Ouvrir le menu principal

WatchGeneration

Recherche

Wear OS 5 : plus d'autonomie, de complications et d'infos pour l'utilisateur

Florian Innocente

Friday 17 May 2024 à 12:45

Android Wear

Google a profité de sa conférence développeurs pour annoncer des améliorations dans Wear OS 5. Google a dit observer un intérêt croissant pour Wear OS 4 codéveloppé avec Samsung. Le parc d'utilisateurs de Wear OS a augmenté de 40 % en 2023, assure Google. Les deux protagonistes ont chacun lancé des montres avec cet OS — la Pixel Watch 2 pour l'un, les habituelles Galaxy Watch pour l'autre — et ils ont reçu la contribution de montres d'Oppo, Xiaomi et OnePlus.

Google Pixel Watch 2. Image : Google.

Cette montée en charge a conduit à consacrer du temps de développement pour améliorer les performances et réduire la consommation. Le principal acquis mis en avant pour le prochain Wear OS 5 (basé sur Android 14) est précisément l'autonomie.

Des optimisations arriveront après l'été pour réduire la consommation sur les montres qui pourront en être équipées. Google ne donne qu'un seul exemple des avancées obtenues : sur une distance de marathon la montre consommera 20 % d'énergie en moins qu'avec Wear OS 4.

Image : Google.

Sur la partie fitness, le système rattrape son retard sur ses concurrents en étant capable de fournir plus de données lors d'une course à pied, avec le temps de contact au sol, l'oscillation verticale et la longueur de foulée.

Nouveautés ensuite dans les cadrans au travers d'améliorations pour le Watch Face Format (ou "Format de cadran"). Contrairement à watchOS, les développeurs Android disposent d'outils de création et de test de cadrans que l'utilisateur téléchargera ensuite sur le Play Store. Une liberté inconnue chez Apple qui est la seule officiellement à pouvoir élaborer des cadrans qu'elle distille lors de certains rendez-vous annuels.

Une sélection de cadrans tiers pour Wear OS.

Là où Wear OS 5 se rapproche de watchOS c'est dans la capacité pour les développeurs de proposer des jeux de cadrans tout prêt : des "flavors". Ils peuvent être classés par thème et utiliser un assortiment de complications. Ceci pour ceux qui n'ont pas envie de passer du temps à composer un cadran de zéro et qui préfèrent piocher dans une galerie. Apple propose la même chose, mais avec ses cadrans à elle comme base de composition.

Les "flavors" des cadrans prêts à l'emploi proposés par une app qui y glisse ses complications.

Les complications ensuite seront capables de traduire visuellement un événement en cours. Cela peut être la progression sur une distance ou un nombre de pas. Un second type de complication affichera la représentation graphique d'une pondération, comme les différentes phases d'une journée (ex : la part de sommeil par rapport au temps passé éveillé).

La version 2 du Watch Face Format de Wear OS 5 prévoit de puiser dans beaucoup plus de sources de données pour alimenter les complications d'un cadran. Et ce sont les informations météo qui sont le mieux loties. Tout ce à quoi on est depuis longtemps habitué dans les complications de watchOS sera proposé dans celles de son concurrent : écarts de température, risques de pluie ou de nuages, indice, UV, etc.

Enfin les développeurs d'apps sont accompagnés dans l'adaptation de leurs interfaces pour qu'elles utilisent au mieux des écrans de plus grands diamètres puisque telle est la tendance avec les nouvelles montres.

Au vu des conseils et explications, c'est toujours le format circulaire qui forme la base de Wear OS. Sur ce point, les systèmes d'Apple et de Google continuent de marquer clairement leurs différences.

Rejoignez le Club iGen

Soutenez le travail d'une rédaction indépendante.

Rejoignez la plus grande communauté Apple francophone !

S'abonner