Avec le LiDAR de l'iPhone 12 Pro, Apple prépare le terrain à une réalité augmentée omniprésente

Mickaël Bazoge |

Le saviez-vous ? Le LiDAR au dos des iPhone 12 Pro ne sert pas qu'à accélérer l'autofocus ! Ce capteur peut aussi être très utile pour la réalité augmentée même si Apple y fait très peu référence. Pourtant, le constructeur est l'un des plus grands promoteurs de cette technologie qui place des objets virtuels dans le monde réel. Aux premières expériences spectaculaires et un peu vaines ont succédé un pragmatisme plus discret et pour cause : l'iPhone ou l'iPad Pro ne sont pas forcément les meilleurs véhicules pour la réalité augmentée, on se lasse vite de tenir l'appareil à bout de bras.

En attendant un casque ou des lunettes dédiées, Apple continue donc de mettre en place le puzzle. Et le constructeur est persuadé du bien fondé de la réalité augmentée aujourd'hui : « L'AR a un potentiel énorme pour aider les gens dans leur vie de tous les jours avec leurs appareils actuels et ceux qui existeront demain », explique à Cnet Mike Rockwell, le patron de la réalité augmentée chez Apple. La meilleure manière de promouvoir cette technologie, c'est d'en améliorer l'écosystème selon lui, afin que les gens puissent investir du temps et des efforts.

La balle est dans le camp des développeurs. Avec l'iPad Pro puis les iPhone 12 Pro, la plateforme AR d'Apple accroît une avance dans une course lancée dès 2017 avec ARKit. Apple dénombre 10 000 applications de réalité augmentée dans l'App Store, provenant de 7 000 développeurs. Une bonne partie de ces apps tourne autour du shopping et de l'ameublement. Ce qui, en période de pandémie, est une aubaine : les consommateurs qui ne peuvent se rendre dans les magasins ont toujours la possibilité de « tester » des meubles virtuels chez eux.

Home Depot, une des grandes enseignes américaines du secteur, a constaté que les clients sont deux à trois fois plus enclins à acheter un produit après l'avoir vu en AR, précise Allessandra McGinnis, directrice produit pour la réalité augmentée chez Apple. Mais tout cela était déjà possible avec les précédentes générations d'iPhone ; le LiDAR apporte quelque chose en plus au-delà de l'affichage de meubles ou de créatures virtuels : la numérisation d'objets et de pièces en 3D.

« C'est une des raisons pour lesquelles nous avons intégré ce capteur dans notre appareil », explique Rockwell. « Nous avons pensé que c'était une technologie clé qui pouvait permettre une explosion d'objets 3D à utiliser dans des tas de choses ». Des apps comme Polycam, 3D Scanner et Record3D profitent du LiDAR, avec des résultats que l'on peut qualifier de, heu… artistiques ? Ces applications restent d'une utilisation complexe et l'aspect utile ne sautera pas aux yeux de tous les utilisateurs.

L'apport de la réalité augmentée n'est pas encore très clair pour la majorité des utilisateurs. Il y a néanmoins un domaine où cette technologie a un intérêt immédiat, c'est celui de l'accessibilité. On a ainsi vu une fonction de détection des personnes dans l'espace avec iOS 14.2 et Apple veut pousser son avantage. « Nous pouvons en faire beaucoup plus, notamment dans la compréhension de l'environnement autour de nous », indique Rockwell.

« Nous pouvons reconnaitre des personnes, et si vous pensez à tout ce qu'un être humain peut comprendre sur son environnement, il n'y a aucune raison qu'un appareil ne puisse avoir ce niveau de compréhension avec le temps », déroule le cadre d'Apple. Le constructeur travaille avec des communautés d'aveugles et de mal-voyants pour améliorer la détection des personnes, ajoute McGinnis.

Au-delà de ces quelques fonctions, Mike Rockwell trace une prospective particulièrement intéressante qui entrouvre un peu le lourd rideau du secret d'Apple. L'avenir de la réalité augmentée n'est pas dans les applications, estime-t-il, mais dans des « instantanés » auxquels on fera appel plusieurs fois par jour pour se tenir informé (par exemple de la météo, un itinéraire, des informations sur un lieu…). « La killer app, c'est vraiment celle qui va être utilisée de manière régulière, tout le temps, qui va vous aider à accomplir les petites choses que l'on fait chaque jour de manière plus facile et plus rapide », souligne-t-il. Des « expériences légères » qui ressemblent beaucoup à ce qu'on pourrait avoir avec des lunettes…

avatar YetOneOtherGit | 

@jean_claude_duss

"C’est aussi un classique de l’histoire de l’innovation de nous promettre ds changement de ouf qui font des gros flop."

