Comment Beats veut « toucher le cœur des Français »

Anthony Nelzin-Santos

Si je vous dis : « la France est la patrie… », vous me dites ? « Du fromage » ? Sans aucun doute. « Des droits de l’homme » ? Pourquoi pas. « Des râleurs » ? Assurément. Mais pour Luke Wood, c’est surtout la patrie de la musique électronique, du football, et de la mode. Dans un message aux vendeurs et partenaires commerciaux d’Apple, le président de Beats Electronics a présenté ces trois domaines comme les piliers d’une future communication adaptée aux spécificités du marché français.

Luke Wood. Image LWood2 (CC BY-SA 3.0).
Luke Wood. Image LWood2 (CC BY-SA 3.0).

« La France possède l’une des plus grandes cultures musicales au monde », dit-il dans ce message, dont nous avons pu consulter une retranscription. Luke Wood ne fait pas référence aux grands compositeurs classiques, aux virtuoses passés par les scènes et les caves parisiennes, ni même aux idoles des jeunes des années 1960. Non, il pense à David Guetta, qui avait apposé sa signature sur le casque Mixr, à Phoenix, et à Justice.

« La France est l’un des plus grands marchés sportifs », poursuit-il, « et le football est sans doute le sport national français ». Beats s’est offert les services d’Antoine Griezmann, attaquant de l’Atlético de Madrid et de la sélection française, et de Neymar, dont le transfert au PSG a fait grand bruit. La marque est aujourd’hui concurrencée… par sa maison-mère : alors que l’apparence des casques Beats s’est assagie, on remarque aisément la popularité des AirPods dans les vestiaires.

Un clip publicitaire de Beats où apparaît notamment Antoine Griezmann.

« La mode », enfin, avec l’association à Pigalle « et d’autres marques urbaines », ainsi qu’à la maison Balmain dirigée par Olivier Rousteing. Des partenariats qui ont donné naissance à des éditions limitées, comme le casque Studio et les écouteurs Powerbeats « Safari » rose et or, promus par la semi-célébrité Kylie Jenner et fournis avec leur étui Balmain coordonné. Une griffe censée justifier un surcoût de 100 à 250 €.

La collection Beats/Balmain. Image Beats.
La collection Beats/Balmain. Image Beats.

Beats domine le marché des casques sans-fil de la tête et des épaules, mais veut conforter sa position avec une communication mieux adaptée aux spécificités de ses principaux marchés. Luke Wood veut ainsi « raconter des histoires qui parlent aux Français », continuer à investir ces trois domaines pour « toucher le cœur des Français ». Ainsi dans le domaine sportif, Beats compte renforcer sa présence sur le Tour de France, à Roland-Garros, ou dans les stations de ski.

Un tweet tout récent de Neymar mentionnant les casques Beats.

Si Luke Wood dit « aimer la France », cette stratégie n’est pas exclusive à l’Hexagone, et sera répétée dans d’autres pays européens. Cela étant dit, Beats porte une attention particulière à la France : « c’est un marché en pleine reprise », nous explique un distributeur spécialisé dans les produits audio, « surtout dans le secteur du sans-fil, avec une forte progression des produits sportifs et des produits à annulation de bruit ». Le genre de produits qui sont au catalogue de Beats.

avatar

ysengrain

Culture microcosmique

avatar

reborn

"promus par la semi-célébrité"
😂👌

avatar

Myka31

@reborn

La semi-célébrité, ex-reporter, businesswoman, mère en devenir, future femme de médecin, sœur d’infirmière explosée, directrice de la programmation de la station de télévision de Saint-Andrews, déséquilibrée hormonale, artiste de vaudeville hors pair, ex-championne de saut olympique, ex-chanteuse de piano-bar pour les malentendants, légende du petit écran, spécialiste en imitation de licorne, support à lunettes et hystérique notoire : Criquette Rockwell (voilà, je sors ;)

avatar

406

Le problème, c’est qu’on a un cerveau entre les oreilles, nous. Donc on se fait pas roulet dans la farine de nos baguettes avec leurs casques aux courbes de réponse digne d’une route défoncé =)) version SPL

avatar

fabsolar

@406

😩
Exactement

avatar

deltiox

DJ techno/dance football et Pigalle

Au moins je sais où situer la cible marketing et les valeurs de Beats

Sinon, pour la rédaction, ce serait sympa des articles sur des marques d’écouteurs ayant pour but la transmission la plus fidèle possible y compris des musiques à plus d’une octave de référence

avatar

BleuRooster

J’aime pas le Foot! Et je préfère très largement Bose d’ailleurs je suis équipé en Bose SoundSport, LifeStyle 650.

avatar

deltiox

@BleuRooster

Oui mais préférer à quoi ? Qu’as tu essayé ?

