Les montres et traqueurs testés pour la détection de la Covid 19

Florian Innocente |

Une montre connectée ou un traqueur d'activité peuvent-ils aider à détecter une situation de Covid 19 avant même que les symptômes ne se matérialisent plus concrètement ?

Il n'y a pas de réponse à cette question, seulement des hypothèses et surtout des études en cours. La dernière en date remonte au mois dernier avec l'initiative de l'Université de Stanford.

L'un de ses labos sollicite des volontaires pour tester ses algorithmes avec plusieurs appareils connectés du marché, dont l'Apple Watch mais aussi les produits de Fitbit qui participe activement à cette expérience (1 000 bracelets ont été donnés pour l'occasion).

L'équipe de ce labo veut vérifier si des évolutions du rythme cardiaque, de la température de la peau ou encore le taux d'oxygène dans le sang et le rythme de la respiration peuvent suggérer une contagion à la Covid 19. Ces recherches s'appuient de précédentes observations qui avaient permis de prédire un épisode fiévreux.

Pour l'heure, seules des personnes ayant déjà contracté la Covid 19 ou qui sont possiblement en contact avec des personnes infectées sont acceptées pour l'étude.

Celle-ci n'est toutefois pas unique. Dans un long article sur le sujet, Gizmodo cite le cas de l'entreprise suisse Ava dont le bracelet, d'abord conçu pour aider les femmes ayant des problèmes de fertilité, a été distribué par le gouvernement du Lichtenstein à 2 000 personnes. Il s'agit là-aussi de tenter de détecter des signes avant-coureurs de la Covid 19.

Tous ces efforts sont cependant à considérer sur le long terme, plusieurs mois au strict minimum, tant les obstacles sont multiples. En premier lieu il faut s'assurer de la pertinence des résultats obtenus (ne serait-ce que trier le bon grain de l'ivraie entre la raison d'un emballement cardiaque qui peut être lié à un problème de santé ou la conséquence d'une situation plus banale et ponctuelle).

Pour peu que les résultats soient validés sur le terrain, il faudra recevoir le feu vert des autorités de santé pour que ces solutions soient déployées et officialisés auprès du grand-public. Quid aussi de l'accès aux algorithmes qui auront été mis au point. Seront-ils universellement disponibles, à l'exemple de ce que Google et Apple ont fait avec leur API, les fabricants accepteront-ils de les employer, est-ce que leurs produits seront capables de le faire (tous n'ont pas la même panoplie de capteurs) ?

En termes de santé les développements sont longs, les résultats incertains et la mise à disposition auprès d'un large public est chemin tout aussi long et compliqué. À défaut de la pandémie actuelle, ces recherches auront peut-être une utilité pour une future vague…

Tags
avatar mk3d | 

La?

avatar Tomtomrider | 

@mk3d

C’est une maladie (le D à la fin)

avatar Phiphi | 

@mk3d

Oui on est infecté par le virus-corona sars-cov-2 qui provoque la COrona-VIrus-(Disease=maladie)-2019.
Les canadiens francophones ont toujours parlé de la covid, parce que dans le même esprit on dit la CIA (une agence) et pas le CIA. Par contre on parle bien du FBI (un bureau).
L’Académie vient de confirmer que pour les acronymes étrangers, le genre en français était celui de nom traduit en français.
La RATP une régie. Le CNIT un centre. La CIA. Le coronavirus un virus (ok c’est pas un acronyme mais c’est du même tabac). La Covid une maladie.

J’espère avoir été à peu près clair.

avatar DarKOrange | 

@Phiphi

Et pourquoi on dit LE paludisme ?

avatar Phiphi | 

@DarKOrange
Je ne suis pas un linguiste j’ai juste essayé de résumer les renseignements que j’avais.
Je ne pense pas que paludisme soit un acronyme, auquel cas la question ne se pose pas plus que une table, un fauteuil, le tétanos ou la rougeole. C’est comme ça, il n’y a pas de règle.

Coronavirus c’est je crois ce qu’on appelle un mot valise, alors il y a une règle similaire à celle des acronymes, c’est pour cela que je l’ai cité, en plus d’être dans l’air du temps.
En pratique quand on fabrique des mots nouveaux, ou quand on francise de mots étrangers, il faut bien choisir un genre. Le paludisme, c’est vieux, si quelqu’un avait une raison autre qu’arbitraire, je ne sais pas.

Je précise bien, covid n’est pas féminin juste parce que c’est une maladie, mais parce que c’est l’acronyme de COrona VIrus Disease que se traduit Maladie Du Virus Corona.
de même CIA est l’acronyme de Central Inteligence Agency et Agency se traduit Agence donc féminin.
Dans les deux cas c’est la traduction de Agency et de Disease qui apporte le genre féminin.

avatar warmac33 | 

@Phiphi

Bien d'accord avec ton explication sur la covid
Par contre attention RATP et CIA ne sont pas des acronymes, ce sont des sigles.

avatar Phiphi | 

@warmac33

Ah oui c’est vrai, mais la façon de décider de leur genre est alors exactement la même à priori. J’ai repris des exemples qui étaient dans ce que j’avais lu, et j’ai juste essayé d’expliquer au mieux ce choix masculin féminin.
D’ailleurs sigles et acronymes sont construits exactement de la même manière et prennent une dénomination ou une autre selon la façon de les prononcer. Du coup un souvenir de jeunesse me revient, j’avais découvert que les espagnols prononçaient ETA comme un acronyme, et les français comme un sigle. C’est pas simple tout ça 😉

avatar warmac33 | 

@Phiphi

Je ne savais pas pour ETA, anecdote intéressante !

avatar Jeckill13 | 

@DarKOrange

Le mot paludisme vient du latin Palus qui veut dire marais… et son agent infectieux est un parasite Plasmodium

avatar hledu | 

Si maintenant il faut une montre ou un bracelet connecté pour se rendre compte qu’on a de la fièvre ... (parce que je doute fort que le truc fasse la différence entre une infection par le COVID, la grippe ou un gros rhume...). Et après on nous expliquera que nous ne sommes pas des assistés et sommes des personnes responsables...

avatar dgas | 

On dit le paludisme parce que c’est un syndrome et pas une maladie. Tout le monde sait ça ;-)

avatar Phiphi | 

@dgas

C’s’là... Alors que la malaria, a contrario, est bien une maladie 😂

avatar Kito2 | 

@Phiphi

Et LE Choléra ?

avatar Phiphi | 

@Kito2

Selon la règle de @dgas c’est forcément un symptôme 😂
Oup’s un syndrome.

avatar Kito2 | 

@Phiphi

Non c’est une maladie.
Wikipedia : « Le choléra est une toxi-infection entérique épidémique contagieuse due à la bactérie Vibrio choleræ, ou bacille virgule, découverte par Pacini en 1854 et redécouverte par Koch en 1883

avatar Phiphi | 

@Kito2

Bon écoute je te remercie de garder tes leçons, j’ai cru que tu plaisantais, comme @dgas, alors j’ai répondu par une vanne, c’est tout. Ce n’était pas du tout le sujet initial, j’ai juste expliqué pourquoi on disait la Covid.

avatar Kito2 | 

@Phiphi

Pas vu l’emoji
Effectivement tout ça est très Con.

CONNEXION UTILISATEUR