Apple et Hermès au Japon pour promouvoir la « pleine conscience » avec l’Apple Watch Hermès

Anthony Nelzin-Santos |

Yakushima, ses fleurs rares et ses cèdres millénaires, ses macaques japonais et ses cerfs Sika, ses sentiers de randonnée et son climat subtropical humide. Sa retraite pour journalistes hyperconnectés, aussi, organisée par Apple et Hermès en fin d’année dernière. « Une expérience immersive de pleine conscience », selon Vogue. « Un voyage de noces » entre les deux sociétés, selon Le Figaro. Un voyage de presse révélateur, surtout.

Pierre-Alexis Dumas, directeur artistique général d’Hermès (à gauche), et Jony Ive, chief design officer d’Apple. Image Apple.

L’objet de ce voyage ? L’Apple Watch Hermès Series 4, fruit d’une collaboration de trois ans, bien sûr. Une collaboration placée sous le signe de la création : Apple était dûment représentée par son designer en chef, Jony Ive, et Hermès par son directeur artistique général, Pierre-Alexis Dumas. « Les mêmes valeurs nous réunissent, dit le Français au Figaro, le souci extrême du détail et du soin en toute chose, la recherche sincère de l’excellence, sans compromis… Et notre finalité : être utile, en beauté. »

À mi-chemin entre la France et la Californie, les deux hommes étaient accompagnés par Antoine Lutz, directeur de recherche à l’Inserm à Lyon et spécialiste des « psychothérapies basées sur la méditation dite de la "pleine conscience" ». L’Apple Watch, dit Jony Ive, est « une incitation à s’engager vers une vie plus saine, active et équilibrée. » Le « partenaire santé ultime » disait le communiqué de septembre dernier, le partenaire « santé numérique » ultime ajoute ce voyage.

Apple n’est pas coutumière de cet exercice, une « idée […] complètement farfelue », dit Ive. Si elle invite régulièrement des journalistes à des conférences de presse ou des événements spécifiques, elle organise rarement des déplacements ex nihilo. Les voyages de presse ne sont pas rares dans la presse technologiste, mais moins communs que dans la presse sportive ou automobile, et pas aussi indispensables que pour les magazines de mode ou de « style de vie »1.

Hermès est aussi une manufacture horlogère, qui conçoit maintenant ses propres mouvements, et se distingue par le travail typographique de Philippe Apeloig. Une petite partie de la collection de montres de la maison française, dont certaines ont inspiré les cadrans de l'Apple Watch Hermès. Image WatchGeneration.

C’est un drôle d’exercice d’équilibriste. Le journaliste est rarement critique, mais ne peut être tout à fait complaisant, l’organisateur doit séduire, mais surtout pas endormir. Sans parler des procès d’intention en graissage de pattes, il doit s’assurer que le journaliste va couvrir son annonce… et non le voyage en lui-même ! Apple n’a pas su échapper à cet écueil, comme le montre ce passage lunaire chez Grazia :

Dans les avions, je regarde des films. Avengers : Infinity Wars, qui retrace la fin du monde. The Post (Pentagon Papers), de Steven Spielberg, qui raconte la naissance véritable d’un grand quotidien américain et, par écho, évoque la mort ordinaire de la presse en 2018. Je lis un texte de Simon Liberati sur le mage anglais Aleister Crowley. Je redécouvre un livre tout aussi magique de David Toop que j’avais aimé à sa parution en 1995 et qui vient de ressortir. Ocean of Sound est le plus beau livre que vous lirez jamais sur la musique. En faisant des ponts entre les genres et des liens entre tout ce qu’il écoute, Toop écrivait un volume prémonitoire qui annonçait la façon d’écouter la musique en 2018. Rien de mieux que cet étrange jet-lag pour replonger dans ce texte qui dérive entre les mondes, les époques et les continents.

Mais qu’importe : le message semble être passé. Au rythme des séances de méditation et des randonnées forestières, Apple a parlé de « pleine conscience » physique et numérique, de déconnexion maîtrisée, et bien sûr des fonctions uniques à l’Apple Watch. Par un paradoxe assumé, Ive présente la montre comme un appareil pour se libérer des autres appareils :

Il s’agit d’utiliser les outils que nous possédons d’une manière saine, de voir le verre de la connexion à moitié plein. Toute innovation a des conséquences — certaines sont bonnes, d’autres ne le sont pas vraiment. Apple existe et innove depuis longtemps. Nous savons que nous avons une responsabilité, celle d’affronter ces conséquences, mais formuler la bonne réponse prend du temps.

