Les « vraies » lunettes de réalité augmentée pas avant cinq ans, selon Qualcomm

Mickaël Bazoge |

Qualcomm ne s'attend pas à voir débarquer des lunettes de réalité augmentée parfaitement autonomes et aussi discrètes que de vraies lunettes avant une dizaine d'années. Plusieurs étapes vont jalonner ce parcours, à commencer par des dispositifs filaires dont les designs évoquent un mix entre l'HoloLens de Microsoft et le Magic Leap One. Le fondeur a mis en place un programme de certification, XR Optimized, qui permet à une poignée de constructeurs d'afficher un label assurant les utilisateurs que leurs smartphones et leurs dispositifs de réalité augmentée/mixée sont compatibles.

Neuf fabricants de casques AR peuvent d'ores et déjà se prévaloir de cette étiquette, ainsi que sept constructeurs de smartphones et 15 opérateurs de téléphonie mobile (dont Verizon aux États-Unis et cinq en Europe). La démocratisation de ces dispositifs passe par les usages, or ces derniers seront en grande partie dictés par la puissance et la capacité des smartphones à aller chercher de l'information la plus rapidement et efficacement possible. Autrement dit, en 5G.

Les casques de Panasonic, Oppo, Pico ou encore Nreal se connectent en USB aux smartphones compatibles. Durant une conférence Spatial, Hugo Swart, patron de Qualcomm XR, a également dressé la feuille de route pour l'avenir. La prochaine étape sera de porter ces appareils de réalité augmentée, sans fil à la patte : le Wi-Fi 6E sera mis à profit pour assurer le transit des données entre le casque et le smartphone ou l'ordinateur (lire : Wi-Fi 6E : le Wi-Fi 6 dans la bande des 6 GHz).

D'ici quatre ans, le Wi-Fi 6E laissera ensuite sa place à la 5G, tandis que les appareils deviendront plus légers et moins encombrants. Mais il faudra attendre encore un moment avant que ces casques ressemblent finalement à des lunettes « classiques », embarquant la connexion au réseau et les composants qui permettront de les utiliser de manière complètement autonome. Le dirigeant de Qualcomm donne une fenêtre de tir entre cinq à dix ans… Les écrans dans les verres, le processeur, la batterie, toutes ces technologies ne sont pas encore prêtes à converger en un produit grand public.

Concept : EverythingApplePro.

Tout cela nous ramène à Apple et cette rumeur voulant que des lunettes de réalité augmentée seront présentées d'ici la fin de l'année, avec une commercialisation un an plus tard (lire : Apple Glass : rumeur de présentation à la fin de l'année). À l'instar de l'Apple Watch, ce produit s'appuierait sur un iPhone compagnon chargé de mouliner les données et d'accéder au réseau. À la lumière du calendrier avancé par Qualcomm, ces bruits de couloir semblent très optimistes sur la réalité de ce qui se trame dans les labos de Cupertino.

Selon d'autres rumeurs, il faut plutôt parier sur un casque de réalité augmentée en 2022, tandis que les lunettes attendraient 2023. Même si on ne doute pas de l'investissement et des capacités d'Apple, un tel agenda plus réaliste parait là encore optimiste par rapport à ce qu'avance Qualcomm.

avatar sad me | 

"Cesser de me regarder comme ça 😳 c’est gênant !!"
Mais ... pas du tout je regarde un film 🤓 autant pour moi 🤗

avatar Puff32 | 

D’ici 4 ans? On aura même pas la 5G partout, faut pas rêver

avatar Zik | 

Est ce que quelqu’un aurait des idées d’usage et d’interaction de cette technologie ? Ou est ce que les usages seront aussi surprenants que celles de l’iPhone et ne sont pas pour l’instant prévisibles ?

avatar Furious Angel | 

@Zik

Il y aura probablement des nouveautés. Pour le grand public je n’imagine qu’un affichage « tête haute » des informations de navigation, mais le reste... bof. Je manque peut-être d’imagination !

Le souci c’est que ça isole tres vite quelqu’un s’il a beaucoup d’infos et que les gens en fassent n’en ont aucune idée. Au moins quand quelqu’un regarde son smartphone, on sait qu’il ne nous regarde pas.

avatar AppleDomoAdepte | 

@Zik

Pour moi, un usage pour des lunettes abouties pourrait être d’ancrer un écran virtuel dans son environnement.
Tu t’assoies à ton bureau et au lieu d’appuyer pour allumer un écran existant, tu ouvres un écran virtuel ancré à l’emplacement de l’ancien.
Quand tu quittes ton bureau, il reste là et tu le retrouves dans ton champ de vision quand tu reviens.
Un autre usage, tu ancres un écran en relatif par rapport à ton tronc. Si tu marches ou coures, l’écran reste en relatif à la même place par rapport à ton corps pile à l’endroit que tu as prévu qu’il soit dans ton champ de vision.

L’axe de développement par la suite est d’augmenter le nombre de pixel simulant ton écran

Dans d’autres contextes, tu n’as plus un écran qui s’affiche mes des animations 3D pour des jeux, du guidage, des infos contextuels, etc.

