Frédérique Constant redoute que les fonctions santé de l'Apple Watch ne nuisent aux montres suisses

Florian Innocente |

Il ne sert à rien de faire l'autruche et d'espérer que la flamme des montres connectées finira par s'éteindre et ne plus repartir. C'est en substance le message qu'adresse à ses homologues, Peter Stas, le patron fondateur de la marque Frédérique Constant.

Dans un billet de blog puis dans un entretien à Hodinkee il avance que l'industrie horlogère suisse n'a toujours pas suffisamment pris la mesure de la menace que représentent l'Apple Watch et ses cousines connectées.

L'un des modèles de la collection Hybrid Manufacture qui associe mouvement mécanique et partie électronique

Il fonde ses remarques sur l'évolution du chiffre d'affaires de son activité, qui comprend maintenant des modèles hybrides. Ainsi qu'à la lecture de projections établies le mois dernier par le cabinet Juniper Research. Celui-ci tablait sur 80 millions de ventes de montres hybrides en 2022 contre 14 millions en 2017.

Ce marché de la montre connectée se partagerait alors à égalité entre des modèles mélangeant mouvement mécanique et électronique et les tactiles type Apple Watch. Les premières verraient leurs ventes augmenter de 460 % et les secondes de 160 %.

L'Apple Watch a déjà fait du mal au segment des montres à quartz de milieu de gamme, celles qui démarrent à plusieurs centaines d'euros :

Je pense que l'industrie horlogère suisse ne comprend toujours pas à quel point la montre d'Apple et d'autres montres intelligentes ont mordu dans les chiffres, en particulier ceux des mouvements à quartz [3 millions d'unités vendues en moins depuis 2015 par les maisons horlogères suisses, soit -16 %, ndlr]. L'Apple Watch Series 3 est le dernier stade en date d'une évolution qui passe des notifications et du fitness à celle de la santé. Je pense que c'est là que nous allons commencer à voir les véritables avantages de la montre intelligente et une fois de plus Apple a pris les devants.

Le volume des exportations de montres à Quartz chez les fabricants suisses (en millions d'unités)

Il suffirait qu'Apple fasse bouger la forme de l'écran (le tout carré n'est pas toujours apprécié chez les hommes) et que celui-ci puisse afficher l'heure en permanence et ce serait un autre mauvais coup de porté « L'industrie horlogère suisse irait aux devants de problèmes. Je dis très franchement que beaucoup de mes collègues dans le milieu ne comprennent pas ce qui est en train de se passer ».

Les fabricants Suisses ont écoulé 25,5 millions de montres en 2017, d'après les données officielles. En face de cela, IDC a calculé que 33,3 millions de montres connectées avaient été vendues la même année, dont a priori, 17 à 18 millions par Apple.

Les travaux d'Apple autour de fonctions santé plus évoluées inquiètent le patron de Frédérique Constant, il fait notamment référence au programme pilote lancé il y a quelques mois pour prévenir d'un emballement cardiaque par la mesure de la fréquence cardiaque.

La fonction santé, si elle est évoluée et utile au quotidien pour l'utilisateur, sera à même de rendre ce type de montres plus indispensables encore et de fidéliser les clients auprès de la marque qui leur offrira le meilleur service.

Nous [en Suisse] ferions bien d'être très, très prudents. Apple en sait beaucoup plus que nous, et je vois très clairement ce qu'ils préparent. Ils vont aller de plus en plus dans cette direction, en trouvant des moyens pour informer les gens de leur état médical. Et ils sauront le faire de mieux en mieux.

Ces mises en garde de Peter Stas s'appuient sur l'observation de ses propres ventes, depuis deux ans que la marque a lancé des modèles dotés de capteurs pour la marche, pour le suivi du sommeil, etc.

La famille Horological

Ce sont des montres qui se vendent au minimum quelques centaines d'euros et qui peuvent allègrement dépasser les 3 000 €. Frédérique Constant a vendu 150 000 exemplaires de ses montres hybrides, cette famille pèse pour 14% de son chiffre d'affaires et 12 % de ses ventes. C'est nullement anecdotique, d'ailleurs la marque s'attend à ce que cela grimpe à 20 voire 30 %.

