Ouvrir le menu principal

WatchGeneration

Recherche

J’ai porté une Apple Watch Edition

Mickaël Bazoge

Thursday 02 March 2017 à 10:40

Apple Watch

La classe. C’est le premier mot qui vient à l’esprit au moment d’accrocher le bracelet couleur « Neige » de l’Apple Watch Edition Series 2 à son poignet. Ce modèle claque ! En même temps, au vu du prix demandé, c’est bien le moins. Mais on est dans le luxe discret ; même l’Apple Watch en acier inoxydable avec sa finition brillante se remarque plus.

Cliquer pour agrandir

Le choix de la céramique, un matériau inédit dans la gamme de montres connectées d’Apple, offre au boîtier un lustre blanc nacré caractéristique. La céramique a cet avantage qu’elle se montre extrêmement résistante aux rayures (gare aux chocs, en revanche). De plus, le traitement apporté doit prévenir l’altération avec le temps, dont le jaunissement.

Apple a véritablement mis les petits plats dans les grands avec ce boîtier, fruit d’un « savant mélange de poudre de zirconium et d’alumine », rappelle doctement le site du constructeur.

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

Tout cela est bel et bon, mais les petits malins (et les jaloux de la rédaction) ont tôt fait d’évoquer… le carrelage de la salle de bains. Oui, c’est un peu réducteur comme comparaison, alors si vous préférez on peut rapprocher cet aspect de l’acier inoxydable de l’Apple Watch noir sidéral, mais en blanc évidemment. Quoi qu’il en soit, ce modèle Edition a un atout unique : sa couleur. Aucune autre Apple Watch n’est blanche, ce qui est un signe tout aussi distinctif que le choix du matériau.

Cliquer pour agrandir

Autre particularité, la présence d’un point de couleur (noir, en l’occurrence) sur la couronne digitale. Un petit plus toujours apprécié par rapport aux Apple Watch aluminium de la plèbe, même s’il est partagé avec la collection en acier inoxydable.

On trouve aussi un écran protégé par du verre en cristal de saphir, et bien sûr le fond en céramique pour protéger les capteurs du cardiofréquencemètre (on retrouve ce matériau au dos des modèles Series 2 en aluminium).

Cliquer pour agrandir

Il y a une chose qui me rend un peu chafouin : l’écran ne fait pas complètement partie intégrante du boîtier, le châssis en céramique est un poil plus grand. C’est pratiquement imperceptible à l’œil, mais on sent le petit dénivelé qui accroche le doigt glissant de l’écran vers le châssis. Ce n’est pas spécialement irritant, mais on ne peut s’empêcher de le remarquer en manipulant l’appareil.

Cliquer pour agrandir

Le bracelet Sport en fluoroélastomère s’accorde parfaitement avec la montre évidemment. Sa couleur « blanc neige » est exclusive à l’Edition, et on apprécie le soin dans le détail : le clou est lui aussi en céramique.

Apple glisse dans l’emballage — toujours aussi somptueux — deux cadeaux : on trouve la station de charge magnétique (facturée 89 € en temps normal) ainsi qu’un livret qui ressemble à une version miniature du livre d’art Designed by Apple in California qui se focalise sur la montre. Les modèles Edition de première génération en or 18 carats étaient livrés dans de grandes boîtes faisant office de chargeurs (ils coûtaient aussi dix fois plus cher).

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

Un poignet à 1 500 €

Malgré son prix débutant à 1 499 € (ajoutez 50 € pour un boîtier 42 mm), l’Apple Watch Edition reste… une Apple Watch. Ce modèle n’offre aucune exclusivité logicielle, au contraire de l’Apple Watch Nike+ ou de la collection Hermès qui comprennent des cadrans bien à eux, et même une couleur inédite (le jaune Volt) pour le modèle Nike+. Apple loupe le coche d’une vraie différenciation pour son Edition.

Cliquer pour agrandir

Les poignets habitués à la légèreté d’une Apple Watch en aluminium seront surpris par le poids de l’Edition : elle pèse en effet de 39,6 à 45,6 grammes selon la taille du boîtier. Mine de rien, cela fait une vraie différence par rapport au poids d’une alu (de 28,2 à 34,2 grammes). On s’y fait vite, y compris pendant le jogging. En revanche, si vous aviez l’habitude de porter une Apple Watch en acier inoxydable (de 41,9 à 52,4 grammes), vous apprécierez les quelques grammes en moins de la céramique.

Cliquer pour agrandir

Au quotidien, et une fois envolée des yeux la poudre de perlimpinpin jetée par Apple, « l’expérience » offerte par cette Edition est en tout point identique à celle proposée par une vulgaire Apple Watch Series 2 à 419 €. C’était sans aucun doute la même chose avec la précédente génération en or, mais on ne peut réprimer un peu de déception à l’usage.

Évidemment, il ne fallait pas s’attendre à quelque chose de révolutionnaire avec des caractéristiques techniques en tout point similaires (GPS, puce S2, étanchéité jusqu’à 50 mètres). Apple fait en sorte que l’expérience soit homogène d’une collection à une autre. En somme, cette Apple Watch Edition est… un petit peu ennuyeuse.

Cliquer pour agrandir

Jolie, l’Apple Watch Edition 2016 l’est assurément. Elle est bien plus discrète (et beaucoup plus « abordable ») que la première génération en or qu’elle remplace. Mais d’une certaine manière, ce modèle rentre dans le rang en se contentant de n’être qu’une version haut de gamme complétant la collection des Apple Watch en acier inoxydable. Il existe même des modèles Hermès plus chers que cette Edition ! En dehors bien sûr de la céramique, l’absence de réelle valeur ajoutée par rapport à une montre Hermès (ou même Nike+) fait de cette Apple Watch une édition sympathique, mais sans plus.

Rejoignez le Club iGen

Soutenez le travail d'une rédaction indépendante.

Rejoignez la plus grande communauté Apple francophone !

S'abonner