J’ai déjà « ancré » un fichier Excel sur mon bureau avec un iPhone. Ça ne servait à rien du fait que tenir l’iPhone à la main gâche toute l’expérience utilisateur mais dès lors que l’interface est une paire de lunette, je dis bingo !!

avatar Brice21 | 
avatar fte | 

@Zik

"Est ce que quelqu’un aurait des idées d’usage et d’interaction de cette technologie ?"

Incrustation dans le monde réel d’informations diverses telles que directions, noms de rues ou de bâtiments, enseignes commerciales, rayonnages dans les supermarchés, comparatifs de prix sur les objets regardés, nom des personnes dans la rue... les notifications de ton téléphone, l’heure... mais surtout surtout, le plus essentiel et important et incontournable, de la publicité contextuelle ! Beaucoup de publicité contextuelle.

"Ou est ce que les usages seront aussi surprenants que celles de l’iPhone et ne sont pas pour l’instant prévisibles ?"

Qu’est-ce que l’iPhone a apporté de nouveau et surprenant ? Condition subsidiaire, d’également utile et largement utilisé. Autre condition, qui n’ont pas été anticipées.

avatar barbe | 

Comme toute technologie, c'est très "beau" et ça semble utile parce dans nos têtes c'est épuré de toute velléité commerciale. Maintenant je pense qu'en rajoutant les multinationales dans le "truc" on va s'éloigner fortement de l'idée que l'on s'en fait. Je pense comme toi que ça ne sera pas aussi "merveilleux" qu'on se l'imagine (en tout cas moi).

avatar Furious Angel | 

Je dirais pas avant 70 ans.

La société va totalement rejeter cette technologie. Ça met une barrière physique entre les gens. « Il me regarde où il regarde des trucs dans ses lunettes ? ». Socialement c’est impossible. Il suffit de voir l’accueil global de Stop Covid pour voir à quel point c’est foutu...

Sans oublier que porter des lunettes, c’est chiant ! C’est une contrainte. Si on ajoute la volonté d’être moins connecté, de plus en plus présente, là c’est le ponpon : un outil informatique qui monopolise en permanence l’un des cinq sens.

Le monde de la tech cherche le next bing thing. Les montres connectées commencent à prendre (mais en pourcentage de la population ça reste minuscule) mais des trucs ont déjà été abandonnés, comme la 3D, et d’autres sont des gadgets sans intérêt (le dernier smartphone pliant de Samsung n’a fait le buzz que pendant 2 jours)

L’AR peut servir à quelques pros en architecture ou médecine mais pour le grand publie je n’y crois pas.

avatar raoolito | 

@Furious Angel

Ben deja une partie non négligeable de l'humanité porte des lunettes, ensuite en ete ( en fait des le printemps) on voit apparaître les lunettes de soleil.
Deja l'argument de la difficulté de les porter zappe.
Pour le reste c'est un copier-collé des critiques faites a l'apple watch durant ses premières annes, le prix en moins.
Moi je dirais que pour un produit ni annonce, ni distribué, ni présenté, dont on n'a meme pas réfléchi aux usages ou meme ce qu'il permettra ( en gros on bloque sur google glass, qui en est a sa seconde version toujours utilisée dans des entreprises qui plus est) c'est beaucoup de " yakapas fopakon"

avatar Furious Angel | 

@raoolito

J’ai des lunettes. Les porter est une contrainte.

Y’a même des gens qui se font opérer pour ne plus avoir cette contrainte. Donc désolé mais non, ce n’est pas un argument secondaire.

avatar raoolito | 

@Furious Angel

Ah mais des 1973 on pouvait reconstruire complètement un oeil humain et le brancher sur un homme bionique !
Il s'appelait steve austin !
Que de souvenirs, sinon pour moi les lentilles c une contrainte, les operations ne sont pas viables pour toutes les variations de la vue et porter des lunettes est une obligation, porter des appleglass est un plaisir volontaire

avatar Furious Angel | 

@raoolito

C’est bien ce que je dis, pourquoi ce qui est aujourd’hui une obligation deviendrait un plaisir volontaire ?

avatar raoolito | 

@Furious Angel

Parce que...
Faire du leche vitrine est un plaisir volontaire pour certains, une plaie pour d'autres. Ce qui compte c'est moins notre avis que l'avis tendanciel general.
Les airpods sont une contrainte et pourtant ils sont devenus une tendance

avatar Furious Angel | 

@raoolito

Euh... les AirPods enlèvent la contrainte du fil.

Bref comme tu le vois les lunettes sont une contrainte.

avatar pat3 | 

@Furious Angel

Et pourtant tu as des lunettes de soleil ?
Et si on peut rendre compatible l’AR avec la correction des lunettes de vue, il y aura des candidats.

Mais je persiste: faut le penser comme un accessoire, qu’il s’agisse de shopping (cabine d’essayage virtuelle) ou de formation (mettez vos lunettes, on commence le cours de chimie).

avatar pat3 | 

@Furious Angel

"L’AR peut servir à quelques pros en architecture ou médecine mais pour le grand publie je n’y crois pas."

