Sacai : un bracelet pour Apple Watch qui n'a pas froid aux yeux

Mickaël Bazoge |

Les bracelets d’Apple Watch se suivent sans se ressembler. La marque japonaise Sacai se lance crânement sur ce créneau avec un produit qui sort vraiment de l’ordinaire, puisqu’il ressemble aux chewing-gum bi-goût : d’un côté on a un morceau de cuir, de l’autre des boucles en acier inoxydable. C’est un genre un peu particulier et heu, bizarre pour tout dire, mais il faut de tout.

Cliquer pour agrandir

Le produit est en vente chez Colette (qui d’autre pourrait bien commercialiser un tel objet ?), au prix de 350 €. Deux coloris sont disponibles, en or ou argent. Tant qu’à faire, allez-y avec de l’or.

Lire les commentaires →

Amazon prêt à se lancer dans la réalité virtuelle

Mickaël Bazoge |

Il est presque étonnant qu’Amazon ne se soit pas encore lancé dans le secteur de la réalité virtuelle. Cela ne saurait tarder, à en croire une offre d’emploi parue sur Glassdoor. L’entreprise recherche, pour l’équipe VR de sa branche Video, un directeur senior du développement logiciel évidemment talentueux. Car « l’avenir ne va pas se limiter à des expériences passives en 2D », peut-on lire dans la proposition.

L’équipe VR va « explorer et créer la plateforme et l’interface pour des histoires immersives ». On peut deviner entre les lignes qu’il s’agit d’aller au-delà de la simple exploration sur 360° d’une poignée de vidéos, mais d’une véritable plateforme donc, offrant non seulement du contenu mais aussi, pourquoi pas, des produits et un SDK.

Amazon a déjà annoncé un rayon virtuel tout entier dédié à la vente de casques, ainsi qu’un moteur de jeu, Lumberyard, qui comprendra à l’avenir des fonctions VR (lire : Amazon présente Lumberyard, un moteur de jeu AAA connecté à son nuage).

Lire les commentaires →

L’app Pebble revoit son interface et améliore la gestion des notifications

Mickaël Bazoge |

C’est à la faveur de la version 3.10 du firmware de ses montres connectées que Pebble revoit l’interface de l’application iOS. Celle-ci aussi a été mise à jour pour faciliter la navigation entre les onglets. Il devient plus simple de gérer les cadrans, de régler les préférences des applications et des notifications — les apps sur Off seront muettes sur la Pebble, mais il est possible d’affiner ce réglage en tapotant sur les trois petits points en regard de l’application. Cerise sur le gâteau, l’application parle mieux le français.

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

La révision du firmware apporte également une amusante nouveauté : lorsque l’on reçoit un des douze emojis compatibles, celui-ci s’affiche en grand sur l’écran de la montre.

Cliquer pour agrandir

Lire les commentaires →

Pas de jaloux : watchOS 2.2 bêta 6 est au rendez-vous

Nicolas Furno |

Vous avez une Apple Watch ? Vous utilisez les bêtas de watchOS 2.2 pour le moment réservées aux développeurs et aux bêta-testeurs publics ? Vous pouvez mettre à jour votre montre ce soir !

Comme à chaque fois, la procédure est la même : mettez d’abord à jour votre iPhone sous iOS 9.3 bêta 6 qui a été publiée également ce soir, puis dans l’application dédiée à l’Apple Watch, vous pourrez initialiser l’installation de la nouvelle version. Comptez 15 Mo pour le téléchargement et un peu de patience pour installer tout ça…

La précédente version était sortie la semaine dernière. La version finale est attendue dans le courant du mois, probablement pendant la semaine du 21 mars. La grosse nouveauté de cette version n’intéressera que ceux qui peuvent s’offrir deux Apple Watch, puisque l’on peut désormais associer plus d’une montre à son téléphone. On a aussi quelques menus changements, notamment dans Plans.

