Marché de la santé : aucun droit à l’erreur pour les constructeurs, d'après une ancienne d’Apple

Mickaël Bazoge |

Quelle doit être l’approche des entreprises high-tech sur le marché de la santé ? À cette question, Robin Goldstein, qui a travaillé 22 ans pour Apple, apporte une réponse ferme : les constructeurs et éditeurs de services n’ont pas le droit de se planter. La stratégie, largement partagée dans la Silicon Valley, qui consiste à se planter pour mieux se relever est à proscrire.

Cette opinion, publiée par CNBC, est intéressante en ce qu’elle renseigne des réflexions qui ont sans doute eu lieu au sein de Cupertino. Robin Goldstein a en effet terminé sa carrière chez Apple en tant que directrice des projets spéciaux pour la santé, et il est fort probable que le constructeur soit en droite ligne avec son ancienne cadre.

Elle rappelle tout d’abord que les flops de certains appareils électroniques comme le Cube d’Apple ou le Fire Phone d’Amazon n’ont pas eu de conséquences dramatiques pour les constructeurs. « Un mauvais produit ou une mauvaise expérience utilisateur n’a pas de ramifications au-delà du produit ou de l’expérience », écrit-elle. Après un four, les entreprises peuvent toujours redémarrer de zéro.

Il en va tout autrement du marché de la santé. Les produits destinés à ce segment « connectent les utilisateurs à leur propre mortalité », décrit Robin Goldstein. L’enjeu ultime pour ces appareils, c’est « la vie et la mort ». Et on ne rigole pas avec ça…

Les produits santé ne se destinent pas uniquement à l’utilisateur : ils doivent aussi servir à établir le diagnostic par le médecin ou les personnels de santé. Les constructeurs doivent adapter leurs discours non seulement aux consommateurs, mais aussi envers les professionnels (et aux autorités de santé). Un parcours long et semé d’embûches : Apple a ainsi pris langue avec la FDA, l’organisme qui autorise la mise sur le marché de nouveaux médicaments et d’équipements santé, avant même le lancement de sa montre connectée.

Le bracelet Kardia Band de la société AliveCor, qui donne des relevés de fréquence cardiaque plus précis.

Enfin, l’ex-dirigeante prend exemple sur Theranos, cette entreprise qui avait inventé un système soi-disant révolutionnaire d’analyse du sang, pour confirmer l’adage : « On n’a pas de seconde chance pour faire une bonne impression ». Après une descente aux enfers spectaculaire, Theranos a fini par fermer ses portes. Dans le secteur de la santé, un mauvais résultat peut se montrer véritablement désastreux.

Désastreux non seulement pour l’entreprise, mais aussi pour l’ensemble de l’industrie. Mieux vaut donc y aller à pas de velours et prendre le temps de faire bien les choses. On le sait, Apple s’intéresse de très près à l’énorme gâteau du marché de la santé ; le constructeur le grignote déjà avec ResearchKit et CareKit, et la rumeur annonce régulièrement le développement d’un appareil non-invasif de mesure de la glycémie.

Mais on comprend qu’Apple ne veuille pas non plus précipiter les choses pour ne pas se tromper, et se fermer des portes que le constructeur aura ensuite bien du mal à rouvrir.

avatar bidibout | 

Tant mieux si ils prennent ce sujet au sérieux.

Ça me fait penser qu'hier je suis (une fois de plus) entré dans l'Apple Store en allant me promener et j'ai un peu manipulé une Apple Watch, j'ai été étonné de voir qu'elle me donnait autour de 118 pulsations alors que ma Garmin m'indiquait à peine 61 (confirmé après avoir pris mon pouls à la carotide).

avatar eleodie | 

@bidibout

Ce sont des démonstrations ce n’est pas une vrai mesure.

avatar bidibout | 

@eleodie

Ah d'accord, ça me semblait aussi étonnant qu'elle soit à la ramasse d'autant que son capteur optique semble assez sophistiqué.

avatar Bruno de Malaisie | 

@bidibout

J’ai un bracelet scratch pour cela. Les autres bracelets sont soit trop laches, soit trop serrés autour du poignet.
Mais je ne regarde pas tout le temps mes pulsations, seulement lorsque je fais su sport.
L’autre option étant d’éteindre et de rallumer l’Watch si elle commence à agir bizarrement. Je fais cela une fois par semaine, pour remettre « les compteurs à zéro ».

avatar bidibout | 

@Bruno de Malaisie

C'est noté merci.

avatar Terragon | 

@bidibout

Les démonstrateurs ne donne pas de vrai lecture... c’est uniquement une animation de démonstration.

