Le grand projet de service de santé d'Apple serait paralysé

Stéphane Moussie |

Tim Cook ne le cache pas, Apple a de très grandes ambitions dans le domaine de la santé. Selon lui, c'est même dans ce domaine qu'Apple marquera le plus l'histoire. L'Apple Watch n'est qu'une pièce du grand puzzle sanitaire de Cupertino, un puzzle difficile à assembler selon des révélations du Wall Street Journal basées sur des témoignages et des documents internes.

Un des plus grands projets aurait été d'ouvrir un service de soins innovant, où les patients-clients auraient pu consulter des médecins employés par Apple dans ses propres cliniques. Jeff Williams, bras droit de Tim Cook et responsable des initiatives en matière de santé, aurait encouragé ses équipes à voir grand. L'objectif présumé : révolutionner le suivi médical en cassant le modèle « 363 » aux États-Unis où les patients ne consultent leur médecin que deux jours dans l'année, quand ils ne vont pas bien.

D'après le journal américain, une équipe a commencé à partir de 2016 à chercher à exploiter le flot de données collectées par l'Apple Watch pour le suivi médical. Le projet final aurait été de créer un service sur abonnement où Apple aurait fourni des soins médicaux primaires ainsi qu'un suivi en continu grâce notamment aux données captées par ses appareils. Pensé au départ pour les États-Unis, le service aurait pu s'étendre à d'autres pays en cas de réussite.

Dr. Sumbul Desai, vice présidente en charge de la santé

Pour démarrer ce projet d'envergure, Apple a choisi de mener une expérimentation avec ses propres employés en ouvrant deux cliniques à proximité de ses campus de Cupertino — une initiative confirmée par le passé. Afin de diriger ce projet, la docteure Sumbul Desai a été recrutée en 2017 en provenance de Stanford University.

Mais depuis le début de l'aventure, de nombreux membres de l'équipe de Sumbul Desai ont quitté le navire, indique aujourd'hui Wall Street Journal. En cause, le climat dans ce groupe qui découragerait les critiques importantes. Certains employés se seraient inquiétés d'un traitement inexact des données des cliniques, alors que ces données auraient servi de base pour le développement d'un nouveau produit.

Illustration des difficultés pour passer à la vitesse supérieure, une application destinée aux employés californiens d'Apple ne serait que très peu utilisée. Lancée en fin d'année dernière par AC Wellness, la filiale d'Apple en charge de ses cliniques, HealthHabit sert à communiquer avec les médecins des cliniques Apple et à se fixer des objectifs pour être en forme.

Lors d'une présentation en mars destinée aux équipes santé d'Apple, Jeff Williams aurait salué les résultats des cliniques maison dans le traitement de l'hypertension et aurait relié cette réussite au potentiel d'HealthHabit, une app qui pourrait être amenée à jouer un rôle plus important à l'avenir.

Questionnée par le Wall Street Journal sur ces révélations, Apple a répondu que la plupart des affirmations étaient basées sur des informations « incomplètes, obsolètes ou inexactes. » Le journal maintient néanmoins qu'Apple poursuit toujours l'ambition de lancer un service de santé novateur, mais que le projet a besoin de sang neuf.

Pour aller plus loin :

avatar ludmer67 | 

"Certains employés se seraient inquiétés d'un traitement inexact des données des cliniques".
En cas d'échec avec Apple, Sumbul Desai pourra toujours rejoindre l'IHU de Marseille... Quoi, un mort ? Mettez-le dans l'autre groupe !

avatar whocancatchme | 

@ludmer67

Mdr

« Quoi un mort ? »
« Il était déjà mort avant »

avatar ludmer67 | 

@whocancatchme

"L'essentiel, c'est que ça valide" disait un autre clairvoyant...

avatar DamienLT | 

@ludmer67

🤣🤣🤣 Bruno sors de ce corps !!

avatar Lemon19 | 

@ludmer67

😂😂😂

avatar occam | 

En accord avec l’esprit de progrès et d’innovation qui anime Apple, cette paralysie sera donc la plus progressive.