Surprise, la tranche d'âge qui s'y est intéressée le plus n'était pas celle envisagée.

Nous pensions que les montres intelligentes étaient achetées par les trentenaires, mais en fait non. Elles le sont surtout par les gens de 50 à 60 ans, du moins dans notre segment qui est celui des modèles plus chers. Et c'est logique, puisque les personnes plus âgées sont plus soucieuses de leur santé.

D'où cette crainte initiale qu'Apple prenne une avance difficilement rattrapable dans ce domaine des montres qui deviennent de véritables assistants et coach santé. Il est aussi à redouter que si ces montres type Apple Watch séduisent une clientèle plus jeune (ou qui ne portait pas voire plus de montre) il soit difficile plus tard de les faire changer.

Le prix n'est pas le facteur déterminant, assure le PDG (le modèle connecté qui se vend le mieux coûte 1 290 €). Il y a en premier lieu le design, puis vient la capacité de récupérer et de traiter des données santé. Enfin seulement, vient la question du tarif : « C'est important mais ce n'est pas le facteur déterminant. Même si elle est un peu plus chère, dès l'instant qu'elle a belle allure, c'est ok. »

Plusieurs marques importantes, de Vuitton à Montblanc en passant par TAG Heuer ou Mondaine, ont inscrit des montres connectées à leur catalogue, mais il ne faut pas relâcher l'effort, insiste Peter Stas : « Cette chute de 3 millions [d'unités dans les ventes de montres quartz] est en partie due à la vague des montres connectées. Ça ne va pas disparaître. J'entends toujours des gens dire : "C'est quelque chose de temporaire". Je ne crois pas. Je crois que lorsque vous apportez plus d'informations sur la santé, lorsque les applications s'améliorent constamment, ça ne fait qu'accélérer le problème ».

avatar Chris K | 

@matamoski : « Tu n’as pas l’air d’y connaître grand chose à la haute horlogerie ». Peux-tu argumenter ?
Bon, j’avoue, je ne suis pas horloger moi même... mais je me suis amusé à démonter et remonter des mouvements divers et variés. Ceci dit, pas besoin d’ouvrir une montre pour critiquer les SAV : des montres qui reviennent avec des poussières ou même carrément mal réglées, des délais incompréhensibles, des devis très vagues, des changements d’aiguilles alors que j’ai bien spécifié que je voulais les conserver... la liste est malheureusement très longue.

avatar matamoski | 

@Chris K

Pourquoi devrais je argumenter alors que tu chies (par deux fois)sur les sav horlogers sans préciser qui/quoi/comment?
Dans le même genre, je pourrais dire que toutes les voitures françaises sont pourrie parce que j'ai pété le joint de culasse d une r5 en 89...
J adore internet parfois...souvent... à la folie...

avatar Chris K | 

@matamoski : je donne des exemples précis, je n’ai pas à fournir des preuves directes. Suffit de faire un tour sur les forums spécialisés. Il y a un même un document extrêmement détaillé sur les pratiques des horlogers qui a fait grand bruit et qui a circulé un temps sur le net. Pas la peine de monter sur tes grands chevaux non plus (j’adore aussi internet et les zigotos qui surréagissent à la moindre contrariété). Priceless?

avatar debione | 

Bah, ce serait mieux non? Perso, j'ai récupéré la vielle Longines de mon grand-père, je me suis pointé à l'usine (facile elle est a 15 minutes en train d'ou j'habite) pour savoir si ils pouvaient me faire un service dessus. La montre a 60 ans, il leurs a fallu deux jours, ils ont changé deux trois pièces dessus, l'on complètement rehuilé. (et oui ils avaient des pièces encore en stock 60 ans après, ça c'est du SAV, pas les merdasses techno que l'on décide obsolète juste pour vendre la nouvelle)

Si je me pointe dans 15 ans avec l'Apple Watch 0, et que je demande qu'on me change le proc parce qu'il a grillé, ils vont le faire? Non, donc question SAV Apple est juste une merde comparé au secteur de l'horlogerie.

