IDC : les « wearables » d'Apple dominaient toujours avant le grand confinement

Florian Innocente |

Le petit coup de mou observé sur les ventes d'Apple Watch a été amplement compensé par la demande en AirPods et autres écouteurs Beats, écrit IDC, dans son analyse des ventes mondiales de « wearables » au premier trimestre.

Une période qui a vu la crise du nouveau coronavirus commencer à prendre de l'ampleur en dehors de la Chine, et les politiques de confinement ont peut-être pesé dans la balance pour pousser à s'équiper en produits audio permettant de s'isoler.

IDC estime les livraisons globales d'Apple (écouteurs, casques et montre) à 21,2 millions d'unités sur cette période, contre 13,3 millions sur ce même trimestre en 2019. Une progression de 59,9 % sur un marché qui lui-même a connu une belle accélération avec un total estimé de 72,6 millions de produits contre 56 million un an plus tôt (+29,7 %).

Livraisons mondiales au premier trimestre

Sur le segment spécifique des montres connectées, Apple continue de dominer de la tête et des poignets avec presque 30 % de part de marché. Le second, Xiaomi, en grande forme (+56,4 %), est néanmoins tenu à distance, avec 14 % de part de marché et deux fois moins de produits distribués.

Le perdant de ce classement est Fitbit, le spécialiste du fitness dont il est toujours prévu que Google l'achète. Il est le seul à afficher une décroissance annuelle, il n'a écoulé que 2,2 millions de ses bracelets et montres (-26,1 %).

Livraisons mondiales de montres connectées au premier trimestre

Une forte concurrence, l'absence de produits audio et les difficultés d'approvisionnement depuis une Chine en pleine pandémie ont enrayé le moteur de Fitbit, note IDC. Ce problème à obtenir des composants est aussi la raison avancée pour Apple, dont les Apple Watch se seraient (un peu) moins bien écoulées sur ce trimestre qu'il y a un an : 4,5 millions d'unités contre 4,6 (-2,2 %).

La part de marché des Apple Watch reste appréciable, avec 26,8 % là ou le second, Huawei, est donné à 15,2 % mais avec une progression annuelle de 118 %.

Les chiffres les plus intéressants seront ceux du deuxième trimestre puisqu'on aura une vue sur une période où le confinement et ses conséquences se sont appliqués partout en dehors de la Chine.

CONNEXION UTILISATEUR