« En cause, le climat dans ce groupe qui découragerait les critiques importantes. Certains employés se seraient inquiétés d'un traitement inexact des données des cliniques, alors que ces données auraient servi de base pour le développement d'un nouveau produit. »

Refus des critiques, déni des réalités : de quoi cela est-il le reflet, le symptôme et le rappel ?

avatar redchou | 

@occam

Apple est une dictature, ne nous voilons pas la face…

avatar ohmydog | 

@redchou

Très interessant comme commentaire, explique un peu qu’on puisse au moins comprendre ton point.
La comme ça, je dirais que tu n’as pas bien saisi ce qu’est une dictature.

avatar 8enoit | 

@ohmydog

Apple est une boîte progressiste. Y compris au sens politique du terme. Et peut-être l’avez-vous déjà remarqué, le compromis ou le consensus est impossible avec le progressisme. Il s’agit d’un projet total pour l’être humain. Tu suis, ou tu t’en vas. Ce principe ne pose aucun problème dans l’absolu. En revanche quand il s’agit de l’appliquer à l’échelle de toute l’humanité cela devient problématique.

avatar appleadict | 

@occam

"Refus des critiques, déni des réalités : de quoi cela est-il le reflet, le symptôme et le rappel ?"

ca interpelle effectivement ...

avatar raoolito | 

whow.. Ca fait quand meme froid dans le dos "Le projet final aurait été de créer un service sur abonnement où Apple aurait fourni des soins médicaux primaires ainsi qu'un suivi en continu grâce notamment aux données captées par ses appareils."

C'est clair qu'aux USA ou toute couverture santé se doit d'etre privée ca peut avoir une certaine logique. Payer l'un ou l'autre..
Ici, en europe ca doit deja faire plus tique,r mais alors en france, la ca doit carrement etre un "non "violent. Des devices reconnus pour leur utilité ok sans probleme, un abonnement pour aller dans une clinique apple, là c'est trop tot :)
Notons que c'est peut-être prévu comme l'apple card, ca ne fonctionnerait pas dans tous les pays, loin de là.

Pour le reste et la fuite des gens, difficile de savoir ce qu'il en est, toujours trop simple de n'entendre qu'un avis.

avatar occam | 

@raoolito

"Pour le reste et la fuite des gens, difficile de savoir ce qu'il en est, toujours trop simple de n'entendre qu'un avis."

« If it looks like a duck, and quacks like a duck, we have at least to consider the possibility that we have a small aquatic bird of the family Anatidae on our hands. »
——Dirk Gently’s Holistic Detective Agency

avatar appleadict | 

@raoolito

"C'est clair qu'aux USA ou toute couverture santé se doit d'etre privée ca peut avoir une certaine logique. Payer l'un ou l'autre.."

de la part d'un constructeur qui promeut les données privées dans toutes ses communications, ca interroge quand même un peu ...

"Ici, en europe ca doit deja faire plus tique,r mais alors en france, la ca doit carrement etre un "non "violent. Des devices reconnus pour leur utilité ok sans probleme, un abonnement pour aller dans une clinique apple, là c'est trop tot :) "

il y a un long passé d'abus ... ce n'est pas pour rien que le RGPD classe les données de santé parmi les plus sensibles ... ni que tout le monde se précipite pour mettre la main dessus ...

avatar Dziga_Vertox | 

Ce service semble tellement difficile et complexe à déployer ou même mettre en place, qu’on peut se demande s’il verra le jour, et en dehors des États Unis. Si déjà la première condition est d’avoir une AppleWatch c’est très mal barré.

avatar donatello | 

Apple qui se prend pour un grand sauveur de l'humanité parce qu'ils chronomètrent le lavage des mains ou qu'ils déclenchent une alerte "Ambiance sonore" dès que je passe le bras hors de ma voiture, ça me fait quand même sourire.

Franchement les gars, faites nous des beaux ordinateurs et de chouettes iPhones, pour le reste, laissez faire Pfizer.

avatar _Lion04_ | 

@donatello

Je suis d’accord chacun son métier. Un maçon ne devrait pas faire le métier d’un paysagiste. Apple ne devrait pas se lancer dans le médical (aussi poussé) et même pour l’Apple Car je pense que c’est une mauvaise idée.

avatar Rez2a | 

@_Lion04_

Le souci, c’est qu’ils ont l’habitude d’entendre cet argument. « Laissez Nokia et Samsung faire des téléphones, c’est pas votre cœur de métier », « laissez les montres à Rolex et Swatch, c’est pas votre truc », « ne vous lancez pas dans les écouteurs et casques, Bose et Sony font déjà ça très bien », etc etc.

