Nouveaux soupçons de réalité augmentée pour l’iPhone et dans des lunettes Apple

Mickaël Bazoge |

Pokémon GO a confirmé qu’il y avait un gros appétit du grand public pour la réalité augmentée. Et chez Apple aussi ! On ne compte plus le nombre de déclarations enthousiastes de Tim Cook pour cette technologie, qu’il perçoit bien comme plus intéressante que la réalité virtuelle ; tandis que la première enrichit l’environnement de l’utilisateur, la seconde l’enferme dans un autre monde (lire : Réalité augmentée : Tim Cook toujours aussi partant, mais où ?).

Cette passion pour la réalité augmentée devrait s’incarner dans une fusée à deux étages. La première, c’est l’intégration de la technologie au sein de l’application Appareil photo de l’iPhone. Business Insider nous apprend que le constructeur a assemblé une équipe composée d’employés provenant de start-up acquises ces dernières années, comme Metaio, Flyby Media, ou encore FaceShift.

De la réalité augmentée pour l’appareil photo de l’iPhone…

Ces forts en thème développeraient au moins deux fonctions liées directement à la réalité augmentée. La première est un outil de reconnaissance d’objets : en pointant l’appareil photo de l’iPhone sur tel ou tel objet, le smartphone saurait de quoi il s’agit.

Pour quel usage ? Un cas d’utilisation typique pourrait être l’identification d’un produit pour le commander en ligne, par exemple. Apple mettrait un SDK à disposition des développeurs pour exploiter cet outil qui sera d’un grand intérêt, on n’en doute pas, pour les sites de commerce en ligne.

Cette fonction rappelle beaucoup ce qu’Amazon avait développé pour sa première et unique tentative de smartphone, le Fire. Lui aussi savait reconnaitre des objets, mais également du contenu (série TV, musique) pour les commander ensuite… sur Amazon, bien sûr.

La deuxième fonction serait la possibilité de modifier le visage de l’utilisateur en temps réel. Ça tombe bien, c’est justement la spécialité de FaceShift acheté l’an dernier ! Cette entreprise spécialisée dans le motion-capture a mis au point des outils de capture des expressions du visage pour y appliquer ensuite des effets en temps réel.

Ce type d’effets fait un malheur dans des applications qui transforment l’utilisateur en zombie ou tout autre créature quelconque. Ils font aussi les riches heures de Snapchat, qui a mis au point des filtres de déformation très efficaces.

Deux effets de Snapchat sur un cobaye volontaire.

Cette rumeur de filtres de modification du visage en temps réel n’est en fait pas nouvelle : déjà cet été elle avait été évoquée, mais à l’époque le bruit de couloir ne savait pas dire s’il allait s’agir d’une application à part, ou d’une fonction pour la caméra FaceTime de l’iPhone (lire : Apple travaille à une app vidéo pour la génération Snapchat).

… et sur le nez

Business Insider rebondit également sur la grosse rumeur publiée en début de semaine par Bloomberg selon laquelle Apple s’intéresse aux lunettes connectées du type Google Glass (lire : Réalité augmentée : Apple teste des lunettes connectées à l’iPhone).

Concept Richard Darell.

Si le produit final ne devrait pas être présenté avant 2018 au mieux, le projet serait bien passé du stade exploratoire évoqué par Bloomberg à un niveau supérieur : celui où Apple commence à s’intéresser à la production.

Pour ce faire, le constructeur a embauché en septembre John Border en tant qu’ingénieur en « exploration de fabrication optique ». C’est un spécialiste des écrans portés près des yeux, de la production d’optique et des systèmes photo.

Avant Cupertino, il était ingénieur chef au sein de l’Osterhout Design Group, une petite société dont le fait d’armes est d’avoir mis au point les R-7 Smartglasses. Il s’agit d’une paire de lunettes connectées qui affiche une interface translucide dans deux écrans positionnés dans les verres.

À voir les vidéos filmées sans trucages disponibles sur la chaîne YouTube de l’entreprise, il y a là un sacré potentiel qu’Apple pourrait bien exploiter.

avatar ddrmysti | 

C'est le même soucis que pour les Gglass ou hololens. Les démo font rêver, la pratique beaucoup moins, ne serai-ce que par les soucis d'ergonomie de ce genre de matériel.

