les arrivées pour ne pas perdre trop de temps à couper le son ou à lancer puis enregistrer le parcours. » :

La montre me sert d’abord à piloter Runtastic, qui me sert de traceur pour mes parcours quotidiens en Solowheel (le modèle que j’ai acheté n’a pas le Bluetooth) : en mode ski, je trace ainsi mon kilométrage (nécessaire à l’estimation de la consommation électrique et l’autonomie de ma monoroue), et accessoirement, je connais ma vitesse. Runtastic déclenche aussi la musique (diffusée sur mon iPhone) que j'utilise pour avertir les piétons que j’approche par derrière, une fois que je suis à un ou deux mètres (ce qui évite d’avoir l’air trop insistant en demandant pardon pour avoir le passage : les gens se retournent et le laissent d’eux-mêmes, il y a juste à sourire et remercier). Runtastic alimente ainsi le suivi d’activité sur la Watch. Le seul problème est la lenteur de l’app : il faut anticiper un peu les départs et les arrivées pour ne pas perdre trop de temps à couper le son ou à lancer puis enregistrer le parcours.
La Solowheel

L’app Exercice d’Apple est utilisée par Gueven mais il la considère comme le « maillon faible », il préfère sa montre cardio de Garmin « Pour moi le tactile est inadapté aux montres cardio. ».

Garmin fēnix 3

Belzebuteau, lui, parle de Sleep Pulse 2 [3,99 €] qu’il active « tous les soirs pour un suivi du sommeil, des cycles et du rythme cardiaque ». Ce qui implique de garder la montre à son poignet pendant que l’on dort.

Une autre app orientée santé signalée par Epoque : 7 minutes d’exercice, qui propose une série d’exercices simples et rapides à effectuer régulièrement et n’importe où.

7 minutes d'exercices

Compilations d'apps

Sans entrer dans les détails de leurs usages, ces lecteurs ont donné les noms d’autres apps qui se sont révélées utiles depuis l’écran de leur montre.

  • Passbook d’Apple (devenu “Wallet”), pour les billets, que ce soient ceux du train ou ceux des cinémas dont on a réservé la séance. Avec une nouvelle réserve de jean_claude_duss « Je déteste PassBook (Wallet), on n’a pas l’air con à tordre le bras et le tendre à la caissière au monop’ ou dans le train… J’utilise systématiquement mon iPhone pour ça »
  • Lightbox (4,99 €) et OnSwitch pour piloter les ampoules connectées de Philips, Belkin ou Lifx et choisir rapidement une ambiance lumineuse. Ou encore Awox Smart Control pour les produits de cette marque.
  • Outlook, qui a entre autres une complication pour l’écran principal de la montre et plusieurs actions possibles pour trier et répondre aux mails.
    Outlook
  • Sofa pour commander la Freebox et Kwik Kontrol pour le media center Kodi (lire aussi Media-center : Kodi va enfin moderniser son interface).
  • On suggère pour notre part Thessa pour commander le thermostat Nest.
  • Parcel, un compagnon de l’app de suivi de livraison de colis, avec les principaux transporteurs.
  • Parcel
  • FranceTV Info pour obtenir un résumé des principaux titres de l’actualité.
  • Telegram, la messagerie sécurisée qui a un compagnon pour lire ses échanges sur la montre, ce que ne fait pas par exemple WhatsApp (lire aussi 100 millions d’utilisateurs pour la messagerie sécurisée Telegram).
    Telegram
  • Shazam pour trouver le titre d’une chanson qui passe (mais il faut avoir l’iPhone pas loin pour profiter de son microphone) : « Un délice à utiliser lorsqu’on est au volant et qu’une bonne musique passe à la radio. » explique Jules.
  • Fidme, le porte-cartes (de fidélité) que l’on peut utiliser en caisse.
  • Télé-Loisirs pour consulter la grilles des programmes, la liste des émissions qui passent sur le moment et programmer des rappels ou enregistrements (si l’on a créé un compte dans l’app sur l’iPhone).
Télé-Loisir
  • Evernote avec les listes de tâches, la possibilité de créer des rappels depuis la montre, de dicter une note qui sera ajoutée dans l’app ou de lancer une recherche vocale pour retrouver une note. « Pour noter rapidement des idées pour projets (pro ou perso) » écrit Epoque.

Le mot de la fin revient à walterskinner qui cite en premier usage application de sa montre… la lecture de l’heure : « Mon application principale est la montre. C’est con à dire. Mais c’est pourtant cette fonction que j’utilise le plus. Je n’utilisais plus de montre depuis des années. Et j’ai redécouvert le plaisir d’en avoir une grâce à l’Apple Watch. »

Lire les commentaires →

Pages