Il n’est pas impossible que ce soit au final un échec, je n’ai jamais dit le contraire, par contre juger l’avenir à l’emporte-pièce à partir de ce que tu vois actuellement de cette approche est assez inepte.

L’échec ou l’adoption sera connue dans quelques années pas maintenant.

Le « ça ne marchera jamais » bien en amont est, excuses moi de le répéter souvent le fruit d’un manque de vision.

avatar jean_claude_duss | 

@YetOneOtherGit

Si le changement de paradigmes c’est porter des lunettes ou un implant pour avoir encore plus d’infos qu’on a déjà avec nos smartphones / ordi. C’est pas un changement de paradigmes, c’est une distopie...😢

avatar Furious Angel | 

@jean_claude_duss

Oui et d’ailleurs, à une époque où beaucoup de monde a peur des données récoltées par le GAFA (souvent de manière destructurée, en ayant peur de choses insignifiantes et en n’ayant pas peur des véritables dangers), je pense que ce sera dur de faire adopter massivement un truc aussi intrusif que des lunettes à porter en permanence.

Et d’ailleurs, porter des lunettes est une énorme contrainte.

avatar jean_claude_duss | 

@Furious Angel

Google a essayé. En 1 semaine c’était interdit dans tous les bars, restos de LA.
Et déjà porter une montre c’est moyen mais comme tu fis, si la techno progresse c’est pour qu’on ait pas à porter des lunettes. Si on doit tous en mettre c’est carrément une régression

avatar YetOneOtherGit | 

@jean_claude_duss

"Si le changement de paradigmes c’est porter des lunettes ou un implant pour avoir encore plus d’infos qu’on a déjà avec nos smartphones / ordi. C’est pas un changement de paradigmes, c’est une distopie...😢"

Attention je ne fais aucun jugement de valeur d’un point de vue de l’évolution de nos civilisations.

Et l’objectif est bien plus ambitieux que le « plus d’informations » c’est simplement l’hybridation IRL/Virtuel.

avatar jean_claude_duss | 

@YetOneOtherGit

Dac... honnêtement, boire l’apéro entre 4 potes c’est en général en 10 minutes 25 regards sur le tel ou sur la montre (impossible de ne pas regarder la notification de la montre, c’est sûrement une notification qui va changer notre vie).
Si l’évolution ou le progrès c’est de perdre totalement ce qu’il nous reste d’interaction sociale non-
Hybride je trouve que c’est triste à mourir 😢

avatar YetOneOtherGit | 

@jean_claude_duss

La transformation numérique n’est pas forcément un progrès de civilisation indiscutable, bien évidemment et si l’AR apporte les transformation que ses porteurs envisagent il est loin d’être certain que ce soit bénéfique pour une certaine idée de l’humanisme.

Nous sommes bien d’accord.

Je ne suis pas ici sur la question de savoir si l’évolution disruptive envisagée est souhaitable, mais juste pour rappeler que cela n’a rien à voir avec les balbutiements très gadget qu’on en voit actuellement 😉

avatar jean_claude_duss | 

@YetOneOtherGit

Après les gadgets on peut décider de pas les adopter si ce que ça apporte est plus faible que ce que ça fait perdre en humanité et en poésie

avatar YetOneOtherGit | 

@jean_claude_duss

"Après les gadgets on peut décider de pas les adopter si ce que ça apporte est plus faible que ce que ça fait perdre en humanité et en poésie"

Tu as vue comment en 20 ans la vie de la plus part des occidentaux a été impacté ?

Très difficile de résister à des mouvements de fond.

Regardes moi, je suis inutilement en train de perdre mon temps ici avec des propos dont la plus grande partie se fout royalement 😁😂

avatar jean_claude_duss | 

@YetOneOtherGit

Oui, on a aussi impacté la planète, les capacités d’attention des enfants, les relations humaines, on a aggravé les inégalités, peut être qu’il est temps de savoir dire non quand ce qu’on nous vends c’est de l’hybridation ou un moyen d’être encore connectés non ?

avatar YetOneOtherGit | 

@jean_claude_duss

Je crois peu à la capacité de l’humanité de savoir dire non à une proposition semblant attractive et je m’inclût évidemment dans le lot.

