La réalité mixée de Magic Leap est encore très virtuelle

Mickaël Bazoge

Magic Leap est devenu le chouchou des investisseurs depuis que des cadors de l’industrie des technologies, Google et Alibaba en tête, ont investi dans cette start-up. Elle a levé 1,4 milliard de dollars en trois ans, ce qui en porte la valorisation à 4,5 milliards. Pas mal pour une entreprise qui n’a encore rien produit de concret (lire : Magic Leap : la réalité avec une touche virtuelle).

La jeune pousse, créée par Rony Abovitz, est surtout riche de ses promesses, raconte un long article de The Information. Bien peu de monde a pu tester la technologie révolutionnaire de « réalité mixée » que cette société est en train de développer. Le journaliste du site a pu en essayer une version mal dégrossie, à savoir un gros casque encombrant relié à un ordinateur avec plusieurs câbles.

Rony Abovitz, fondateur de Magic Leap —

La démonstration a en fait beaucoup ressemblé à ce que peut proposer l’HoloLens, à l’exception notable du flou dans les images lorsque le testeur bougeait la tête. Un problème qui sera résolu avec la version finale de l’appareil, qui devrait être un appareil beaucoup plus compact que le journaliste n’a malheureusement pas pu essayer. L’objectif est de parvenir à un dispositif pas plus encombrant qu’une paire de lunettes.

Visiblement, tout est encore bien loin d’être prêt chez Magic Leap, bien que l’entreprise a assuré cet été que son premier produit serait prêt « bientôt ». Le travail à accomplir est immense, il s’agit en fait de miniaturiser un prototype de la taille d’un frigo (l’engin a été nommé « The Beast »). Et les technologies mises au point ou imaginées pour cette expérience de réalité mixée ne seront pas toutes intégrées à la première version finale du produit.

Une image censée représenter les capacités de Magic Leap — Cliquer pour agrandir

Ce lent développement est d’autant plus problématique que Microsoft n’a pas perdu de temps. Certes, Rony Abovitz assure que la technologie de Magic Leap est différente et meilleure que celle d’HoloLens. Mais d’une part il faut le croire sur parole, d’autre part Redmond a un coup d’avance avec la version Dev Kit de son casque (à partir de 3 299 € en France).

Pourtant, Magic Leap a les moyens de ses ambitions : difficile de parler de start-up avec des effectifs de 800 employés répartis un peu partout dans le monde ; pour donner un ordre d’idée, au moment de lancer son thermostat connecté Nest comptait 75 employés. Idem pour Oculus lors de son acquisition par Facebook.

De plus, si les développeurs peuvent déjà concevoir des applications pour HoloLens avec des dispositifs qu’ils peuvent tester chez eux ou au bureau, Magic Leap ne prévoit pas de kit de développement : il faudra se rendre dans un des bureaux de la société pour tester une application !

En attendant, Magic Leap maintient l’excitation (des investisseurs, surtout) au travers de quelques vidéos impressionnantes. La première, qui date de mars 2015 (ci-dessus), prenait les spectateurs pour des idiots puisqu’elle n’a pas été tournée au travers d’un casque Magic Leap : c’est Weta Workshop, la société d’effets spéciaux qui a planché sur des films comme « Mad Max : Fury Road » ou la trilogie du Hobbit qui s’est chargée de la réalisation de ce film.

Devant le tollé provoqué par cette révélation, Magic Leap a décidé de tout faire pour s’approcher le plus possible de cette vraie-fausse démonstration. La vidéo ci-dessous a été réalisée avec un casque et n’a pas été retouchée :

Le nœud technologique dont Magic Leap n’arrive pas à se défaire est ce que la start-up appelle un écran “fiber scanning” qui diffuse un laser au travers d’un câble de fibre optique, dont les mouvements sont capables de reproduire des images. Cet écran ne fonctionne pas, c’est pourquoi il fait maintenant partie des objectifs à long terme, un « compromis » selon le mot d’Abovitz.

