Ouvrir le menu principal

WatchGeneration

Recherche

La connexion cellulaire de l'Apple Watch Series 3 suspendue en Chine

Mickaël Bazoge

Thursday 19 October 2017 à 14:30

Apple Watch

La Chine porte un nouveau coup contre Apple. Les autorités ont décidé de suspendre la connexion cellulaire de l'Apple Watch Series 3 au point rouge. Le modèle Cellular de la montre connectée a un temps été pris en charge sur le réseau de China Unicom dans plusieurs provinces, mais depuis Apple a modifié la page et se contente de dire que le support sera « disponible cette année ».

Avant… après. Cliquer pour agrandir

Pour le moment, les raisons de cette suspension sont assez obscures. D'après des analystes de l'industrie, cette décision aurait été prise suite à des préoccupations des autorités concernant l'identification des utilisateurs de la montre. La connexion cellulaire de l'Apple Watch utilise une autre technologie que celle des opérateurs de téléphone.

Pour obtenir une carte SIM, les utilisateurs doivent s'enregistrer auprès d'un opérateur sous leur vrai nom. La nouvelle montre exploite une puce eSIM intégrée par Apple et pas par les opérateurs, c'est ce qui semble poser problème aux autorités : s'il est possible de manière uniquement logicielle de passer d'un opérateur à un autre, comment ces derniers et le régulateur peuvent-ils s'assurer de l'identité de l'utilisateur ?

Cliquer pour agrandir

On s'interroge donc en haut lieu sur la façon de contrôler les puces eSIM. En attendant, China Unicom explique que la connexion cellulaire n'est plus disponible aux clients ayant acquis la montre après le 28 septembre. Ceux qui ont pu se procurer l'Apple Watch dans la semaine suivant son lancement le 22 septembre continuent de bénéficier de cette connexion, mais jusqu'à quand ? L'opérateur explique maintenant que cette fonction avait été proposée dans le cadre d'un test.

Apple se contente de confirmer que la fonction de connexion cellulaire sur l'Apple Watch Series 3 a bien été suspendue. Le constructeur n'a pas d'autre choix que de s'en remettre à la décision du gouvernement chinois, qui pourrait demander plusieurs mois avant de tomber. Ces derniers temps, Apple est dans le collimateur des autorités locales, avec la fermeture de l'iBooks Store et de la section films de l'iTunes Store, ou encore la suppression des applications VPN de l'App Store (lire : Chine : Tim Cook préférerait « ne pas retirer d’apps » de l’App Store).

Rejoignez le Club iGen

Soutenez le travail d'une rédaction indépendante.

Rejoignez la plus grande communauté Apple francophone !

S'abonner