AR/VR : Mark Zuckerberg fait valoir la différence entre Facebook et Apple

Mickaël Bazoge |

La réalité virtuelle, augmentée ou encore mixte est clairement dans la ligne de mire d'Apple, qui tisse patiemment sa toile sur ce marché toujours en devenir. On verra ce que l'avenir apportera, même si Ming-Chi Kuo et d'autres n'ont pas été avares en dates et en caractéristiques techniques ces dernières semaines. Le jour où le constructeur se présentera avec un premier produit véritablement pensé pour l'AR/VR, type casque ou lunettes, il trouvera Oculus, donc Facebook, sur son chemin.

Crédit : Oculus.

Dans une interview accordée à The Information, Mark Zuckerberg a réagi à quelques unes des rumeurs qui entourent le futur dispositif d'Apple, à commencer par le prix. Kuo a évoqué hier un tarif proche de celui d'un iPhone haut de gamme, c'est à dire dans les 1 000 $, mais d'autres rumeurs ont poussé le curseur tarifaire beaucoup plus loin en parlant d'un produit de niche à 3 000 $…

Sans citer Apple, le fondateur et patron de Facebook a voulu marquer sa différence : « Je pense que notre tendance sera probablement d'essayer de proposer ces produits à un prix aussi bas que possible afin de pouvoir les proposer à tout le monde ». Il ajoute un tacle : « Contrairement à certaines des autres entreprises du secteur pour qui les prix premium sont le modèle économique, l'un de nos principes fondamentaux est que nous voulons servir tout le monde ».

Malheureusement, on sait bien comment Facebook rentabilise ses services, et tout le monde n'apprécie pas forcément la collecte effrénée de données au cœur du modèle du réseau social. « Je me concentre non seulement sur la conception d'un bon appareil de réalité augmentée et virtuelle, mais aussi sur la manière de le faire pour 300 $ au lieu de 1 000 $ », explique-t-il.

Mark Zuckerberg a également donné son avis sur une rumeur plus technique. Le porteur du casque d'Apple devrait être en mesure de « voir » son environnement avec l'aide de caméras, les flux étant diffusés sur les écrans intérieurs (on parle de dalles micro OLED 8K fournies par Sony…). Plutôt impressionnant, mais « vous n'avez probablement pas envie de vivre dans un monde de réalité virtuelle "pass-through" de si tôt, car vous ne voudriez pas renoncer à la vivacité de ce que vos yeux voient, le contraste, la luminosité des couleurs », décrit le dirigeant.

« Tout est légèrement plus terne en VR », ajoute-t-il. Mark Zuckerberg sait sans doute de quoi il parle : il existe une fonction de « caméra réelle » qui permet aux Oculus Quest et Quest 2 de « sortir » de la VR pour avoir une vue en temps réel du monde qui entoure l'utilisateur.

Sur un plan plus stratégique, si Facebook investit lourdement dans les technologies d'AR/VR (et aussi pour les montres connectées), c'est pour avoir les coudées franches. Critiquant en creux les règles de l'App Store et du Play Store, Mark Zuckerberg veut s'assurer de pouvoir proposer des systèmes offrant l'expérience désirée par Facebook.

Sur les smartphones, les contraintes sont rigides, déplore-t-il. « Il y a certainement des expériences sociales que nous voudrions proposer, mais que nous ne pouvons tout simplement pas créer ». Il prend l'exemple de Facebook Gaming, « que nous n'avons pas le droit de proposer sur mobiles ». Apple a retoqué ce catalogue de jeux, ne laissant plus à l'app que son aspect social.


avatar swiftrabbit | 

De la compétition sera une bonne chose pour nous les consommateurs. L’occulus quest 2 est un bon casque qui ne doit pas se reposer sur ses lauriers

avatar YetOneOtherGit | 

Ce qui est assez surprenant dans la com de MZ depuis quelques temps c’est de voir à quel point il est sur la défensive et sur l’attaque des autres acteurs de l’industrie.

Comme si l’empire FB découvrait que c’était un colosse aux pieds d’argile.

De toutes les GAFAM sont entreprise,me semble la plus fragile tant sont futures repose encore sur un produit principal dont la position peut être remise en question.

Nous sommes, pour moi, très loin de la puissance robuste d’un Google.

Wait&See 😋

avatar Yves SG | 

@YetOneOtherGit

Oui, et même des 3 autres. Clairement la position de Facebook est potentiellement la plus versatile...

avatar YetOneOtherGit | 

@Yves SG

"Oui, et même des 3 autres"

Je me focalisais sur Google car c’est la seule qui repose purement sur le même type de business model 😉

avatar r e m y | 

Pourquoi versatile?
Je ne comprends pas votre commentaire ... ni en prenant la signification française de "versatile" (qui change facilement d'avis) ni avec la signification anglaise de "versatile"(polyvalent) 🤔

avatar Nesus | 

Zuckerberg est vraiment complètement à côté de la plaque. Il ne pourra pas réussir. À l’inverse d’un Google (qui a aussi commencé en vendant de la pub), ils n’ont absolument pas su créer et imposer un système. Ils ont essayer en faisant un Facebook os (même si le nom n’était pas officiellement affiché), mais qui n’a jamais pris. Comment vendre un casque sans écosystème ? Impossible. Ça restera toujours limité aux férus de technologie, qui savent s’affranchir des limites. C’est la force d’Apple, Amazon ou Google et soit il fait exprès de ne pas le comprendre, soit il n’a absolument aucune idée de comment lutter contre et noie le poisson...
Bref, il fera comme Nokia, il regardera les concurrents vendre plus cher tout en pleurant son incompréhension.

avatar Paquito06 | 

@Nesus

"Zuckerberg est vraiment complètement à côté de la plaque. Il ne pourra pas réussir. À l’inverse d’un Google (qui a aussi commencé en vendant de la pub), ils n’ont absolument pas su créer et imposer un système."

C’est vrai que Google ne tire plus que 85% de son CA grace a la pub, depuis 25 ans 😅

avatar IceWizard | 

@Paquito06

“C’est vrai que Google ne tire plus que 85% de son CA grace a la pub, depuis 25 ans 😅”

Et c’est quoi le 15% restant ?
Pas les robots militaires, puisqu’ils ont revendus Boston Dynamics en 2017.

(Don’t be evil, qu’ils disaient .. tout en développant des robots pour l’armée us !)

avatar ohmydog | 

@IceWizard

Ce ne sont pas des robots militaires hein...

avatar IceWizard | 

@ohmydog

“Ce ne sont pas des robots militaires hein...”

Évidemment que si! Je n’ai pas écrit robots tueurs. Par exemple le BigDog, une sorte de mule robotique avec 4 pattes, capable d’accompagner un petit groupe de soldats, dans tous les environnements possibles, et pouvant transporter plusieurs centaines de kg d’équipements divers (eau, nourritures, fournitures médicales et surtout beaucoup de munitions) est l’exemple type du robot militaire actuel. L’intendance est vital pour la bonne réalisation des opérations militaires, de même que la reconnaissance sur le terrain, avec de petits robots non-armés.

avatar Paquito06 | 

@IceWizard

"Pas les robots militaires, puisqu’ils ont revendus Boston Dynamics en 2017."

Black Mirror 😍😍😍

avatar Nesus | 

@Paquito06

C’est un peu simpliste de dire que 80% du CA de Google est de la pub. Gmail, c’est un revenu pub, c’est pourtant pas ça qu’ils « vendent »aux utilisateurs. YouTube, pareil. GSuite. Google home ou android. Même si tout ça n’apparaît que dans le CA de la pub, c’est réducteur de considérer cela comme de la vente de pubs.

