Le forfait de l'Apple Watch Series 3 est une bonne affaire pour les opérateurs

| 20/10/2017 11:15 | 27 commentaires

Si vous aviez pris l'habitude de jeter un œil de temps en temps sur la consommation de données de votre iPhone (Réglages > Données cellulaires), ajoutez à cette routine la consultation de la consommation de données de votre Apple Watch Series 3 ! Cette information, qui ne concerne évidemment que ceux qui ont connecté leur nouvelle montre à leur forfait Orange ou Sosh, se trouve dans l'app Apple Watch > Forfait cellulaire.

Cliquer pour agrandir

Néanmoins, pas de panique, ce n'est pas l'Apple Watch qui va grever votre enveloppe de données. Loin de là ! Les premiers relevés font état d'une consommation de données très faible. Le développeur Cabel Sasser fait ainsi état d'une consommation de 10 Mo sur un total de 20,36 Go (il ne le précise pas, mais on imagine qu'il s'agit du volume consommé depuis le 22 septembre, jour de lancement du produit).

Cliquer pour agrandir

De notre côté, une Apple Watch Series 3 portée par l'un d'entre nous a été activée le samedi 6 octobre. Elle en est à 1,7 Mo de données consommées. Autant dire pas grand chose dans les deux cas, même s'il convient de souligner que notre montre ne quitte à peu près jamais son iPhone compagnon.

Après un week-end passé avec l'Apple Watch en fonctionnement complètement autonome (c'est à dire sans iPhone, uniquement avec la connexion cellulaire), la montre avait consommé 11,7 Mo de données.

Ce ne sont là qu'une poignée d'exemples ; n'hésitez pas à donner vos propres mesures en commentaires, cela permettra de mieux jauger la consommation de données de la connexion cellulaire de l'Apple Watch Series 3 ! Même s'il existe évidemment des variations sensibles selon les usages, on peut estimer sans trop se tromper que la consommation de données de la montre reste modeste.

Lorsqu'elle est sollicitée, l'Apple Watch va d'abord tenter de se connecter à l'iPhone en Bluetooth, et si le smartphone n'est pas dans les parages, la montre va chercher un réseau Wi-Fi connu. En dernier recours, l'Apple Watch va se connecter au réseau cellulaire de l'opérateur.

...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

La connexion cellulaire de l'Apple Watch Series 3 suspendue en Chine

| 19/10/2017 14:30 | 14 commentaires

La Chine porte un nouveau coup contre Apple. Les autorités ont décidé de suspendre la connexion cellulaire de l'Apple Watch Series 3 au point rouge. Le modèle Cellular de la montre connectée a un temps été pris en charge sur le réseau de China Unicom dans plusieurs provinces, mais depuis Apple a modifié la page et se contente de dire que le support sera « disponible cette année ».

Avant… après. Cliquer pour agrandir

Pour le moment, les raisons de cette suspension sont assez obscures. D'après des analystes de l'industrie, cette décision aurait été prise suite à des préoccupations des autorités concernant l'identification des utilisateurs de la montre. La connexion cellulaire de l'Apple Watch utilise une autre technologie que celle des opérateurs de téléphone.

Pour obtenir une carte SIM, les utilisateurs doivent s'enregistrer auprès d'un opérateur sous leur vrai nom. La nouvelle montre exploite une puce eSIM intégrée par Apple et pas par les opérateurs, c'est ce qui semble poser problème aux autorités : s'il est possible de manière uniquement logicielle de passer d'un opérateur à un autre, comment ces derniers et le régulateur peuvent-ils s'assurer de l'identité de l'utilisateur ?

Cliquer pour agrandir

On s'interroge donc en haut lieu sur la façon de contrôler les puces eSIM. En attendant, China Unicom explique que la connexion cellulaire n'est plus disponible aux clients ayant acquis la montre après le 28 septembre. Ceux qui ont pu se procurer l'Apple Watch dans la semaine suivant son lancement le 22 septembre continuent de bénéficier de cette connexion, mais jusqu'à quand ? L'opérateur explique maintenant que cette fonction avait été proposée dans le cadre d'un test.

Apple se contente de confirmer que la fonction de connexion cellulaire sur l'Apple Watch Series 3 a bien été suspendue. Le constructeur n'a pas d'autre choix que de s'en remettre à la décision du gouvernement chinois, qui pourrait demander plusieurs mois avant de tomber. Ces derniers temps, Apple est dans le collimateur des autorités locales, avec la fermeture de l'iBooks Store et de la section films de l'iTunes Store, ou encore la suppression des applications VPN de l'App...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Sévères failles de sécurité dans plusieurs montres connectées pour enfants

| 19/10/2017 14:00 | 23 commentaires

Les montres connectées destinées aux enfants sont des cauchemars en termes de sécurité, du moins pour quatre d'entre elles. Le Norwegian Consumer Council, l'agence du gouvernement norvégien en charge de la protection des consommateurs, a mené l'enquête sur quatre modèles de smartwatchs : les Gator 2, Tinitell, SeTracker (Viksfjord) et Xplora. Selon les conclusions de la société de sécurité informatique Mnemonic, aucune n'offre de protection suffisante, que ce soit en termes de données ou pire encore, d'information de localisation.

Un malandrin peut ainsi pirater la Gator, suivre à la trace la localisation passée et actuelle de l'utilisateur — et donc connaitre son adresse personnelle —, il lui sera même possible de modifier les informations de contact et envoyer des messages vocaux. La SeTracker peut permettre à un pendard d'écouter en douce le porteur, et communiquer avec lui. Voilà qui fait froid dans le dos quand on sait que ces produits sont portés par des enfants…

Les chercheurs ont pu également accéder aux informations sensibles stockées dans le modèle Xplora. Des quatre constructeurs, seul Tinitell a promis d'implémenter une meilleure sécurité. Le distributeur anglais John Lewis n'a pas voulu prendre de risque et a retiré la Gator 2 de ses rayons.

Cliquer pour agrandir

Le Conseil norvégien estime que ces failles constituent une infraction de plusieurs directives européennes, dont celle sur la protection des données. L'organisme a également prévenu les importateurs de ces produits de leur dangerosité.

> Accéder aux commentaires

Fossil : Neely et Jacqueline rejoignent la gamme Q

| 18/10/2017 14:00 | 5 commentaires

Fossil n'en finit plus d'inonder le marché de ses montres connectées. Le groupe aux multiples marques (Marc Jabobs, Diesel, Armani, Misfit…) a annoncé du renfort dans la gamme Fossil Q, des montres d'apparence classique avec des aiguilles mues par un mouvement mécanique, mais dotées d'un traqueur d'activité. Il s'agit cette fois de s'adresser à un public plus féminin avec les Fossil Q Neely et Jacqueline, et pourquoi pas.

Cliquer pour agrandir

Ces deux boîtiers de 36 mm donnent évidemment l'heure à tout instant, et ils vibrent pour alerter d'une notification (les aiguilles peuvent également prévenir d'un nouveau message ou d'un appel). Les montres calculent par ailleurs le nombre de pas, les calories brûlées, et elles peuvent mesurer le sommeil pour celles et ceux qui aiment dormir avec un truc au poignet. Les trois boutons physiques sur les boîtiers sont personnalisables : activer l'appareil photo, contrôler la musique, faire sonner le smartphone, et d'autres encore.

Cliquer pour agrandir

L'autonomie est de six mois environ, et les bracelets de ces montres sont interchangeables. Les prix s'échelonnent de 179 € à 199 €. Dans la foulée, Fossil met à jour l'application mobile Fossil Q, qui s'offre un ripolinage de l'interface, une consultation plus simple et plus directe des différentes mesures, et donc la possibilité de créer des raccourcis pour les boutons des montres.

> Accéder aux commentaires

Comment l'Apple Watch mesure les performances des nageurs

| 16/10/2017 20:45 | 38 commentaires

Comment s'y prend l'Apple Watch pour calculer l'effort d'un nageur, mesurer la distance parcourue, tenir compte des différences de niveau entre les nageurs. Et est-ce que cela change quelque chose lorsqu'on nage en piscine fermée ou en extérieur ?

Apple a détaillé pour Popular Sciences son approche pour ces différents sujets. 700 nageurs et plus de 1 500 sessions de nage ont servi à poser les bases des activités "Nage en piscine" et "Nage en eau libre" dans l'app Exercices. S'y sont ajoutées des mesures réalisées dans le labo d'Apple, avec ces petits bassins où l'on nage sur place.

Première difficulté, selon qu'on est un pro ou un amateur, la lecture des brassées sera plus ou moins facile pour les algorithmes : « Si vous êtes Michael Phelps, vous produirez des différences très marquées entre ces quatre nages : dos crawlé, nage libre, papillon et brasse ». Chez un nageur du dimanche, les signaux reçus par les gyroscope et accéléromètre seront nettement moins tranchés.

Crédits : Men’s Health / Spencer Lowell

Lorsqu'il s'agit de mesurer la distance parcourue, la montre peut aussi utiliser son GPS quand on pratique la nage ailleurs qu'en piscine fermée. Le signal ne pouvant traverser l'eau, c'est une fois le bras sorti de l'élément liquide que le GPS travaille, il se place donc en mode acquisition dès le départ de la séance pour être toujours à l'affût.

Quelle nage ?

