La marque Ikepod de retour, sans Marc Newson mais avec des prix abordables

Mickaël Bazoge |

Il y a deux ans, une poignée de passionnés reprenaient la marque Ikepod, tombée dans les limbes en 2012 au sommet de sa gloire. Basée à Mauborget, dans la « watch valley » suisse, la société veut revenir sur les poignets des amateurs de belles montres à travers une campagne Kickstarter… et à des prix plus abordables qu’auparavant (en 2012, une Ikepod était facturée 10 000 €…) : les modèles qui seront proposés au financement participatif coûteront moins cher que les prix « retail » qui s'étalonneront de 475 à 590 €.

La nouvelle collection Chronopod.

Malgré cette grille de tarifs plus abordables, le nouvel Ikepod ne veut rien lâcher ni sur la qualité ni sur le design qui ont fait la réputation de la marque. Les deux collections qui seront mises en vente ont ainsi été conçues et dessinées en Suisse ; les montres seront ensuite manufacturées à Hong Kong, comme c’est le cas pour bon nombre de fabricants.

La collection Duopod.

Les repreneurs de Ikepod ont voulu « rationaliser » l’ingénierie de leurs montres, ce qui permet de les vendre à des prix accessibles. Pas question donc de retrouver des modèles en platine ou en céramique, comme cela avait été le cas entre 2008 et 2012, au moment où Ikepod nourrissait l’ambition de devenir une marque d’horlogerie de luxe (les châssis des nouvelles collections sont en acier 316L).

Les Chronopod.

Pour son grand retour, Ikepod va donc proposer deux nouvelles collections. Chronopod reprend le flambeau de l’Hemipode, avec un diamètre de 44 mm (qui en parait 41 au poignet) ; le cadran comprend trois compteurs date. La montre intègre un mouvement quartz japonais.

Les Duopod.

La collection Duopod se présente comme le successeur de l’Horizon avec un boîtier de 42 mm (mais 39 mm en ressenti) et un mouvement quartz Myota. Pas de chichis avec ce modèle, dans la tradition du « less is more ». Les cadrans des deux collections ont été dessinés par Emmanuel Gueit.

La campagne Kickstarter débutera ce mercredi à 16h ; elle durera 30 jours. Les montres, produites sur commande, seront livrées en mars 2019.

Si Ikepod vous évoque quelque chose, c’est que la marque a travaillé très longtemps avec Marc Newson, dès 1996 (Ikepod a été fondé deux ans plus tôt). Le célèbre designer, embauché en 2014 par Jony Ive, a notamment imaginé des bracelets de type milanais (pour la Solaris) et avec une fermeture à clou (pour la Megapode) — des designs « repris » depuis pour l’Apple Watch. Il n’est pas impliqué dans la relance de la marque.

Les nouvelles montres seront livrées avec un bracelet (silicone ou cuir) à boucle ardillon. Ce dernier pourra s'adapter aux montres vintage.

Edit — Précision sur les prix et le bracelet.

Tags
avatar stefhan | 

Juste une news parce que c’est Marc ?

avatar stemou75 | 

« le nouvel Ikepod ne veut rien lâcher ni sur la qualité ni sur le design qui ont fait la réputation de la marque. (...) les montres seront ensuite manufacturées à Hong Kong «

😂😂😂😂😂

avatar en ballade | 

@stemou75

Exactement comme la Watch, made in China

avatar thebarty | 

@en ballade

Il fait quel temps à TrollLand ?

PS: tu as oublié de placer ton puéril Appl€ pitoyable. Tu es malade ?
C’est à cause de Googl€ ou de $am$ung ? Ils ont raté qqchose ?

avatar battboss | 

@stemou75

Comme une majorité des pièces des montes suisses. Swiss made veux simplement dire obligation d’être assemblé en Suisse (mais les chinois savent aussi le faire) et que le contrôle qualité ce trouve aussi en suisse.
Pour le mouvement il faut jusque qu’il soit à 60% (depuis 2017) suisse au niveau coût de fabrication ce qui dans un mouvement ça correspond à 90% de provenance de pièces d’Asie
Sans provenance définie pour le cadran ni pour le boîtier ni pour le bracelet qui peuvent être made in china.
Bien sûr une marque peux faire du 100% suisse mais elles sont très rares (même dans les milieux où les montres sont à plus de 10 000€)

avatar DamienLT | 

@battboss

Merci pour les précisions je me coucherais moins bête 👍🏼😊

avatar battboss | 

@DamienLT

De rien 🙃

avatar A884126 | 

@battboss

Payer 10K€ pour une.manufacture peut se comprendre, pour un mouvement à quartz 1K€ c'est déjà beaucoup.

avatar battboss | 

@A884126

Je m’excuse mais je ne comprendre pas ton intervention face à ma réponse.
Ma réponse était juste de dire que made in china ne veut pas dire mauvaise qualité ou sinon de très grands marques prestigieuses ne feront pas faire leurs pièces Là-bas.
Et d’ajouter une petite info que swiss made n’a de swiss que ce que l’on veut nous faire croire.

Et la montre ikepod est annoncer pour 590€ pas 1k€ (et puis pour du Quartz on paye aussi le nom posé sur le boîtier comme pour bcp de chose).

Et si tu part sur un « mouvement manufacture » à 10 000€ tu serais surpris ce que peux cacher la réalité derrière ce bla-bla marketing. (Je ne suis personnellement pas choqué de l’industrie horlogère j’achète mes montres en connaissance de cause, mais pas forcément tout le monde 🙂)

avatar louisb | 

J’ai reçu un mail annonçant la date du 18 septembre pour le lancement Kickstarter...?

avatar flux_capacitor | 

Que du quartz japonais et pas de mouvement automatique pour une montre mécanique, ok c'est pas cher mais ça fait quand même un peu mal au cœur.

Les proprios d'une IkePod d'origine (pas l'émir du coin, mais l'amoureux de la marque qui s'est saigné pour l'avoir) vous devez être un peu dégoutés.. vous n'êtes pas nombreux mais une pensée pour vous !

avatar Popeye | 

Bjour, je vois qu'il y a des connaisseurs ici aussi; (Battboss) les anciennes Ikepod ont une côte stable, et c'était surtout la 10eme ou 20eme montre d'un collectionneur...là on va pouvoir enfin se les offrir!

En vintage, c'est surtout la Solaris de 2008 qui va exploser car elle porte les codes de la montre connectée la plus vendue au monde.... elle commence à être recherchée.

CONNEXION UTILISATEUR