Facebook ne sait pas sortir de la communication et les moyens de communication ne manque pas.

avatar Paquito06 | 

@Nesus

"C’est un peu simpliste de dire que 80% du CA de Google est de la pub. Gmail, c’est un revenu pub, c’est pourtant pas ça qu’ils « vendent »aux utilisateurs. YouTube, pareil. GSuite. Google home ou android. Même si tout ça n’apparaît que dans le CA de la pub, c’est réducteur de considérer cela comme de la vente de pubs. "

=> “Alphabet-Google tire l’essentiel de ses revenus de son activité de publicité numérique qui représente environ 85 % de son chiffre d’affaires annuel qui a atteint les 160 milliards de dollars en 2019 (source : Statista).”
https://www.cnetfrance.fr/news/les-revenus-d-alphabet-et-google-atteigne...

Simpliste, mais pas faux. On parle vraiment de pub, pas gmail, youtube ou gsuite. 85% (70% adwords, donc direct, et 15% a travers les nombreux parent services de Google). Il y a seulement 15% de Google qui genere de l’argent en dehors de la pub (le playstore google, Gsuite, le hardware, etc.).

avatar Nesus | 

@Paquito06

Parce qu’il n’y a pas de pub sur gmail ou YouTube ?
Vous n’avez pas compris ce que je vous disais, vous vous concentrez sur la finalité, pas ce qui amène à cette finalité et qui fait la différence entre Google et Publicis (au hasard, vous pouvez remplacer par n’importe qui). Rien de grave.

avatar Paquito06 | 

@Nesus

"Parce qu’il n’y a pas de pub sur gmail ou YouTube ?
Vous n’avez pas compris ce que je vous disais, vous vous concentrez sur la finalité, pas ce qui amène à cette finalité et qui fait la différence entre Google et Publicis (au hasard, vous pouvez remplacer par n’importe qui). Rien de grave."

C’est ce que je disais concernant la pub directe ad words (70%) et la pub des parent company (gmail, youtube, etc.) qui represente 15%. On arrive a 85% de revenus generes par la pub, ca reste de la pub, mais on peut distinguer bien sur. Publicis c’est un third party vendor/agency, tres different.

avatar Paquito06 | 

@Nesus

"Facebook ne sait pas sortir de la communication et les moyens de communication ne manque pas."

FB (et toutes ses apps) fonctionne grace a la vente d’encarts publicitaires, c’est pas nouveau (98%), Les 2% restant sont du paiement, commissions, hardware, non liés a la pub directement. FB transitionne son modele petit a petit vers le hardware (et des services liés), mais ne va pas stopper la pub demain matin. Tant que les boites paieront pour de la pub sur FB car ca genere un traffic enorme sur leurs sites de vente, tout va bien. FB est too big to fail aujourd’hui.

avatar Nesus | 

@Paquito06

Facebook est un indéniablement un mastodonte, mais de là à dire qu’ils sont trop gros pour disparaître, je n’irais pas jusque là. Le marché de ma pub, c’est fragile et de mauvais choix peuvent faire perdre beaucoup. Whats app l’a bien rappelé.

Un Microsoft, quand il ne vend plus de système, il vend du office 360, du azure...
Un Facebook si son nombre d’utilisateurs s’effondre, ça serait très compliqué. Alors a court terme objectivement, je ne vois pas ce qui ferait massivement fuir l’utilisateur, mais ça n’est pas impossible et gros ou pas la disparition est possible. Faut se souvenir de Kodak et Nokia avant de dire « trop gros pour disparaître ».
Nokia est d’ailleurs un mauvais exemple puisqu’ils ont toujours été dans les réseaux, mais il n’empêche qu’ils ne sont plus que l’ombre de ce qu’ils furent.

avatar Paquito06 | 

@Nesus

"Facebook est un indéniablement un mastodonte, mais de là à dire qu’ils sont trop gros pour disparaître, je n’irais pas jusque là. Le marché de ma pub, c’est fragile et de mauvais choix peuvent faire perdre beaucoup. Whats app l’a bien rappelé. "

Je me base sur des reflexions telles proposees dans ce papier (the guardian):

https://cyber.harvard.edu/story/2020-07/too-big-fail-why-even-historic-a...

