Un an après, l'Apple Watch est-elle un succès ou un échec ?

Mickaël Bazoge |

Nous avons fêté dimanche dernier la première année de disponibilité commerciale de l’Apple Watch — les adeptes de la montre connectée se souviennent surtout des difficultés pour obtenir rapidement le modèle de leur rêve qui n’était alors disponible que sur l’Apple Store en ligne… avec de très longs délais.

Cette première année n’a donc pas été de tout repos pour l’Apple Watch, et certains ont très vite senti l’odeur du flop autour de ce produit. C’est sans doute aller un peu vite en besogne : certes, le produit n’est pas parfait, en particulier au niveau de son système d’exploitation toujours un peu brouillon et les performances médiocres des applications tierces (lire : Retest : Apple Watch, en avance ou en retard sur son temps).

Apple a eu la mauvaise idée de ne pas communiquer de chiffres de vente précis pour sa toquante. C’est bien dommage puisqu’il faut s’en tenir au doigt mouillé des analystes qui, comme chacun sait, sont rarement fiables au petit jeu des divinations. Daisuke Wakabayashi, du Wall Street Journal, s’avance tout de même sur un point qui devrait faire consensus : durant leurs premières années respectives de commercialisation, la Pomme a vendu plus d’Apple Watch que d’iPhone.

En 2007, Apple a écoulé 6 millions d’iPhone. En 2015, le constructeur aurait vendu deux fois plus d’Apple Watch, soit 12 millions. Au prix moyen de 500 $, cela représente un business de 6 milliards de dollars, soit trois fois les revenus annuels de Fitbit, ou encore 1,5 milliard de plus que le chiffre d’affaires de Rolex.

Difficile, dans ces conditions, de parler de flop. Même si encore une fois, on peut trouver le produit peu abouti ou encore trop dépendant de son iPhone compagnon (cela pourrait cependant changer, lire : L’Apple Watch 2 pourrait hériter d’une connexion cellulaire). Ou encore qu’il manque à l’Apple Watch quelques fonctions qui feraient réellement la différence.

Peut-on néanmoins dire que l’Apple Watch va connaître le fulgurant destin de l’iPhone ? C’est encore trop tôt. D’après les chiffres d’une étude de Slice Intelligence, la baisse de prix opérée sur la gamme Sport, qui débute à 299 $, porterait des fruits encourageants : les ventes quotidiennes auraient bondi de 250% ! Les bracelets en nylon, lancés en mars, représenteraient 60% des ventes de bracelets griffés Apple (il faut dire qu’ils sont plutôt réussis).

En revanche, les ventes globales de bracelets à la pièce auraient reculé après l’annonce de la baisse des prix de l’Apple Watch Sport. Le ratio serait désormais de 1,3 bracelet par utilisateur, contre 1,6 auparavant.

Plus pessimiste, Ming-Chi Kuo a annoncé il y a quelques jours une version 2 avec un changement dans les composants internes, avec par exemple un processeur plus rapide, mais pas de révolution à attendre : les ventes pourraient baisser en 2016 (lire : Authentification à deux facteurs : nouvelles options dans iCloud.com). Plus que jamais, l'Apple Watch ressemble à un marathon plutôt qu'à un sprint.

Lire les commentaires →

Xiaomi : le Mi Band 2 aura un écran LCD

Mickaël Bazoge |

Xiaomi a lancé en novembre dernier un nouveau Mi Band, son traqueur d’activité très bon marché : pour une quinzaine de dollars, le bracelet intègre un cardiofréquencemètre, un composant qu’on retrouve généralement dans des produits plus haut de gamme. Le constructeur chinois prépare un nouveau modèle mieux équipé encore puisqu’il comportera un écran.

Le Mi Band actuel.

C’est le fondateur et PDG de l’entreprise, Lei Jun, qui a partagé une image du bracelet, en toute simplicité, sur Weibo. Il était présent à une conférence sur les objets connectés en Chine et visiblement, le patron n’était pas peu fier de présenter au photographe le produit fini.

Ce Mi Band 2, qui proposera donc un écran LCD, présente en façade un bouton physique dont on ignore la fonction pour le moment. Il devrait conserver également le cardiofréquencemètre de son prédécesseur, et sans doute un petit prix également… même s’il est possible qu’il soit vendu un petit peu plus cher.

Lire les commentaires →

L’Apple Watch 2 pourrait hériter d’une connexion cellulaire

Nicolas Furno |

C’est au détour d’un long article sur les ventes de l’Apple Watch depuis sa sortie, il y a tout juste un an, que le Wall Street Journal glisse la rumeur, l’air de rien. Selon les informations du quotidien connu pour son sérieux, la deuxième génération de la montre pourrait intégrer une puce cellulaire pour gagner son indépendance par rapport à l’iPhone.