Il y a une énorme différence entre le SAV Apple (qui assure a tout péter 10 ans) et les marques horlogères qui sont capable de refaire des pièces unitaires pour des modèles disparu.
Toute la différence entre des objets fait pas des machines et des chinois payé 300$ et des horlogers payé eux pour certains que je connais plus de 10k le mois.

avatar Chris K | 

J’ai voulu conservé les aiguilles patinées de ma Rolex. Ben non, pas possible (en fait je n’aurai pas dû la faire réviser par Rolex). J’ai déposé une Vulcain Criket qui m’est révenue non seulement déréglée mais avec des poussières sur le cadran. Une Glashütte rayée. Une Patek qui est restée...6 mois au SAV sans que je sache jamais vraiment pourquoi... etc. etc.
La question n’est plus tellement, pour moi, de comparer une AW avec une belle montre mécanique : on peut tout à fait s’extasier sur la belle horlogerie et se satisfaire d’une AW (perso j’ai conservé une Seiko dont les performances et les finitions n’ont pas à rougir face aux suisses, mon AW et une G-Shock). Evidement que dans 30 ans ton AW ne sera plus utilisable (quoique, l’électronique réserve des surprises..?), ce n’est pas le même produit non plus.

avatar debione | 

@Chris K:
" ce n’est pas le même produit non plus."
Donc pourquoi vouloir les comparer au niveau du SAV? Si ton AW tombe en panne, ils vont pas la réparer, ils vont la changer. La ou dans une marque horlogère l'aspect émotif de l'objet est énorme, il est absolument inexistant dans les bracelets connectés. Si dans la Longines de mon grand-père ils s'étaient contenter de m'en filer un nouvelle, je les auraient foutu en procès. La ou un possesseur d'AW lui sera content d'en avoir une neuve. Apple n'a pas du tout réussi a en faire un bijou émotif, et pourtant ils en foutu du pognon pour espérer arriver à cela.
On a d'un côté un objet électronique jetable (ce qui n'enlève rien de sa qualité) qui sera obsolète dans les 10 ans. De l'autre, de la mécanique, avec des horlogers complets capable de refaire des pièces à l'unité même 100 ans après.
L'un est un objet de consommation uniquement, l'autre un objet qui est beaucoup plus sentimental, et c'est bien cette valeur de sentiment que l'on peut mettre dans un bijou et pas dans un objet "ménager".
Je connais deux personnes qui ont acheté une AW, et bien ils ont acheté le modèle 0, puis le 1, puis le 2... Je connais des dizaine de personnes qui portent des montres de haute horlogerie (bon dans ma ville il n'y a que ça des usines horlogères), pas un seul n'a acheter l'évolution suivante. (ils en ont acheté d'autres, j'ai des amis qui sont de vrai collectionneurs, mais jamais juste l'évolution suivante).

Bref, comme tu le dis, ce sont deux choses différentes, alors pourquoi les comparer?

Sinon, pour tes futures réparations demande moi des noms de réparateurs, j'en connais quelques uns parmi les meilleurs horlogers de Suisse (et non ils ne sont pas sur Genève...)

avatar Chris K | 

@debione : Merci beaucoup pour ta proposition de noms de réparateurs... mais actuellement je n’ai plus tellement de montre à faire réparer ? J’ai pris un peu de recul, surtout face à l’augmentation vertigineuse des prix (+ 68 % il me semble entre 2001 et 2010) à mon sens peu justifiée (même si je conçois que les manufactures et autres ont des investissements à faire). Rolex me tenterait encore mais quand je vois comment ils organisent la pénurie (enfin, je le vois comme ça tout cas) ça ne fait plus très envie (pourtant la dernière Daytonna... miam miam).

Donc même si ce n’est pas comparable (entièrement d’accord avec toi), je regarde une montre pour connaître l’heure aussi (et pas mon iPhone, habitude d’avoir l’heue à mon bras). J’achetais des plongeuses alors que la seule pression que je faisais endurer à mes montres c’était celle de la douche.