Le PEQ (pour « product equivalent ») est le prototype le plus avancé de Magic Leap, celui que le journaliste n’a pas pu tester. Le fondateur de la société indique qu’il fonctionne un peu moins bien que le modèle avec les câbles le reliant à un ordinateur. Tout cela n’est pas de très bon augure pour une entreprise qui annonçait monts et merveilles…

avatar

Tchobilout23

Ah ben la 2eme vidéo donne deja carrément moins envie!

avatar

fte

Côté réalité augmentée il y a Google Tango. J'ai vu une démo et c'est assez impressionnant. Je ne suis pas encore tout à fait convaincu que de devoir voir le monde vrai par une fenêtre numérique soit très pratique cependant. Mais dans certains cas de figure, c'est sans aucun doute prometteur.

avatar

deltiox

4,5 milliards investis et aucun prototype fonctionnel mais des démos vidéos faites par d'autres

Comme quoi, il reste des pigeons de très haut vol à arnaquer

avatar

Alméti

Je ne comprends pas cet engouement...
Aujourd'hui, des amateurs arrivent très biens à faire des vidéos de folie pour imaginer leur réalité augmentée.

Les investisseurs auraient plutôt du investir dans Adobe After Effects etc ou les agences...

Bref. Je crains que ce soient 1,5G$ de foutus en l'air pour suivre celui qui se prenait pour le messie de la VR... ou Mixed Reality.

avatar

Niro

C'est dans ces moments la que je comprends mieux la politique du secret d'Apple. A quoi ça sert de faire montée la sauce autour d'un produit qui est loin d'être finalisé et miniaturisé ? Au contraire tout le monde est déçu alors que le projet de départ à l'air bon. Un conseil pour cette société : faire profil bas et organiser un keynote quand tout sera prêt.

avatar

romain90

Le problème c'est que cette société a 800 employés qu'il faut payer. Et quand tu n'as aucun produit à vendre, le seul moyen d'avoir des sous, c'est des levés de fond...
Et pour ca, faire profil bas ne doit pas très bien fonctionner.

avatar

harisson

L'Hololens v1 m'a un peu déçu et son positionnement B2B m'a un peu refroidi et puis bon le responsable MS fr est toujours dans l'esprit DinoSoft ^_^

avatar

r e m y

@Niro
Tu veux dire comme d'annoncer des nouveaux "écouteurs Bluetooth qui déchirent ta race" et de ne pas être en mesure de les fabriquer?
C'est sûr que c'est pas Apple qui se ferait prendre à ça....

avatar

Hideyasu

@r e m y

Non il parlait de tout ce qui est présenté dans les labos Google

avatar

ddrmysti

Je sais que les gens de mauvaise foi refusent bien souvent de nuancer les choses car ça n'arrange pas leurs propos, mais il y a tout de même une lgère différence entre une boite qui partage une vidéo de folie faite pas des professionnels du SFX et qui un an plus tard n'ont qu'à peine un vague prototype tout juste utilisable mais relié à une grosse machine, et une boite qui retarde de quelques semaine la commercialisation d'un produit déjà sur les chaînes d'assemblage car ils ont des soucis de production...

avatar

pariscanal

Du mal à y croire ,
Le soleil se reflète sur le
Bureau de la meuf , le truc calcule en libe les volumes selon déplacement ? Et restitue une brillance de surface en comparant aux lumières déjà existantes ?
C est du fake

avatar

ddrmysti

Hololens le fait. Ce ne marche pas toujours très bien, mais une fois qu'il a accroché l'espace, tu peux te déplacer autour de l'hologramme comme s'il était réel.

avatar

ddrmysti

"La première, qui date de mars 2015 (ci-dessus), prenait les spectateurs pour des idiots puisqu’elle n’a pas été tournée au travers d’un casque Magic Leap"

Ouai, enfin comme les vidéos de présentation pour le hololens quoi, et pour les google glass en leur temps.Les gens préfèrent baver sur ce que pourrait faire une technologie, plutôt que de voir en face ce que fait réellement un produit, et pour la boite c'est plus vendeur.

CONNEXION UTILISATEUR