La Commission européenne veut un engagement de Google sur les données avant d'avaler Fitbit

Mickaël Bazoge |

Google pourrait obtenir le feu vert de la Commission européenne pour acquérir Fitbit, selon des informations de Reuters. Mais pour décrocher le précieux sésame, le géant d'internet devra s'engager à ne pas utiliser les données des utilisateurs de Fitbit pour de la publicité ciblée, d'après une source de l'agence de presse.

En novembre dernier, Google annonçait l'acquisition du spécialiste du suivi de l'activité sportive, pour la somme de 2,1 milliards de dollars. Mais l'affaire doit encore passer sous les fourches caudines de plusieurs régulateurs internationaux, dont les redoutables services à la concurrence de Bruxelles.

Les craintes sont en effet fortes, parmi les utilisateurs des produits Fitbit et ailleurs, que cette acquisition permette à Google de renforcer sa mainmise sur le marché de la publicité internet. La Commission européenne a d'ailleurs interrogé des concurrents, des développeurs d'applications et des fournisseurs de services en ligne et médicaux pour connaître leur avis sur cette opération.

Le régulateur européen doit donner sa position le 20 juillet. Google a jusqu'au 13 juillet pour mettre des concessions sur la table. Si d'aventure l'entreprise n'en faisait rien, cela activerait une procédure d'enquête de quatre mois. Google assure que cette acquisition va bénéficier aux consommateurs : « Le secteur des wearables compte beaucoup d'acteurs, et nous pensons que la combinaison des efforts de Google et de Fitbit pour le matériel va accroître la concurrence », a expliqué un porte-parole.

Par ailleurs, l'entreprise assure avoir été claire sur son engagement de ne pas utiliser les données santé et bien-être de Fitbit pour de la publicité. Il va sans doute falloir le dire un peu plus fort. L'Australie partage les mêmes interrogations que l'Europe concernant l'exploitation des données (lire : Le régulateur australien s'inquiète de l'achat de Fitbit par Google).

avatar Phoenixxu | 

Puis-je juste commenter en disant simplement « LOL » ?

avatar Yves SG | 

Croix de bois, croix de fer, si je mens je vais en enfer, promis juré !

avatar bbibas | 

"Le secteur des wearables compte beaucoup d'acteurs, et nous pensons que la combinaison des efforts de Google et de Fitbit pour le matériel va accroître la concurrence"

Et les marmottes mettent le papier d'aluminium autour du chocolat...

avatar guilpa | 

Pfff Google... Boite de merde

avatar Sanid35 | 

Je ne suis pas un anti google mais ils achetent Fitbit pour quoi ?
Je ceux dire pourquoi acheter Fitbits si ce n’est pour recuperer les données ou devenir hegemonique dans le secteur ?

avatar raoolito | 

@Sanid35

il y a aussi la peur de ne pas etre présent sur un secteur en explosion. Apple tient à lui seul 40% du marché je crois ?

avatar f-factor | 

Êtes vous au courant qu’aux États Unis (et ça arrive sur base de volontariat en France) les assureurs offrent des Fitbit en proposant de recueillir les données, sous le prétexte de baisser les mensualités d’assurance ?
Personnellement je trouve cela plutôt grave.
Imaginez avoir un bilan santé mauvais et voir votre assurance augmenter ou un prêt refusé si vous êtes atteint d’une longue maladie...

Une mini série reportage sur Arte a été consacrée aux objets connectés, je vous la conseille !
10mn par épisode pas cher en temps ;-)

Internet de tout et n'importe quoi (3/5) - Des bracelets aux petits soins https://www.arte.tv/fr/videos/090011-003-A/internet-de-tout-et-n-importe...

avatar Cactaceae | 

@f-factor

Merci pour le lien sur le mini épisodes d’Arte.
Ce que je retiens quand même c’est l’usage immodéré du conditionnel.

On est au cœur du problème: est-ce que je fais confiance à compagnie XXXX.

Personnellement je ne fais plus confiance à Google depuis environ 15 ans. La liste des trackers bloqués sur mes devices me conforte chaque jour dans mon choix, je ne peux vraiment pas avoir confiance en cette compagnie.
Alors Fitbit dans le giron de Google, ce n’est pas une bonne nouvelle.

avatar Cactaceae | 

@f-factor

Et puisque que vous parlez des compagnies d’assurance, en sachant que celles ci sont en relation directe avec nos banques, et que ma banque sait tout et chez qui ce que je dépense … inutile de vous dire que elle n’a pas besoin de tracker Fitbit pour savoir que je suis allé au Leaderprice à 13h48 et que j’ai consulté mon médecin 2 fois et eu des analyses de sang et … vous voyez ou je veux en venir…

avatar Bigdidou | 

De toute façon, je déconseille d’avaler.

CONNEXION UTILISATEUR