Test du Withings Sleep Analyzer, un capteur capable de diagnostiquer l’apnée du sommeil

Anthony Nelzin-Santos |

« Bien dormir pour mieux faire face », c’est le thème de la 21e Journée internationale du sommeil, qui se déroule aujourd’hui 19 mars 2021. L’occasion ou jamais de publier notre test du Withings Sleep Analyzer… six mois après l’avoir reçu. Pourquoi avoir tant attendu ? Parce que Withings prétend avoir conçu « un laboratoire de sommeil à domicile » capable de détecter « l’apnée du sommeil avec une précision de grade médical ». Des déclarations ambitieuses, qui méritent un test approfondi. Withings tient-elle ses promesses ? La réponse dans notre test du Sleep Analyzer.

Comme ses prédécesseurs, le Sleep Analyzer prend la forme d’un bandeau que l’on glisse sous le matelas. Même s’il est deux fois plus épais que le Beddit d'Apple, son seul concurrent, les princesses au petit pois ne devraient pas remarquer sa présence. La configuration avec l’application Health Mate, pendant laquelle votre téléphone se connecte directement au capteur en Bluetooth 4.0, n’est pas bien compliquée.


avatar julien74 | 

Je confirme que le capteur « sur estime » les épisodes éveillé.
Je l’ai depuis 6 mois, et il indique des périodes de « réveil » qui durent genre 1h alors que, ok, j’ai dû bouger et me retourner dans le lit, mais je n’étais absolument pas éveillé pendant 1h au milieu de la nuit....
Il y a de plus un bug dans l’app, si on va dans la rubrique « apnée » en premier, elle indique systématiquement une valeur sévère, alors que si l’on va dans le détail de la nuit, le score de l’apnée est correct .

avatar Maxstyle | 

Les accessoires externes comme une apple watch ou toute autre montre connectée peut etre utilisé comme capteur supplémentaire? pour affiner les mesures et donner la saturation en oxygène par exemple?
Est ce que vous savez comment sont remontées les données dans  santé quand on dort avec l’  watch et le sleep analyser?

avatar julien74 | 

@Maxstyle

L’article dit que le Sleep Analyzer ne fournit pas beaucoup d’infos à HealthKit, et préfère se les garder.
Avec l’Apple Watch 6, et le capteur de saturation en oxygène, il y a sûrement moyen de corréler l’apnée captée par le withing et la valeur de la saturation.

avatar Maxstyle | 

@julien74

Il faudrai une application sur la watch qui croise les données ca permettrai d’avoir des données plus précisent

avatar fosterj | 

Pour ceux affecté par cette maladie, un webinaire est organisée par l'association "alliance apnée du sommeil" dans le cadre de la journée de l'apnée du sommeil .. ce vendredi a 13h : https://www.allianceapnees.org ..

(Association a but non lucratif)

avatar corse34 | 

Pour ma part qui suis dans un lit médicalisé et souvent alité, il affiche n’importe quoi ou alors il se déplace quand je monte et descend la tête du lit

avatar lcd_ts | 

Je l’ai depuis sa sortie, comme dit dans le test ce qui est intéressant c’est la tendance. Mais il y a une grosse marge d’erreur avec beaucoup d’épisodes soit disant de réveil qui n’en sont pas, ou à l’inverse de la détection de sommeil là où je suis éveillé et occupé à utiliser mon iPad... Il ne me détecte jamais de sommeil paradoxal (REM), du coup toutes mes nuits ont une profondeur mauvaise ainsi qu’un score mauvais, difficile de dépasser les 70 depuis que je l’ai. Cela reste cependant un outil utile pour objectiver certains troubles du sommeil et comparer les nuits.

avatar julien74 | 

@lcd_ts

Je l’ai depuis sa sortie aussi comme toi.
Exactement c’est la tendance qui en dit le plus.
J’avais un traitement que j’ai arrêté il y a un mois, l’apnée du sommeil, en tendance, a beaucoup changé. C’est à mon sens le point le plus important plutôt qu’un score en tant que tel de telle ou telle nuit.
Après un autre usage (que je n’ai pas encore parametré), c’est l’événement de réveil pour informer Jeedom et lancer ainsi le scénario de lever et éveil de la maison.

avatar RonDex | 

« l’apnée du sommeil avec une précision de grade médical »

J’adore les termes marketing qui adorent les termes « qualité médicale » !