avatar Pg43 | 

Un bon gros FUCK a tout ceux qui se pignolent sur le LIDAR et autres technologies qui vont amener un peu plus de misère relationnelles , sociétales etc... ces technos sont du bullshit pour ravis de la crèche. Quand je vois la geule du LIDAR en mode scanner d’objet sur mon 12 Pro Max et bien je trouve ça degeulasse. A oui dans 5 ans ça sera beaucoup mieux j’imagine mais en attendant il y a grosse dissonance cognitive entre le discours technocrates de médeux et la réalité du terrain ou la « amazing technology » bave de partout. Pour un téléphone à 1300 euros c’est du LOURD. Au fait les ravis de la crèche , quand vous aurez arrêté de vous prosterner devant les Karl Schwab qui veulent tout simplement vous déposséder de tout et surtout de vos biens et de votre âme peut être aller vous réaliser que ces technocrates qui prônent le tout technologiques sont les final boss de nos acquis civilisationnels comme l’empathie, la relation, la spontaneité, la monnaie papier et piece et j’en passe ... faire l’apologie du Grand Reset pour avoir son petit radar LIDAR fonctionnel a 100% dans quelque années ... voilà à quoi en est réduit une partie de l’humanité maintenant ?

avatar chris74b | 

@Pg43

T'as vraiment un souci mon ami ... Pête un coup et profites de la vie sans t'auto détruire dans des pensées négatives que tu créées toi même.

Que tu te mets dans un état dans un état pareil. Tu ne maitrises rien sur tout ce que tu décries alors pourquoi autant de haine ?

On dirait un mec en voiture qui s'excite parcequ'il est tombé sur une vieille devant lui qui n'avance pas ... T'auras beau klaxonner comme un dingue, à part la faire paniquer, elle n'avancera pas plus vite.

avatar Pg43 | 

Parce que la réalité augmenté faudra pas se leurrer ça sera avant tout pour faire la même chose que dans la réalité que
nous expérimentons tous à savoir : consommer et produire. Vous croyez quoi avec l’AR , la IA...? Vous croyez que on va découvrir quoi de nouveau ? Y’aura 10% de joyeuseté médicales et ingenierie et les 90% ça sera pour visiter IKEA et GIFl dans son salon pour y acheter la dernière crotte à la mode. Vous payerez à partir de vos terminaux neuronaux à savoir votre nanopuce dans votre cortex prefrontal ou dans la peau du zgeg tiens pourquoi pas.

Super l’avenir.

avatar MarcMame | 

Le LiDAR va surtout être un bel outil de surveillance et d’identification.

avatar Kaserskin | 

Le combo scan 3D + imprimante 3D est genial en tout cas, on peut « photocopier » n’importe quel objet de chez soit assez genial meme si le scan est encore trop hasardeux... une appli Apple serait bienvenue sur ce coup..

avatar zypic | 

On est vraiment en face d’une technologie disruptive propre à changer totalement notre façon d’agir mais il faut être habitué à changer les paradigmes pour le voir.
Apple a disrupté plus d’une fois au lieu de se « contenter » de faire de l’innovation incrémentale. C’est l’acteur tous domaines confondus qui a le plus effectué de disruptions.
On a juste tous tendance à ne regarder, passé l’effet waouh, que l’innovation incrémentale qui lui succède pour faire évoluer ce qui avait été inventé ou réinventé.
Les téléphones à clavier sont devenus des smartphones avec clavier tactile reconfigurable donc de vrais ordinateurs une seule fois, après ils se sont lentement améliorés par incrémentation.
Avant disruption avec Macintosh, iTunes, iPod…

Le second problème c’est qu’une technologie disruptive ou incrémentale n’est ni toute blanche ni toute noire...
Avant de regarder vers le futur, penchez-vous sur le présent et le passé et analysez !
Un exemple, les réseaux sociaux. Cette techno n’est ni bonne ni mauvaise. Le problème c’est, comme pour toute invention majeure et disruptive, ceux qui la détiennent et ce qu’ils en font... Que sont-ils prêts à faire pour diffuser leur techno et sommes nous prêts à résister ? Est-ce tout le réseau social le problème ou une partie plus ou moins grande du réseau social comme le « Like » ? Quelles sont les implications de l’effet Like ? N’est-ce pas ce qui mène à la quasi destruction d’un état démocratique (USA) et l’émergence de deux groupes ou communautés totalement distincts et irréconciliables avec prise de contrôle ? Les personnes ont tendance à se regrouper et a agir en meutes.
Regardez notre forum... Les invectives et anathèmes pleuvent sur ceux qui ne pensent pas comme nous, au lieu d’écrire avec bienveillance et de discuter et de confronter nos points de vue.
J’ai posté un point de vue dans « Pas de TousAnticovid, pas de restaurant ! » Sur 708 commentaires, il y avait beaucoup d’attaques de l’auteur car l’article leur semblait être politique puisqu’il n’allait pas dans leur sens.

Tout ce qui précède pour vous dire qu’une technologie ne vaut que par les intentions des firmes qui en sont propriétaires et par l’utilisation de ses utilisateurs qui ne peuvent / veulent se restreindre et ne voient pas ou ne veulent pas voir les risques et se disent que leur petite action ne sert à rien…
Penser que l’on n’a aucune influence est totalement faux car tout le monde fait pareil.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR