Intel déshabille les objets connectés pour habiller la réalité augmentée

Mickaël Bazoge |

Intel en aurait presque terminé avec les bracelets connectés et autres produits orientés fitness/bien-être. En novembre, le fondeur licenciait une bonne partie de ses effectifs chargés du développement de ce type de produits, regroupés au sein de la division New Technologies Group. Le fondeur avait démenti à l’époque, mais CNBC s’est laissé dire que l’entreprise aurait finalement décidé d’arrêter complètement les frais dans ce secteur d’activité où elle s’était lancée en 2014.

Cliquer pour agrandir

À l’époque, la société avait mis le paquet pour le lancement de ses premiers produits fitness, avec par exemple la présence de 50 Cent pour promouvoir des écouteurs dotés d’un cardiofréquencemètre. C’est aussi cette année-là que le fondeur achetait Basis pour 100 millions de dollars, à l’origine d’un bracelet au succès très confidentiel.

Il y a deux semaines, Intel aurait purement et simplement démantelé ce groupe, en proposant aux salariés restants de passer dans d’autres filiales. Cela ne veut pas dire que la division New Technologies Group ne poursuit pas son chemin. Mais Intel souhaite maintenant orienter cet effort de recherche et développement dans la réalité augmentée. On espère pour l’entreprise plus de succès dans ce domaine que dans celui des produits fitness.

Intel n’a pas complètement abandonné le secteur des wearables : il continue de faire la promotion de sa puce Curie pour l’internet des objets. Et puis on a vu le groupe à l’œuvre avec TAG Heuer pour la montre connectée Connected.

Tags
avatar shaba | 

On dirait vraiment qu'il n'y a qu'Apple qui s'en sort sur ce segment pour l'instant. En tout cas si l'on considère la section "autres" de son CA qui augmente régulièrement. De mon côté je vois de plus en plus d'Apple watch dans Marseille, et le plus souvent les personnes qui les portent sont loin d'être des sportifs.

CONNEXION UTILISATEUR