Withings : faute de commande de l'État, il n'y aura pas de montre connectée TousAntiCovid

Mickaël Bazoge |

Un objet connecté intégrant la technologie de suivi des contacts de StopCovid (devenu TousAntiCovid), c'était une des pistes envisagées par le gouvernement pour tous ceux qui ne possèdent pas de smartphone. Des industriels ont été approchés pour créer et produire un tel appareil, dont Withings. Mais il n'y aura rien qui sortira du spécialiste français de la santé connectée.

Dans une interview pour L'Obs, Antoine Robillard, vice-président de Withings, explique avoir réalisé les recherches demandées par les autorités, qui ont mené à une « proposition fonctionnelle de notre part ». Mais ces travaux n'ont donné lieu à aucune commande publique, condition sine qua non pour que l'entreprise lance ses lignes de production.

Les bracelet et badges connectés de suivi des contacts imaginés par la société Estimote.

Cédric O, le secrétaire d'État au Numérique, s'était avancé en mai dernier en évoquant une montre Withings qui coûterait entre 40 et 50 €. Mais à l'époque, tout restait à faire du côté des pouvoirs publics alors que techniquement, le fabricant avait déjà fait la démonstration technologique de l'intégration du protocole ROBERT dans un objet connecté.

Pour tout dire, cet abandon en rase campagne n'est guère une surprise. En août dernier, la Direction générale de la santé (DGS) faisait savoir qu'aucune décision n'avait été prise concernant des solutions techniques de ce type.

Lire les commentaires →

La VR de Google à l'arrêt : le Cardboard fait ses cartons

Stéphane Moussie |

Google ne croit plus en la réalité virtuelle. Après avoir abandonné sa plateforme Daydream l'année dernière, l'entreprise a cessé la commercialisation de son dernier produit lié à la VR (qui fut aussi le premier) : le Cardboard.

Ce casque sommaire en carton à monter soi-même avait été lancé en 2015 pour accompagner les premières expérimentations de Google. On doit y glisser son smartphone à l'intérieur et utiliser une app compatible (Cardboard, la chaîne 360° de YouTube…) pour profiter de contenus en VR de manière basique.

Si Google ne vend plus son Cardboard, on a toujours la possibilité d'acheter des modèles d'autres marques, voire, encore mieux, de créer le sien grâce aux plans qui sont disponibles librement.

Google a déserté la réalité virtuelle au profit de la réalité augmentée, mais on peut se demander si l'entreprise n'y reviendra pas un jour. Les technologies et les usages de l'AR et de la VR sont souvent liés, comme en témoignent les casques de réalité mixte. L'hypothétique appareil spécialisé d'Apple prendrait d'ailleurs en charge les deux technologies.

Lire les commentaires →

Fitbit : affichage du SPo2 sur l'écran du Charge 4 🆕

Mickaël Bazoge |

Mise à jour 03/03 — Le nouveau firmware numéroté 1.100.34 est en train d'être distribué actuellement, avec l'affichage du niveau de SpO2 sur l'écran du Charge 4 (il fallait jusqu'à présent fouiller dans l'application mobile pour obtenir cette information). Le relevé est réalisé la nuit pendant le sommeil.


Article original 10/02 — Après le feu vert européen, Fitbit est définitivement tombé dans l'escarcelle de Google. Comment le constructeur de bracelets de suivi physique et de montres connectées va-t-il évoluer sous la houlette du moteur de recherche ? On en a une première indication avec cette grosse mise à jour qui apporte aux utilisateurs du Charge 4, lancé l'an dernier, plusieurs nouveautés inédites — et aux autres des fonctions qui n'étaient jusqu'à présent accessibles qu'aux abonnés premium.

Le tableau de bord de l'app Fitbit.

Le bracelet Charge 4 est désormais en mesure de relever la température de la peau, une métrique qui se limitait pour le moment à la montre Sense. Les utilisateurs pourront également consulter leur niveau d'oxygénation sanguine SpO2 directement sur l'écran de leur bracelet ; auparavant, il fallait fouiller dans l'application mobile au milieu des données liées au suivi du sommeil.