La pub est surtout tres fragile pour toutes les PME qui sont exclusivement sur les reseaux sociaux et ont zero visibilite ailleurs.

avatar Paquito06 | 

@Nesus

"Un Facebook si son nombre d’utilisateurs s’effondre, ça serait très compliqué. Alors a court terme objectivement, je ne vois pas ce qui ferait massivement fuir l’utilisateur, mais ça n’est pas impossible et gros ou pas la disparition est possible.”

C’est juste. Mais je ne vois aucune menace exterieure (politique ou entreprise privee) mettre un terme a la frequentation des sites FB (instagram, whastapp etc), tjrs pour les memes raisons (💰) a court ou long terme. Y aurait trop de grabuge au niveau des entreprises locales, nationales voire internationales, et de la population (FB pese $650 Mrds en bourse, ca ferait mal aux retraites pour commencer). Et puis, 2.8 Mrds d’utilisateurs sur 7.8 Mrds d’humains, c’est pas un ratio qui va disparaitre demain.

avatar YetOneOtherGit | 

@Paquito06

"FB est too big to fail aujourd’hui."

Yep mais pas forcément pour ne pas perdre sa position.

Le business repose sur une poignée d’offres qui peuvent relativement facilement perdre en attractivité.

En caricaturant un rien : il est bien plus facile d’échapper aux griffes de FB qu’à celles protéiforme de Google😎

avatar r e m y | 

Plus facile d'échapper à FB qu'à Google c'est probable mais attention, FB, comme Google, Amazon... se cachent parfois là où on ne pense pas forcément à les chercher.

En surfant tranquillement sur ce site, si vous n'avez pas vérifié la désactivation de leurs trackers, tous vos faits et gestes contribuent à affiner le profil qu'ils établissent de vous en continu.

avatar YetOneOtherGit | 

@r e m y

"se cachent parfois là où on ne pense pas forcément à les chercher."

I know mais ils restent bien moins tentaculaires que ne l’a fait le remarquable travail de Google.

C’est à la fois fascinant d’intelligence et terrifiant sur ce que cela implique.

avatar Paquito06 | 

@YetOneOtherGit

"En caricaturant un rien : il est bien plus facile d’échapper aux griffes de FB qu’à celles protéiforme de Google😎"

On a tous un compte gmail, on a tous des pixels FB dans nos cookies 🤷🏼‍♂️

avatar pacou | 

D’un autre côté, il n’a pas tord quand il affirme que la technologie devrait être pour tout le monde.
C’est ce que disait aussi Steve Jobs.

La question reste de savoir s’il pense ce qu’il dit. [ réponse : non, sauf si en plus de savoir ce que les ont mangé la veille il peut savoir ce qu’ils regardent à tout moment]

avatar YetOneOtherGit | 

@pacou

"C’est ce que disait aussi Steve Jobs. "

La “technologie pour tous” de SJ, ce n’était pas d’un point de vue financier mais d’un point de vue de facilité d’usage 😉

avatar pacou | 

@YetOneOtherGit

C’est vrai; pour tout les cadres supérieurs, alors ?

Je crois qu’il pensait réellement pour tous puisqu’il disait que tout le monde devait pouvoir profiter de cette simplicité d’usage; Mais le DAF n’était pas d’accord.
Et puis ensuite, la folie des grandeur finie par gagner l’humain qui se cache dans le bouddhiste, et il donne raison au DAF.

avatar YetOneOtherGit | 

@pacou

"Mais le DAF n’était pas d’accord"

Faire de SJ un mec désintéressé et philanthrope c’est réécrire l’histoire 😉

Strictement rien dans la carrière ne montre une volonté de démocratisation économique de l’informatique 😎🤑

avatar YetOneOtherGit | 

@pacou

"Et puis ensuite, la folie des grandeur finie par gagner l’humain qui se cache dans le bouddhiste, et il donne raison au DAF."

