Ouvrir le menu principal

WatchGeneration

Recherche

Apple testerait un capteur médical de mesure de la glycémie pour l'Apple Watch

Mickaël Bazoge

Thursday 13 April 2017 à 07:00

Apple Watch

Dans un labo discret de Palo Alto, à quelques kilomètres de Cupertino, une équipe Apple d’une trentaine d’ingénieurs et de forts en thème développerait dans le plus grand secret une technologie qui devrait changer la vie de millions de diabétiques.

CNBC dévoile, sur la base de témoignages de trois sources, une initiative « super secrète » qui consiste à mettre au point des capteurs pouvant mesurer en continu, et de manière non invasive, le taux de sucre dans le sang. Avec un objectif : mieux traiter le diabète et améliorer la vie des malades.

OneDrop, un kit compatible HealthKit qui permet de mesurer le taux de sucre.

C’est Steve Jobs qui avait voulu investir dans cette idée, selon les sources. Il imaginait des terminaux à porter sur soi — comme une montre connectée — sachant mesurer des signes vitaux comme le niveau d’oxygène dans le sang, le pouls, ou encore… la glycémie.

L’opportunité est en fait née en 2010, lorsqu'Apple acquiert, en toute discrétion, une jeune pousse appelée Cor. Son CEO, Bob Messerschmidt, avait envoyé un mail au patron de la Pomme à propos des technologies de mesure et de capteurs pour la santé et le bien-être. Le cardiofréquencemètre de l’Apple Watch a d’ailleurs été conçu par les équipes de Messerschmidt. Ce dernier avait raconté son expérience chez Apple l'an dernier (lire : Les enseignements tirés sur Apple d'un ancien responsable de l'Apple Watch).

Bob Messerschmidt.

Le développement d’un capteur capable de mesurer le taux de sucre dans le sang a commencé il y a au moins cinq ans, rapporte le site. Et visiblement, les choses ont bien avancé : Apple conduirait actuellement des tests de faisabilité dans des cliniques de la Baie de San Francisco.

Le constructeur aurait également embauché des consultants pour l’aider à franchir les barrières réglementaires ; pour vendre un appareil médical, il faut impérativement obtenir le feu vert de la FDA (lire : iWatch : Apple dans « l'obligation morale » d'en faire plus pour la santé).

Le groupe d’ingénieurs biomédicaux embauchés par Apple au sein de sociétés comme Vital Connect, Masimo Corp, Sano, Medtronic ou encore C8 Medisensors, serait supervisé par Johny Srouji, le vice-président en charge des technologies matérielles. C’est lui qui est le « chef d’orchestre » des processeurs d’Apple.

L’équipe aurait auparavant été gérée par Michael D. Hillman, qui a quitté Apple fin 2015 pour rejoindre Oculus comme patron du matériel. Sur sa page LinkedIn, on peut lire qu’il a joué un « rôle confidentiel » dans les technologies matérielles d’Apple…

Les diabétiques ont un besoin vital de mesurer régulièrement leur taux de glycémie, afin de l’ajuster dès que nécessaire. Cela passe par l’analyse du sang, généralement recueillie via une piqûre sur le doigt. Apple voudrait éviter aux malades d’en passer par cette opération pénible et contraignante avec un capteur optique dont la lumière passe à travers la peau pour mesurer le glucose.

Cette technologie, c’est le Graal de toute une industrie médicale. Devant la difficulté pour la développer, des entreprises ont mis au point des systèmes perfectionnés mais qui impliquent toujours une prise de sang. Les laboratoires Abbott ont par exemple mis au point un glucomètre, le FreeStyle Libre, qui s’installe sur le bras et qui n’en bouge pas pendant 14 jours.

Le Freestyle Libre — Cliquer pour agrandir

Il perce la peau avec l’aide d’une petite aiguille ; il suffit d’approcher un smartphone équipé de l’app compagnon pour connaitre son taux de sucre dans le sang. Le tout avec des résultats très convaincants. Google, de son côté, planche avec Verily sur des lentilles capables de mesurer la glycémie. Le capteur que développe Apple supprime la nécessité de porter des lentilles ou d’aller piquer la peau pour prélever du sang.

C’est donc un challenge dont le développement représente des centaines de millions de dollars… et peut-être plus encore. Le constructeur a les poches profondes et au vu des implications qu’une telle technologie aurait sur le marché de la médecine, le jeu en vaut certainement la chandelle.

Tim Cook avait déjà indiqué son intérêt pour ce secteur, sans en dire plus. Ce n’est pas la première fois que l’on entend parler d’un outil de mesure de la glycémie pour l’Apple Watch : avant le lancement de la montre, la rumeur avait évoqué cette possibilité.

Équipée d’un tel capteur, l’Apple Watch pourrait ainsi devenir un appareil véritablement indispensable pour de nombreux diabétiques. Un marché extrêmement prometteur qui ouvrirait de formidables perspectives pour Apple et sa montre connectée.

Rejoignez le Club iGen

Soutenez le travail d'une rédaction indépendante.

Rejoignez la plus grande communauté Apple francophone !

S'abonner