Un spécialiste suisse des appareils auditifs a acheté la branche grand public de Sennheiser

Nicolas Furno |

Sennheiser cherchait à vendre sa division grand public depuis le mois de février. On a appris en fin de semaine dernière le nom de l’acquéreur : Sonova, une entreprise suisse spécialisée dans les appareils auditifs. Un spécialiste du son pour acheter la marque Sennheiser, c’est logique, en revanche les écouteurs et casques grand public ne sont pas son domaine de prédilection.

Image Sennheiser

Pour autant, Sonova ne compte pas abandonner la marque ou les produits. L’entreprise annonce qu’elle continuera de vendre des produits Sennheiser, la gamme actuelle et une future gamme gérée par ses soins. Une partie des employés de la division grand public de Sennheiser rejoindront d’ailleurs Sonova, mais on ne sait pas combien exactement.

On sait en revanche que les deux entreprises ont trouvé un accord à 200 millions d’euros, sachant que la branche grand public de Sennheiser rapportait 250 millions d’euros. L’acquisition doit être validée par les autorités compétentes, mais si tout va bien, elle sera effective dans le courant du deuxième semestre 2021 d’après Sonova.


Source
Tags
avatar MacGruber | 

Whaaaat ? 😯😶

avatar Yves SG | 

Sennhotone ?

avatar ingmar92110 | 

@Yves SG

😬😬

avatar noisette | 

@Yves SG

🤣🤣🤣
Les vieux pourront désormais avoir un equalizeur sur leurs appareils pour avoir plus de bass 😝

avatar twinworld | 

@noisette

Tu es le vieux de demain ou d'après demain et tu voudras avoir le même confort auditif qu'aujourd'hui

avatar noisette | 

@twinworld

On peut rigoler un peu mais c’est vrai…
Cela dit j’espère ne pas avoir à porter ce genre d’appareil

avatar Biking Dutch Man | 

@noisette

Visiblement pas encore assez vieux pour savoir que c’est la sensibilité aux aiguës qui diminue.

avatar minounet | 

@Biking Dutch Man

J’ai essayé phonak, ils ne m’ont pas plus, trop de soucis avec

avatar DouceProp' | 

Comment ?

avatar Valeryj | 

L'entreprise se nomme Sonova et non Sonoma. Le fabricant d'appareils et prothèses auditifs, établi à Stäfa, dans le canton de Zurich, est notamment propriétaire de la marque Phonak, son ancienne raison-sociale, laquelle avait notamment financé une équipe cycliste impliquée dans une affaire de dopage (Floyd Landis).

avatar ingmar92110 | 

@Valeryj

Merci!

avatar ingmar92110 | 

Ça me fait bizarre quelque part qu’une marque avec autant de visibilité soit achetée « si peu cher » comparé à d’autres acquisitions relatées dans ces colonnes…

avatar cybercooll | 

@ingmar92110

Une entreprise qui accumule les pertes et qui cherche à vendre vaut moins cher.

avatar pumk1n | 

@cybercooll

Une entreprise vaut surtout ce que les gens sont prêts à mettre.
J’imagine qu’il y avait pas beaucoup de gens qui voulaient mettre plus tout simplement :)

Loi de l’offre et de la demande.

avatar cybercooll | 

@pumk1n

Il y a plein de choses à voir pour évaluer une société. Si par exemple la valeur de l’entreprise repose sur la présence d’une personne précise, ça fait baisser sa valeur car rien ne dit que la personne restera. Si tu fais beaucoup de
black comme un bar, ta banque ne l’évaluera pas de la même façon que toi.

avatar pumk1n | 

@cybercooll

Ce n’est qu’une valeur, ça veut rien dire à la fin si personne n’est prêt à payer cette dite valeur.

Je te rejoins sur les différentes méthodes de calculs, je voulais surtout rappeler que si personne ne veut payer… Peu importe que l’entreprise vale 3 milliards d’euros… Si y a personne pour mettre plus que 200 bah en vrai elle en vaudra 200, à sa vente.

avatar YetOneOtherGit | 

@ingmar92110

"Ça me fait bizarre quelque part qu’une marque avec autant de visibilité soit achetée « si peu cher » comparé à d’autres acquisitions relatées dans ces colonnes…"

La valorisation d’une structure se fait souvent dans ce cadre sur les perspectives futures de profits et des sommes d’argent qu’ils faudrait injecter pour atteindre les objectifs de l’entreprise.

