Jony Ive : aux origines de l'Apple Watch

Mickaël Bazoge |

Le développement de l'Apple Watch a débuté au début de l'année 2012, quelques mois après la disparition de Steve Jobs, se remémore Jony Ive dans une interview au long cours pour Hodinkee. « On avait dans nos poches des machines incroyablement puissantes, en termes de capacités techniques. Et il nous a semblé que la suite logique sur le chemin que nous parcourons depuis toutes ces années était de rendre la technologie plus personnelle et plus accessible », déroule-t-il.

L'Apple Watch Series 3 Edition avec boitier céramique blanc portée par Jony Ive.

Au sein du studio de design de Jony Ive, on s'est toujours intéressé aux montres mais uniquement « à un niveau personnel ». De ce qu'on en comprend, il n'y a pas de « culture de la montre » chez Apple, du moins pas avant l'Apple Watch. La première montre qu'Ive s'est offerte a été une Speedmaster d'Omega, achetée pendant un voyage à Kowloon (Hong Kong).

« Je ne prête pas attention à la relation qu'ont les montres avec la culture populaire, même si je sais que c'est très intéressant », explique-t-il : « Je m'intéresse plutôt à la distillation de l'artisanat, de l'ingéniosité, de la miniaturisation et de l'art de faire [nécessaire à la conception d'une montre] ».

Si Jony Ive porte une Apple Watch Edition (boitier céramique blanc), il regrette de ne pas avoir forcément l'opportunité de mettre à son poignet d'autres montres plus traditionnelles. Il éprouve une affection particulière pour la Nautilus de la maison Patek Philippe, un « objet bizarre », convient-il : « Plus vous la regardez, plus vous luttez pour comprendre sa géométrie ».

À droite, la Nautilus.

Jony Ive ne se préoccupe guère des chiffres de vente (en septembre dernier, Tim Cook avait annoncé que l'Apple Watch avait surpassé Rolex en termes de revenus). « J'ai beaucoup de respect pour les autres marques, comme Rolex et Omega, parce qu'il y a cette longévité remarquable combinée avec une compréhension évidente et claire de leur propre identité », souligne-t-il.

« Leurs produits témoignent de leur expertise, de leur confiance et de leur résolution. Leur qualité et leur constance sont à juste titre légendaires », conclut-il au sujet des marques de l'horlogerie traditionnelle.

Le temps du développement

La conception de l'Apple Watch a été différente des autres projets du constructeur. Cette fois, il a d'abord fallu « comprendre l'historique, faire preuve d'un grand respect et de déférence pour l'horlogerie ». « Parler à des personnes, en dehors de notre équipe, si tôt dans le développement d'un produit », voilà qui était inhabituel pour Apple.

Dans le détail, Apple a consulté sept spécialistes, des contributeurs à sa réflexion sur le produit à venir : Will Andrewes, un historien de l'horlogerie ; Jonathan Betts de l'Observatoire royal de Greenwich en Grande-Bretagne ; Dominique Fléchon, ex-historien de la Compagnie Financière Richemont et spécialiste de l'horlogerie ; Grégory Gardinetti, historien de la Fondation de la Haute Horlogerie de Genève ; Claudia Hammond, écrivaine ; Chris Mintott, astrophysicien à l'université d'Oxford ; David Rooney, conservateur du musée des sciences de Londres.

Marc Newson, le meilleur ami de Jony Ive, a rapidement rejoint le petit groupe (il travaille de manière plus formelle pour Apple depuis septembre 2014). Son travail sur les montres a eu une grande influence sur l'Apple Watch, en particulier sa Large Pod et l'Hemipode de Ikepod, dont les boucles rappellent le bracelet en fluoroélastomère de la montre d'Apple.

La Large Pod (1986) et l'Ikepod Hemipode (2006) avec leur système de fermeture

La couronne digitale est le fruit d'une réflexion d'Apple autour de l'horlogerie, et une référence claire à la tradition horlogère. Mais au-delà de l'hommage, il a fallu beaucoup de « courage » (un mot décidément à la mode chez Apple) pour comprendre que la couronne, second outil d'interaction après l'écran tactile devenu omniprésent, est une « solution fantastique pour naviguer et faire des choix. C'est aussi un "second bouton" sur l'appareil. Nous étions prédisposés à penser que la manipulation directe était une sorte de panacée ».

Il y avait cette envie de s'inscrire dans l'histoire de l'horlogerie, mais il y a aussi cette ambition de faire mieux, ou différent. Ainsi du bracelet Milanais : « Nous voulions faire un bracelet métallique qui ait des caractéristiques proches du tissu. Mais ce que nous n'aimions pas, c'était le mécanisme de fermeture, ces deux bouts de métal qui se ferment. Notre solution magnétique est si formidable, facile et personnelle ».