Aussi sincère soit-elle, cette démarche peut produire les effets contraires, et l’Apple Watch enfermer autant qu’elle libère. Sa promotion, au moment où les ventes d’iPhone plafonnent, est une autre manière de renforcer l’écosystème au-dessus des produits individuels. Ce voyage promeut une expérience et pas seulement un appareil, Apple multiplie les accessoires pour mieux vendre l’indispensable iPhone.

Voir cette publication sur Instagram

エルメスとアップルによるスペシャルなイベントが屋久島で開催された。The Pulse of Sensesをテーマに、五感をフルに使って、アップルウォッチエルメスのさまざまなアプリを体験。マインドフルネスアプリを活用したメディテーションやワークアウトアプリで屋久杉ランドをウォーキングするなど、躍動する鼓動を感じながら自然を満喫。感覚を研ぎ澄まして聴く自然の音や自然と調和する音楽を楽しみました。また、ディナーは世界的に注目されるスペインのバスク地方にあるレストラン、「アサドール・エチェバリ」の日本人スーシェフ前田哲郎氏が、屋久島の食材を使った料理を披露してくれた。 このツアーをホストした、エルメス社のピエール=アレクシス・デュマ氏と、アップル社のチーフ・デザイン・オフィサーのジョニー・アイヴ氏が、スペシャルトリップに込めた思いやコラボ成功の秘訣について語ったストーリーは、本誌2019年2月号(12月27日売り)でチェックして! Hermes and Apple’s special event was held in Yakushima, South part of Japan. Yakushima is famous for their World Heritage Area where it’s rich in cedar forests and nature. Under the tour’s theme being “The Pulse of Senses”, guests experienced the nature with all full five senses using the Apple Watch Hermès. That being doing a meditation with mindfulness app or walking Yakushima Land using workout app, guests felt their pulse and by sharping senses, relished the nature and harmonious nature sounds. Dinner was another extraordinary experience. Japanese sous-chef, Tetsuro Maeda of restaurant Asador Etxebarri which is in Atxondo of the Basque country of Spain presented magnificent cuisine using the ingredients of Yakushima. Do not miss out the stories behind this special trip hosted by Pierre-Alexis Dumas, Hermes’s Executive Vice-President in charge of Artistic Direction and Jony Ive, Apple’s Chief Designer Officer and the success of their collaboration in our 2019 February issue which will be out on December 27th. #applewatchhermesseries4 #hermes #apple #applewatchseries4 #yakushima #pierrealexisdumas #jonyive @hermes @apple #tetsuomaeda #asadoretxebarri

Une publication partagée par Vogue Japan (@voguejapan) le

Contactés par mail, Apple et Hermès n’étaient pas immédiatement disponibles pour un commentaire.

  1. Les titres invités par Apple et Hermès appartiennent précisément à cette dernière catégorie. ↩︎
avatar Phoenixxu | 

C’est juste une impression ou bien Jony Ive prend de plus en plus de poids à chaque représentation ?
Il faut vraiment pas en forme... 🤔

avatar Iphoneur | 

@Phoenixxu

C’est pas juste une impression, il grossit au même rythme que la trésorerie de son employeur 🤣

avatar John McClane | 

@Phoenixxu

Il devrait s’acheter une Apple Watch, pour l’aider à faire ses cercles d’activité...

avatar MacGruber | 

Cet article tombe à pic, en parlant de pleine conscience :

http://madame.lefigaro.fr/bien-etre/la-meditation-orgasmique-la-pleine-c...

Ahahahahah !

avatar John McClane | 

@MacGruber

Merci c’était très intéressant !

avatar warmac33 | 

Un chercheur brillant cet Antoine Lutz.

Pour en revenir au sujet on est par contre bien dans la bouillie marketing...
Mindful attitude sur playstore et appstore : gratuite et très efficace pour s'initier au mindfulness.

avatar rolmeyer | 

Merci macgé j’ai bien ri. Ils peuvent venir en Lorraine, il pleut aussi 365 jours par an, et c’est nettement moins loin. 😂🤪 Et ils seront rentrés d’autant plus vite, mouarf. 😁

avatar inumerix | 

Il sont fort quand même au marketing chez appel. Ils osent tout.

avatar alexis83 | 

« Ive présente la montre comme un appareil pour se libérer des autres appareils »
On m’aurait menti en me disant qu’un iPhone était obligatoire pour utiliser la montre ?

CONNEXION UTILISATEUR