Fitbit : Google n'utilisera pas les données santé pour la pub

Florian Innocente |

Google a proposé à la Commission européenne de s'interdire toute exploitation des données de santé des utilisateurs de produits Fitbit à des fins publicitaires, rapporte Reuters.

Le possible feu vert de la Commission à l'acquisition de Fitbit passait notamment par un engagement de cette nature. « Cette opération a comme objectif les appareils et non les données », a affirmé un porte-parole de Google à Reuters, ajoutant « Nous apprécions l'opportunité de travailler avec la Commission européenne sur une approche qui protège les attentes des consommateurs sur le fait que les données des appareils Fitbit ne soient pas utilisées à des fins publicitaires ».

Google avait jusqu'au 13 juillet pour apporter une réponse sur cette question particulière. La Commission européenne devrait donner sa position le 20 juillet, laquelle peut être une approbation de cette acquisition ou au contraire l'ouverture d'une enquête de 4 mois afin d'en étudier d'autres aspects et conséquences.

C'est en novembre dernier que Google et Fitbit ont annoncé cet accord d'un montant de 2,1 milliards de dollars. Il fait toujours l'objet d'études de la part d'autorités de régulation dans plusieurs pays.

avatar pat3 | 

J'aimerais comprendre en quoi un tel "engagement" est contraignant pour Google ?

avatar fte | 

@pat3

"J'aimerais comprendre en quoi un tel "engagement" est contraignant pour Google ?"

La crédibilité internationale de l’entreprise auprès des gouvernements, gouvernements qui sont souvent clients de Google pour de multiples choses, dont les smartphones et les applications edu... et les possibles sanctions et retours de bâton.

avatar fousfous | 

@fte

Pleins d'entreprises font des engagements et ne les tiennent pas, pourtant ça n'a pas l'air de poser de problèmes.
Alors c'est pas vraiment ça qui va décourager Google.

avatar fte | 

@fousfous

On verra.

Mais ce n’est pas parce que plein que Google. Google est crédible encore, Google n’est pas Facebook.

Je crois qu’ils tiennent à cette crédibilité.

Pour l’heure, dans mon pays, leurs engagements ont toujours été respectés, jusqu’à preuve du contraire.

Donc on verra.

avatar fousfous | 

@fte

En France en tout cas c'est sur les engagements ne sont jamais tenus.

avatar fte | 

@fousfous

"En France en tout cas c'est sur les engagements ne sont jamais tenus."

De Google ? Tu as des exemples ?

avatar fousfous | 

@fte

Non je parle d'entreprises en général.

avatar fte | 

@fousfous

"Non je parle d'entreprises en général."

Oh. Ouai.

Comme je disais plus haut, ce n’est pas parce que plein que Google. Et en Suisse en tout cas, pas Google, jusqu’à preuve du contraire.

avatar cosmoboy34 | 

@fte

Et des sanctions basées sur quelle preuves ? Google ne va certainement pas ouvrir grand les portes de ses centres de données pour vérifier que rien ne vient de Fitbit. Impossible alors de voir s’ils tiennent leur engagement ou non

avatar fte | 

@cosmoboy34

"Impossible alors de voir s’ils tiennent leur engagement ou non"

Impossible ? Comment le sais-tu ? Moi je ne le sais pas. Je pense que ça l’est.

Mais qu’importe. On n’interdît pas quelque chose sur la base qu’on ne peut pas vérifier. Toute la cryptographie serait à interdire sur ce principe, pour rester dans ce domaine. La physique théorique serait à interdire. Bref.

On peut après discuter d’éthique, on peut discuter de ce qui devrait être en mains privées et pas dans les mains d’entreprises, et c’est une toute autre discussion (fort intéressante, et importante).

Mais le fait est qu’on ne condamne pas une entreprise à priori, on n’interdit pas parce qu’on ne peut pas vérifier et il est important de ne pas commencer à le faire.

avatar julien74 | 

Oui oui bien sûr.... et la marmotte?

Facebook avait dit que l’on pouvait s’opposer au lien entre facebook et what’s app.
Étrangement, je rajoute un contact dans Whats app et il m’est suggéré dans facebook. Voilà voilà voilà...

avatar Zap31 | 

@julien74

👍

avatar victoireviclaux | 

Je n'ai pas confiance en Google.

avatar anonx | 

@victoireviclaux

Le plus flippant c’est d’avoir confiance en tous les autres 😈

avatar victoireviclaux | 

@anonx

Ce n'est pas forcément ce que j'ai dit. Libre à vous d'interpréter mes propos. En l'occurrence, l'article parle de Google.

avatar fte | 

@victoireviclaux

"Je n'ai pas confiance en Google."