Cette opposition entre la pureté “prétendue” de SJ et l’avidité des financiers est un fantasme. 😉

Du même acabit que celui voulant faire passer le board actuels pour une accumulation de financiers.

SJ est un businessman né tu dois confondre avec SW qui lui est effectivement dans cette approche désintéressée.

avatar cosmoboy34 | 

MZ ne sait plus quoi faire pour donner le ton à Apple et passer pour un mauvais chevalier blanc. Ce serait moins risible s’il n’avait pas l’air d’un ado pré pubert en colère parce qu’il n’a pas eu sa sucette préférée. Ce type est de plus en plus ridicule et je suis même pas sûr qu’il s’en rende compte tellement il méprise une grande partie de ses semblables. D’autant qu’étant qui il est et Facebook faisant ce qu’elle fait son combat contre Apple est perdu d’avance

avatar Sindanárië | 

@cosmoboy34

"pré pubert "

Pré pubère

avatar Sindanárië | 

@cosmoboy34

"D’autant qu’étant qui il est et Facebook faisant ce qu’elle fait son combat contre Apple est perdu d’avance"

C’est une énigme ?

avatar frankm | 

Mark : « l'un de nos principes fondamentaux est que nous voulons servir tout le monde ».
Le journaliste : « »

avatar occam | 

@frankm

Zuckerberg ne vend aucune information sur ses utilisateurs qu’il ne peut obtenir, à aucun client qu’il ne peur acquérir.

avatar frankm | 

@occam

Il vend une certitude. Surtout pas sa base de données

avatar DG33 | 

@frankm

"Mark : « l'un de nos principes fondamentaux est que nous voulons servir tout le monde ».
Le journaliste : « »"

On tient peut-être là une grossière erreur de traduction ou de frappe ?
servir/asservir ?
😱

avatar frankm | 

@DG33

Ce que je veux dire, c’est que le journaliste a eu l’occasion de le planter, mais là, au lieu de ça, il avale tout comme un con.
C’est navrant, c’est comme ça aujourd’hui !
C’était comme l’info de novembre 2020 par là : faites vous vacciner contre la grippe, c’est plus important cette année que jamais. Et là, le journaliste répond oh oui c’est vrai. Au lieu de, pauvre con ferme ta gueule de vendu aux laboratoires, comme les masques sont obligatoires on attrapera pas la grippe.

avatar IceWizard | 

@frankm

“Mark : « l'un de nos principes fondamentaux est que nous voulons servir tout le monde ».”

Il a oublié de préciser qu’il peut fournir 5 sauces différentes avec le plat de service.

avatar Aardohan | 

Cool je vois déjà le principe : balancer des pop up publicitaires tout au long du visionnage sur des produits ciblés. Génial ! Merci Facebook

avatar Gilles Derval | 

Zuckerberg me sort par les yeux, je ne suis pas Facebook ! Zuckerberg a les mêmes idées que le pouvoir chinois ! On a beau être richissime, on reste un con qui, vu son âge jeune, se prend pour un grand homme de l'histoire. Il ne fait partie que des Gafa qui veulent un pouvoir politique sans avoir aucune culture de l'histoire du monde. Les Etats-Unis n'a qu'une petite histoire et les progressistes avec leur cancel culture et leur IA, veulent créer la dictature de l'idée unique, la leur

avatar ohmydog | 

@Gilles Derval

Il ne quand même pas oublier qu’il y avait une vie avant la naissance des USA quand même :)

avatar ohmydog | 

Il nous ferait presque pleurer MZ, en passant sous silence son aspiration des données, les scandales dont son entreprise est à l’Origine etc etc ...

CONNEXION UTILISATEUR