De plus on ne sait pas ce qui est vraiment dans le périmètre de l’acquisition. il n’est par exemple pas impossible que le beau portefeuille de brevets reste totalement à la maison mère.

Évidemment en comparaison avec les 3.2B$ de l’acquisition de Beats ça fait mal.

avatar gardiolan | 

@YetOneOtherGit

C'est la comparaison que j'attendais. En effet, ouch 😓

avatar MarcMame | 

@YetOneOtherGit

"De plus on ne sait pas ce qui est vraiment dans le périmètre de l’acquisition."
————-
Non en effet. Mais j’ai l’impression que beaucoup assument ici que la marque Sennheiser elle même sera vendue ce que j’ai beaucoup de mal à croire vu que l’activité pro très lucrative n’est pas concernée.

Même Studer avait compris qu’il ne fallait pas mélanger torchons et serviettes avec ReVox. (Je sens que je vais prendre une volée de bois vert mais je suis prêt !)

avatar YetOneOtherGit | 

@MarcMame

"Mais j’ai l’impression que beaucoup assument ici que la marque Sennheiser"

De ce qui me semble comprendre les deux entités auront le droit d’utiliser la marque sur leurs marchés respectifs 😎

avatar MarcMame | 

@ YetOneOtherGit : "De ce qui me semble comprendre les deux entités auront le droit d’utiliser la marque sur leurs marchés respectifs"
-------------
Apparemment, c'est ce que j'ai lu aussi.
Perso je trouve ça plutôt dangereux pour la marque, même si l'on considère que Sennheiser s'est déjà très bien débrouillé tout seul pour écorner sa propre image avec ses produits grand public.

avatar MarcMame | 

@YetOneOtherGit

"Évidemment en comparaison avec les 3.2B$ de l’acquisition de Beats ça fait mal."

Justement parce que dans le cas de Beats on achète une marque, une personnalité connue et... pas grand chose d’autre de valorisable ?

avatar YetOneOtherGit | 

@MarcMame

"Justement parce que dans le cas de Beats on achète"

On achète une marque en très forte croissance avec de belles perspectives de retour sur investissement 😉

avatar ingmar92110 | 

@YetOneOtherGit

"Évidemment en comparaison avec les 3.2B$ de l’acquisition de Beats ça fait mal."

C’est exactement ça.
Tes autres arguments (périmètre, brevets etc..) je les entends très bien également.

avatar cv21 | 

Si Sennheiser se concentre sur sa section "prosumer/pro", elle a pourtant retiré de son catalogue de nombreux modèles. Bref, ce grand "ménage" n'est pas encore très lisible. Bonne route pour celles et ceux qui travailleront désormais sous la marque Sonoma.

avatar Zefram | 

J’espère qu’ils continueront à faire d’aussi bons casques audio.

avatar YetOneOtherGit | 

Nous sommes loin de l’annonce initiale de la recherche d’un acquéreur puissant pour donner aux produits B2C les moyens d’affronter une concurrence féroce 😳

Visiblement les majors ne se sont pas bousculées.

avatar pat3 | 

@YetOneOtherGit

Les majors qui n’ont pas déjà leur marque audio ne sont pas intéressées, les autres ont déjà fait leurs emplettes.

Dommage pour cette marque que j’aimais beaucoup et qui produisait des appareils de grande qualité (les intras Sennheiser filaires étaient increvables).
Ainsi va la loi du commerce, pas d’affect, du business. Tant pis pour les humains qui sont des bestioles affectueuses, d’un côté et de l’autre des produits. 😔

avatar YetOneOtherGit | 

@pat3

Au regard de l’acquéreur pas impossible que la stratégie soit un replis sur un positionnement haut de gamme assumé et une réduction de l’offre aujourd’hui assez pléthorique.

Wait & See

avatar Phiphi | 

@pat3

« Tant pis pour les humains qui sont des bestioles affectueuses, d’un côté et de l’autre des produits. »
Voilà 🤷‍♂️ comme je dis souvent « nous sommes le bétail du capitalisme » et puis comme les bipèdes sont clairement en surnombre, cf https://tv.apple.com/fr/movie/lannee-ou-la-terre-a-change/umc.cmc.3fob3t7nfhehpb3ilgynzxmnu, on ne va pas les protéger quand même 🤷‍♂️.

avatar Roosvelt | 

À voir s’ils décideront ou pas de commercialiser une barre de sons ambeo 2

CONNEXION UTILISATEUR