Ocigo, un éthylotest et une app pour les pros et les particuliers

Florian Innocente |

Un objet connecté tel qu'un éthylotest a-t-il des chances de trouver une place durable dans la voiture de monsieur tout le monde ? Olythe, le concepteur français de cet accessoire a démarré sa commercialisation depuis quelques semaines. Deux publics sont visés, les entreprises disposant de flottes de véhicules ou d 'autres secteurs professionnels et le particulier.

Pour un usage personnel, sauf à être un habitué des déjeuners arrosés, le prix peut s'avérer dissuasif. Il faut compter 250 € pour l'Ocigo. Celui-ci a les dimensions d'une très grosse cigarette électronique, on souffle dedans et par un procédé de spectrométrie infrarouge, la présence et le taux d'alcool dans l'air expiré par le sujet seront immédiatement quantifiés.

Bon pour la route

La valeur est affichée sur l'accessoire et/ou sur son smartphone avec l'app compagnon. En plus d'une mesure instantanée, l'app va évaluer le temps de repos nécessaire avant que vous reveniez à un seuil compatible avec la conduite. Dans sa version entreprise, tous les éthylotests dont sont équipés les employés peuvent faire remonter leurs relevés, via l'app, vers une plate-forme centrale.

Olythe fait valoir sa conformité à la norme EN 16280 utilisée pour les éthylotests électroniques portatifs ou fixes. L'Ocigo fonctionne sur batterie, il n'y a pas de limites d'usages particulières et trois embouts sont fournis.

Le produit est disponible, nous a expliqué le responsable presse mais Olythe doit encore mettre en place une boutique de vente en ligne. Pour l'heure ça se fait par un contact par mail auprès de la société.

Tags
avatar fskynet67 | 

Peut être un model plus compact et surtout moins cher est prévu à ce que j’ai lu quelque part... a confirmer

avatar Bigdidou | 

Whaou.
Pour un ethylotest, c’est hors de prix.
Après, la version entreprise, ça peut être un outil très intéressant si la maintenance est possible : c’est du matériel qu’il faut recalibrer au moins tous les ans ou... jeter.

avatar alexis83 | 

Ce qui m’intéresse le plus là dedans c’est concrètement l’objet nous valide le fait que l’on peut conduire mais après contrôle des gendarmes on est positif et on a donc la sanction approprié.
On est certes de bonne fois vu que l’appareil nous confirme que nous pouvons conduire, que ce passe-t-il ?

Je suppose que pour valider la mesure de notre ethylotest il faut à réception faire faire par un laboratoire un constat de vérification cofrac pour nous assurer la fiabilité de la mesure ainsi que son incertitude de mesure.
Les normes c’est bien mais ça n’empêche pas d’avoir un défaut à réception un simple constat de vérification dans un laboratoire de métrologie peut faire le taf pour au moins nous confirmer que l’appareil est bien conforme à la norme.

avatar Bigdidou | 

@alexis83

« Je suppose que pour valider la mesure de notre ethylotest il faut à réception faire faire par un laboratoire un constat de vérification cofrac »

Non. C’est l’ethylomètre de la maréchaussée qui fait foi quoi qu’il arrive.
Comme c’est dit plus haut : ne rien boire, c’est la seule chose qui constitue une sécurité, à tout point de vue.
La tolérance au volant devrait être de 0,2 (ce qui concrètement reviendrait à 0).

avatar Biking Dutch Man | 

Tant qu’on peut vendre des gadgets... alors qu’il suffit de choisir, boire ou conduire!

avatar jrmy21 | 

Oula ... et la confidentialité des données avec ça .... je suis plutôt réticent ..

avatar Florian Innocente | 
Tu crains qu'on sache que tu es plus Côte du Rhône que Bordeaux ? 😁
avatar DG33 | 

250€ OK, mais quel est le prix Olyrthre ?

avatar klouk1 | 

250€ et bien bonne chance à l’entreprise.....il faut être velu pour lancer ce produit à ce prix là

CONNEXION UTILISATEUR