Jony Ive confirme également, en creux, que l'Apple Watch Edition en or 18 carats — un autre héritage de l'horlogerie traditionnelle — ne s'est pas particulièrement bien vendue. Cette collection, qui a rapidement troqué le métal précieux pour de la céramique plus abordable, permet surtout au constructeur de travailler des matériaux dont il n'a pas l'habitude.

S'il est une chose claire dès le départ avec l'Apple Watch, c'est que le constructeur a voulu en faire un produit orienté santé et bien-être. Le matériel et le logiciel ont été conçus de manière à former la « fondation de toutes les capacités santé » du produit.

Cette interview a aussi été publiée dans le numéro 2 du magazine Hodinkee.

À la question de savoir quel était le problème ou la question que l'Apple Watch est censée résoudre, Jony Ive reste volontiers dans un flou qui n'est pas sans rappeler celui entretenu par Apple lors du lancement de l'appareil : « Je ne pense pas [que l'Apple Watch résolve] un problème spécifiquement. C'était plus du ressort de l'optimisation, de l'opportunité ».

Le patron du design se fait volontiers sibyllin : « Vous pouvez regarder l'Apple Watch en termes de fonctionnalités, ou vous pouvez vous demander ce qu'il est possible [d'accomplir] si vous savez que vous avez cette technologie avec vous tout le temps ».

On n'a pas nécessairement son smartphone toujours avec soi. Une montre, par contre… « Imaginez que vous portez quelque chose d'aussi puissant [qu'un smartphone] tout le temps, et les opportunités qui peuvent alors se présenter à l'utilisateur ». Ive laisse la porte grande ouverte à l'imagination : « Les opportunités sont phénoménales. En particulier quand vous ne comprenez pas vraiment où nous en sommes aujourd'hui en termes de technologies et de capacités, et aussi où nous allons ».

Avec sa puce cellulaire, la Series 3 marque déjà une avancée conséquente par rapport aux générations précédentes. Les prochains modèles pourraient donc présenter encore plus de possibilités…

Pas de passion montre pour Steve Jobs

Comme pour toutes ses interviews, le designer en chef d'Apple n'a pas échappé à la question rituelle sur Steve Jobs. Les deux hommes n'ont jamais parlé de montres, et encore moins de fabriquer une montre, explique Ive. « Je ne me rappelle pas qu'il en portait une », ajoute-t-il.

Du fondateur d'Apple, on connait néanmoins le goût pour une Seiko 6431-6030, qui a été vendue 42 500 $ aux enchères en février 2016.

Tags
avatar lulubotine | 

J’appellerai ça une montre quand ça aura un mois minimum d’autonomie.

Sinon c’est bidon
Je vois pas pourquoi se toucher la nouille avec un design de « montre »

Autant un meuble, une voiture, et d’autres objet du quotidien pour qui ça peut se prêter ...mais là...

avatar Frodon | 

En effet, c'est ridicule d'appeler ça simplement une montre. C'est une montre intelligente ou connectée (ou smartwatch en anglais) et ce ne sera jamais une montre, ni maintenant ni avec 2 ou 3 jours d'autonomie.

Comparer les montres intelligentes aux montres classiques, c'est aussi stupide que de comparer les smartphones avec les téléphone mobiles classiques (ou feature phone en anglais), en particulier sur le plan de l'autonomie.

avatar Malouin | 

@lulubotine

Pour en parler, il faut en posséder une ! Pour ma part, cette APPLE Watch m’épate de plus en plus... entre m’accompagner dans mes séances de sport, me permettre d’écouter ma musique en ballade ou durant mon running, piloter la musique de la maison (via Sonos) et me permettre d’éteindre les lumières de la terrasse... Ce n’est plus une montre mais un assistant numérique !

avatar ovea | 

@Malouin

Ça manque encore de peps

avatar House M.D. | 

@lulubotine

Un mois d’autonomie, et pourquoi pas un siècle? Les montres mécaniques ne sont donc pas des montres, ayant seulement une quarantaine d’heures d’autonomie?