L'Apple Watch est supposée détecter seule le type de nage du sportif. Pour cela, elle lit et interprète la trajectoire du poignet lors de chaque mouvement, au moyen de son gyroscope et de l'accéléromètre. Sauf que la brasse papillon et la nage libre se ressemblent assez de ce point de vue. Par contre, la première peut conduire à une dépense en calories de 40 % supérieure à la seconde, obligeant à faire preuve d'une célérité accrue pour ne pas les confondre.

Il se trouve que ce calcul peut être trompé par un effet de bord des gyroscopes, qui peuvent décréter qu'il y a un mouvement de rotation de l'ordre de 10 degrés par seconde alors que c'est faux. Pour compenser, l'Apple Watch vérifie avec l'accéléromètre si le sujet est effectivement en mouvement, ou s'il est au contraire à l'arrêt — par exemple en pause sur les lignes de flottaison — et dans ce cas, l'info du gyroscope est écartée.

Rotation

Qui dit nage en bassin, dit aussi rotation du corps une fois arrivé au bout...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Le cardiofréquencemètre d'une Apple Watch a sans doute sauvé une vie

| 16/10/2017 09:30 | 34 commentaires

Il y a deux ans, James T. Green s'est offert une Apple Watch (sans doute une Series 0). Il a eu le nez fin, car sa montre lui a sans doute sauvé la vie. Il y a quelques jours, ce résident de New York a reçu sur sa montre une notification l'avertissant d'un pouls anormalement élevé : alors qu'il ne faisait rien de spécial, l'app HeartWatch précédemment téléchargée l'alerte que sa fréquence cardiaque est au-delà des 120 bpm.

Cliquer pour agrandir

Légitimement inquiet de ce pouls élevé, James s'est rendu dans un hôpital où on lui a diagnostiqué une embolie pulmonaire, une affection qui peut être mortelle. Aujourd'hui, tout va bien même s'il devra prendre régulièrement des anticoagulants.

Cliquer pour agrandir

watchOS 4 a revu l'application Rythme cardiaque avec une présentation plus claire des mesures du pouls, et surtout une nouvelle fonction qui permet d'être prévenu en cas de rythme cardiaque élevé (dans l'app iOS : Rythme cardiaque > puis sélectionnez la fréquence au-delà de laquelle le système enverra une alerte).

Le cœur et ses petites contrariétés, c'est aussi un sujet d'intérêt médical pour Apple, qui en septembre a annoncé la mise en route d'une étude sur le sujet. L'Apple Heart Study est menée avec l'université de Stanford.

> Accéder aux commentaires

Quelle Apple Watch acheter en 2017 ?

| 14/10/2017 10:00 | 113 commentaires

À la faveur du special event de septembre, Apple a bousculé sa famille de montres connectées avec une nouvelle gamme, la Series 3, qui comporte une grosse nouveauté : la connexion cellulaire. L'Apple Watch devient donc un peu plus autonome vis-à-vis de l'iPhone, mais cela ne se fait pas sans y mettre le prix.

Soudain, un inconnu vous offre un bouquet d'Apple Watch. Cliquer pour agrandir

Alors que la fin de l'année approche, on fait le point sur le catalogue pléthorique d'Apple Watch… avec quelques recommandations d'achat !

Quels prix pour quels modèles ?

Avec la multiplication des modèles, les tarifs de l'Apple Watch ont des allures de jungle dans laquelle il est bien difficile de s'y retrouver. Essayons d'y voir plus clair.

  • Apple Watch Series 1 :
    • 269 € (38 mm) ;
    • 299 € (42 mm).
  • Apple Watch Series 3 GPS :
    • 369 € (38 mm, alu) ;
    • 399 € (42 mm, alu).
  • Apple Watch Series 3 GPS + Cellular :
    • 449 € (38 mm, alu) ;
    • 479 € (42 mm, alu) ;
    • 649 € (38 mm, inox) ;
    • 699 € (42 mm, inox) ;
    • 749 € (38 mm, inox, bracelet milanais) ;
    • 799 € (42 mm, inox, bracelet milanais) ;
    • 799 € (38 mm, inox, bracelet milanais noir) ;
    • 849 € (42 mm, inox, bracelet milanais noir).
  • Apple Watch Nike+ Series 3 :
    • 369 € (38 mm, alu) ;
    • 399 € (42 mm, alu) ;
    • 449 € (38 mm, alu, GPS + Cellular) ;
    • 479 € (42 mm, alu, GPS + Cellular).
  • Apple Watch Edition Series 3 GPS + Cellular :
    • 1 399 € (38 mm, céramique blanche) ;
    • 1 449 € (42 mm, céramique blanche) ;
    • 1 399 € (38 mm, céramique grise) ;
    • 1 449 € (42 mm, céramique grise).
  • Apple Watch Hermès Series 3 GPS + Cellular :
    • 1 249 € (38 mm, bracelet simple tour Barénia fauve) ;
    • 1 299 € (42 mm, bracelet simple tour Barénia fauve) ;
    • 1 299 € (42 mm, bracelet si...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Oculus lance un casque de réalité virtuelle autonome à 199 $

