Ouvrir le menu principal

WatchGeneration

Recherche

Réduire son assurance en portant un traqueur : bientôt en France

Nicolas Furno

Monday 04 July 2016 à 21:52

Wearables

Certains conducteurs réduisent la facture de leur assurance en payant au kilomètre. Pour bénéficier de ces tarifs réduits, ils acceptent parfois d’installer un boîtier dans leur véhicule pour calculer le nombre de kilomètres effectués chaque année. Il en sera bientôt de même pour assurer son corps : en échange de quelques efforts pour bien manger et faire du sport, l’assurance réduit ses tarifs.

Le Go, dernier traqueur d’activité de Withings.
Le Go, dernier traqueur d’activité de Withings.

Cela ressemblait à de la science-fiction dystopique il y a quelques années, c’était dans l’air quand on parlait d’une montre connectée Apple et c’est déjà une réalité dans d’autres pays. Jusque-là, la France avait été épargnée, mais cela devrait bientôt changer : l’assureur italien Generali propose désormais à ses clients allemands les plus sportifs des baisses de ses tarifs.

Pour espérer bénéficier d’une prime qui peut monter jusqu’à 16 % ainsi que de réductions chez des partenaires, il faut montrer patte blanche. Pour bien commencer, le client intéressé devra établir un bilan de santé dans une pharmacie agréée. Une fois ce profil établi, les clients pourront gagner des points — et donc des réductions — en fonction de leurs efforts.

Comment gagne-t-on des points ? En marchant suffisamment chaque jour, en allant faire ses courses dans des supermarchés bio ou encore en faisant des visites préventives chez son médecin. Une app mobile proposée sur iOS et Android mesure le nombre de pas au quotidien. D’autres assureurs pourraient compter sur un traqueur d’activité plus complet et Axa avait mené des expérimentations avec Withings en 2014.

L’app mobile, ici sur Android, proposée par Generali aux clients allemands qui souhaitent participer au programme.
L’app mobile, ici sur Android, proposée par Generali aux clients allemands qui souhaitent participer au programme.

Pour le moment, seuls les contrats de prévoyance sont concernés et Generali se défend de vouloir les imposer à tous ses clients. C’est uniquement sur la base du volontariat et il n’y a pas de malus si on ne participe pas. Par ailleurs, l’assurance passe par un tiers et n’accède pas directement à vos données précises, uniquement à votre bilan général. Malgré tout, les oppositions restent vives, y compris parmi les assureurs : Allianz s’est exprimé sur le sujet et refuse pour le moment toute forme de suivi de ses assurés.

Quoi qu’il en soit, Generali ne compte pas s’arrêter à l’Allemagne et une offre similaire devrait être lancée en France dès l’année prochaine. Envisageriez-vous un contrat similaire pour réduire votre facture d’assurance ?

Source : Le Parisien

Rejoignez le Club iGen

Soutenez le travail d'une rédaction indépendante.

Rejoignez la plus grande communauté Apple francophone !

S'abonner