En tant que passionné de montres, je possède quelques modèles automatiques considérés comme marquants (Breitling Navitimer, Omega Seamaster, etc…), mais ce n’est pas pour autant que je dénigre l’AppleWatch en considérant qu’elle n’est pas une montre. J’en porte d’ailleurs une la semaine, preuve s’il en est qu’on peut apprécier les deux mondes.

avatar Shaskan | 

@lulubotine

J’ai 2 jours d’autonomie avec la mienne et il faut entre 1 et 2h pour la charger à 100% ... ça me pose aucun soucis particulier moi !

avatar iPop | 

@lulubotine

Je me demande ce qu’en pensaient à l’époque les horlogers des premières montres portables ?

avatar marc_os | 

« J’appellerai ça une montre quand ça aura un mois minimum d’autonomie.
Sinon c’est bidon »

Et la montre à gousset de mon arrière grand-père qui tient 24 heures une fois remontée, c'est du bidon ? Tssss.

avatar marvel63 | 

Mince j'ai lu l'article il y a une heure et je viens d'envoyer un mail pour suggérer d'en parler!
Grillé par MacGé, et de plusieurs heures visiblement, bravo les gars toujours à l'affût.

Interview effectivement très intéressante

avatar Sgt. Pepper | 

Le design de cette montre qui associe tactile / 3D Touch /couronne digital et bouton latéral est juste parfait 🤩

Ils ont du en faire des prototypes avant de trouver le bon équilibre...

(Mon produit  préféré)

avatar NEWIPHONE76 | 

@Sgt. Pepper

J’hésite avec les Airpods pour ma part

avatar IGerard | 

@NEWIPHONE76

Je dirais les AirPods

avatar SebKyz | 

@Sgt. Pepper

Franchement je l’ai utilisée 6 mois et je l’ai revendue (série 1). Sympa au début pour le sport et les notifs mais au fil du temps je m’en suis lassé. Plus rapide de tout faire sur l’iPhone.
Un retour d’expérience ?

avatar IGerard | 

@SebKyz

J’ai le modèle original en version inoxydable/saphir/milanaise et le modèle Série 2 Nike Volt ... que je porte tous les jours de manière alternée en général
Difficile de m’en passer, tracking activités, Plan, Voyages, peu de notifications activées sinon ça peut-être insupportable

Je porte aussi mes mécaniques à l’autre poigné

avatar sad me | 

@SebKyz

Comme toi je l’ai portée et revendue au bout de 4 mois je m’en suis lassé...
Point négatif :
-fonds d’écran (jolie mais vite fait le tour)
-Gps sans grand intérêt
-Mails obligés de les ouvrir sur iPhone car beaucoup ne peuvent pas être lu sur la Watch
-Application inutile (sauf quelques une)
-bracelet d’origine Apple de piètre qualité 🧐
-Et surtout ne remplace pas une belle montre mécanique.
Points positifs :
-Messages et appels aux top👍🏻
-on limite le temps passé sur iPhone
-bel objet en aciers uniquement (l’aluminium ne vaut rien) ça fait vraiment cheap!)

avatar areayoko | 

C'est un magnifique défi d'ingénierie, partiellement réussi, le seul notable au regard de la concurrence inexistante.

Mais ce genre d'accessoires est pour l'heure franchement dispensable.

avatar ovea | 

@Sgt. Pepper

Arrêt sur l'image du gars qui « (lutte) pour comprendre (la) géométrie », mais sur fond de correspondance AdS/CFT … (((léger rire en raclement de gorge remontant en résonance aux sinus))) DSL, reflex en animation3:D

avatar marc_os | 

@ Sgt. Pepper
Ce design aurait été parfait AMHA s'il avait été _symétrique_ et utilisable exactement de la même manière par les droitiers comme les gauchers (montre au poignet gauche ou droit). Pour cela il aurait fallu mettre le bouton et la molette non pas l'un à côté de l'autre, mais chacun d'un côté du boitier. La molette serait donc côté main, le bouton côté bras, facilement accessible malgré tout en appuyant dessus avec le pouce : Index côté molette, pouce côté bouton.
Mais bon, je dis ça je dis rien...

avatar lesurfeurfou | 

Cela doit être vraiment passionnant de vivre un tel projet de la première discussion à la commercialisation

avatar Maitre muqueux | 

Elle est pas mal l’oméga speed master pourtant, il aurait du s’en inspirer

avatar Olivier S | 

La Nautilus de Philippe Patek ! C’est sûr c’est autre chose que l’AW (que j’aime bien par ailleurs)
En France c’est 3 ans d’attente pour l’avoir, une des seules montre qui coûte plus cher à l’occasion qu’à l’achat !

avatar Armand74 | 

Hum pas sur... On peut citer la Daytona acier (4 ans), la nouvelle GMT II (3 ans) et ça juste pour Rolex.

avatar robertodino | 

Après la mort de Steve Jobs...

