Les employés de la division Santé d'Apple ont le moral dans les chaussettes

Mickaël Bazoge |

Il y a du rififi au sein de la division en charge de la santé chez Apple. CNBC a relevé plusieurs départs d'employés déçus par leur travail à Cupertino. Certains d'entre eux n'ont plus supporté la culture de l'entreprise, d'autres se sont sentis marginalisés et incapables de faire avancer leurs idées.

Apple embauche des profils qui débordent d'ambition pour résoudre les grands problèmes du système de santé complexe et notoirement défaillant aux États-Unis, mais ils se heurtent à l'approche plus mesurée d'Apple. Le secteur est régi par des règles strictes et une régulation tatillonne, il ne peut pas y avoir de grand soir.

Ces tensions ont pris de l'ampleur ces derniers mois, mais le malaise est présent depuis plusieurs années, selon les employés d'Apple interrogés par le site qui liste quelques uns des départs récents : Christine Eun, qui a travaillé huit ans chez Apple, est partie cet été ; Brian Ellis, qui supervisait les cliniques AC Wellness pour les employés d'Apple, est retourné chez Apple Music en juin ; Matt Krey a quitté Apple en mai ; Andrew Trister a été débauché par la fondation Gates.

Que des employés quittent une entreprise, ça n'a rien d'exceptionnel, c'est même très courant en particulier dans une boîte qui compte des milliers de salariés. Mais il y a une alerte dans la division santé d'Apple : plusieurs signes inquiétants de mécontentement ont été relevés après un sondage interne. Poussant le grand patron Jeff Williams à rencontrer plusieurs employés afin de déterminer la raison de ce moral dans les chaussettes.

Une des principales difficultés concerne la vision à long terme d'Apple dans le domaine de la santé. Certains employés estiment en effet que le constructeur pourrait aller plus loin et plancher sur des projets plus ambitieux. Les produits et services sur lesquels ils travaillent demeurent confinés au bien-être et à la prévention. Ce n'est déjà pas si mal et cela donne des résultats intéressants comme l'ECG de l'Apple Watch.

Une partie des équipes voudrait développer un service de télémédecine ou simplifier la facturation des assurances avec un système de paiement plus simple. D'autres aimeraient en faire plus avec Beddit, le fabricant d'un capteur de suivi du sommeil acheté par la Pomme en 2017. Les innovations développées pour soigner les employés d'Apple dans les cliniques AC Wellness pourraient être proposées plus largement… Ces initiatives n'ont pas rencontré l'écho attendu auprès de la direction de l'entreprise.

GymKit permet de connecter une Apple Watch à une machine de torture un équipement sportif compatible.

Beaucoup ont été mécontents de l'accueil tiède fait par les médecins et les professionnels à l'app ECG (lire : Entretien : les cardiologues face à l’ECG de l’Apple Watch). Des employés de la division santé avaient poussé pour le lancement de l'application à petite échelle afin d'impliquer la communauté médicale. Et voir si elle leur posait des problèmes. Apple a proposé un compromis : tous les six mois, réunir à l'Apple Park un groupe d'experts de la santé, dont des cardiologues, pour discuter le bout de gras.

Autre souci qui finit par démotiver les troupes : le culte du secret d'Apple. L'industrie de la santé avance grâce à la publication de travaux, d'études cliniques, de rencontres entre professionnels. Contrairement à ce qui passe pour l'intelligence artificielle où les chercheurs d'Apple jouissent d'une certaine liberté, ce n'est pas le cas pour leurs collègues de la santé.

Lire les commentaires →

Powerbeats Pro : les précommandes des trois coloris supplémentaires ce 22 août

Mickaël Bazoge |

Apple va lancer les précommandes pour les Powerbeats Pro couleur crème, vert bouteille et bleu profond le 22 août, avec des livraisons qui débuteront le 30 août. Ce faisant, la Pomme et Beats respectent leur promesse d'un lancement de ces coloris cet été… mais juste-juste quoi.