Ceci dit, peut importe la marque, vérifier le pouls par le poignet n’est pas la méthode la plus fiable pour tout le monde. Cela dit, pour ma part la mesure est généralement très précise et fiable.

avatar bidibout | 

@Terragon

Tout s'explique. Oui ne pas oublier que même avec un ECG il y a une marge d'erreur.

avatar Bigdidou | 

@bidibout

"Oui ne pas oublier que même avec un ECG il y a une marge d'erreur."
Non. L'ECG est un reflet fidèle de l'activité électrique du coeur. Zéro marge d'erreur en ce qui concerne la mesure de la FC.

avatar bidibout | 

@Bigdidou

Il me semblait pourtant qu'il y avait un léger % de marge pour le nombre de pulsations mais qu'en revanche c'était 100% en ce qui concerne le rythme.

avatar Bigdidou | 

@bidibout

Non, non. L'ECG, c'est le gold standard ;)

avatar bidibout | 

@Bigdidou

D'accord, j'ai dû mal comprendre alors. Merci pour l'info.

avatar Dimemas | 

t'as raison oui ! Et l'apple watch c'est l'appareil le plus fiable pour étudier le rythme cardiaque pendant que tu y es...

qu'est ce qu'il ne faut pas lire...

avatar bidibout | 

@Dimemas

Quand tu veux me rentrer dedans précise au moins de quoi tu parles !

avatar Dv@be | 

@Dimemas

Il y a quelques mois, j’ai eu une visite pré opératoire avec l’anesthésiste et pour le rythme cardiaque il a préféré prendre les mesures de mon Apple Watch plutôt que de sortir ses capteurs.

avatar Bigdidou | 

@Dv@be

"Il y a quelques mois, j’ai eu une visite pré opératoire avec l’anesthésiste et pour le rythme cardiaque il a préféré prendre les mesures de mon Apple Watch plutôt que de sortir ses capteurs."

Et tu penses que c'était par soucis de fiabilité ? :D
Tu sais, il a aucun besoin de mesurer ta fréquence cardiaque en dehors de situations bien particulières.
Un coup;de stétho, c'est régulier, ni trop rapide ni trop lent à l'oreille, pas de bruits anormaux, et c'est bon...
Au moindre doute, ecg, écho coeur, avis cardio.
L'AW...

avatar Dv@be | 

@Bigdidou

Je ne penses rien de particulier. Je dis qu’un pro de la santé ayant remarqué la montre m’a dit que ce n’était pas nécessaire de prendre ses outils car, selon lui, l’Apple watch est aussi fiable dans ses mesures qu’un appareil médical d’hôpital.

avatar Bigdidou | 

@Dv@be

"car, selon lui, l’Apple watch est aussi fiable dans ses mesures qu’un appareil médical d’hôpital."

Non, là tu es très projectif, et, pour le coup, c'est ton interprétation.
La réalité est plus prosaïque : il n'allait pas se bouger les fesses pour une mesure sans intérêt qui n'n valait pas la peine.

avatar roccoyop | 

@bidibout

C’est peut-être l’excitation que tu as ressenti en présence de l’Apple watch. 🤩

avatar bidibout | 

@roccoyop

Possible 😄

avatar Steve Molle | 

Cette photo montre à quel point cette tocante n’est pas harmonieuse au poignet...rien à faire je n’en veux pas.

avatar Baptiste_nv18 | 

@Steve Molle

N’achète en pas une alors ;)

avatar Steve Molle | 

@Baptiste_nv18

C’est ce que j’ai fait. Je garde mon argent pour un autre modèle. Une autre marque.

avatar kinon | 

Cette information était capitale pour tout le monde

avatar Bigdidou | 

Le problème est que ces "appareils santé" ne sont pas du matériel médical et n'ont donc aucun statut particulier, ne réponde à aucune norme.

avatar deltiox | 

@Bigdidou

S’ils discutent avec la FDA c’est forcément qu’Apple a cette ambition à terme d’un produit santé « normé »

avatar Bigdidou | 

@deltiox

"S’ils discutent avec la FDA c’est forcément qu’Apple a cette ambition à terme d’un produit santé « normé »"

Forcément, je ne sais pas, mais c'est un bon indicateur.
Après, il faudrait aussi discuter avec les instances de santé européennes. Les normes et les exigences de ces autorités ne se recouvrent pas nécessairement.

avatar Dimemas | 

y a un peu de lobbying aussi autour de ces "outils" n'oubliez jamais cela !
donc Apple et autres feront tout pour faire croire que ces appareils sont indispensables et fiables et permettent de prendre soin de soi !

le problème c'est que des sites comme mac4ever racontent n'importe quoi sur le sujet... Et que les gens gobent tout ce qu'ils disent

avatar Arpee | 

Eh bien moi, avec Cardiogram, je suis tout-à-fait en phase avec les mesures de mon cardiologue. D’ailleurs, c’est ainsi qu’on a découvert que je ne souffrais plus de bradycardie. Les mesures journalières subséquentes me confirment cet état.
J’aime beaucoup mon Applewatch pour cette raison et pour plein d’autres également.

avatar Bigdidou | 

@Arpee

"D’ailleurs, c’est ainsi qu’on a découvert que je ne souffrais plus de bradycardie"

