Nanogram Messenger, un client Telegram indépendant pour Apple Watch

Félix Cattafesta |

Le développeur Kosta Eleftheriou, à qui l'on doit aussi le clavier FlickType, vient de mettre en ligne sa vision de la messagerie Telegram pour Apple Watch. Baptisée Nanogram Messenger for Watch, celle-ci a pour ambition de remplacer l'application officielle qui est assez limitée et qui ne fonctionne pas sans iPhone à proximité, un problème pour les utilisateurs d'Apple Watch cellulaire qui aiment sortir sans téléphone.

L'application permet de recevoir et d'envoyer des messages sur Telegram depuis son poignet. Elle est basée sur le SDK de la messagerie et le développeur indique qu'elle ne collecte aucune information superflue. Pour l'avoir testée, l'application ne nous a pas particulièrement impressionnés : on ne peut pas afficher les images, ce qui est peut-être dû à une limite du SDK. Présent à côté du champ de texte, un bouton ressemblant au bouton « envoyer » sert en fait à… envoyer une publicité pour Nanogram. L’application pourra donc dépanner, mais tout n'est pas encore parfait.

Le bouton en bas à droite envoie un lien App Store pour télécharger Nanogram. Un peu intrusif comme publicité…

Nanogram Messenger est gratuit et fonctionne sur l'Apple Watch Series 3 ou modèle ultérieur (minimum watchOS 7).

Lire les commentaires →

Promo : l'AirPods Max à 466 € sur Amazon Allemagne

Florian Innocente |

À 465,99 € au lieu de 629 € prix Apple, l'AirPods Max est presque à son meilleur prix chez Amazon Allemagne. Précédemment il a pu descendre à 459 €, on n'en n'est donc pas loin. Ce tarif est appliqué aux modèles noir, argent et bleu.

La commande peut se faire depuis la France et les frais de port s'élèvent à 6,63 € pour une livraison d'ici au 3 ou 4 août.

En France les vendeurs sont plutôt calés sur 549 € de manière générale. Orange est à 529 € mais uniquement sur le modèle argent et Amazon demande au mieux 496 € pour le modèle bleu et 509 € pour le noir.

Lire les commentaires →

watchOS 7.6.1 disponible avec un correctif de sécurité important

Stéphane Moussie |

Apple distribue dès maintenant watchOS 7.6.1, une mise à jour qui résout un problème de sécurité important. Une faille (CVE-2021-30807) liée à la gestion de la mémoire peut permettre à un malandrin de prendre le contrôle de la montre. D'après Apple, cette faille, la même qui a été colmatée par macOS 11.5.1 et iOS 14.7.1 cette semaine, a déjà pu être exploitée. Installez donc la mise à jour au plus vite.

watchOS 7.6.1 arrive deux semaines après la version 7.6 qui avait rendu disponible l'ECG dans 30 pays supplémentaires.

Lire les commentaires →

Beoplay EQ : Bang & Olufsen active la réduction du bruit

Florian Innocente |

Bang & Olufsen lance son premier jeu d'écouteurs avec une réduction active du bruit, le Beoplay EQ. Si l'on trouvait les AirPods Pro chers, leur nouveau concurrent lève encore un peu la barre en se positionnant à 399 €.

Le boitier de charge, en aluminium, est muni d'une prise USB-C et il peut se remplir également au moyen d'un support Qi. Il renferme deux écouteurs au design en forme de boutons, sans tiges. Quatre tailles d'embouts en silicone sont fournies ainsi qu'une cinquième paire en mousse, taille moyenne, de la marque Comply.

On contrôle sa musique, ou l'activation de la réduction du bruit, ou celle du mode Transparence ainsi que la prise d'appels par différentes gammes de pressions sur les faces en aluminium des deux écouteurs. Il n'y a pas d'autres fonctions particulières ou notables, comme on a pu le voir avec les écouteurs PowerBuds Pro d'Amazfit plus orientés santé.

Ces Beoplay EQ devraient être compatibles avec une pratique sportive, ils sont résistants aux éclaboussures et à la poussière. L'autonomie annoncée est de 7h30 sans réduction active du bruit ou 1h de moins si on s'en sert, et de 20h en moyenne en épuisant la recharge du boitier. Lorsqu'on est vraiment à sec, 20 minutes de charge assurent environ 2h d'autonomie.

Les deux coloris doré et noir seront disponibles à partir du 19 août, mais le Japon et en Chine ont la primeur dès aujourd'hui du modèle sombre.

Lire les commentaires →

Les montres et traqueurs sont de vraies boites noires pour étudier les données de santé

Florian Innocente |

Prenez les données santé d'un utilisateur d'Apple Watch sur une période puis comparez-les avec celles de la même personne, sur une autre période similaire. Il y a le risque que les deux résultats ne s'accordent pas et compliquent leur analyse.