Le seul modèle disponible jusqu'à présent est la discrète version noire. A priori, on devrait pouvoir précommander dès ce jeudi les autres couleurs en France également, et dans les autres pays où ces écouteurs sont vendus. Les Powerbeats Pro, qui intègrent la puce H1 des AirPods 2e génération, sont des intras sans fil destinés aux plus sportifs.

Pour 250 €, on repart avec des écouteurs compatibles « Dis Siri » assurant 9 heures d'écoute (et 24 heures avec leur boîtier). En revanche, la batterie du boîtier ne se recharge qu'en filaire, pas d'induction ici. Les Powerbeats Pro sont des produits assez efficaces, comme on a pu le constater dans notre test.

Lire les commentaires →

watchOS 6 : des Apple Watch titane et céramique

Florian Innocente |

Céramique et surtout titane, ce sont les deux matériaux qu'Apple pourrait utiliser avec de prochaines Apple Watch. Le site brésilien iHelp BR a trouvé dans la bêta de watchOS6 6 des visuels et une animation qui mentionnent ces deux types de boîtiers.

Ce sont les images utilisées pour l'animation du processus de jumelage avec l'iPhone. Les inscriptions renvoient à celles que l'on a sous chaque boitier d'Apple Watch. Il est ici fait référence à une "44MM TITANIUM" et une "44M CERAMIC" et ces indications sont déclinées en "40MM".

Apple a déjà utilisé la céramique de couleur blanche avec des boitiers blanc et gris qui étaient du plus bel effet sur les Series 2 et 3 (lire J’ai porté une Apple Watch Edition). Le modèle oscillait autour des 1 500 €.

Quant au titane ce serait inédit pour les Apple Watch, mais c'est un matériau courant dans l'horlogerie, et il rappellera quelques souvenirs aux utilisateurs de PowerBook…

Lire les commentaires →

Runkeeper lâche Wear OS

Mickaël Bazoge |

Malgré le succès de l'Apple Watch, watchOS reste une plateforme peu attrayante pour les éditeurs et les développeurs. Après avoir tenté le coup, bon nombre d'entre eux ont abandonné le navire d'Apple, à l'image tout récemment de Google qui a cessé le support de la version watchOS de Nest.

Si l'Apple Watch ne parvient pas à retenir les développeurs, alors que dire des plateformes concurrentes. Les utilisateurs des montres Wear OS1 vont également devoir se faire une raison : ils ne pourront plus utiliser le compagnon de poignet de Runkeeper à compter de la version 9.13 de l'app. La mise à jour sera disponible dans les prochaines semaines.

Le support client de Runkeeper a expliqué sur Reddit que l'arrêt de l'app Wear OS avait été motivé par des difficultés de fonctionnement affectant beaucoup d'utilisateurs. « C'était une expérience très bogguée, et difficile à maintenir et à corriger », selon la « petite équipe aux ressources limitées ».

De plus, une très petite partie de la communauté Runkeeper se sert de ce compagnon, une raison de plus pour l'abandonner. Pas de nouvelles en revanche du côté de l'application watchOS, toujours disponible à l'heure actuelle, mais dans la version 9.12 de l'app iOS.

watchOS 6 introduira un App Store indépendant de son grand frère iOS, on pourra naviguer dans le catalogue d'apps et les télécharger directement depuis le poignet. Cela sera-t-il suffisant pour redonner du souffle à l'écosystème ? Cela reste à voir : Wear OS propose la même chose depuis février 2017 et cela n'a pas vraiment permis une explosion d'apps.


  1. Dans le dernier relevé de Canalys concernant le marché américain de la montre connectée, le premier constructeur de montres Wear OS, Fossil, est cinquième avec 4,1% du marché seulement, contre 37,9% pour Apple.  ↩

Lire les commentaires →

Ming-Chi Kuo : il y aura bien une Apple Watch Series 5 cette année

Mickaël Bazoge |

Apple devrait bel et bien inaugurer une Series 5 pour son Apple Watch au second semestre, indique aujourd'hui Ming-Chi Kuo. Le constructeur a l'habitude de lancer ses nouvelles montres à l'automne, mais cette année les rumeurs n'ont pas été légion concernant la Series 5. Ceux qui commençaient à s'inquiéter qu'Apple « saute » 2019 seront donc rassurés, sachant que l'analyste de TF international a une boule de cristal généralement bien lustrée.