avatar ovea | 

@Moumou92 :
Ce qui ferait «… rêver … » serait l'intégration pour quelques centimes d'un spectromètre :
Ça nuirait au industriels de l'agro-chimie :-P

avatar igaijin | 

Moi ça me fait plutôt flipper... Des écrans à 2cm de tes yeux alors que depuis tout petit on te dit de faire attention à pas se mettre trop près. Sans parler de l'attention qui sera quand même détournée quand tu liras tes mails en traversant la route... je suis pas fan

avatar PiRMeZuR | 

Une résurrection de Photobooth avec des effets à la Snapchat ? Et pourquoi pas une intégration directe dans FaceTime ? Après tout, les messageries se veulent de plus en plus fun mais leurs fonctionnalités de chat vidéo sont toujours aussi sobres (et c'est vrai aussi pour WhatsApp, Messenger et consorts)

avatar John McClane | 

J'ai peur de l'effet cinétose avec de telles lunettes. Rien que de voir la vidéo de demo, ça m'a un peu donné le mal de mer.

avatar PierreBondurant | 

@John McClane

C'est aussi ce que disaient les pilotes d'hélicoptère tigre qui utilisent le casque top owl de Thales affichant des informations sur la visière: ca demande beaucoup de concentration de gérer les infos affichées et l'environnement et ca génère une forte fatigue visuelle.
Quand ca file pas carrément la gerbe !

avatar nicoplanet | 

Quel serait l'intérêt ?

Par rapport à un écran deporté ? Car dans la vidéo l'environnement n'est pas "enrichi" d'informations pertinentes et localisées pour le coup (sauf peut-être pour la cartographie).

On dirait simplement un affichage ordinaire deporté façon "tête haute" mais qui n'augmente pas la scène visuelle.

avatar BananaYatta | 

@nicoplanet

Avec des caméras dans les branches de lunettes, on peut imaginer un tracking de l'environnement pour intégrer/fixer dans le réel des éléments d'interface numérique (comme un Pokémon en AR dans Pokémon Go)

avatar Grizzzly | 

Ca ne me dit rien qui vaille ce concept.

Autant je suis emballé par la réalité augmentée dans des contextes précis (comme sur le pare brise d'une voiture pour la navigation) autant le truc sur le museau toute la journée pour lire ses mails en marchant dans la rue je trouve ça ridicule.

Sans parler des trucs qui scanneront les gens à leur insu, remarque ça en dissuadera peut etre pas mal d'utiliser les réseaux sociaux.

avatar béber1 | 

Grizzzly
"Autant je suis emballé par la réalité augmentée dans des contextes précis (comme sur le pare brise d'une voiture pour la navigation) autant le truc sur le museau toute la journée pour lire ses mails en marchant dans la rue je trouve ça ridicule."

les services seront certainement activables/désactivables vocalement ou par tap sur les branches à écouteurs.
Ne pas oublier les interactions "transparentes" par assistant-vocal

avatar ddrmysti | 

Il y a 10 ans on trouvait l'idée de lire ses mails dans la rue ridicule, pourtant aujourd'hui l'usage d'un smartphone ne dérange plus personne.

avatar anonx | 

Le nombre de pétage de gueule à venir...?

avatar Paul Sernine | 

il y a aussi Google Goggles depuis un moment... Les démo étaient pas mal, mais on en entend plus parler...
Une piste pour des applications à base d'AI un peu évoluée ?

avatar harisson | 

Et sinon la réalité des lunettes Apple, c'est pour quand ? ^_^ (j'espère qu'ils feront de la réalité tarifaire diminuée cette fois-ci, parce que Hololens v1, c'est mort…).

avatar ovea | 

@John McClane :
En plus la « … cinétose … » ne devrait pas se manifester avec les accéléromètres des lunettes. C'est un produit non finalisé !

avatar ovea | 

Le concept de téléphone d'amazone serait utilisable dans la mesure où l'objectif n'oblige pas à lever l'écran, que la visée s'équilibre et reste stable lors de l'utilisation de l'interface tactile :-P

avatar yorick | 

Avoir des flèches qui nous indiquent notre chemin, dans la rue ou même dans un magasin ( on cherche un produit et on nous indique ou il est), ou une gare (nous indique le chemin pour prendre nos trains mieux que les panneaux).

Pendant une promenade a vélo, nous indiqué combien de kilomètre on a fait ou afficher quand la pluie va arriver ( comme le fait l'appli weather chanel sur l'iPhone) .
Pendant la cuisine, nous indiquer la prochaine étape, que l'on validerait en hochant la tête.

Bref, toute les application qui nous empêcherait d'être courbé sur notre tel et d'avoir la tete haute (mieux pour la santé non).

Attention par contre a la vue....

avatar jean_claude_duss | 

La vidéo est vraiment de la merde.
rien ne fait envie.
je suis sur a 100% que jamais apple ne se lancera dans une merde pareille.
ils le savent, personne ne voudra mettre de lunettes augmentées... déjà qu'ils arrivent pas à vendre une montre, alors des lunettes ....

CONNEXION UTILISATEUR