Lire les commentaires →

Prise en main des bracelets "sport" de WRBLS

Mickaël Bazoge |

Le système d’attaches de l’Apple Watch autorise toutes les fantaisies, et les fabricants ne se font pas prier pour proposer leurs créations… qui s’inspirent bien souvent des propres bracelets d’Apple. On verra d’ailleurs ce que la Pomme a en stock pour son special event de mi-mars (il se murmure de nouveaux bracelets de type NATO).

Cliquer pour agrandir

Si vous cherchez à mettre un peu de nouveauté dans la grisaille du quotidien, le choix ne manque pas. Sur Amazon, le nombre de propositions est impressionnant, il y en a pour tous les goûts et toutes les envies, à des prix qui n’ont vraiment rien à voir avec ce que pratique Apple…

Le fabricant allemand WRBLS (pour « wearables ») a lui décidé de se lancer à l’assaut du marché des bracelets Sport. Son offre, répartie entre trois collections, se positionne entre les bracelets en silicone cheap que l’on peut trouver à trois francs six sous, et les bracelets d’Apple. Du milieu de gamme donc, mais qui promet de la qualité et de la variété.

Le modèle Tropical Breeze de la collection Urban Stylers — Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

Nous avons eu l’occasion de porter deux modèles, un de la collection Sporty, l’autre de la collection Urban Stylers. Une troisième est aussi au catalogue, Business Casual. Chacune se distingue par des coloris adaptés au genre (sage pour Business, bariolé pour Urban), mais en dehors de ces thèmes, il n’y a pas de différence entre ces collections.

Les bracelets WRBLS sont conçus dans un polymère de silicone dont l’aspect évoque le fluoroélastomère des modèles Sport d’Apple. La différence ici c’est que les produits de WRBLS sont un peu plus légers. Le fermoir est identique à celui d’Apple : on y retrouve un clou en métal et un passant pour laisser filer l’autre morceau du bracelet. Le fabricant propose un bracelet M/L qui habillera les poignets (d’une longueur comprise entre 140 et 180 mm), dans deux versions correspondantes aux deux tailles de l’Apple Watch (38 et 42 mm).

Le modèle Black Emerald de la collection Sporty —Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

Une fois au poignet, ces deux bracelets remplissent honorablement leur part du contrat. Ils sont agréables à vivre et apportent une petite touche de fraîcheur avec leurs coloris. On apprécie le changement d’air alors qu’Apple se contente de bracelets Sports aux couleurs unies — jolies certes, mais un brin classiques. Il est difficile de se prononcer sur la durabilité de ces produits après seulement quelques jours, mais le silicone fait rarement défaut.

Les bracelets sont actuellement proposés au financement participatif dans Kickstarter. Ils peuvent être achetés au prix unitaire de 39 €, ou 74 € les deux bracelets, pour une livraison prévue en avril… si le projet parvient à boucler son objectif de 35 000 € : il reste encore 4 jours pour verser une obole.

Lire les commentaires →

Appel à témoins : comment utilisez-vous votre traqueur d'activité ?

Florian Innocente |

Votre traqueur d’activité — qu’il soit une Apple Watch ou un produit d’une autre marque — est-il devenu votre meilleur partenaire santé ? (comme disent les pubs). Notre nouvel appel à témoins s’intéresse à ceux d’entre vous qui portent une montre connectée dotée de fonctions santé ou un bracelet spécialisé dans la mesure de l’effort.

Quel traqueur avez-vous choisi ? Est-ce que vous l’utilisez surtout pour mesurer les distances parcourues quotidiennement et vous obliger à bouger un peu dans la journée, ou est-ce qu’il accompagne une vraie pratique sportive ?

Racontez-nous quels usages vous faites de votre traqueur. Et point très important, si vous avez constaté qu’il avait été bénéfique pour votre santé ou votre poids par exemple. Ou au contraire, si vous avez fini par décrocher, ne plus tenir compte de ses suggestions, voire le ranger dans un tiroir. Vous pouvez laisser vos explications dans ce forum, nous en ferons une synthèse prochainement.