Ce n’est pas un hasard...

avatar IGerard | 

@robertodino

Il faut savoir faire le deuil du père spirituel

avatar marenostrum | 

ça se voit sur les appareils qu'il sont de moins en moins bons. c'est les ventes qui couvrent tout pour le moment, mais ça ne va pas durer longtemps. la prochaine crise leurs sera fatale sans Jobs. c'était lui l'artiste.

avatar Florian Innocente | 

Comme les iBook dont la nappe écran était flinguée dans la charnière, comme les PowerBook Titanium qui s'écaillaient et dont la charnière pouvait briser net, comme le refroidissement liquide des Power Mac G5 qui fuyait…

Il faudrait relire nos Chroniques du SAV 😬

https://www.macg.co/tags/chronique-sav

avatar cbrr | 

Je n’étais pas spécialement chaud à m’en prendre une et j’ai craqué lors de la sortie de la Series 3 cellular.
Je l’ai explosé hier et je peux vous dire que ça me fait tout bizarre de me retrouver sans.
Vivement vendredi qu’on me fasse le changement avec l’Apple Care +

avatar marenostrum | 

comme dit plus haut, une montre si on doit le charger tous les jours, c'est inutile (tous les soirs il faut mettre tous les appareils en charge, il faut pas oublier, faire des maj, etc, on devient vite l'esclave des appareils). la force des montres mécaniques que Ive ne l'a pas saisi, elles ont pas besoin d'alimentation. sont 100 % autonomes.

avatar Splinter | 

@marenostrum

Heu les montres mécaniques doivent se remonter si on ne les utilise pas pendant 24/48h (et même si on les utilise, ma femme a une vieille Rolex qui doit être remontée tous les jours).

avatar DarthThauron | 

@Splinter

Il y a les automatiques...

avatar marc_os | 

@ DarthThauron
Les automatiques sont souvent moins fiables à cause de la dissymétrie interne et de ce "poids" qui doit osciller au gré des mouvements afin de remonter la montre. A moins d'y mettre une fortune.

avatar Watchistador | 

Moins fiable, les automatiques ? Alors là je voudrais bien savoir d'où vous sortez ça...
il n'y a pas de "dissymétrie" interne dans une montre à remontage auto, sinon il y en aurait dans les chrono à remontage manuel, les Quantième perpétuel, les équations du temps, les extra plates.... et le "poids" comme vos dites, c'est une masse oscillante qui dans 98% des cas est centrée par rapport au mouvement, donc pas de souci de ce coté là....

avatar IGerard | 

@marenostrum

J’ai deux mécaniques auto, je les porte un jour sur deux pour ne pas avoir à régler heure et horloges tout le temps ... la Watch si elle est éteinte ... tu la remets à charger et elle se re règle toute seule

J’ai un socle sur ma table de chevets pour charger iPhone, AirPods et Watch ... ça n’est pas la mer à boire

On vit de rituels :)

avatar reborn | 

@marenostrum

La montre mécanique ne propose que l’heure. Si l’on veut plus ce n’est pas le bon choix.

avatar MrCrvsr | 

@reborn

Quant à l’écran de l’Apple watch, il est éteint en permanence et peine à s’allumer quand on lève le poignet 🤔 (dans mon cas du moins)...

Pour les montres mécaniques, elles donnent souvent la date aussi et parfois le nom du jour et/ou du mois ou possèdent une fonction chronographe... dire qu’elles ne donnent que l’heure est assez réducteur.

avatar fepalcho | 

@marenostrum

Socle de charge à induction donc l’excuse de la charge quotidienne ne veut rien dire . Seul contrainte lorsque l’on est en voyage il faut prendre un chargeur de plus.

avatar MrCrvsr | 

J’ai porté une Garmin et une Apple Watch (3) au même poignet durant une journée pour comparer.

Elles étaient très proches pour le nombres de pas (20 de différence sur 8000 environ). Par contre, l’AW a “perdu” 4km de mon trajet à vélo. Pas cool pour un produit qui se veut dédié aux sportifs.

Autre fait surprenant, les notifications sur la Garmin arrivaient systématiquement 5 à 10 secondes avant ?!

