Google chercherait à s'offrir Fitbit

Mickaël Bazoge |

Google pourrait bien s'emparer de Fitbit. Signe qui ne trompe pas : la cotation boursière du constructeur de montres et de bracelets connectés a été arrêtée pour éviter un emballement du cours. D'après Reuters, Alphabet aurait fait une offre à la direction de Fitbit. Bien sûr, pour le moment aucune information n'a encore filtré de la part de l'un ou de l'autre, mais ce rapprochement ne serait pas si étonnant.

Bientôt un prince charmant pour la belle endormie ?

En septembre, on apprenait en effet que Fitbit avait entamé le processus de vente, en mandatant une banque d'investissement chargée de chasser le repreneur. Le nom de Google circulait déjà à l'époque. Si jamais cette acquisition a lieu, il reste à voir comment le nouveau proprio compte gérer l'existant, à la fois le catalogue produits de Fitbit et les utilisateurs. La stratégie floue autour de Nest n'incite pas à la confiance.

Google renforcerait en tout cas ses équipes chargées du développement de ses initiatives vestimentaires. Le groupe a déjà acquis une partie des actifs et des forts en thème de Fossil (lire : Avec Fossil, Google a hérité d'un mouvement hybride… pour équiper la Pixel Watch ?).

Tags
avatar cdubaldo | 

À supprimer

avatar bbtom007 | 

Si ca peut dynamiser le marché des wearable ca serait pas mal !

avatar iPop | 

@bbtom007

Connaissant Google , voir Motorola, Nest, ...
Il me semble que google a déjà une montre Pixel.

avatar pakal | 

et moi qui voulait me prendre une fitbit versa ... :/

avatar macfredx | 

Je viens de payer un Charge 3 à ma femme... 🤦‍♂️

avatar pat3 | 

« La stratégie floue autour de Nest n'incite pas à la confiance »

C’est le moins qu’on puisse dire…

avatar sisia | 

Fitbit est aujourd’hui bousculé par les marques chinoises telles que Huawei ou Xiaomi sur le segment du bracelet connecté.
Tutoapp 9Apps Showbox

avatar stemou75 | 

Il y a clairement quelque chose à faire pour Google. Avec l’arrivée de la 5G les objets connectés en général ont un gros potentiel.

Maintenant il y a des domaines dans lesquels Google a régulièrement échoué comme par exemple les messageries ou les réseaux sociaux.

CONNEXION UTILISATEUR