C’est bien et juste. J’espère que ça s’applique à toutes les autres entreprises aussi. Et tant qu’à faire, gouvernements également. Seuls les paranoïaques survivront.

avatar victoireviclaux | 

@fte

Il ne faut pas être naïf, toutes les entreprises bien sûr, mais il y a quand même certaines nuances. Tout n'est pas blanc ou noir dans la vie.

avatar roccoyop | 

Ah ben s’ils le disent, c’est que c’est forcément vrai.

C’est comme lorsqu’ils avaient racheté Nest et qu’ils ont dit qu’ils n’utiliseraient pas les données. Ben en fait non, mais oui quand même. Alors certes, ils n’ont pas utilisé les données... tout de suite.

Là vu qu’il s’agit de la santé, je pense qu’ils vont attendre au moins 6 mois avant s’ouvrir grand les vannes de l’info. 🤑🤑🤑

avatar sully_ | 

Mais comment en 2020 Google et la commission peuvent se dire « Les gens vont y croire » 🤦‍♂️🤦‍♂️

avatar DrStax | 

@sully_

Simplement car en fait la majorité des gens lambda s'en moque que Google ou autres exploites ses données. Beaucoup sont même d'accord si c'est pour payer moin chere un produit ou autre car tous n'ont pas les moyen de payer pour éviter la pub. Et pour plein d'autres raison comme le fait que Google ne ment pas forcément.

avatar sully_ | 

@DrStax

Les gens se moquent que Google exploite leur données jusqu’au jour où ils se rendrons compte que leur choix de vote, d’achat ou autre n’est pas le leur mais celui de Google ou d’un autre GAFAM ...

Google ne ment pas non, tout comme un fameux nuage n’est jamais venu en France hein ..

Comment peut ont penser que Google va s’assoir sur des millions de données alors que leur model économique repose justement sur l’exploitation de ces données ?

avatar DrStax | 

@sully_

Pour la première partie, ce que je dis c'est que beaucoup de gens n'en ont que faire de tout ça. Ils vont crier au scandale durant 2 semaines le temps que les différents journaux ai épuiser le filon et ils passeront à la prochaine news trepidentes de BFM.

Au niveau du nuage, on peut dire que Google ne nous ment pas forcément comme Apple ne nous dit pas forcement la vérité. Rien n'est tout noir ni tout blanc.

Je suis d'accord avec la dernière réflexion.

avatar fransik | 

Si Google a le feu vert pour racheter Fitbit, pourquoi (dans la mesure où l’entreprise devait effectivement se porter acquéreur) Apple ne pourrait alors pas récupérer ARM?

avatar DrStax | 

@fransik

Personne n'a dit que Apple ne pouvait pas racheter ARM ou alors j'ai louper un truc ?

avatar Cactaceae | 

Google tient toujours ses engagements. C’est écrit noir sur blanc ce qu’ils font avec nos données. Ce n’est pas de la faute de Google si on ne sait pas lire 🤔

avatar xDave | 

« Google a proposé à la Commission européenne de s'interdire toute exploitation des données de santé des utilisateurs de produits Fitbit à des fins publicitaires »

Pas pour des données PUBLICITAIRES.
En jouant subtilement sur les mots, on peut lire donc que d’autres utilisations des données sont possibles 😅

avatar Cactaceae | 

@xDave

Bien évidemment. C’est ce que je dis plus haut, si on lit bien ce que Google nous demande de lire (aka les CGU) il n’y a pas de surprises.

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@ xDave : exact :
"les données (de santé) des appareils Fitbit ne soient pas utilisées à des fins publicitaires"
Le problème de la captation des données de santé n'est pas principalement "publicitaire". Mes données de santé sont privatives : je ne veux les partager *que* avec les personnes ayant comme objectif "ma santé". Je refuse donc que Google ou autres y aient accès !

avatar xDave | 

@J'en_crois Pas_mes yeux

On est bien d’accord.
Surtout que c’est une boîte US où la santé est « traitée différemment » d’en France.

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

J'ai beaucoup de mal à comprendre les réactions sur cette page.
Je ne vois aucun problème à ce que Google n'utilise pas nos datas médicales à des fins publicitaires.
Par contre il est inacceptable que Google ait accès à nos informations médicales.
Je suis bouche bée (sidéré) devant l'absence de réactions de refus... de révolte, que cette hypothèse devrait soulever de manière unanime.

avatar BordelInside | 

"Par contre il est inacceptable que Google ait accès à nos informations médicales."

Parce qu'il était acceptable qu'une entreprise privée à la base puisse avoir accès à la collecte, stockage et traitement de ce genre de données (hors de tout protocole médical) ?

Ca fait un bout de temps que je suis sidéré par le nombre de gens achetant ce genre de produit sans voir le problème - que ça passe maintenant chez Google ne me sidère pas plus.
Rétrospectivement, je suis juste content de n'avoir pas mis le doigt là-dedans.

CONNEXION UTILISATEUR