Le journal maintient qu’Apple travaillerait à améliorer le processeur et à glisser une puce cellulaire dans l’Apple Watch 2. Le processeur plus rapide semble s’imposer comme une évidence : l’une des critiques les plus courantes à l’encontre du modèle actuel, c’est précisément sa lenteur chronique. Même avec les applications natives qui sont disponibles depuis quelques mois et seront obligatoires pour les nouveaux-venus à partir du mois de juin, les progrès ne sont pas évidents du tout.

L’ajout d’une puce cellulaire dès la deuxième génération serait une vraie surprise en revanche. On imaginait bien qu’Apple allait y venir, pour permettre aux utilisateurs de la montre de s’affranchir du téléphone, par exemple le temps d’un jogging. En revanche, on ne l’attendait pas aussi vite : espérons, si c’est bien le cas, que l’autonomie de l’Apple Watch 2 ne sera pas trop diminuée au quotidien…

Samsung a déjà commencé à équiper certaines de ses montres connectées d’une carte eSIM, parfaitement adaptées à ce contexte (lire : La carte eSIM libère les montres connectées (et demain, les smartphones)).

Lire les commentaires →

L’Apple Watch, toujours trop chère ?

Christophe Laporte |

Le mois dernier, Apple a revu à la baisse le prix de sa montre connectée. Le premier modèle est vendu 349 € en 38 mm et 399 € en 42 mm. En se débrouillant bien, on peut la trouver encore un peu moins chère. On trouve d’ailleurs pas mal de modèles sur notre site de petites annonces.

Récemment, nous vous demandions si cette baisse de prix vous semblait suffisante, si désormais, vous trouviez la montre d’Apple plus abordable…

Pour 59 % d’entre vous, l’Apple Watch est encore trop chère. À l’inverse, vous êtes 34 % à estimer que sa tarification est raisonnable désormais. A ce chiffre, il faut ajouter les 7 % des votants qui estimaient que son prix était déjà raisonnable.

Aujourd’hui, nous vous demandons si vous changez fréquemment de cadrans. Pour voter, c’est par ici !

Lire les commentaires →

Les nouvelles apps pour Apple Watch devront être natives au 1er juin

Mickaël Bazoge |

Les nouvelles applications pour Apple Watch devront être natives dès le 1er juin, prévient Apple. Actuellement, pour la montre connectée, deux types d'apps se côtoient : celles conçues pour la première version de watchOS, qui ne sont guère plus que des décalques petit format des apps iOS, et les logiciels natifs développés pour watchOS 2 et le SDK afférent disponibles depuis septembre dernier.

Ces apps sont bien plus complètes et autonomes, elles n'ont plus à constamment aller piocher et partager des données avec l'iPhone compagnon. Elles peuvent aussi exploiter la plupart des capteurs de l'Apple Watch, et il est même possible de créer des complications.

watchOS 2 améliore également les performances des applications, notamment leur lancement... même s'il reste encore beaucoup de chemin à parcourir. Actuellement, l'expérience utilisateur des apps tierces n'est pas optimale.

Lire les commentaires →

Break this Safe, un jeu parfait pour l’Apple Watch

Nicolas Furno |

Break this Safe [1.0 – US – Gratuit – iOS 9 – Rafael Conde] est un nouveau jeu conçu exclusivement pour l’Apple Watch. Et pour une fois, ce n’est pas l’adaptation boiteuse d’un titre existant, mais un jeu original conçu spécifiquement pour la montre. Et c’est une réussite : il exploite remarquablement bien les capacités de l’appareil, et il est à la fois extrêmement simple à comprendre et très difficile à maîtriser.

L’objectif du jeu est de déverrouiller un coffre-fort en moins de trente secondes. Pour cela, on tourne la couronne digitale dans un sens, puis dans l’autre et on devine la bonne position grâce aux vibrations générées par le jeu. Break this Safe exploite le Taptic Engine et fait vibrer la montre, d’abord faiblement, puis fortement quand on est sur le bon cran.

En moins de dix secondes, il faut trouver la bonne zone, puis varier la position du curseur plus précisément pour trouver la position et appuyer sur le bouton central. L’opération doit être répétée trois fois pour débloquer le coffre : autant dire qu’il va falloir un peu d’entraînement pour réussir à tous les coups ! Mais c’est parfait pour passer le temps deux minutes, et son concepteur a trouvé le bon gameplay pour s’accomoder des limitations de l’Apple Watch.

Break this Safe est gratuit, avec des achats in-app totalement optionnels si on souhaite remercier le développeur. Puisqu’il exploite des fonctions apportées par watchOS 2, il faut une montre à jour.

Lire les commentaires →

Pages