Ceci étant, s'il t'a fallu une AW pour t'apercevoir que tu n'étais plus bradycarde, c'est que tu n'en souffrais pas beaucoup ;)
Alors pour toi, il y a avait surement un enjeux, si un spécialiste était dans le coup.
Mais ça soulève une difficulté associée à ces objets de dépistage de tout et de n'importe quoi : se mettre à soigner des mesures et non des troubles.
Ceci,étant, je reste convaincu de la balance globalement positive de ces objets de santé connectés, mais il va falloir bien définir leur place et apprendre à résister à certaines tentations. Ce ne sont pas des panacées.

avatar Dimemas | 

je suis entièrement d'accord avec toi bigdidou

avatar jrmy21 | 

Ça rappelle l’histoire de Nokia/Withings avec leur balance qui mesurait « l’onde de pouls » alors que les médecins ont bien du mal à la mesurer avec leur matériel professionnel ... du coup rappel du produit / annulation de la fonction

avatar Fennec72 | 

Vue la progression du nombre de diabétiques dans le Monde, une avancée dans la surveillance en continue de la glycémie ouvrirait un marché énorme au constructeur qui sortirait une montre ayant cette fonction.

avatar tchit | 

Theran...hum hum...os

avatar Amaczing | 

Que vaut l’Apple Watch en mesure heart beat ?

avatar Paquito06 | 

J’utilise mon AW S2 pour la course principalement (de 5 à 42km), bracelet caoutchouc silicone, et plutot serrée afin d’avoir la mesure la plus fiable. C’est plutot precis apres comparaison avec des outils dit “pro”. Si c’est utilisé serieusement, ca va. Apple n’aurait pas balancé sur le marché depuis 3 ans un capteur peu ou pas fiable, ou alors on aurait deja eu de nombreuses et serieuses critiques.

avatar SLV17000 | 

Faudrait surtout qu’ils arrivent à fabriquer une Apple Watch sans nickel... Je me suis retrouvé avec le poignet brûlé et ça n’a pas l’air isolé comme réaction après recherches.
Du coup le temps de résoudre ce « soucis » de fabrication je me tourne vers la dernière Samsung Galaxy Watch, qui en passant ressemble vraiment à de l’horlogerie.
Reste à voir la fiabilité des capteurs...

avatar bidibout | 

@SLV17000

Ce serait intéressant d'avoir un avis qui compare les deux.

avatar SLV17000 | 

@bidibout

Je pourrais faire l’essai car je garde mon Apple Watch dans son emballage faute de pouvoir la porter étant apparemment allergique au nickel.

Normalement je réceptionne la Samsung aujourd’hui je pourrais faire des essais et captures d’écran sur les 2 appareils.
J’ai également un petit Xiaomi Miband 3 (et un 2) les résultats sont assez proches de ce que donne Apple (niveau FC), par contre niveau comptage des pas et distances il y a un bel écart que je n’explique pas.

avatar bidibout | 

@SLV17000

C'est justement sur les pas et aussi le GPS que je me demande comment se situent tout ces modèles.

Le Mi Band 3 est déjà dispo ? Ça ne traîne pas !

avatar EdVeD | 

@bidibout

Je porte une AppleWatch tous les jours et je me suis posé les mêmes questions. Mon expérience (qui ne vaut que pour ce qu’elle est) :
- Courses avec d’autres porteurs d’AppleWatch (différentes séries) avec ou sans iPhone au bras (AppleWatch autonome ou reliée à l’iPhone) = assez peu de variations de distance entre les différents coureurs(quelques dizaines de mètres sur des parcours de plusieurs kilomètres)
- Courses avec des porteurs de montres d’autres marques (Garmin et autres) = pas mal de différence. L’AppleWatch donnait toujours une distance parcourue plus grande, parfois de plusieurs km sur un parcours d’une douzaine (de km).
- Enfin, semi-marathon couru avec l’AppleWatch au poignet = distance exacte annoncée par l’organisation du semi (soit 21km et des brouettes).

Mon expérience tend donc à faire confiance aux relevés de distance de mon AppleWatch Series2.

avatar bidibout | 

@EdVeD

Merci beaucoup pour ce retour 👍🏻

Par contre je ne suis pas sûr d'avoir bien saisi ta conclusion puisque juste avant tu indiques :

"L’AppleWatch donnait toujours une distance parcourue plus grande, parfois de plusieurs km sur un parcours d’une douzaine (de km)."

À moins que tu ne voulais dire plusieurs mètres ?

avatar Nesus | 

@bidibout

Je pense qu’il voulait dire que l’Apple watch sans GPS se trompe. La série 0 a effectivement du mal à être vraiment précise.
Par contre avec la 2 et suivante, aucuns problèmes, elle est parfaitement précise.

avatar bidibout | 

@Nesus

Je relirai tout ça après, là c'est l'heure de ma dose de paracétamol je ne suis plus en état 🤒

avatar ce78 | 

L’adage ne dit pas ça : il dit qu’ « on a jamais une seconde occasion de faire une première impression ».

avatar iCHrome | 

J’ai un peu honte de poser cette question car ayant une Apple Watch depuis 3 ans mais quel est l’application sur la capture?

CONNEXION UTILISATEUR