Fitbit offre à tous les porteurs de Charge 4, de Versa 2 et d'Inspire 2 un accès plus large au tableau de bord de l'app, notamment la variabilité du rythme cardiaque et la fréquence respiratoire. Des informations qui étaient jusqu'à présent réservées aux abonnés premium (8,99 € par mois, 79,99 € par an). Ces derniers conservent un historique de 30 jours, contre une semaine pour les utilisateurs lambda.

Enfin, Fitbit a ajouté dans son app la possibilité de saisir le niveau de glucose dans le sang. Aucun appareil du fabricant n'intègre de capteur capable de relever la glycémie, donc il faut utiliser un appareil spécialisé et remplir à la main. Aucun constructeur ne propose de capteur non invasif, mais Samsung et Apple sont sur le coup, en espérant que cela arrive rapidement (lire : Apple et Samsung plancheraient sur un lecteur de glycémie pour leurs montres de 2021).

Lire les commentaires →

Microsoft Mesh : les utilisateurs de réalité virtuelle et de réalité augmentée dans un même lieu

Mickaël Bazoge |

Microsoft a dévoilé aujourd'hui sa nouvelle application Mesh qui a l'ambition de devenir un espace de partage et de travail en commun entre les utilisateurs de toutes les solutions de réalité virtuelle et de réalité augmentée de l'éditeur. Les solutions maison comme HoloLens (réalité mixte) et Windows Mixed Reality (réalité virtuelle) sont invités à la fête, mais aussi à terme d'autres casques VR, et même des smartphones, tablettes et PC.

L'idée est de pouvoir converser autour d'un même projet, l'utilisateur étant entouré des « hologrammes » des correspondants équipés d'un HoloLens et/ou d'avatars cartoonesques.

Dans une vidéo qui décrit le potentiel de cette plateforme commune, Microsoft montre quelques usages qui paraissent encore très éloignés de la réalité d'aujourd'hui… et des deux ou trois prochaines années au moins. Mais le clip a le mérite de donner une idée de ce à quoi pourrait ressembler le futur du travail (pour certaines catégories professionnelles, au moins).

Ce logiciel est aussi (et surtout) un véhicule pour Azure, la plateforme dans le nuage de Microsoft, qui sert de support aux développeurs pour leurs applications compatibles Mesh. Ces derniers pourront utiliser de nouveaux outils de création d'avatars, de synchronisation et de collaboration entre plusieurs utilisateurs ou encore de rendu spatial. Le logiciel est disponible sous la forme d'un aperçu pour HoloLens 2.

Lire les commentaires →

Audition : 10% des participants à une étude d’Apple écoutent la musique trop fort

Mickaël Bazoge |

Demain mercredi 3 mars, ce sera la Journée mondiale de l’audition, une campagne de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). À cette occasion, Apple dévoile des résultats de son étude clinique menée aux États-Unis pour mieux comprendre la santé auditive.

Crédit : Apple.

Cette étude a été lancée en novembre 2019 en collaboration avec l’école de la santé publique de l’université du Michigan. Pour y participer, il faut utiliser l’application Research.

L’étude montre qu’un quart des participants vivent dans des environnements où l’exposition à des niveaux sonores (trafic routier, machines, transports publics, etc.) dépasse les limites déterminées par l’OMS. Près de la moitié d’entre eux travaillent, ou ont travaillé, dans des lieux trop bruyants.

Un volontaire sur dix fait l’expérience d’une exposition hebdomadaire à des volumes trop élevés avec leurs écouteurs : rappelons qu’il existe sur iOS des réglages Sons et vibrations > Sécurité des écouteurs qui permettent de recevoir une notification si on dépasse la limite recommandée sur sept jours. Une option de réduction des sons élevés est également disponible.

Autres enseignements inquiétants : 20% des participants souffrent d’une perte d’audition selon les standards de l’OMS, et un participant sur dix s’est vu diagnostiquer une perte d’audition par un professionnel. Parmi ces derniers, les trois quarts n’utilisent pas de prothèse auditive.