| 12/10/2017 18:30 | 13 commentaires

Facebook a revu son catalogue de casques de réalité virtuelle Oculus, à l'occasion du premier jour des conférences Oculus Connect. La grosse nouveauté est l'Oculus Go, un casque autonome (pas besoin de PC ou de smartphone) qui se paie le luxe de coûter 199 $ seulement. Un prix d'attaque qui a de quoi sérieusement concurrencer les autres dispositifs — le Vive de HTC est par exemple facturé 699 $ et il a besoin d'une connexion filaire à un ordinateur pour fonctionner.

Cliquer pour agrandir

Le casque intègre un écran LCD « spécifiquement optimisé pour la réalité virtuelle » de 2 560 x 1 440, avec un champ de vision de 90 degrés à réduction des effets d'éblouissement. La gestion des déplacements de l'utilisateur est à peu de choses près identique à ce que l'on connait sur le Gear VR de Samsung, à savoir un tracking sur trois degrés : rotation et mouvements de la tête en bas et en haut. Mais ce sera insuffisant pour se mouvoir dans un univers virtuel.

Le contrôleur fourni permettra de pointer un objet et de tirer sur des trucs dans les jeux. En ce qui concerne le catalogue d'applications, Facebook annonce plus de 1 000 jeux, apps et "expériences" compatibles. Plus largement, l'Oculus Go devrait être compatible avec les applications développées pour la plateforme Gear VR (Samsung est partenaire d'Oculus). Les développeurs pourront recevoir un kit dès le mois prochain ; le grand public attendra lui le début de l'année prochaine.

Cliquer pour agrandir

Le casque Oculus Rift, le modèle original et plus complet avec ses traqueurs de mouvements et ses deux contrôleurs, est désormais commercialisé à 449 € (399 $), frais de port compris. C'est 100 $ de moins qu'auparavant.

> Accéder aux commentaires

Tim Cook : la réalité augmentée va devenir essentielle dans le commerce

| 12/10/2017 14:15 | 11 commentaires

La réalité augmentée deviendra un élément clef de la vente en ligne assure Tim Cook « Avec le temps, je pense que ces fonctions vont devenir aussi essentielles que d'avoir un site web ». Le patron d'Apple s'exprimait auprès de l'édition britannique de Vogue. Il faisait référence aux premiers usages offerts par ARKit dans iOS 11 pour l'aide à la décoration (lire Réalité augmentée : IKEA Place est disponible en France).

Crédit : Alastaor Nicol - Vogue

Il a cité, comme autre exemple, les défilés de mode qui sont maintenant suivis en direct sur le web et non plus réservés aux seuls people assis aux premiers rangs. Ce qui veut dire, permettre à des spectateurs partout dans le monde d'en savoir plus sur ce qui est montré. Il suffira de pointer son iPhone sur l'image du mannequin en train de défiler pour obtenir plus d'infos sur les vêtements portés.

Si vous pensez aux défilés dans l'univers de la mode, c'est une application géniale de la réalité augmentée, parce que dans certains cas, vous voudrez observer la robe sous toutes les coutures, pas juste la voir de devant.

La maison Burberry, précédemment dirigée par Angela Ahrendts, a intégré ARKit d'iOS 11 dans son app le mois dernier. Un emploi assez anecdotique : on plaque, sur des vidéos de personnes, de petites illustrations de l'artiste Danny Sangra.

Voir ce que peut donner une chaise IKEA dans sa cuisine ou un canapé dans son salon c'est une chose qui marche (à peu près) bien dès aujourd'hui. Mais quid de pouvoir essa...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Totm+Travl : un socle domotique et une batterie externe pour l'Apple Watch

| 12/10/2017 09:50 | 3 commentaires

On connait les frenchies de Padawanlab pour leurs applications watchOS NetWatch ou Watchatmo. Ils se lancent aujourd'hui dans le matériel, toujours pour l'Apple Watch, avec le Totm+Travl.

Cliquer pour agrandir

Il s'agit de deux socles en bois qui se posent l'un sur l'autre. Le Totm soutient la montre et on peut y glisser le socle de charge de l'Apple Watch et y enrouler son câble. Le Travl contient lui une batterie externe bonne pour 7 jours d'alimentation de la montre. On la recharge via un port USB-C. La connexion entre les deux éléments est assurée par un aimant ainsi qu'un port USB-A qui accueille la fiche mâle du câble Lightning/USB de l'Apple Watch.

Cliquer pour agrandir

Le module Travl contient aussi une puce Bluetooth, ce qui lui permet de communiquer avec l'iPhone : le niveau de batterie apparait ainsi dans le widget idoine d'iOS. Une application liste par ailleurs les charges effectuées par l'accessoire. Des notifications apparaissent également quand il est temps de recharger la batterie de Travl. Par ailleurs, l'app peut inscrire un événement dans l'agenda pour rappeler à l'utilisateur quand il faut remplumer le socle.

Autre fonctionnalité intéressante, le Tom+Travl peut aussi servir d'interrupteur domotique. Des scénarios peuvent être créés pour, par exemple, déclencher l'extinction des lumières quand on pose l'Apple Watch sur le Totm, ou prévenir d'un flash lumineux quand la batterie de la montre atteint 100%. Ces déclencheurs d'action (auquel on peut ajouter le retrait de la montre du Totm) peuvent s'accompagner de conditions horaires, de localisation ou d'une fenêtre temporelle. Les services IFTTT, Worflow et même HomeKit pourront travailler avec l'accessoire.

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Brevet : des bracelets qui s'ajustent automatiquement au poignet

| 11/10/2017 18:14 | 12 commentaires

S'il est une chose qu'Apple sait faire, c'est bien… les bracelets d'Apple Watch. Le constructeur renouvelle très régulièrement son offre, avec différents matériaux et systèmes de fermeture ; en 2015, la Pomme s'est même payée le luxe de relancer l'intérêt autour des bracelets à maille milanaise, en voie de ringardisation.

En haut, c'est non. En bas, c'est oui.

Mais on peut toujours faire mieux. Dans un brevet déposé en avril 2015 et rendu public ces derniers jours, Apple décrit plusieurs systèmes d'ajustement de bracelets, au plus près du poignet de l'utilisateur d'Apple Watch.

Cliquer pour agrandir

Cette opération de fermeture et de serrage du bracelet est très importante, pour le confort bien sûr, mais aussi pour permettre aux capteurs placés sous la montre de mesurer correctement l'activité physique du porteur. Le brevet protège donc plusieurs idées et mécanismes d'ajustement automatique, pour faire en sorte qu'un bracelet soit correctement en place : utilisation d'un matériau à mémoire de forme ou d'un système de cliquet interne ; mise en œuvre d'un procédé de serrage à base de poches de gaz ou de liquide, utilisation d'éléments extensibles intégrés dans le boîtier…

Cliquer pour agrandir

Apple explique que ces mécanismes peuvent s'activer automatiquement en se basant sur des critères prédéterminés, mais que d'autres méthodes peuvent aussi être utilisées comme la possibilité de personnaliser le serrage via une application.

L'imagination est ici au pouvoir, mais rien ne dit évidemment qu'Apple lancera de tels bracelets un jour prochain (ou jamais).

> Accéder aux commentaires

Les AirPods peuvent activer Google Assistant sur Android

| 11/10/2017 11:02 | 11 commentaires

Les AirPods, les écouteurs vraiment sans-fil d’Apple, sont optimisés pour fonctionner avec les produits du constructeur. Que ce soit avec un iPhone ou un iPad, un Mac ou une Apple Watch, c’est dans ce contexte que vous en tirerez le meilleur. Néanmoins, ce sont aussi des écouteurs Bluetooth et à ce titre, ils fonctionnent aussi avec un smartphone sous Android, par exemple.

Cliquer pour agrandir

Dans ce cadre, vous pourrez écouter de la musique ou des podcasts et contrôler la lecture comme sur un appareil Apple. En revanche, le double-tap qui lance normalement Siri ne fonctionne plus du tout si les AirPods sont associés à un smartphone Android.

AirpodsForGA est une app chargée de faire le lien entre les AirPods et Google Assistant, l’assistant vocal intégré à Android. L’idée est de retrouver au maximum le fonctionnement de Siri : tapotez deux fois l’un des AirPods et l’assistant s’active. Vous devriez pouvoir parler en utilisant les microphones des écouteurs et entendre les réponses directement dans vos oreilles.

Nous avons essayé rapidement l’app sur un Galaxy S8+ et la promesse n’est pas vraiment tenue. Cela fonctionne à peu près si le téléphone est déverrouillé, et encore, le microphone n’était actif qu’une fois sur deux à peu près. Et nous n’avons jamais réussi à activer Google Assistant avec le smartphone verrouillé, ce qui est censé être un cas où cela fonctionne.

L’app est totalement gratuite néanmoins, si vous voulez la tester de votre côté.

