Les AirPods 2, toujours attendus au printemps avec un nouveau coloris selon la rumeur

Mickaël Bazoge |

Vous verrez qu’un jour, Apple finira par les sortir, ces nouveaux AirPods. En attendant, on se raccroche comme on peut aux bribes de rumeurs qui ont tendance à se multiplier ces derniers temps, et à converger. Le site Economic Daily News « confirme » (via) les indiscrétions entendues en début de semaine chez MySmartPrice, selon lesquelles la deuxième génération des écouteurs sans fil bénéficierait d’un nouveau revêtement, ainsi que d’une couleur noire.

Concept : Martin Hajek.

Inventec, sous-traitant habituel d’Apple, aurait lancé la production de ces AirPods 2, dont la commercialisation débuterait au printemps. En même temps que la base de recharge AirPower (et du boîtier de recharge par induction ?).

En ce qui concerne ce nouveau revêtement, on a évoqué du verre dépoli doux au toucher qui maintiendrait mieux les écouteurs dans les oreilles. Ces AirPods offriraient également des basses plus profondes ainsi que des capteurs « santé » supplémentaires. Le prix pourrait aussi augmenter, ce qui n’étonnera personne.

Lire les commentaires →

Les Galaxy S10 pourraient recharger par induction leurs écouteurs sans fil

Stéphane Moussie |

Comme souvent, Samsung va lancer de nouveaux accessoires en même temps qu’une nouvelle génération de smartphones. Les Galaxy S10, qui seront officiellement dévoilés le 20 février, seront accompagnés de trois nouveaux accessoires. C’est l’application Galaxy Wearable de Samsung qui a confirmé les fuites.

Il y aura notamment des écouteurs 100 % sans fil, les Galaxy Buds. Ce ne sont pas les premiers écouteurs sans fil du constructeur coréen, mais ils auront apparemment une nouvelle fonction intéressante : il devrait être possible de les recharger par induction avec les Galaxy S10.

Image en fuite des Galaxy Buds rechargés par un Galaxy S10.

Il suffirait de poser le boîtier des Galaxy Buds sur le dos du smartphone pour que celui partage son énergie et remplisse la batterie des accessoires.

Le Huawei Mate 20 Pro a une fonction similaire — que le fabricant chinois a d’ailleurs illustré avec un iPhone —, mais le boîtier de ses écouteurs sans fil n’est pas compatible avec l’induction.

Autres wearables lancés en même temps que les Galaxy S10 : le tracker d’activité Galaxy Fit et la montre Galaxy Watch Active. Certains accessoires seront offerts pour toute précommande d’un smartphone.

Lire les commentaires →

Une collection de casques Beats aux couleurs de la NBA

Stéphane Moussie |

Le partenariat passé l’année dernière entre Beats et la NBA se concrétise par l’arrivée d’une nouvelle collection de casques.

Le Studio3, modèle circum-aural avec réduction de bruit active, reprend les logos et les couleurs de six équipes de NBA : Boston Celtics, Houston Rockets, Los Angeles Lakers, Philadelphia 76ers, Toronto Raptors et Golden State Warriors. C’est Eddy Cue, fan acharné des Golden State Warriors, qui doit être content.

Lakers Purple
Warriors Royal

« La collection NBA offre aux fans l’opportunité de se rapprocher de la musique, et d’intensifier le soutien qu’ils apportent à leurs équipes et joueurs favoris sur le chemin des playoffs », déclare Beats, qui s’y connait en marketing.

Raptors White
Celtics Black

Les casques NBA seront très prochainement disponibles sur l’Apple Store (ils sont déjà arrivés aux États-Unis) et dans les magasins Apple. Ils sont d’ores et déjà en vente chez Boulanger. Ils coûtent 349 €, soit le même prix que les modèles classiques.

Si vous préférez le foot, on rappelle qu’une édition spéciale Neymar est en vente depuis peu.

Lire les commentaires →

Des Lego hantés grâce à ARKit

Mickaël Bazoge |

Lego poursuit sa conquête de la réalité augmentée avec de nouveaux sets de briquettes « Hidden Side ». Il s’agit de 8 maisons « hantées » à construire, puis à visiter avec l’application compagnon. Si les constructions n’ont rien d’effrayantes à première vue, les regarder au travers de l’app en révèle alors tous les mystères : des fantômes virtuels apparaitront alors, tout comme des énigmes et des petits jeux.

@TechCrunch

Ces sets, dont les prix oscilleront entre 20 $ et 130 $, seront disponibles dans le commerce à partir du mois d’août. Lego capitalise ici sur les développements entrepris pour AR Playgrounds, une app (et des sets) disponible depuis décembre dernier (lire : Lego AR Playgrounds : les briques physiques et virtuelles s’emmêlent).

@Lego.

Le constructeur danois, qui utilise ici les technologies d’ARKit pour donner vie à ses figurines, est souvent invité par Apple à présenter ses trouvailles virtuelles sur les scènes des keynote. AR Playgrounds avait ainsi eu les honneurs d’une démonstration durant la WWDC.

Lire les commentaires →

Des dizaines d’objets en 3D à explorer depuis Safari

Mickaël Bazoge |

L’éditeur d’applications éducatives Twinkl s’est spécialisé dans la réalité augmentée. On trouve notamment dans son catalogue ARchitect, qui permet de construire des structures virtuelles en multi (jusqu’à 4 joueurs), ou encore des livres numériques « augmentés ». Mais le studio ne s’est pas arrêté en si bon chemin et propose tout à fait gratuitement des modèles 3D qui s’intègrent dans l’environnement, simplement depuis Safari.