Les casques avec boost bass sont sur représentés je trouve dans les grandes chaînes de distribution

Les casques visant la fidélité acoustique sont représentés par d’autres marques, moins connues mais bien souvent avec des qualités de fabrication tout autre

Sinon, sans vouloir caricaturer, techno/foot/Pigalle, sérieux ? Nan ?

avatar

Crkm

Bah Beats est une marque de beauf/jeune racaille ignarde, c’est pas nouveau.

avatar

ya2nick

@Crkm

Je ne pense pas être un beauf, je ne suis pas une racaille, mais fut une époque, j’écoutais principalement du rap et de l’électro (par choix pas par ignorance) et j’avais un beat...
Actuellement j’ai un Bose, dans quelques semaine je m’offrirai les AirPods, tu me penses comment ? Bobo, ignare, sans oreille ?

avatar

adam_

@Crkm

Faut vraiment ne pas voyager pot et être fermé d’esprit pour penser ça ... Bon courage pour la suite ...

avatar

Crkm

mdr votre commentaire est d'un comique involontaire assez remarquable, vous pouvez pas vous imaginer à quel point 😂

avatar

Devs

Modéré par la rédaction (AZ)
avatar

wilfried50

Beats = Daube

avatar

Terragon

@wilfried50

Trop cher pour la qualité, oui. Mauvais, non. Le son est quelque chose de personnel, comme le linge et les couleurs.

avatar

bbtom007

Le coeur c’est la ou on met le portefeuille avec la cb

avatar

adamB

Pour le coup je me sens limite triste de voir l'image des français pour des gens sensés être intelligents 😢

avatar

agrippa

David guetta et électro de qualité (electro tout court d ailleurs), ça ne va pas trop ensemble. Berlin est davantage une capitale electro que Paris.

avatar

Hugualliaz

@agrippa

Votre connaissance réelle de la musique électronique aussi également. David Guetta qu'on l'aime ou non c'est grâce à lui que vous écoutez Daft Punk. Et inversement, si David Guetta a eu le même label que Daft Punk a ses débuts c'est grâce à Thomas Bangalter qui adorait son travail.

Restreindre David Guetta à sa musique grand public c'est comme restreindre la restauration à McDonald's, il a fait tellement plus que cela !

Je vous invite à écouter sa discographie underground ainsi que tous ses projets sous des faux allias. Mais également les sets de Justice puisque il y a très souvent au moins une musique de David Guetta dedans (Jack is Back)

avatar

Dodo8

@Hugualliaz

Tout à fait.
Et on fera remarquer que la scène electro française est très riche si on sort du top 50 Spotify (mais ça a l’air un peu trop compliqué por notre ami)

avatar

Adrienhb

@Hugualliaz

Sans nier le talent de David Guetta, en quoi lui doit on Daft punk? J'avais l'impression qu'ils se sont fait tout seuls non?

avatar

Hugualliaz

@Adrienhb

C'est une histoire assez méconnue du grand public mais le succès des Daft Punk est aussi le fait de Pedro Winter (Busy P) et de David Guetta. Le premier les a pris sous son aile et le deuxième les a «booké» dans toutes les boîtes parisiennes les plus hypé et a participé activement à la promotion des Daft Punk à Ibiza. Honnêtement c'est la partie de l'histoire que je connais le moins bien mais il suffit de lire les interviews de Pedro Winter.

Mais c'est la suite de l'histoire la plus intéressante, lorsque David Guetta entame une carrière de compositeur en compagnie de Joachim Garraud. David Guetta, à cette époque, n'arrive pas à trouver un label. Il appelle Thomas Bangalter (moitié de Daft Munk) et lui fait écouter «Just a little more love». Bangalter adore et fait signer David Guetta chez Virgin-EMI (même label que Daft Punk). À noter que cette musique passera en boucle chez Radio Nova, qui n'est pas réputée pour passer des sons commerciaux...

Pour le reste, David Guetta sous son nom officiel, c'est tout de même «How soon is now» ; «GRRRR» et plus récemment «Pélican» !

avatar

en ballade

Les français savent qu’en Europe il existe des marques de meilleur qualité pour le même prix....no béats

avatar

pim

Et sinon la France c’est surtout le pays de Focal (Saint-Étienne). On peut préférer le son Beats au son Focal, car tous les goûts sont dans la nature, mais il n’empêche, Focal c’est bien de chez nous.