Xiaomi Mi Band et Apple Watch

Lire les commentaires →

Combien de casques de réalité virtuelle seront vendus en 2016 ?

Stéphane Moussie |

C'est cette année que la réalité virtuelle va devenir vraiment réelle pour le consommateur. L'Oculus Rift et le HTC Vive sont en précommandes depuis quelques semaines, le PlayStation VR devrait sortir dans les prochains mois, Samsung offre son Gear VR pour toute réservation de Galaxy S7, Google vend directement ses Cardboard...

Est-ce à dire qu'on se retrouvera tous avec un casque de réalité virtuelle sur le nez d'ici la fin de l'année ? Sûrement pas. Si 2016 est incontestablement l'année des débuts de la VR, elle ne sera peut-être pas celle de sa démocratisation — mais quoi de plus normal pour une technologie naissante ?

Neil Schneider, directeur exécutif d'Immersive Technology Alliance, un consortium qui promeut la réalité virtuelle, s'est prêté au jeu des estimations de ventes des différents appareils du marché.

Pour évaluer le potentiel commercial de l'Oculus Rift et du HTC Vive, il a regardé le parc de PC compatibles. Selon Nvidia, il y avait en décembre dernier 13 millions de PC compatibles. Mais Schneider revoit fortement à la baisse ce nombre, expliquant que certains utilisateurs ont acheté deux cartes graphiques pour le même ordinateur et qu'il y a d'autres composants à prendre en compte, notamment le processeur. Ainsi, selon lui, seulement 3 millions de PC peuvent faire tourner les casques de HTC et Oculus aujourd'hui.

Schneider ne semble pas prendre en compte le fait que l'arrivée de ces casques va favoriser le renouvellement des PC, mais il est vrai qu'au vu de l'investissement que cela représente (comptez 1 000 € minimum pour un PC complet plus 700 ou 900 € pour le casque), seule une frange d'utilisateurs est concernée.

Quoi qu'il en soit, il estime qu'au cours des 12 premiers mois de commercialisation, entre 300 000 et 500 000 casques pour PC seront distribués. Oculus et HTC n'ont pour l'instant donné aucune indication sur le volume des précommandes, si ce n'est que 15 000 Vive sont partis en 10 minutes.

Le PlayStation VR devrait rencontrer un succès beaucoup plus important grâce aux 36 millions de PlayStation 4 déjà installées. Schneider pense que Sony peut vendre son casque à un utilisateur sur 10 au cours de la première année, soit 3,6 millions d'unités. Il reste toutefois une inconnue majeure aujourd'hui, le prix du PlayStation VR qui devrait être dévoilé lors d'une conférence de presse le 15 mars.

Pas facile non plus de faire une estimation pour le Gear VR que Samsung offre actuellement pour toute réservation d'un Galaxy S7 (il est sinon vendu 99 €). Le directeur exécutif d'Immersive Technology Alliance se risque tout de même à donner une fourchette : entre 9 et 12 millions d'unités en un an.

Il oublie en revanche de se prononcer sur le Cardboard (et ses dérivés) qui a pourtant été le casque de réalité virtuelle le plus distribué à l'heure actuelle. Google a récemment annoncé en avoir distribué 5 millions au total.

Au bout du compte, on se rend compte qu'il est particulièrement difficile d'avoir des estimations de ventes solides. C'est vrai pour les débuts de chaque nouvelle technologie, mais peut-être encore plus pour la réalité virtuelle qui est une expérience à part et qui recouvre des appareils extrêmement éloignés. Entre le HTC Vive à 899 € qui demande un PC onéreux, et le Cardboard à trois francs six sous qui fonctionne avec n'importe quel smartphone, il y a un gouffre. Ajoutez à cela les casques qui sont offerts pour l'achat d'un smartphone ou d'un Happy Meal, bien malin celui qui aura le nez creux sur les ventes.

Lire les commentaires →

Pages