Apple fait des ordinateurs, peu importe qu’ils prennent la forme d’un gros monobloc, d’un téléphone, d’une montre ou d’un casque.

S’il y a un intérêt à donner du boulot à un ordinateur dans le domaine de la santé, alors ils ont raison de réfléchir au minimum à ce qu’ils pourraient y apporter.

Et s’il y a bien un truc à retenir en toute circonstance concernant Apple en particulier, c’est qu’il ne faut jamais les sous-estimer quand ils décident de se lancer sur un créneau, y a eu assez d’exemples de concurrents qui les ont sous-estimés pour finir par se faire rayer de la carte.

avatar 8enoit | 

@Rez2a

Vous comparez la vente de produits électroniques et la gestion de la santé. Cela n’a juste rien à voir. Qu’une watch m’alerte sur un pb cardiaque est une chose, que je m’abonne à des médecins Apple cela n’a rien à voir.

avatar aquoibon | 

@8enoit

Excusez moi mais c’est plutôt votre commentaire qui est hors sujet. Son commentaire concerne l’utilité des appareils Apple sur le plan de la santé pas sur le fait qu’Apple deviennent des médecins

Edit
Ah… je crois que je me suis trompé de personne et de commentaire…

avatar Rez2a | 

@8enoit

Rien à voir certes, mais c’est deux pièces d’un même puzzle.

Pour l’instant l’iPhone et la Watch ne font que très partiellement de la récolte de données de santé, et c’est à votre médecin de les interpréter si vous le souhaitez. Pourquoi Apple ne pourrait pas les interpréter également ?

Ça me regarde, mais si demain Apple était en mesure de tout savoir sur mon état de santé, et de comparer tout ça avec une base de millions d’autres personnes pour me prévenir qu’il risque de m’arriver ça et ça avec une marge d’erreur négligeable, bah je signerais sans hésiter.

Ça ne vous paraît pas absurde que si vous allez voir 10 médecins différents avec un problème, ils puissent vous sortir 10 diagnostics différents ? Moi si. La santé c’est vraiment LE domaine où il y a un truc à changer en profondeur avec la masse de données dont on peut disposer aujourd’hui.

C’est un peu comme si vous militiez contre Wikipedia puisqu’il existe déjà des professeurs pour vous renseigner sur le sujet que vous voulez (faut juste tomber sur le bon…).

avatar 8enoit | 

@Rez2a

Mais il s’agirait de données privées. Qu’une société commercial les possède, même pour les utiliser de manière bienveillante, en exclusivité, serait un ÉNORME problème. Il soit s’agir d’un organisme public. Point barre.

avatar Bigdidou | 

@8enoit

« Mais il s’agirait de données privées. Qu’une société commercial les possède, même pour les utiliser de manière bienveillante, en exclusivité, serait un ÉNORME problème »

Par curiosité, tes messages arrivent en combien de temps ?

Sur Terre, il est assez fréquent que des sociétés privées possèdent des tas de données persos très, très intimes.
Ton médecin traitant, pour commencer, ton pharmacien, là clinique privée où ils bossent aussi, etc…

avatar Bigdidou | 

@Rez2a

« vous allez voir 10 médecins différents avec un problème, ils puissent vous sortir 10 diagnostics différents ? »

C’est une situation plutôt rare….
Et l’IA te proposera alors, il faut l’espérer, ces 10 diagnostics associés à leur probabilité.

avatar jcp25 | 

@Bigdidou
...ces 10 diagnostics associés à leur probabilité...
---
C'est exactement cela ! 😎
Et Apple fait comment pour décider du diagnostic car le plus probable n'est pas forcément le bon ?
Comme d'hab, en fonction des sous que cela va rapporter.
On parle toujours des 2 ou 3 vies sauvées par le pseudo ECG de l'appelwatch mais jamais des milliers de personnes qui sont allées consulter suite à une alerte de leur watch pour s'entendre dire "non, non, il y erreur de la montre mais on va en profiter pour vous faire une epreuve d'effort etc "au cas où"
Bling jackpot !!!
Au minima la consult cardio plus l'ECG de contrôle....
🐾🐾🐾🐈🐈🐈

avatar Lemon19 | 

@Rez2a

Tout à fait d’accord et d’ailleurs les 2 approches sont complémentaires

avatar bibi81 | 

Vous comparez la vente de produits électroniques et la gestion de la santé. Cela n’a juste rien à voir. Qu’une watch m’alerte sur un pb cardiaque est une chose, que je m’abonne à des médecins Apple cela n’a rien à voir.

Mais si, mais si. Le point commun c'est de donner de l'argent à Apple et c'est tout ce qui compte pour Apple, le reste n'est qu'une excuse pour justifier la facture.

avatar aquoibon | 

@donatello

De là à les réduire au "chronomètre de lavage dès mains" c’est bas quand même lol

avatar donatello | 

@aquoibon

Ben y a quoi d'autres ?

L'ECG ? Moui, on s'est tous amusé une fois ou deux avec et puis pffuiiiit...

Franchement le discours de Cook sur le sujet, avec tous ses Amazing et ses Inspiring, est en décalage complet de la réalité concrète.

avatar aquoibon | 

@donatello

C’est à ça que tu réduis l’ecg ?

avatar donatello | 

@aquoibon

Ben oui

avatar aquoibon | 

@donatello

Donc puisque que toi tu n’es pas malade pour toi elle est sans intérêt ?

Tout fais quoi de tout ces gens à qui elle a sauvé la vie ?
Le fait que la montre puisse avertir les secours en cas d’accident
La facilité de communier avec des appareils de santé comme dès appareils auditifs et d’autres appareils pour les diabétiques (il me semble)
Ainsi que l’app santé qui recense toutes tes informations et suivi de santé
La possibilité d’avoir une fiche médicale dans ton iPhone ou montre qui permet d’informer les secours des pathologies et autres problèmes ?

avatar donatello | 

@aquoibon

Oui, oui, tout ça c'est l'affichage. Concrètement c'est peu de chose en terme d'usage. Aider quelques individus sur 7 milliards à se découvrir un problème cardiaque c'est sympa, ça ne fait pas d'Apple un acteur de la santé et encore moins le bienfaiteur du genre humain. Tout ça reste extrêmement marginal.

Je leur reproche pas d'essayer, mais de vouloir nous faire prendre des vessies pour des lanternes.

avatar aquoibon | 

@donatello

T’es obligé d’en rajouter à chaque fois ?

C’est vrai que à ce jour je ne vois pas (pour le moment) s’orienter vers la médecine mais plutôt une collaboration avec des cliniques, hôpitaux pour le suivi médical de leurs patients.

Parce que ce qu’ils font aujourd’hui ils le font très bien ! Tout ce que j’ai dis dans le commentaire précédent est vrai leurs produits fonctionnent bien quand il s’agit d’informer les utilisateurs de leurs état de santé.

Mais ne limite pas tout ça au simple fait "qu’ils ont juste détecté quelques crises cardiaques" ou encore que c’est juste un "chronomètre de lavages de mains" ils font bien plus que ça et tu le sais.

avatar pagaupa | 

@donatello

Personnellement, je ne fais pas plus confiance aux nouvelles technologies vaccinales de Pfizer qu’à Apple en matière de santé...🙂

avatar donatello | 

@pagaupa

Il ne s'agit pas de faire confiance, il s'agit de voir ce que l'on voit.
Et ce que l'on voit c'est que Pfizer va permettre à 7 milliards d'humains* de retrouver une vie normale après une pandémie séculaire, tandis qu'Apple chronomètre le lavage des mains de quelques happy fews.

*Même ceux qui ne leur font pas confiance

avatar Ecrapince | 

"Et ce que l'on voit c'est que Pfizer va permettre à 7 milliards d'humains* de retrouver une vie normale après une pandémie séculaire,"

Une vie normale ? J'me rappel pas que la vie d'avant c'était avec des drones qui circulent h24 et une surveillance massive, totale et permanente de la population.

T'as lu le rapport d'information du Sénat par Véronique GUILLOTIN, Christine LAVARDE, et René-Paul SAVARY où ils en viennent à t'expliquer qu'une dictature ça a des avantages non négligeable et que sacrifier absolument toutes tes libertés et ta vie privée pour papy et mamie c'est pas si grave que ça dans le fond ou t'aimes juste raconter des conneries ?

avatar donatello | 

@Ecrapince

...

Du coup, je préfère qu'on se vouvoie...
Mes amitiés à Francis.

avatar MGA | 

@donatello

Pfizer en sauveur de l’humanité vous en faites beaucoup là, non ?
Alors oui , Pfizer est le bon élève industriel qui a réussi à se remettre rapidement des difficultés de production et Pfizer a permis à la politique de bien communiquer 🤦‍♂️🤷
Aujourd’hui les vaccins sont là et visiblement empêchent la majorité des personnes vulnérables de mourir du covid, circulez il y a rien à voir, la science a réglé le problème comme prévu dans les délais les plus raisonnables.
Vu la qualité du travail de quelques centres d’injection il ne faudra pas s’étonner que l’efficacité puisse être légèrement variable, mais globalement c’est fait.
En attendant les politiques ont gesticulé, ont déplacés la charge du bilan sur le reste de la population, et n’ont pas terminé de nous casser les pieds.

avatar jcp25 | 

@MGA
@Donatello

Pfizer en sauveur de l’humanité vous en faites beaucoup là, non
---
Ce serait plutôt BioNTec car Pfizer a amené les sous et les capacités de production et BioNTec le vaccin.

avatar MGA | 

@jcp25

Justement c’est grâce à la maîtrise industrielle de Pfizer que ce vaccin est « auréolé de gloire », mais en effet il est assez juste de rappeler que sans BioNTec, Pfizer aurait produit du sérum physiologique 😉, on a essayé ça ne fonctionne pas.

avatar Diaoulic | 

vu l'empreinte de L'IA tjs grandissante dans le milieu médical (diagnostiques,robots...), et ce depuis seulement 10 ans, une société privée a peut être (sans doute?) une carte à jouer dans ce domaine (je me place du point de vue de Apple!!).
qui de nous est capable d'imaginer le système de santé dans 15/20 ans à l'allure ou l'évolution technologique court....
à l'image des sociétés comme facebook/amazon et consort, aurait on pu imaginer l'implication de simples appli sociales dans nos systèmes politiques/économiques...?

avatar Mac13 | 

Le marché sur la santé au dos de santé des individuels, c'est néfaste.

La santé c'est pour la sûreté publique (cpam pour la France par exemple) et je préférerais que des services numériques sur la santé soient nationalisés et regroupés en ameli (ex : que doctolib soit intégré dans ameli et que les stockages soient restés dans le pays, tout ça chiffré de bout en bout, pas de commercial)

Si Apple veut promouvoir ses technologies, je serais d'accord que les cabinets médicaux en soient fournis des matériaux pommés à la charge de secteur santé (labos milliards, cliniques, budget santé d'état...) avec les prix hors marges. (Pas de rentes aux actionnaires donc 🤐)

Je déteste les moustiques 🦟 et vampires 🦇 des industries.

avatar Silverscreen | 

@ Donatello.

Ma Watch récemment m’a alerté d’une baisse de ma santé cardiovasculaire en constatant un VO2max en baisse, passant sous la limite basse de moyenne. Un proche a été prévenu d’une potentielle arythmie cardiaque que des examens cliniques ont confirmé.

Sachant que les maladies cardiovasculaires et le diabète sont parmi les plus couteuses à la société et les plus mortelles, imagine l’impact dans 2-3 ans d’une Watch qui mesure le niveau de glycémie et détecte les maladies cardiaques, le diabète ou une anomalie sanguine avant tout examen clinique…

Si la plupart des principales pathologies pouvaient être détectées au plus tôt voire prévenues, les économies en termes de santé publique pourraient être gigantesque.

Il y a mêmes des études pour détecter le covid à partir du comportement cardiaque. Ou d’autres où des algorithmes détectent un cancer bien avant les cliniciens par simple analyse de clichés radio.

Les progrès dans la détection des maladies grâce à l’IA ont juste été énormes ces dernières années.

avatar Adodane | 

Récupérer le marché de la santé pour Apple, tant qu’à faire … pas assez de milliards …

avatar Biking Dutch Man | 

Je suis contre le mélange des genres. Qu'Apple développe des outils qui aident la médecine très bien, je serai client. Qu'Apple devienne prestataire de santé, je ne serai pas patient d'Apple. Car lorsque Apple sera aussi assureur de santé le cercle sera complet pour sélectionner les bons risques. Que la société civile décide de faire une différence entre risque pur et risque pris en matière de santé est une chose, qu'Apple le décide elle-même en est une autre!

avatar Biking Dutch Man | 

@ Silverscreen

Absolument, mais Apple doit offrir les outils pour rendre les informations disponibles, pas devenir prestataire de service de santé qui prend les décisions sur la base de ces informations. Chez moi, par exemple, la mesure du VO2 max n'est pas fiable, celle du rythme cardiaque durant le sport non plus, de temps en temps la valeur de VO2max chute sous la moyenne alors que normalement je suis nettement au dessus, et que ma performance est dans la variabilité normale.

avatar Paquito06 | 

Apple ou pas, c’est clairement un secteur aupres duquel il faut s’interesser. Y a aucun systeme de sante qui tient la route a grande echelle. Dans les pays en developpement y en a pas, dans les pays developpes c’est une cata. On peut prendre le cas des systemes opposes: en France c’est une ruine pour l’Etat et les entreprises et ca ne va pas s’arranger dans le temps, aux US c’est public/privé mais si on veut qq chose qui tient la route, c’est privé et ca peut couter cher. Aux US, le marché de la santé represente près de $3 T/an, $10k/an par personne en moyenne. Forcement il faut faire le menage, Apple et Amazon sont equipes pour s’y attaquer et ont deja commencé. Avec une population vieillissante, des gens qui vivent de plus en plus longtemps, une population qui ne cesse de croitre, y a de quoi faire.
(Bon, pour “L'objectif présumé : révolutionner le suivi médical en cassant le modèle « 363 » aux États-Unis où les patients ne consultent leur médecin que deux jours dans l'année, quand ils ne vont pas bien.”, j’suis pas convaincu, ca doit etre une moyenne, et il doit y avoir une variance grave. En France on est les champions du medicament, ce qui est aussi biaisé car quand on ne paye rien a la caisse forcement, le gratuit a son mot a dire).

avatar Biking Dutch Man | 

@ Paquito06

D'accord avec l'analyse, mais je pense que fournir la technologie (Apple) peut se faire sous la forme d'une relation de type client, fournir un service de santé (système de santé) doit se faire sous la forme d'une relation de type patient, par des prestataires différents, rien que pour assurer qu'aucun d'entre eux ne concentre toutes les décisions.

avatar Paquito06 | 

@Biking Dutch Man

"D'accord avec l'analyse, mais je pense que fournir la technologie (Apple) peut se faire sous la forme d'une relation de type client, fournir un service de santé (système de santé) doit se faire sous la forme d'une relation de type patient, par des prestataires différents, rien que pour assurer qu'aucun d'entre eux ne concentre toutes les décisions."

A moins qu’Apple ne s’occupe des patients dans ses apple store qui ne sont ps nombreux, elle sera dans l’obligation de developper des partenariats (aux US, ca peut etre Tenet pour les hopitaux, ou des grands noms pour les services types United, Kayser, Aetna…). Je comprends la crainte quant a la concentration des decisions, mais ce n’est pas le defi ou le probleme a court terme. A long terme, si on elimine la concurrence, oui, mais y a trop d’acteurs, ca va pas etre possible, c’est trop gros meme pour Apple.

avatar r e m y | 

Il suffirait de former les Genius à la transplantation cardiaque! Je ne vois pas le problème...🤔

Pages

CONNEXION UTILISATEUR