avatar

JONYBLAZ

Apple a dépenser 1 milliards qu’ils veulent rentabiliser rapidement et cherche des vaches à lait !!🇫🇷🇫🇷🇫🇷🇫🇷🤷🏾‍♂️🤷🏾‍♂️🤷🏾‍♂️

avatar

TyrellWellick

Heu musique électronique, Daft Punk ça claque quand même plus que David Guetta.
Après oui c’est un discours extrêmement stéréotypé, croire que parler musique electro, mode et foot c’est parler aux français, faut être sacrément con. C’est juste parler à une frange de la population française, c’est tout.
Et limite la France a cela, rien d’étonnant de la part d’Americains( attention je ne généralise pas, ils ne sont pas tous comme cela).
Il suffit de regarder les films d’Hollywood pour voir la France représente uniquement par Paris, et pas le Paris du XV, du XIII ou de La Défense, non le Paris de Montmartre et de la Tour Eiffel. Avec une bonne couche d’accordéon et d’Edith Piaf, sans parler de la Citroën DS, 4 L.
Et évidemment le béret, la cigarette et les femmes faciles.

Niveau mode, il n’y a pas que Paris, Londres New York et Milan sont des capitales de la mode aussi importante que Paris.
Mais bon cela doit être trop lui demander.

J’attend la communication de Beats UK à base de Rugby, Beatles et veste en tweeds.

PS: parler de la France comme un pays du football ou de sport en général, faut vraiment rien connaître à ce pays.

avatar

alfatech

@TyrellWellick

"Niveau mode, il n’y a pas que Paris, Londres New York et Milan sont des capitales de la mode aussi importante que Paris.
Mais bon cela doit être trop lui demander.

J’attend la communication de Beats UK à base de Rugby, Beatles et veste en tweeds. "

Tu veux faire de la pub pour ta marque dans un pays étranger....Tu caresses celui-ci dans le sens du poil, c’est logique.

Et pour ceux qui critiquent en continu la marque Beats, elle est numéro un mondial en terme de vente et n’a pas besoin de sucer les Français avec ce genre de pub pour exister dans l’hexagone, et le son a bien changé par rapport aux débuts de la marque. Il y a mieux c’est sur pour les puristes, mais Beats c’est une « patte » et on aime ou pas.....Mais force est de constater que ça plait car ça se vends par containers entiers.

avatar

Pioneer

@alfatech

KFC vends beaucoup de "poulet" aussi...😝

avatar

SIMOMAX1512

@TyrellWellick

Il faut bien cibler quelque chose. Ils connaissent leur consommateurs .

avatar

TyrellWellick

@SIMOMAX1512

Qu’ils ciblent leurs consommateurs types fan de foot, de rap/electro et de mode n’est pas un problème. Mais de dire que c’est cibler le public français car le français type est comme cela ( ce que sous entend leurs communication ) et que la France est ainsi c’est d’une débilité profonde.
La France pays de mode, il faut bouger pour voir que dans bien d’autres pays les gens sont en général mieux habiller.
Paris n’est plus l’unique capitale de la mode, n’en déplaise à certains, cf les villes que j’ai cité mais on peut rajouter Berlin, Tokyo, Sydney, Barcelone également.

Et pour le foot, mais c’est un risible. Dire que la France est le pays du foot ??
Avec un championnat faible en comparaison de la Premier league, la Liga, la Bundestag ou le Calcio.
Le pays n’a pas de culture foot très ancrée comme en Angleterre par exemple.
Pour la musique electro pourquoi pas, mais comme je l’ai dis, c’est symptomatique d’une vision du monde américaine très stéréotypé.

avatar

bbtom007

Il y a aussi les boulangeries, les bars pmu et les manifs tant qu’il y est

avatar

jb18v

Je.. Nope nope nope.

avatar

cedric198175

Sauf que Balmain n’appartient plus à un groupe français ... même si le siège est toujours près des champs Élysée

Le seul partenariat « d’image » valable reste celui avec Hermès

même si le consommateur lambda va plus adhérer au contrat Apple / balmain, le geek avisé lui s’intéressera plus au techno Made In France intégrés aux produit Apple mais dans les beats c’est pas gagné.
je suis même très étonné que Apple ait investi dans une boîte réputé pour ses produits très médiocres à contre courant de sa maniaquerie du qualitatif.

avatar

deltiox

@cedric198175

Apple veut de très gros volumes aussi
Peut être que les fabricants HiFi plus haut de gamme et à vendre ne sont pas capables de livrer de telles quantités

avatar

Applesoft

Le David Guetta du début (fin 90es), c’est du très bon. Dans cette catégorie, je l’ai toujours mis au dessus d’un Martin Solveig. Je le mets dans la même catégorie qu’un Bob Sinclar.

C’est après que ça devient moins bon, trop star system. Mais au début, c’était juste de la bonne zik pour du dancefloor. Commercial mais bon et pas French Touch du tout, contrairement à 90% des DJ compositeurs de l’époque. Déjà américain.

