Le constructeur Martian explose en plein vol

Mickaël Bazoge |

Martian n'a pas eu les reins suffisamment solides pour tenir le choc d'une trésorerie à vide. Le constructeur de montres connectées, qui s'était lancé en 2007, a annoncé qu'il fermait ses portes dans un billet publié sur la page Kickstarter de son dernier projet, la mVoice G2.

Le constructeur américain était pourtant parvenu à lever plus de 330 000 $ pour cette montre, et en avril il commençait les livraisons des premières unités aux investisseurs. La montre avait un certain intérêt : elle intégrait un mécanisme à aiguilles traditionnel par dessus un écran. En plus des fonctions connectées classiques (affichage de notifications, vibrations, contrôle de l'appareil photo du smartphone, alertes et rappels…), la mVoice G2 ajoutait le support des trois principaux assistants du marché, à savoir Alexa, Siri et Google Assistant.

Mais l'argent du financement participatif n'a pas suffi à assurer la production au complet de la montre. Aucun investisseur n'a voulu signer de chèque pour aider Martian à poursuivre l'aventure, ce qui a poussé l'entreprise à cesser ses activités purement et simplement. En ce qui concerne les utilisateurs ayant commandé un modèle mais qui ne l'ont pas reçu, les choses sont encore assez floues : seront-ils remboursés de leur investissement ? Le prix « early bird » de l'appareil était de 99 $.

Martian était un spécialiste des montres hybrides. En 2014, il lançait ainsi la Notifier qui embarquait un tout petit écran OLED sous des aiguilles.

Tags
avatar Serdinant | 

Haha MDR le titre 😃

avatar Serdinant | 

D’habitude, c’est Samsung qui explose

avatar Thegoldfinger | 

Dommage et quel gâchis . Je faisais partie des 300 qui ont acheté une Martian passeport en 2012 et cette montre était égal à aucune autre .

C’était une marque génial et souvent je la conseillais à ceux qui voulaient une VRAI montre mais avec Siri et SMS.

Je suis vraiment triste qu’une marque si originale n’est pas trouvée son public.

Maintenant je tourne à l’Apple Watch mais la Martian Passport m’a Rendu bien des services

avatar occam | 

Il y a des nouvelles que l’on ne lit, comme ça, que pour leur titre.
Comme Sagan jadis ne lisant pas l’Aurore, mais l’achetant chaque jour pour les « brèves » de Pierre Desproges.

Mickaël, vous nous gâtez !

avatar brunnno | 

Dommage, elle avait de la « gueule »...
Et ronde... 🤔

avatar tbr | 

Un de plus ! Le crowdfunding est surtout un beau miroir aux alouettes.

avatar r e m y | 

@tbr

C'est juste la réalité de l'investissement dans des projets industriels.
Pour un projet qui réussit, il y en a 3 ou 4 qui n'aboutissent pas.

avatar tbr | 

@r e m y

3 ou 4 qui apparaissent au dessus du niveau, le reste, sous l’iceberg... invisible, inconnu, disparu. On ne sait même pas que c’était là .

Cela dit, c’est quand même là qu’on trouve les idées les plus dingues, géniales, farfelues... impossibles.

avatar r e m y | 

@tbr

Tout à fait.
Le problème avec le crowd funding c'est que beaucoup de ceux qui investissent dans un projet pensent qu'ils passent commande comme sur Amazon, sans imaginer qu'il y a toujours un risque que le produit ne soit jamais livré (bien que l'argent ait été consommé et ne soit plus disponible pour un quelconque remboursement).

Et je ne parle que des projets sérieux , pas des arnaques qui peuvent utiliser ce média...

avatar Bigdidou | 

@r e m y

"c'est que beaucoup de ceux qui investissent dans un projet pensent qu'ils passent commande comme sur Amazon"

Dans ce cas, c'est qu'il y a un gros problème dans le contenu et/ou la visibilité des conditions générales, non ?

avatar oomu | 

"c'est que beaucoup de ceux qui investissent dans un projet pensent qu'ils passent commande comme sur Amazon"

vous pensez sincèrement qu'il y a "beaucoup de ceux" qui croient encore cela en 2018 ?

C'est quasi placardé en lettre néon géantes que "NAON c'est PO UNE COMMANDE !", et ce fut aprement expliqué dans tous les médias, par les sites eux même et j'en passe.

sans parler des geeks qui à chaque news nous écrivent :

"Le problème avec le crowd funding c'est que beaucoup de ceux qui investissent dans un projet pensent qu'ils passent commande comme sur Amazon, sans imaginer qu'il y a toujours un risque que le produit ne soit jamais livré."

pour nous rappeler les réalités de la Vie (que c'est cruel, cruuuueeeEeel).

Y a un moment, faut lâcher prise, c'est bon, on sait, tout va bien.

-
oui, le crowdfunding est un financement de masse, pas un achat. C'est marqué dessus.

avatar AirForceTwo | 

C'est drôle, car le commentaire au-dessus du vôtre montre tout le contraire. Certains ne trouvent pas ça clair.

Après, vu l'absence de culture entrepreneuriale en France, ça peut se comprendre aisément.

avatar oomu | 

cela dit, je dois ajouter ceci :

j'ai jamais entendu parler de cette entreprise.

avatar koko256 | 

Ou alors il n'a jamais participé...

CONNEXION UTILISATEUR