« demandez-moi comment je le sais »

Si on est en couple, c’est généralement le conjoint qui le remarque et qui note les pauses respiratoires. Et qui s’en inquiète.

Ça ne remplace en rien une polysomnographie faites à l’hôpital sur deux jours en général, avec un monitoring très complet comprenant par exemple un électro encéphalogramme, un monitoring cardiaque, un monitoring oculaire, etc. comme indiqué explicitement dans cet article.

Bravo aussi pour avoir indiqué les symptômes des apnée du sommeil : somnolence diurne, irritabilité, troubles cognitifs, problème de concentration, de mémoire (troubles de l’attention), etc.
On a tendance à oublier, les médecins également, qu’un diagnostique c’est d’abord l’interrogatoire et l’examen clinique, puis ensuite les examens complémentaires.
Pour un médecin, si il fait correctement son job le diagnostic d’une apnée du sommeil est clinique dans la grande majorité des cas. Par contre, la polysomnographie s’impose pour connaître la fréquence des apnée et pour savoir quel traitement est nécessaire : orthèse mandibulaire, PPC...

Pour ma part, je suis moins enthousiaste sur ce type d’équipement.

avatar BLM | 

@RonDex
Ah merde! Grillé! Moi aussi le barbarisme “grade médical” m’a fait tiquer.
Quant à filer mes données médicales à Withings (comme avec la balance. Allusion à l’épisode de la vente à Nokia… avec les données clients malgré les dénégations originelles) , pas question ! Withings, c’est Niet !

avatar RonDex | 

@BLM

Ah oui, grillé également ! Hors de question que des données médicales se retrouvent dans des entreprises privées…
Withings a beau clamer et que les données sont anonymes, chiffrées, etc. il y a quelques années avec leurs balances connectées ils ont fait une publicité en affichant les statistiques des personnes en surpoids en fonction de chaque ville !!

avatar BLM | 

@RonDex
« il y a quelques années avec leurs balances connectées ils ont fait une publicité en affichant les statistiques des personnes en surpoids en fonction de chaque ville !!» Ils ont fait ça ?! Vous avez [un lien vers] la pub en question ?

avatar eplus | 

Oui Withings fait régulièrement des statistiques par ville avec ses différents appareils, ce qui est très intéressant pour avoir des données fiables sur un panel très élevé de personnes. Du même coup pas de soucis de secret médical puisque l’échelle de la ville ne permet pas de remonter à l’utilisateur final.
Les produits sont simples à utiliser, et on peut avoir une cartographie précise de sa santé en quelques minutes, sans l’effet blouse (données faussées chez le médecin). Je rejoins les avis des utilisateurs en précisant que les tendances sont bien plus importantes que les valeurs absolues.
De plus certaines données sont introuvables ailleurs, à moins d’utiliser des machines professionnelles (la vitesse d’onde de pouls par exemple).
Pour finir c’est une entreprise française qui n’a pas vraiment d’équivalent sur le marché, ce qui est assez rare pour être souligné.

avatar xenoth | 

L’étalonnage est nécessaire à chaque « déplacement » du matelas ? Le produit m’intéressait pour mon asthme qui me fait parfois réveiller à bout de souffle, mais dormant sur un canapé convertible j’ai peur que le capteur bouge trop et nécessite de vérifier chaque nuit qu’il soit bien en place et fonctionnel 🥲

avatar Mageekmomo | 

"L’intégration entre Health Mate et le service d’automatisation IFTTT permet, au hasard, d’allumer la prise connectée de la machine à café au réveil."

Sur le papier oui mais en vrai pas du tout, il y a une lenteur entre l'API withings et IFTTT, le réveil est pris en compte avec 15-20 minutes de retard

CONNEXION UTILISATEUR