C'est ce qu'ont constaté des biostatisticiens de Havard alors qu'ils évaluaient la pertinence d'utiliser des appareils grand public dans le cadre de leurs recherches.

Le problème réside dans le fait que ces montres et traqueurs d'activité sont de véritables « boîtes noires » lorsqu'il s'agit de savoir quels algorithmes triturent les données collectées sur l'utilisateur et de quelle manière ces calculs ont peut-être évolué au fil du temps.

Au fil du cycle de vie de ces produits, la partie logicielle est mise à jour, corrigée, amendée, les méthode de calcul changent ou s'affinent, mais aucune information n'est donnée par les fabricants sur cette tambouille logicielle. Ce que la montre va produire comme chiffres — disponibles ensuite dans l'app Santé par exemple — n'est que le résultat de ces cogitations logicielles. Ce ne sont pas les données brutes obtenues directement par les capteurs.

Pour vérifier s'il était judicieux de se reposer sur ces produits grand public pour leurs études, plutôt que sur des appareils aptes à livrer les informations dans leur forme brute, l'équipe a comparé les valeurs de la variabilité de fréquence cardiaque de l'un des membres du groupe, utilisateur d'une Apple Watch.

En bleu le premier jeu de données, en orange le second

Sur des périodes de temps comparables, il s'est avéré que les résultats différaient nettement, comme si les règles de calcul avaient changé au gré de modifications sur les algorithmes d'Apple. Les grandes tendances étaient à peu près respectées mais dans le détail les points de mesures affichaient de réels écarts.

Cette observation n'a pas été menée dans le cadre d'une étude proprement dite mais elle a refroidi les ardeurs de ces chercheurs quant à l'idée d'utiliser ces périphériques fermés.

Car la question se pose de la pertinence d'exploiter des informations sur de grandes périodes de temps — pour analyser une évolution au long cours — si la règle de calcul peut varier à tout moment sans prévenir, et que les données avant traitement restent hors d'atteinte.

Lire les commentaires →

Nothing dévoile les Ear (1), ses écouteurs à réduction de bruit active à 99 €

Félix Cattafesta |

Comme prévu, la start-up Nothing a officiellement révélé ses écouteurs sans fils baptisés Ear (1). Nothing est la nouvelle marque lancée par Carl Pei, l'un des deux co-fondateurs de OnePlus, qui n'avait jusqu'à présent rien commercialisé mais qui avait réussi à faire beaucoup parler d'elle. Vendus 99 €, ces premiers écouteurs incluent une réduction de bruit active et ne pèsent que 4,7 g par unité (contre 5,4 g pour les AirPods Pro).

Image Nothing

Le design est la première chose qui frappe en voyant le produit : Nothing a joué la carte futuriste avec un boitier de charge et des écouteurs transparents. On appréciera ou non cette originalité, mais cela a le mérite de rendre les écouteurs immédiatement reconnaissables. On pourra également savoir en un clin d'oeil s’ils sont bien dans la boite. Le produit est compatible Bluetooth 5.2 et comprend des drivers de 11,6 mm qui promettent une bonne qualité sonore.

Image Nothing

Niveau batterie, les Ear (1) devraient se montrer au niveau des AirPods Pro. Nothing annonce une autonomie de 5,7 heures dans les oreilles et de 34 heures avec le boitier de charge. En activant la réduction de bruit, on passera à 4 h ou 24 avec le boitier. Celui-ci fonctionne d'ailleurs avec la recharge sans fil, ce qui est une surprise au vu du prix de l'appareil. On trouvera aussi des contrôles tactiles personnalisables via une application dédiée.

Image Nothing

Les précommandes pour une première fournée vont ouvrir le 31 juillet à 15 h sur le site de Nothing. Les écouteurs seront ensuite commercialisés plus largement à partir du 17 août.

Lire les commentaires →

Oculus pourrait utiliser l'app Santé d'Apple

Florian Innocente |

Facebook pourrait ajouter à ses casques Oculus une fonction de synchronisation avec l'app Santé d'Apple. Le développeur Steve Moser a découvert dans le code de l'app Oculus le code nécessaire à ce transfert d'informations.

Il s'agirait plus exactement de synchroniser les données récupérées grâce à Oculus Move. Apparue en septembre dernier, cette option système calcule votre dépense calorique ainsi que votre activité physique chaque fois que vous utilisez une app de réalité virtuelle avec le casque. Rien n'assure qu'Oculus ira jusqu'à activer la compatibilité avec Santé mais il y aurait une logique à le faire pour les clients sur iPhone.

L'ajout de capteurs orientés santé sur de futurs AirPods revient de temps à autre dans les rumeurs (lire aussi PowerBuds Pro : des fonctions santé dans les nouveaux écouteurs d'Amazfit) tout comme dans celles relatives au casque de réalité augmentée que préparerait Apple.

Lire les commentaires →

Pages