Quant à Daft Punk, ce sont les gars qui ont popularisé la musique underground. L’album Homework a été une bombe thermo nucléaire dans le milieu, comme Justice plus tard (même si impact moins fort). Putain quelle époque :)

avatar

adam_

« Semi-célébrité Kylie Jenner ». C’est minable. Kylie est une célébrité que ça plaise ou non. Elle a collaboré avec les plus grands, à une marque de maquillage que l’Oreal commence à envier suite à des records de ventes. Ce business nourri beaucoup de personnes, mais comme elle ne provient pas d’un parcours classique, on ne peut pas la rentrer dans une case, on dénigre. Ouvrez-vous l’esprit et respectez que vous aimez ou non. Trouvez-vous moi un site d’Actu High-tech où on dénigre gratuitement une personne ...

avatar

YAZombie

En même temps quand la seule chose qu'on a à dire de quelqu'un c'est qu'il ou elle est une "célébrité", on dit déjà que ce n'est personne. Alors demi ou pas…

avatar

TyrellWellick

Quand tu dis que tu vise le cœur des français ( donc de la majorité des français ) et que tu définit ces trois domaines comme prioritaire pour les français, faut vraiment rien connaître du pays en question.

En fait des trois celui qui le gêne le plus c’est la mode, car c’est tellement cliché et faux ( les Italiens ou les Danois s’habillent mieux que les français en général ).
Et c’est typique de la tendance depuis quelque temps mais surtout chez Apple d’associer la technologie avec la mode.
Je connais personnellement peu d’homme dans mon entourage ou chez les collègues qui sont fan de mode. Et encore moins des maisons de mode.
Que les femmes du monde entier aime la mode et que ça leurs parle ok, mais dans ce cas on vise spécifiquement les femmes.
Mais bon, maintenant Beats c’est Apple alors les mordus sans recul de la marque vont la défendre a tout prix :)

avatar

Bigdidou

C’est bizarre.
Les français, c’est plus le camembert, la baguette et le pinard ?

avatar

whocancatchme

Faute de frappe, portefeuille et non pas cœur

avatar

Meursault

La France vue depuis la fenêtre inculte américaine.
Ça évolue. On est passés de la baguette-béret-2cv à David Guetta et le foot.
Les casques Beat sont livrés avec un chapeau de cowboy ou pas?

avatar

geekdefense

Quand on sait l’origine de Beats et de la musique que ça diffusait, ça ne m’étonne guère que certains ne souhaitent pas en acheter.
Les sites de reventes en sont inondés, cela prouve l’attachement fort qu’on les gens à ces casques... 😄

avatar

harisson

Hé ben, on est mal barré /o\ EDM/foot/bling-bling o_O

avatar

headoverheel

Je trouve pas si ridicule que cela, le ciblage « football ». Ils ont du faire une etude sur la popularité des stars auprès des jeunes. Les stars auxquelles les jeunes s’identifient doivent être :Neymar, Griezmann et M’Bappé et ils leur proposent des partenariats. Personnellement, cela me passe au dessus, j’utilise des Shure.

avatar

SwissMac

David Guetta ... quelle horreur! Et les prix : stratosphérique! Tout ça pour financer les tweets du footeux...Sans moi!!

avatar

SwissMac

@ tous
David Guetta n’a jamais écrit un morceau: il utilise des ghost producteurs. Et il a souvent mixer en playback jusqu’à ce que ça se sache. Ce type est une plaie..

avatar

Hugualliaz

@SwissMac

C'est vrai que vous êtes en studio avec lui pour vérifier. Par contre vous avez raison, c'est l'un des seuls à assumer ses co-producteurs. Alors faites vous une liste et allez voir ce que font ses co-producteurs quand ils sont tous seuls et comparez, vous constaterez par vous-même que vos propos sont vides de substance...

avatar

Bigdidou

@SwissMac

Inversement, il est le premier à dire que sa musique est du consommable sur place et qu’il n’en restera rien.
Une plaie qui va vite cicatriser, donc ;)

avatar

waldezign

C’est du marketing à t0, calmez-vous! Donc oui pour l’electro, aka French Touch, et juste non pour la concurrence Berlinoise, rien à voir en terme de visibilité (et de qualité globale)... oui pour le foot populaire! Faites un tour dans les bleds à la campagne... pour la mode, en revanche, c’est vrai uniquement pour Paris, une des capitales de la mode, on ne peut le nier! Evidemment, Beats ne va pas s’appuyer sur le Goncourt, le cinéma d’auteur, etc... quel intérêt pour eux?

avatar

rikki finefleur

Le gars aurait des écouteurs Sony autour du coup , il tiendrait exactement le langage.

Ils me font marrer ces marketeux.. Homme sandwich.. et vendant du sandwich..

Pages

CONNEXION UTILISATEUR