Il y’a un marché énorme pour ça, pour peu que se développe un peu les applications : l’éducation, la formation. De la bio à la mécanique auto, tout l’enseignement scientifique et technologique pourrait être révolutionné par l’AR.

avatar Furious Angel | 

@pat3

Mouais... j’ai l’impression qu’on vend l’éducation comme un eldorado pour le développement de solutions mais que ça ne se concretise jamais. Les structures d’éducation (de la maternelle à l’enseignement supérieur) ont rarement les moyens pour ces investissements.

avatar pat3 | 

@Furious Angel

En effet, c’est juste que personne n’en a vraiment rien à foutre de l’éducation, ça rapporte pas assez, c’est un secteur qui n’a pas assez d’argent en lui-même, et qui coûte plutôt qu’il ne rapporte aux collectivités.

Ça n’intéresse pas les devs en soi, et il y a beaucoup plus d boîtes de revendeurs de matériel que de boites de développeurs d’applications. Mais ça vient, lentement mais inexorablement. Et ça viendra sans doute si les états arrivent à faire passer la privatisation de l’éducation. Là on verra des développements en AR dans les écoles et universités d’hyper-riches, et par rebond des solutions cheap dans les écoles hyper pauvres bénéficiaires des fondations hyper riches (ok, on sort un peu du sujet 😌).

La formation professionnelle, par contre, et tout au long de la vie, ça peut être un secteur BtoB intéressant à développer, et dans lequel l’argent s’injectera plus facilement. Les plateformes de formation à distance iront très vite là dedans si ça devient une opportunité.

avatar barbe | 

pas si ton chouchou Apple rentre dans la danse..
Plaisanterie à part je suis d'accord à 100% avec ton analyse. J'ai l'impression que le principe arrive dans une période transitoire, de réflexion sur la place de vie privée et de la "vraie" vie qui laisse une place étroite à ce dispositif. Et pour les applications vraiment utiles, ce sont les moyens qui feront défaut. Maintenant l'avenir nous contredira peut-être.

avatar Furious Angel | 

@barbe

Disons que je vois beaucoup d’obstacles et peu d’intérêts. Pour la montre je voyais déjà peu d’intérêts à la base, c’était surtout des infos du smartphone déportés sur le poignet. C’est pratique mais pas indispensable. Ils ont développé les fonctions de santé et elle a eu une utilité plus grande. Aujourd’hui j’ai une Apple Watch... mais ça reste un accessoire, on peut faire sans, et surtout elle n’apporte pas de contrainte (sauf si on supporte pas de porter une montre). Bref je pense que les Apple Glass seront un accessoire, à tous les sens du terme, mais avec de grosses contraintes. Ça laisse une fenêtre très limitée.

avatar BingoBob | 

Je cherche un casque pour regarder des films avec un vrai effet grand écran cinéma immersif. Si Apple pouvait inventer ça...

avatar Brice21 | 

@BingoBob

https://www.amazon.fr/Goovis-Cinego-Casque-vidéo-Ultime/dp/B07B2KHRGV

avatar BingoBob | 

@Brice21

Merci !

avatar pat3 | 

@BingoBob

C’est de la VR, dans ce cas, pas de l’AR.

avatar iBenou | 

Entre des lunettes normales et des lunettes full AR qui changent le revêtement des murs et la qualité de la moquette, il y a toutes sortes d’applications utiles qui ne nécessitent pas les technos de 2030. Tout comme l’iPhone 11 n’était pas possible en 2007 mais ça n’a pas empêché l’iPhone d’être un produit extraordinaire. La réalité augmentée est la prochaine évidence technologique comme l’est le smartphone et aucune « barrière sociale » n’empêchera ça. Apple sortira probablement comme V1 un produit qui permettra de voir ses notifications, ses infos importantes, des photos ou vidéos, ses données de fitness, les directions GPS et d’autres utilisations très utiles qui ne nécessitent pas des technos de 2030

avatar lou1987 | 

Je ne vois pas l’utilité de ces lunettes (jai payé 3000$ pour ne plus en porter!) mais je ne sous estime pas Apple à sortir un produit que personne n’attend! 😂 Apple a les moyen R&D presque infini! À la sorti du iPhone, les autres était encore au écran de plastique et en avait sûrement pour des années encore!

avatar pat3 | 

@lou1987

"Je ne vois pas l’utilité de ces lunettes (jai payé 3000$ pour ne plus en porter!) mais je ne sous estime pas Apple à sortir un produit que personne n’attend! 😂"

Tout le monde voit ces lunettes AR comme quelque chose à porter en permanence. Mais non. L’idée est de les porter pour un usage spécifique , puis de les enlever, exactement comme des lunettes de soleil.
Et « tout le monde » (on est d’accord, c’est une généralisation toujours fausse) porte des lunettes de soleil.

avatar harisson | 

Merci pour l'info, des lunettes AR autonomes avec les contraintes de forme de lunettes de vues paraît quand même un peu irréaliste même sur une projection à 10 ans.

avatar 0MiguelAnge0 | 

Comme d’hab, la version 1 d’un nouveau produit à eviter chez Apple. Donc vers 2025, cela sera pertinent...

CONNEXION UTILISATEUR