On trouvera (en bas de cette page) une centaine de modèles, objets, animaux, insectes, et même des organes à admirer dans tous le sens. On peut les poser sur son bureau, dans son salon, sur le lit ou dans le frigo, c’est comme vous voulez. Hélicoptère, planète, éléphant, poumons, père Noël, brachiosaure… Il y a vraiment de tout pour toutes les envies !

Twinkl utilise la technologie AR Quick Look introduite avec iOS 12. Les objets 3D sont conçus en USDZ, un conteneur mis au point par Apple et Pixar. Le constructeur propose de son côté quelques objets dans une galerie.

Lire les commentaires →

AirPods : un carton commercial en passe d'entrer dans la culture populaire

Mickaël Bazoge |

Lancés fin 2016, les AirPods continuent de connaitre un « succès fulgurant », comme l’avait qualifié — manifestement à raison — Tim Cook à l’époque. Preuve en est, il faut toujours attendre plusieurs jours avant d’être livré (les Apple Store peuvent avoir des stocks).

Si à leurs débuts certains ont pu moquer les petits écouteurs sans fil avec leurs bâtons blancs qui dépassent des oreilles, le pli est pris. Les AirPods sont devenus un phénomène culturel, on en fait des mèmes, comme par exemple cette vidéo rigolote qui circule en ce moment sur les internets :

Neil Cybart, d’Above Avalon, liste les trois principaux facteurs qui font le succès des AirPods :

  • Une grande visibilité : il est impossible de rater des AirPods dans la rue, rappelant en cela l’iPod et ses fameux écouteurs blancs. On repère moins facilement l’Apple Watch, puisqu’elle est souvent recouverte par un vêtement.
  • L’attrait de la nouveauté : les AirPods ne ressemblent ni aux EarPods, ni à d’autres écouteurs sans fil (il existe des clones, certes).
  • Le différenciateur social : porter des AirPods dans les oreilles, cela signifie que l’on possède généralement un iPhone et que l’on a les moyens de s’offrir en plus des écouteurs facturés 179 €.

Ce succès se mesure aussi à l’aune de Google Trends, un outil qui permet de comparer les volumes de recherche entre plusieurs produits. L’intérêt des internautes américains pour les écouteurs sans fil d’Apple dépassait celui pour l’Apple Watch mi-janvier. Pas mal pour un appareil qui n’a pas été mis à jour en plus de deux ans.

Le carton des AirPods donne un avantage supplémentaire à Apple dans la conquête du marché de l’informatique vestimentaire : l’Apple Watch a trouvé une place naturelle sur le poignet, les AirPods sont en passe de conquérir les oreilles… il ne manque plus que les lunettes de réalité augmentée et Apple aura réussi la passe de trois. La dynamique est en tout cas dans le camp de la pomme : aucun concurrent n’est parvenu à se hisser au niveau de l’Apple Watch et des AirPods, pour le moment.

Apple devrait écouler 40 millions de paires d’AirPods cette année, selon les estimations de Neil Cybart, soit 90% de plus qu’en 2018. C’est en phase avec les prévisions de Ming-Chi Kuo livrées en décembre dernier. Les écouteurs sans fil sont portés par environ 25 millions de personnes, et il faut s’attendre à deux fois plus d’utilisateurs en 2019. Les volumes de ventes d’AirPods n’ont rien de négligeable dans le total des produits iOS :

Ventes trimestrielles estimées.

En neuf trimestres, les AirPods ont atteint un volume de près de 10 millions de paires écoulées ; il a fallu dix trimestres à l’iPhone pour atteindre cette marque, onze trimestres pour l’Apple Watch. L’iPad a été une réussite fulgurante : le flirt avec les 10 millions d’unités vendues a été atteint en cinq trimestres seulement.

De fait, deux ans après leur lancement, les AirPods s’établissent comme le deuxième produit d’Apple le plus populaire. Apple ne devrait pas laisser retomber le soufflé. Plusieurs rumeurs ont annoncé des nouveautés pour les prochaines semaines (mois ?) : boîtier de recharge sans fil, nouveaux coloris et meilleure tenue dans les oreilles

Lire les commentaires →

Heart Analyzer met du cœur à l'ouvrage sur l'Apple Watch

Mickaël Bazoge |

Apple fait grand cas du cardiofréquencemètre de sa montre connectée, et il est vrai que bon nombre de fonctions de suivi de l’activité physique reposent sur ce capteur essentiel. Mais le constructeur a un peu loupé le coche au niveau de la complication de l’app Rythme cardiaque, qui se révèle n’être qu’un simple raccourci. La complication de l’application Heart Analyzer est autrement plus complète, puisqu’elle affiche le pouls relevé par l’app ainsi que les fréquences minimum et le maximum.

Capture de gauche : la complication grand format sur le cadran Infographie modulaire affiche un graphique des derniers relevés. Capture de droite : la complication Rythme cardiaque (en bas à droite) ne contient aucune information. Ce n’est pas le cas des complications d’Heart Analyzer, en bas à gauche et au milieu à droite.

Heart Analyzer mesure le pouls en continu quand l’app est affichée sur l’Apple Watch (une fonction qui peut être désactivée d’un appui Force Touch).

L’app watchOS permet également de consulter l’activité cardiaque mesurée pendant les activités sportives. Sur l’Apple Watch, Heart Analyzer ne manque pas d’atouts, surtout si on consulte en plus l’app iOS et sa myriade de graphiques et d’informations (hélas, tout est en anglais). On a tout de même repéré quelques bugs, des crashs ou encore un affichage à l’envers du sens choisi sur la montre.

L’application étant gratuite, rien n’empêche de la tester. Les fonctions de base ne coûtent rien, mais on peut aller plus loin en débloquant des fonctionnalités supplémentaires via des achats intégrés (à partir de 2,29 €).

Lire les commentaires →

Pages