L’AW est donc (pour moi) un jouet rigolo mais ne remplace ni une montre de sport ni une montre mécanique (que je continue à porter comme montre principale).

avatar Maliik | 

Mécanique d’un côté ... électronique de l’autre

Deux mondes fondamentalement opposés.
Arrêtez les comparaisons. On peut avoir les deux genres et très bien le vivre. Aucun choix c’est aussi ça la vie !
Je suis très satisfait de mon Apple Watch série 2!
Pour la recharge... je dors pas avec, donc elle dort sur ton socle et puis c’est tout 😂💪🏼👍🏼

avatar sad me | 

@Maliik
On peu que la comparer à une montre mécanique dans le sens où Apple elle même pronostique ses ventes d’Apple Watch en la mettant en compétition face à des renommés de l’horlogerie qui son pionnier dans leur secteur depuis des années.
Et c’est avant tout une montre avant d’être un objet connecté. L’Apple Watch série 3 sera déjà (presque)obsolète à la rentrée.
C’est clairement une montre jetable

avatar Florian Innocente | 

« L’Apple Watch série 3 sera déjà (presque)obsolète à la rentrée. »

Alors moi qui utilise quotidiennement le tout premier modèle d'Apple Watch, je vais peut-être en faire don à un musée si elle est déjà à ce point vétuste 😄

avatar Brice21 | 

« S'il est une chose claire dès le départ avec l'Apple Watch, c'est que le constructeur a voulu en faire un produit orienté santé et bien-être. », donc ce n’est pas un plan B, après l’échec patent du plan À lors du lancement? Cr3t1n en chef aurait encore dit des conneries?

avatar Thegoldfinger | 

@brice21

Attention C1truc c’est comme Candyman, il ne faut pas prononcer 3 fois son nom devant le miroir sinon il arrive 🤓

Sinon ton analyse est tres juste.

avatar JONYBLAZ | 

Si john ive étais au gouvernement français on aurais pas tout ces cancres de politique qui plomb le pays et le divise 😪😪😪😪

avatar marc_os | 

@ JONYBLAZ
Par contre ça n'empêcherait pas les cancres de la grammaire comme toi d'étaler leurs exploits littéraires sur les forums !

avatar niclet | 

«Si Jony Ive porte une Apple Watch Edition (céramique blanc), il regrette de ne pas avoir forcément l'opportunité de mettre à son poignet d'autres montres plus traditionnelles.»

Mais voyons Jony, tu n’as qu’à en porter plus qu’une au poignets. Pourquoi se clouer à la tradition?

avatar John McClane | 

Je serais bien tenté par la Watch Édition en céramique, mais je ne comprends pas que l’écran ne soit pas exactement aligné avec le cadre en céramique ! Il y a un léger espace d’un millimètre, ça fait moche je trouve. Du coup je ne l’ai pas achetée. Je reste avec ma Series0.

avatar fepalcho | 

Mon expérience avec l’Apple Watch.
J’ai eu des montres mécaniques que je n’ai jamais supportées , pourquoi ?! Aucunes utilités mis à part donner l’heure .

Quand les montres connectées ont fait leurs apparitions j’ai acheté la Pebble pour essayer et au vue des limites j’ai voulu avoir une meilleure expérience avec une Apple Watch .

Je ne portais pas mes montres mécaniques , j’ai mon Apple Watch tous les jours au poignet.

Points positifs :

-J’ai réglé ma montre uniquement sur les messages et ce qui est relativement intéressant c’est de regarder ses messages comme on regarde l’heure au fil du temps.
-J’utilise aussi la fonction pour faire sonner l’Iphone quand je ne sais plus où je l’ai posé .
-Charge très rapide

Points négatifs :

-Chargeur de plus en voyage
.... c’est tout !

Amélioration :

Plusieurs formes notamment ronde ....
Un marché des cadrans plus importants avec la possibilité d’en acheté ....

avatar Silverscreen | 

Ça chipote sec. Vous avez conscience que pour 95% des gens, un truc qui se porte au poignet et qui donne l’heure, c’est une montre ?

Montre automatique, montre à quartz, montre en plastique ou montre connectée, elles ont toutes ça en commun.

L’AppleWatch est en plus un ordi connecté sous la forme d’une montre, une montre mécanique un coûteux bijou sous la forme d’une montre : pourquoi constamment renvoyer les 2 dos à dos ?

Sinon, au quotidien, la nécessaire recharge de l’AppleWatch se fait très peu contraignante : posée sur son socle de charge le temps d’un repas ou pendant le sommeil et basta.

avatar mirando | 

Quelqu un à t il trouvé une solution pour arrêter un chrono d’une activité (exercice ) sans faire 2 gestes (glisser de gauche à droite puis appuyer sur La Croix). Je trouve ça naze. Dangereux à vélo.
Je peux pouvoir faire des chronos précis
Merci

avatar Bruno de Malaisie | 

@mirando

Peut être l’écran chronomètre justement.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR