Avec Holoportation, Microsoft téléporte des hologrammes

Mickaël Bazoge |

Microsoft n'a pas fini d'explorer les possibilités offertes par son casque HoloLens. Le constructeur a ainsi présenté une nouvelle technologie dont le nom, Holoportation, donne une petite idée de ce à quoi s'attendre : il s'agit d'afficher, dans son environnement le plus proche, la représentation « holographique » d'un correspondant comme s'il était présent dans la même pièce… même s'il se trouve à des milliers de kilomètres !

La démonstration du labo de R&D Microsoft Research est bluffante à bien des égards : non seulement on peut discuter avec la personne à l'autre bout du fil, mais aussi (tenter d') interagir physiquement avec elle… même s'il ne s'agit finalement que d'une image 3D sans substance physique. Holoportation ressemble à l'idée qu'on peut se faire d'un Skype de science-fiction, ou des hologrammes de Star Wars.

Évidemment, tout n'est pas aussi simple. L'image que voit le porteur d'HoloLens est toujours aussi limitée dans son champ de vision. La représentation en temps réel du correspondant n'est pas aussi fluide qu'on le voudrait. Surtout, il faut posséder un matériel très complet (des caméras et une grosse puissance de calcul) pour que le tout fonctionne.

Cliquer pour agrandir

Mais plusieurs exemples dans la vidéo donnent vraiment matière à rêver : tous les objets entrant dans le champ des caméras sont reproduits, on peut donc les montrer à son correspondant. Les vidéos sont enregistrées et peuvent être jouées à l'envi, en taille réelle, ou en tout petit format, sur un coin de table. Tout cela reste de la recherche confinée en laboratoire, mais qui sait ? Peut-être qu'un jour ce sera aussi banal que de passer un coup de fil.

Lire les commentaires →

Oculus Rift : premiers tests d'un pari sur l'avenir

Mickaël Bazoge |

Les premières livraisons de l’Oculus Rift ont débuté hier (dans les pays où ce n’était pas férié, s’entend), et les tests du casque ont été mis en ligne dans la foulée. En gestation depuis 2012 et une demande de financement participatif sur Kickstarter, le produit était particulièrement attendu, pour au moins une bonne raison : son acquisition par Facebook en 2014 a fait de cette jeune pousse l’allumette qui a mis le feu aux poudres de la réalité virtuelle.

Après deux dev kit, Oculus a fini par fournir la version « grand public » de son casque. Tout n’y est pas encore : les contrôleurs devront en effet attendre le second semestre avant d’être fournis ; en attendant, il faudra s’arranger avec la manette Xbox One et la petite télécommande qui font partie du paquet.

Les deux contrôleurs qui offriront une expérience plus immersive ne seront pas disponibles avant la fin de l’année.

En ce qui concerne le matériel, Oculus a soigné le décorum avec un emballage sous forme de valise noire qui contient tout le nécessaire. Le casque en lui-même est salué pour son design de qualité ; mais ce sont les deux écrans, placés à quelques centimètres des yeux, qui font l’objet de tous les égards. Avec une définition de 1 200 x 1 080 pour chaque écran, la qualité d’affichage est jugée tout à fait correcte, même si l’image présente un grain : c’est le lot de tous les casques VR pour le moment. La bonne nouvelle, c’est que les effets de latence, le danger mortel de la réalité virtuelle qui provoque des maux de tête, sont très peu présents.

L’Oculus Rift se destine d’abord et avant tout aux plus joueurs : le catalogue de logiciels disponible au lancement compte une trentaine de jeux et une poignée d’applications. Une poignée de titres sortent du lot, comme Eve: Valkyrie (combats spatiaux), Chronos (jeu de rôle en vue à la troisième personne), ou encore Adrift (sorte d’adaptation du film Gravity). Mais pour la plupart, ces jeux seront aussi disponibles sur PC ou consoles de salon : l’apport de la VR se limite pour le moment à une dimension supplémentaire dont on peut se passer (jusqu’à quand ?).

Image GizmodoCliquer pour agrandir

Les testeurs s’accordent pour dire que l’Oculus Rift a du potentiel, mais qu’il n’est pas forcément utile de sauter le pas dès aujourd’hui. Comme pour toute nouvelle plateforme qui se lance, le contenu pertinent manque à l’appel, mais avec le temps et l’implication des développeurs, cela peut changer. En espérant qu’il se trouve suffisamment d’utilisateurs pour acheter ces jeux et ces applications : c’est l’éternel problème de l’œuf ou de la poule. Et avec un dispositif qui représente un tel coût (il faut ajouter aux 599 $ du casque le prix d’un PC de compétition), il faudra attendre encore un moment avant que l’Oculus Rift se démocratise.

Lire les commentaires →

70 € à 100 € de remise sur des Apple Watch chez les revendeurs

Florian Innocente |

Si vous êtes tenté par une Apple Watch (Sport ou modèle acier) et que vous habitez dans le sud-ouest, l’Apple Premium Reseller iConcept applique une remise de 70 €. Attention, cette opération se termine ce samedi soir (merci aux lecteurs qui nous l’ont signalé). iConcept est installé dans plusieurs villes dont Bordeaux, Bayonne, Pau, Limoges, Toulouse.

[MàJ à 14h15] : chez l'APR iSwitch à Amiens, Lens, Arras, Coquelles et Beauvais, c'est 100 € de réduction sur les Apple Watch en acier, ce jour aussi.

Cette semaine, la Fnac a également lancé une opération autour de la montre. Il s’agit cette fois de 60 € mais récupérables sous la forme d’un bon d’achat et uniquement pour les adhérents à l’enseigne. Cela se termine aussi aujourd’hui.

Lundi dernier, à l’occasion du special event de mars, Apple a annoncé une réduction de 50 € sur le prix des Apple Watch Sport, les ramenant à 349 € (38 mm) et 399 € (42 mm).

À ce propos, que pensez-vous de ces nouveaux tarifs pour les premiers modèles d'Apple Watch ? Nous avons ouvert un sondage à ce sujet.

Lire les commentaires →

Open Band : des bracelets open source pour l'Apple Watch

Mickaël Bazoge |

Les nouveaux bracelets en nylon lancés par Apple cette semaine sont, peut-être, la meilleure chose qui soit jamais arrivée à l'Apple Watch (lire notre prise en main). Mais on peut vouloir concevoir ses propres bracelets ! La société Breakfast développe un design open source, Open Band, dont l'objectif est justement de démocratiser ce type d'accessoires.

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

Le projet, né l'été dernier, a pour ambition de créer un fichier ouvert à tous permettant de créer des bracelets uniques pouvant ensuite être découpés au laser dans toutes sortes de matériaux : bois, acrylique, plastique, etc. Le travail est presque terminé et pour donner envie, les concepteurs de Breakfast ont mis en ligne quelques prototypes plutôt convaincants de ces bracelets.

Cliquer pour agrandir

Pour le moment malheureusement, l'équipe ne précise pas quand ce projet sera terminé et quand les plans complets seront disponibles. Mais l'idée est bonne.

Lire les commentaires →

Apple Watch Sport : les réparations hors garantie un peu moins chères

Mickaël Bazoge |

Comme quoi, Apple ne cherche pas uniquement à vous soutirer le maximum d'argent possible : le constructeur sait aussi baisser ses prix ! On en a eu l'exemple cette semaine, entre un iPhone SE à 489 €, un iPad Air 2 à 439 €, ou encore une Apple Watch Sport à partir de 349 €. De quoi se plaint-on, franchement.

Mieux encore, la Pomme a revu à la baisse les prix des réparations hors garantie de l'Apple Watch Sport. Elles passent de 261 € à 231 € (page support). En revanche, les tarifs ne changent pas pour les Apple Watch "acier inoxydable" et Hermès (361 €) ni pour l'Apple Watch Edition (3 049 €). L'opération de remplacement hors garantie de la batterie reste facturé 97 €.

Ces prestations hors garantie s'entendent dans le cas où le problème n'est pas couvert par la garantie d'Apple, celle du pays (deux ans en Europe), ou AppleCare+. Attention : les dommages trop importants sont susceptibles de ne pas être pris en charge (si « l'appareil est cassé en plusieurs morceaux »). Il arrive aussi qu'Apple fasse un geste commercial : Apple accepte finalement de remplacer l’Apple Watch détruite.

Ce programme peut être intéressant : pour 69 € (Apple Watch Sport) ou 89 € (Apple Watch "inox"), on bénéficie pendant deux ans d'une assistance téléphonique gratuite et d'une garantie matérielle pour deux incidents (la réparation est alors facturée respectivement 65 € et 75 € suivant le modèle de montre).

Lire les commentaires →

L'Apple Watch Edition quitte les Apple Store

Florian Innocente |

L’Apple Watch Edition — le modèle or — tire progressivement sa révérence. On nous a signalé son retrait des tables de démonstration de l’Apple Store à Cap 3000 près de Nice. Il devrait en aller de même dans d’autres Store.

Cette Apple Watch, vendue entre 11 000 et 18 000 €, a disparu depuis lundi des pages produits d’Apple qui ne l’évoque même plus dans ses descriptifs. Cette série très spéciale subsiste cependant sur l’Apple Store, probablement jusqu’à épuisement des stocks. Ses propriétaires pourront dire qu’ils ont eu droit à une sorte de série limitée, ce qui était semble-t-il l'objectif d'Apple.

Le coffret/bloc de recharge de l'Edition, il contient une prise Lightning à sa base. C'était le précurseur de la future Station de charge magnétique — crédit : meltystyle

On s’attendait ce lundi à voir le haut de gamme des Apple Watch s’étoffer avec une nouvelle finition, venant s’intercaler entre les modèles acier et les or. Ou voir un nouveau partenariat dans l’esprit de celui signé avec Hermès. Il n’en n’a finalement rien été.

L’Apple Watch Edition custom de Karl Lagerfeld.

Lire les commentaires →

Pages