[MàJ 11/10/2017 14h06] : nous avons obtenu de meilleurs résultats en modifiant certains paramètres de Google Assistant sur le Galaxy S8+. Dans la rubrique nommée « Téléphone », puis dans la section « Autres paramètres mains libres », vérifiez que l’option pour les appareils Bluetooth est bien active. Enfin, dans la section « Autres paramètres vocaux », nous avons activé l’option pour les casques Bluetooth.

> Accéder aux commentaires

Lunettes de réalité augmentée : la technologie n'est pas prête, selon Tim Cook

| 10/10/2017 23:47 | 59 commentaires

Tim Cook poursuit son périple européen entamé ce lundi en France, pour rencontrer Emmanuel Macron ainsi que des développeurs. Dans un long entretien à l'Independent, le CEO d'Apple a donné son sentiment concernant les lunettes de réalité augmentée, un produit qui semble la suite logique des efforts entamés par le constructeur pour démocratiser cette technologie.

Cliquer pour agrandir

La rumeur court depuis des mois sur le développement d'un tel produit dans les labos de Cupertino, et bien sûr Tim Cook n'avait aucune annonce à faire. Néanmoins, il s'exprime plus généralement sur le paysage actuel des lunettes AR, ce qui permet de connaitre en creux où se trouve Apple.

Du point de vue de la qualité, je peux vous dire que la technologie en elle-même n'existe pas. La technologie d'écran requise, ainsi que le nombre de choses à placer devant le visage, tout cela représente un défi.

Pour Tim Cook, la qualité de l'écran ou la technologie d'un champ de vision suffisamment étendu ne sont pas encore au rendez-vous. On comprend que ce n'est pas le cas non plus chez Apple. Ce d'autant que le constructeur a les moyens d'attendre que d'autres essuient les plâtres. « Nous nous fichons d'être les premiers, nous voulons être les meilleurs et donner aux utilisateurs la meilleure expérience ».

Les produits qui sortiront dans les prochaines semaines ou dans les prochains mois ne satisferont pas aux critères de qualité d'Apple. « Je pense que la vaste majorité des gens ne seront pas satisfaits », prédit le CEO qui plaide le « temps long » pour résoudre les casse-tête que posent cette technologie.

Bref, ce n'est pas demain la veille qu'Apple lancera ses lunettes connectées. Et c'est sans doute pour le mieux si la technologie n'est pas prête. Ce qui est certain, c'est que le jour où le constructeur dévoilera un tel produit, il sera le fruit du travail intégré d'Apple : matériel et logiciel.

Pendant l'interview donnée à l'Independent. Photo Brooks Kraft. Cliquer pour agrandir

Si les appareils iOS représente...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

watchOS 4.1 : un nouveau bouton de connexion/déconnexion pour le Wi-Fi

| 10/10/2017 17:15 | 17 commentaires

La bêta 2 de watchOS 4.1 disponible depuis hier soir apporte une petite nouveauté un peu curieuse. En l'occurrence, il s'agit d'un nouveau bouton dans le centre de contrôle, qui permet d'activer ou de désactiver le Wi-Fi d'une tape. Un onzième raccourci donc dans ce panneau qui commence à être bien chargé ! Mais visiblement, seules les Apple Watch Series 3 sont concernées.

Cliquer pour agrandir
Apple Watch Series 3 (sous watchOS 4.1 b2) à gauche, Apple Watch Series 3 (sous watchOS 4.1) à droite. Cliquer pour agrandir

Lorsque l'on touche le bouton Wi-Fi, la montre affiche l'alerte « Déconnectée » :

La montre est ici loin de son iPhone compagnon, mais elle est connectée à un réseau Wi-Fi connu malicieusement baptisé « adblock ». Cliquer pour agrandir

L'intérêt de ce nouveau bouton est encore un peu obscur, même si on comprend que certains utilisateurs n'aient pas envie que leur montre puisse se connecter à des réseaux Wi-Fi connus. À moins qu'il s'agisse d'un moyen de débloquer une Apple Watch qui souffre du bug de connexion à un réseau Wi-Fi public. Mais la version 4.0.1 était censée en venir à bout.

> Accéder aux commentaires

Watch Player télécharge aussi les podcasts en cellulaire

| 09/10/2017 22:00 | 8 commentaires

Watch Player [2.1.2 – US – 1,09 € – 32,4 Mo – Peter Knapp] est un lecteur de podcast qui fonctionne aussi sur l’Apple Watch, même si l’iPhone n’est pas à proximité. La montre gagne son indépendance, d’autant plus avec la Series 3 qui dispose d’une option cellulaire, mais Apple ne propose rien pour le moment pour les podcasts. Faute de mieux, cette app fonctionne maintenant aussi sur ces derniers modèles, sans iPhone et sans Wi-Fi à proximité.

Cliquer pour agrandir

Une mise à jour récente de l’app a activé la connexion cellulaire pour télécharger des épisodes depuis la montre. D’après le site spécialisé WatchAware qui a testé l’app en conditions réelles, cela fonctionne, à condition d’être patient. Pour économiser la batterie, watchOS est extrêmement agressif sur la connexion au réseau et le système peut interrompre le chargement à tout moment.

Résultat, il faut parfois dix minutes pour télécharger un épisode d’une vingtaine de minutes et encore, en maintenant l’app en fonctionnement en permanence. Mais quand l’épisode est chargé, il est lu directement depuis la montre, sur des écouteurs Bluetooth. En attendant une hypothétique solution officielle, c’est a priori la meilleure aujourd'hui pour écouter des podcasts sans son téléphone.

Watch Player est vendu 1,09 € et l’app est dépourvue d’achats in-app fonctionnels, même si vous pouvez donner davantage pour remercier son développeur.

> Accéder aux commentaires

Promo : un support de charge pour iPhone et Apple Watch à 23,8 €

| 09/10/2017 10:25 | 7 commentaires

Si vous utilisez une Apple Watch au quotidien, vous aurez nécessairement besoin de recharger la montre en plus de votre iPhone. Ce support conçu par SUMBAY permet justement de faire les deux en même temps : sur la gauche, un emplacement est dédié au téléphone, tandis que la droite est consacré à la montre.

Cliquer pour agrandir

L’ensemble est en aluminium, avec une matière antidérapante sous le socle pour éviter les mouvements. Le câble Lightning pour charger l’iPhone est bien fourni avec, en revanche vous devrez utiliser le chargeur magnétique qui accompagne la montre et le monter dans le support. Ajoutons qu’il y a plusieurs réglages possibles pour incliner légèrement l’iPhone si vous le souhaitez.

Vendu en temps normal 28 €, ce support est affiché pendant quelques heures à 23,8 € seulement.

> Accéder aux commentaires

Android Wear existe toujours

| 05/10/2017 20:58 | 24 commentaires

Mais où sont passées les montres Android Wear ? La question est légitime, car si Google a dévoilé une tripotée de nouveaux produits hier en s'aventurant un peu plus sur le terrain d'Apple avec des écouteurs AirPods Pixel Buds, une grosse enceinte connectée HomePod Home Max et même un ordinateur portable MacBook Pixelbook, en revanche les porteurs de montres Android Wear n'ont reçu aucune preuve d'amour.

Cliquer pour agrandir

Stupeur et tremblements un peu plus tôt ce jeudi : le rayon des montres connectées avait purement et simplement disparu du Play Store, la boutique officielle de Google ! Jusqu'à présent, on y trouvait des modèles de chez LG comme les Watch Sport et Watch Style. Mais c'est désormais terminé.

Est-ce à dire qu'Android Wear a été discrètement poussé sous le tapis ? Pas vraiment, du moins pas encore. D'une part, la version 2.0 de l'OS vestimentaire n'est pas si vieille (elle est disponible depuis février). Une bêta a même été mise en ligne pour les développeurs il y a peu. De plus, Google fait toujours la promotion de nombreux modèles sur le site consacré au système.

Il est cependant vrai que Google ne pointe plus vers sa boutique, mais vers des distributeurs partenaires. Le Play Store dédié au matériel ne propose en fait plus que des produits griffés Google : exit les appareils d'autres marques. En France, on y trouve par exemple les Home et Home Mini, le Google Wi-Fi, les différents Chromecast et la tablette Pixel C (on la pensait pourtant disparue mais pas du tout).

Pour faire la promotion des montres Android Wear, Google s'appuie maintenant sur d'autres distributeurs comme Amazon, qui a ouvert une boutique spéciale à cette occasion (aux États-Unis, du moins). Et pour les mauvaises langues et les esprits chagrins qui parient sur la fin programmée de cette famille de produits, Google a rappelé le mois dernier qu'il y avait pour cette fin d'année plus d'une vingtaine de modèles à tous les prix.

> Accéder aux commentaires

Apple Watch Nike+ Series 3 : aperçu de la nouvelle collection

| 05/10/2017 17:15 | 39 commentaires

Ne nous mentons pas. Les meilleures Apple Watch ont toujours été celles de la collection Nike+. Pour le même prix qu’une montre standard en aluminium, on obtient un bracelet perforé aussi original qu’adapté à tous les usages, ainsi que des cadrans supplémentaires qu’on ne trouve nulle part ailleurs dans le reste de la gamme.