La moitié des volontaires n’ont pas testé leur audition par un professionnel durant ces dix dernières années. Et 25% ont des acouphènes de temps en temps. L’OMS estime que d’ici 2050, 700 millions de personnes dans le monde seront touchées par des problèmes de perte d’audition profondes.

En dehors des réglages pour prévenir et limiter les sons trop forts, Apple a pris le sujet des bruits élevés à bras le corps : lire Les AirPods et l’audition au cœur des nouveautés d’accessibilité d’iOS 14.

Lire les commentaires →

Chez Gatorade, un patch connecté pour mesurer la sueur

Mickaël Bazoge |

L'hydratation, c'est évidemment un aspect essentiel pour les athlètes mais ce n'est pas forcément évident d'obtenir des informations précises sur sa sudation. C'est pourquoi Gatorade lance un patch Gx Sweat dont l'objet est précisément de mesurer le niveau de sueur afin d'adapter ses prises d'eau durant l'effort et après.

Le patch à usage unique se colle à l'avant-bras et relève le taux de sueur ainsi que la concentration de sodium. En scannant le code présent sur le patch, l'application Gx affiche le « profil de sudation » de l'utilisateur ainsi que des recommandations pour améliorer ses performances en adoptant de meilleures habitudes en termes d'hydratation ; par exemple, l'app peut suggérer de boire telle quantité d'eau durant un effort similaire.

Gatorade précise qu'il n'existe pas de « bons » ou de « mauvais » taux de sudation, une information qui demeure unique à chacun en fonction de l'activité sportive. Il n'existe aucun moyen d'améliorer ce taux ni le niveau de sodium. Il s'agit d'optimiser le fonctionnement du corps pendant l'effort en étant bien hydraté.

Ce dispositif, qui s'adresse davantage aux sportifs confirmés, est plutôt intéressant mais il n'est pas donné. Le pack de deux patchs coûte en effet 25 $, mais il n'est pas nécessaire de le porter à chaque fois qu'on fait du sport sinon ça risque de revenir assez cher ! Il est intéressant de mesurer le niveau de sudation pendant un exercice donné, qui va servir de référence pour les autres sessions du même sport (par exemple un 20 km).

Les données recueillies par l'app de Gatorade seront également enregistrées dans les bases de données de Strava, de Garmin Connect et de HealthKit (où elles apparaitront dans la catégorie Eau de l'app Santé, on imagine). Le patch n'est commercialisé qu'aux États-Unis à l'heure actuelle, mais peut-être qu'il finira par être disponible en France et ailleurs.

Lire les commentaires →

Trois nouvelles montres connectées Motorola en 2021

Mickaël Bazoge |

On pourrait bien retrouver cette année non pas une, non pas deux, mais trois nouvelles montres connectées griffées Motorola. Attention, ces nouveautés ne sont pas développées directement par le constructeur (propriété de Lenovo depuis 2014), mais par eBuyNow qui en a obtenu la licence pour ce type de produits. eBuyNow se présente comme une entreprise qui exploite l'intelligence artificielle pour « identifier les besoins sur le marché de l'électronique grand public ». Manifestement donc, le marché a besoin de nouvelles montres !

En 2019, l'entreprise tentait, sans trop y parvenir, de relancer la carrière de la Moto 360, qui est à peu près la seule smartwatch à avoir véritablement marqué le marché lors de son lancement en 2014 (en plus de l'Apple Watch, bien sûr). Une diapositive présentée aux investisseurs indique qu'eBuyNow n'a pas l'intention de trop s'éloigner du design circulaire qui a marqué à l'époque, avec des Moto G et Moto One qui devraient être lancés respectivement en juin et juillet.

Le modèle le plus intriguant est la Moto Watch qui se distingue avec un écran carré, à la Apple Watch (un design que Motorola avait déjà envisagé, avant de l'abandonner). Attendu elle aussi cet été, ce modèle devrait fonctionner sous Wear OS, comme les deux autres. On ignore tout des caractéristiques techniques, mais il est probable que des Snapdragon soient au rendez-vous — on peut même espérer un Snapdragon 4100 ou Snapdragon 4100 Plus, les dernières plateformes en date de Qualcomm lancées en juin 2020.

Lire les commentaires →

Pages