Donc finalement l’AW me convient bien, elle me procure d’autres services forts utiles comme pouvoir répondre à un appel sans avoir mon iPhone. Classe (ou ringardise, je peux l’admettre) ultime, j’ai gardé l’habitude des beaux bracelets, mon AW en a quelques uns fait sur mesure. Nostalagie de mes CHI antiérieures...

avatar deltiox | 

@Chris K

"Glashütte rayée."

Ça, cela mérite la prison à vie ?

Vous n’avez vraiment pas eu de chance
A qui avez vous confié votre montre avant envoi ?

Nb: pour Patek, vous n’êtes pas le seul à vous être plaint, ce qui est d’autant plus surprenant vus les prix pratiqués et leur soit disant poinçon maison plus qualitatif

avatar Chris K | 

@deltiox : Pour la Vulcain et la Glashütte j’avais confié les montres à un horloger bien connu et reconnu de Paris (qui revendait ces deux marques). La Vulcain a fait quand même trois séjours consécutifs au SAV pour obtenir quelque chose de bien fait. Pour Patek ... en effet, suis pas le seul.

avatar matamoski | 

On est sur un site pro apple, pas de doute... L objectivité à son paroxysme !
J ai une AW que j aime beaucoup mais la comparer à une vraie belle montre (suisse ou pas) est une erreur, pour rester poli. Pour faire du sport(et encore, d autres marques font mieux qu apple à ce niveau), pour bosser les mains libres... Oui, une montre connectée est "utile". Mais pour sortir le soir ou d autres occasions particulières vennez pas me dire que c'est pas plus classieux une vraie belle montre!

avatar debione | 

Ah ben évidement le type se lance dans le créneau il va pas dire le contraire...

Sinon, les montres c'est 1 milliard de pièce produite par année, dont une petite 20aines de millions pour l'horlogerie Suisse... Qui comme Apple rafle la majorité des bénéfices (mais ils le font encore mieux).
Juste comme cela, Swatch affiche une croissance a 2 chiffres pour 2018 après deux années moroses (principalement du au marché chinois, tient comme Apple en fait)...

Après j'ai jamais vu une personne qui possédait une vacheron constantin ou une Maurice Lacroix la revendre pour ne mettre que sa montre connectée.
Bref, deux marchés bien distinct, qui se superposent par moment. Parce que de nouveau, il y a des gens qui sont sensibles aux travail humain, d'autres non. C'est comme dire que les Harley allait diparaitre parce que les motos japonaises étaient bien plus efficace avec leurs électronique embarquée.

Après vivant dans la "capitale" horlogère en Suisse j'ai peut-être une vision tronquée, mais par ici, les bracelets connecté type Apple watch sont extrêmement rare. Plus rare encore que les gens qui portent 2 montres à la fois. Il ne faut pas omettre qu'une montre c'est comme une boucle d'oreille. Si Apple ou un autre sortaient des boucles d'oreilles connectées, il n'aurait aucune chance d'atteindre le marché du luxe et du bijou. Apple a essayer de faire passer son AW pour un bijou, c'est la plus grosses plantée qu'ils aient fait avec ce produit. C'est sans doute un excellent bracelet connecté, mais rien à voir avec un bijou.

avatar killabling | 

?oser comparer c catégories de montres l1 vs l'autre,c est deja une insulte...bon ben c comme si on mdisait que huawai s'était mieux qu'Apple parce qu'ils en vendent plus...ok bah dsl,autant pr moi...c cool?...bon ben j' ai vu une tite suisse pas mal a 4150€,jme demande quel sera la décote dans 10ans face a l'AW...?...????????

avatar Espcustom | 

On ne porte pas une Rolex comme on porte une aw.
Si on veut une belle montre, avec une histoire et du prestige (horloger) on va chez les suisses ou les japonais.
L’aw c’est un traqueur d’activité qui donne l’heure c’est tout. Un gadget d’Apple. On est très loin de l’aura d’une belle et vraie montre.

Les inquiétudes de FC ne sont pas celles de Rolex, Omega ou Patek...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR