Le régulateur australien s'inquiète de l'achat de Fitbit par Google

Florian Innocente |

Depuis son annonce le 1er novembre dernier, l'opération d'achat de Fitbit par Google n'a pas encore été menée à son terme, dans l'attente des feux verts de différentes instances de régulation.

L'Australie a, la première, fait valoir des arguments peu enthousiastes à la perspective de cet accord de quelques 2 milliards de dollars, indique Reuters. Pour la commission australienne de la concurrence et de la consommation, c'est la collecte possible des données santé de Fitbit qui inquiète :

L'achat de Fitbit permettra à Google de créer un ensemble de données utilisateur encore plus complet, renforçant encore sa position et levant des barrières à l'entrée de concurrents potentiels. Ces informations sont à ce point précieuses pour les annonceurs que la concurrence à l'égard de Google n'est que limitée.

Image : Fitbit

C'est le 13 août qu'un avis définitif sera communiqué, toutefois la commission n'a aucun moyen de bloquer l'opération. En Europe, l'avis de la commission à Bruxelles est attendu d'ici le 20 juillet. Google a sollicité un avis lundi dernier, indique The Globe and Mail. Bruxelles peut valider sans conditions, demander des garanties ou ouvrir une enquête pendant quatre mois.

En février, le Comité Européen de la Protection des Données avait demandé aux deux entreprises américaines un rapport complet et transparent sur la manière dont les données personnelles seront traitées et protégées. Enfin les États-Unis doivent également donner leur avis sur ce projet d'acquisition.

Au moment de l'annonce, anticipant d'emblée ces inquiétudes, Google a assuré que la transparence serait la règle pour la gestion de ces données collectées par les produits de Fitbit — avec un contrôle complet des utilisateurs — et qu'elles ne serviraient pas à la pub ni ne seraient vendues.

Ventes mondiales de montres connectées au premier trimestre. Source Canalys.

Dans son estimation des ventes de montres intelligentes publiées hier et pour la période du premier trimestre, le cabinet Canalys loge Fitbit à la 5e place 6,2 % de part de marché (900 000 produits vendus).

Tags
avatar raoolito | 

47% pour Apple :O
ah ouais, quand meme !

avatar Rifilou | 

@raoolito

On est en 2020 😉 La part de marché d’Apple est donc de 36,3%

avatar raoolito | 

@Rifilou

ok je >>>
:/

avatar razerblade | 

C’est impressionnant pour Huawei sachant les problèmes qu’ils ont actuellement aux USA.

avatar eastsider | 

Apple , toujours imitée , jamais égalée

CONNEXION UTILISATEUR