Cliquer pour agrandir

La collection Nike+ d’Apple Watch Series 3 ne déroge pas à la règle. Ces nouveaux modèles offrent sans conteste le meilleur rapport qualité/prix de toute cette nouvelle génération. Cette famille de montres se décline en deux tailles de boîtier (38 et 42 mm), deux coloris (argent et gris sidéral), et deux connectivités (GPS et GPS + Cellular).

L'emballage de l'Apple Watch Nike+ est le même que celui des modèles en alu, à l'exception notable qu'il est aussi noir que son homologue d'en face est blanc. Cliquer pour agrandir

L'unique matériau proposé est l'aluminium, pas d'acier inoxydable ce qui n'est pas une surprise (c'était déjà le cas des précédentes Series). Les prix sont identiques aux Series 3 classiques : 369 €/399 € pour la version GPS, 449 €/479 € pour la GPS + Cellular. Cette dernière mouture se distingue de sa petite sœur par la présence d'un point rouge sur la couronne digitale.

À l'exception du point rouge sur la couronne digitale, il n'y a aucune différence entre le modèle GPS et la version GPS + Cellular. Cliquer pour agrandir

Le modèle cellulaire se connecte au réseau d'Orange ou de Sosh, sous certaines conditions, au prix de 5 € par mois (les six premiers mois étant offerts par l'opérateur). Il est tout à fait possible d'utiliser cette Apple Watch sans la jumeler à un forfait (lire aussi notre point de la situation, toujours un peu confuse du côté d'Orange).

...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Orange et l’Apple Watch : le point sur l’iPhone 6, les forfaits Pro, l’option Multi-SIM

| 05/10/2017 12:00 | 23 commentaires

Orange étend petit à petit la compatibilité de l’Apple Watch Series 3 cellulaire avec son réseau. L’opérateur a ainsi modifié hier la liste des iPhone compatibles : le support des iPhone 6 et 6 Plus est ainsi « à venir », ces modèles s’ajoutant aux iPhone SE, 6s/6s Plus, 7/7 Plus, 8/8 Plus, ainsi que le modèle 32 Go de l’iPhone 6 (lire : Orange accepte l'iPhone 6 pour l'Apple Watch Cellulaire).

La compatibilité avec l’iPhone 6 est-elle déjà disponible ?

Cette prise en charge est visiblement d’ores et déjà possible : plusieurs témoignages sur le forum d’assistance d’Orange indiquent qu’il suffit d’activer la VoLTE et les appels Wi-Fi sur l’iPhone 6, une opération qui doit être demandée auprès du service client de l’opérateur (cela fonctionne aussi chez Sosh).

Ce support intervient après la distribution d’une mise à jour opérateur, qui a été envoyée aux possesseurs d’iPhone 6 et d’iPhone 6 Plus à partir du 22 septembre. Sans doute pour éviter un afflux de demandes ou pour ne pas engorger son réseau, Orange se contente pour le moment d’indiquer une compatibilité prochaine avec les iPhone 6 et 6 Plus.

Faut-il sacrifier l’option Multi-SIM ?

L’information venait d’un représentant d’Orange, mais elle s’est finalement révélée erronée. Il est possible de cumuler l’option Multi-SIM Appels et Internet avec une option Multi-SIM. La première active la connexion cellulaire de l’Apple Watch Series 3, la seconde permet à une tablette de piocher dans l’enveloppe de données de son forfait.

La direction de la communication d’Orange nous avait indiqué que le cumul de ces deux options n’était pas possible, mais nous avons pu connecter une montre à un de nos forfaits Sosh sur lequel était activé l’option Multi-SIM. L’activation de l’option Multi-SIM Appels et Internet n’a posé aucun problème.

Cliquer pour agrand...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Des Apple Watch Series 3 GPS et Cellulaire en stock chez Nike

| 05/10/2017 10:11 | 9 commentaires

La boutique de Nike a plusieurs modèles de la nouvelle gamme Nike+ Series 3 disponibles à la vente et surtout en stock, avec une livraison sous 2 à 4 jours Sur l'Apple Store les délais se comptent en jours seulement pour les montres avec le GPS mais c'est plus long pour au moins une version cellulaire.

Ces montres, toutes en aluminium, ont un bracelet distinctif avec ses perforations, des cadrans spécifiques utilisant la typo Nike et des fonctions sportives spécifiques avec des rappels, associées à l'app Nike+ Run Club.

  • Series 3 en 38 mm avec GPS + Cellulaire à 449 € en anthracite (3 à 4 semaines de délais sur l'Apple Store)
  • Series 3 en 38 mm avec GPS à 369 € en anthracite et platine pur
  • Series 3 en 42 mm avec GPS à 399 € en anthracite et platine pur
Version GPS "Platine pur"

> Accéder aux commentaires

Pages