Nreal Light : des lunettes de réalité mixte légères et abordables, mais pas sans contraintes

Mickaël Bazoge |

Gros, encombrant et cher : voilà le portrait type qu’on pourrait brosser des dispositifs de réalité mixte actuellement disponibles sur le marché. L’HoloLens de Microsoft est facturé 3 500 $, les « lunettes » Magic Leap coûtent 2 300 $, et il faut débourser 1 000 $ pour les Google Glass 2. Non seulement le portefeuille en prend un coup, mais le look aussi…

Nreal a bien l’intention de bousculer ce marché naissant. Le constructeur chinois fondé à Pékin en 2017 lance la commercialisation des Nreal Light, des lunettes légères (88 grammes) au design pas trop extra-terrestre. Le produit se présente comme des lunettes de soleil un peu surdimensionnées, de loin ça peut faire illusion.

Nreal Light de plus près et en vrai. @Sarah Hill.

Dans les lunettes se trouvent deux petits projecteurs laser 1080p à 60 i/s, avec un champ de vision de 52° — c’est similaire à l’HoloLens. La détection des mouvements s’accomplit sur 6 degrés. Les lunettes ne sont pas complètement autonomes : il faut y connecter un galet en USB-C, que l’on pourra porter autour du cou (son poids est de 170 grammes). Le bidule, qui fonctionne sous Android, embarque une puce Snapdragon 845. Un contrôleur sans fil avec surface tactile complète le tout.

Il est aussi possible de brancher un smartphone aux lunettes, auquel cas il remplace le galet-cerveau et le contrôleur. Nreal va commercialiser une version grand public de l’appareil au prix de 499 $, avec une disponibilité en quantités limitées d’ici la fin de l’année. Mais dès septembre, les développeurs pourront recevoir un kit au prix de 1 199 $. De ce qu’on en comprend, seul le SDK comprend le contrôleur et le bloc processeur, ce qui explique sans doute le prix.

Les applications, c’est le nerf de la guerre pour Nreal, qui promet un SDK annoncé comme multiplateformes et simplifiant la création d’apps. Comme toujours avec ce type de produits, son succès éventuel revient à poser l’équation « qui de l’œuf ou de la poule » : sans apps, le produit ne se vendra pas ; s’il ne se vend pas, personne ne développera d’apps…

Tags
avatar Phiphi | 

C’est bien vrai que leur kits de développement ils devraient les offrir (ou les confier en prêt), voire même subventionner les développeurs, si ils veulent avoir quelque chose à vendre au grand public dans un avenir proche.

avatar MerkoRiko | 

Les gens ont déjà les yeux rivés sur leurs portables, en marchant, dans les transports, sans communications/interactions avec leur voisinage alors si maintenant, on leur propose de s'isoler encore plus du monde extérieur avec ces lunettes, ça va être la fête...notamment dans les familles...

avatar tbr | 

@MerkoRiko

J’ai parfois une folle envie de claquer tous ces zombies demeuré(e)s qui bloquent le flux parce que leur messages à passer — toujours tellement urgents qu’il FAUT ABSOLUMENT LE FAIRE JUSTE LÀ — dépasse en importance ce qu’est la réalité autour, à savoir que...

« J’ai parfois une folle envie de claquer tous ces zombies... »

Mais je laisse la vie ou plutôt, qui sait... un jour, le prochain métro, la prochaine rue traversée, tellement d’opportunités, pour retrouver ces idiots dans la rubrique des Darwin Awards et rire un bon coup de leurs morts stupides tout en me faisant la réflexion que l’Homme est décidément très con... parfois.

avatar domd | 

En gros c’est le radiocom 2000 de la lunette ...

avatar Rayjean | 

Bon c'est sympa mais c'est pas très jolie tout de même ! J'espère qu'on pourra regarder netflix dessus mdr ça serait ouf ! car pour l'instant on est obligé d'utiliser des VPN https://www.mon-comparatif-vpn.fr/ pour regarder netflix US c'est dommage !

CONNEXION UTILISATEUR