En février, le même Kuo avait pronostiqué le retour de la céramique pour certains boîtiers de la Series 5. L'Apple Watch Edition de la Series 3 était dans ce matériau très résistant aux griffures, et plutôt joli par ailleurs.

Une partie des écrans OLED de l'Apple Watch Series 5 sera produite par Japan Display : de 15 à 20% cette année, puis le volume augmentera jusqu'à atteindre de 70 à 80% en 2021. L'hypothèse d'un écran Micro-LED pour les modèles de l'année prochaine semble donc écartée (lire : Où l'on reparle du Micro-LED sur de futures Apple Watch).

Lire les commentaires →

Canalys : l'Apple Watch est encore très américaine

Florian Innocente |

Tout comme avec l'iPhone, Apple a fait des États-Unis son principal marché pour l'Apple Watch. La montre n'y dispose pas d'une part de marché aussi forte qu'au niveau mondial, mais elle s'est tout même arrogée 37,9% des livraisons au deuxième trimestre, relève Canalys, une progression annuelle de 32%.

Ce sont 2,9 millions d'Apple Watch qui auraient été écoulées entre avril et juin sur le sol américain. Il y a quelques jours, le cabinet Strategy Analytics estimait les ventes mondiales sur cette même période à 5,7 millions d'Apple Watch. En croisant les deux chiffres, les États-unis pèseraient ainsi pour la moitié de ces ventes.

Ce secteur des montres connectées grossit (il est passé de 5,6 à 7,7 millions d'unités sur un an), la part qu'y occupe Apple diminue (elle était de 39,5% au même trimestre 2018) mais elle maintient une bonne avance sur ses deux plus proches concurrents Fitbit et Samsung.

Des trois c'est Samsung qui affiche la meilleure croissance ― 121 % ― doublant au passage ses volumes. Si ce n'est qu'ils restent modestes en regard de ceux du leader : 800 000 Galaxy ont été écoulées. Pas de quoi déstabiliser Apple dont on attend une nouvelle gamme à l'automne en plus de la grande mise à jour annuelle de watchOS. Deux facteurs qui devraient continuer à envoyer du charbon dans la chaudière.

Lire les commentaires →

Heart Analyzer éclaircit ses relevés cardiaques

Mickaël Bazoge |

Avec les applications Rythme cardiaque et ECG, Apple a beaucoup fait pour aider les utilisateurs d'Apple Watch à mieux comprendre leur cœur. Pour ceux qui voudraient aller encore plus loin dans l'étude de leur palpitant, il existe bien sûr des applications tierces, à l'instar de la très complète Heart Analyzer, qu'on a présentée en début d'année.

La version 7.0 fraîchement disponible revoit l'onglet Cœur, un tableau de bord présentant un état des lieux de votre santé cardiovasculaire. Les informations complémentaires que l'on obtient en touchant le petit « i » sont bien utiles pour savoir à quoi correspond tel indicateur. Les données mensuelles peuvent être exportées dans des documents PDF.

Heart Analyzer améliore également ses graphiques et ses statistiques concernant le VO2Max — la consommation maximale d'oxygène — et la variabilité de la fréquence cardiaque. L'écran d'accueil de l'app, le Dashboard, bénéficie d'un petit coup de frais avec des cartes qui sont non seulement plus agréables à l'œil mais aussi plus faciles à naviguer.

L'application a également revu la section Deep Analytics avec des graphiques qui peuvent remonter jusqu'à trois ans. Attention, la consultation de ces informations a fait planter l'app chez nous, peut-être aurez-vous plus de chance. Heart Analyzer est gratuit et sans publicité ; des achats intégrés permettent de débloquer des fonctions avancées (mais tel quel, sans payer, on a déjà largement de quoi faire et angoisser les plus hypocondriaques).

Lire les commentaires →

Pages