Ouvrir le menu principal

WatchGeneration

Recherche

Comment effacer les rayures de votre Apple Watch

Anthony Nelzin-Santos

Tuesday 16 February 2016 à 11:31

Apple Watch

Il est difficile de rayer le saphir qui recouvre l’écran de l’Apple Watch, bien plus que de rayer l’acier poli du boîtier(*). Mais les amateurs de montres le savent, les petites rayures peuvent être « effacées » en quelques minutes à l’aide d’un simple coup de polish.

Avant toute chose

Si cette opération est simple, elle demande quelques précautions, les produits utilisés pouvant faire plus de mal que de bien. Aussi avons-nous testé deux boîtiers : un légèrement rayé d’abord, pour observer les éventuels effets après plusieurs semaines ; puis un autre plus sérieusement rayé, pour mesurer l’efficacité sur un boîtier qui a bien vécu.

Le deuxième boîtier, couvert de micro-rayures, est celui que l’on peut voir sur ces photos.
Le deuxième boîtier, couvert de micro-rayures, est celui que l’on peut voir sur ces photos.

Mais nous n’avons pas testé de boîtier « noir sidéral », dont l’acier est recouvert d’une couche micrométrique de carbone amorphe, aux propriétés voisines du diamant. Un bijoutier lyonnais nous a expliqué que ce genre de traitement résistait bien aux rayures, et qu’il suffisait parfois d’un coup de chiffon microfibre pour faire disparaître les plus petites. Mais les plus grosses ne peuvent pas être rattrapées par polissage, puisque cette opération attaquerait la couche de revêtement.

De même, il n’est pas possible de rafraîchir les éléments brossés, du moins pas facilement. Si la boucle de votre bracelet à maille milanaise est rayée, mieux vaut donc vous tourner vers un bijoutier. De même si vous préférez ne pas polir vous-même votre Apple Watch, faites le tour des horlogers de votre quartier : rares sont ceux qui ont déjà travaillé dessus, mais sauf à ce qu’ils refusent d’intervenir sur un appareil électronique, ils devraient être en mesure de polir son boîtier pour quelques dizaines d’euros.

Le matériel nécessaire

Si toutefois vous n’avez pas peur d’user un peu d’huile de coude, le matériel pour le faire vous-même ne coûte qu’une dizaine d’euros. Le faire plusieurs fois, d’ailleurs : s’il conseille de ne pas la répéter trop régulièrement, le bijoutier que nous avons consulté assure que l’opération ne présente aucun risque particulier pour les boîtiers en acier massif, surtout si elle est réalisée avec des méthodes « douces ».

Or nous n’utiliserons pas de banc de polissage, encore moins de bricolages à base de Dremel. Non, nous utiliserons de simples lingettes à polir, que l’on peut trouver à moins de six euros les deux. Le produit dont elles sont enduites laissant une forte odeur de vanille et une désagréable sensation de gras sur les doigts, mieux vaut vous équiper de gants jetables. Après avoir utilisé la lingette, vous devrez retirer le composé de polissage sans créer de nouvelles rayures : utilisez donc un chiffon microfibre dédié à cet effet.

N’hésitez pas à recouvrir l’écran et le cardiofréquencemètre de papier à masquer : le polish ne devrait pas les rayer, mais il vaut mieux éviter d’exposer leur traitement de surface à des produits chimiques. Surtout, le papier améliorera votre prise — il serait dommage de faire tomber la montre alors que vous essayez de retirer des rayures ! Évitez le ruban adhésif plastique, qui laissera des traces de colle et glisse.

Ne vous embêtez pas à ajuster le papier à masquer au quart de millimètre près : il s’agit moins de protéger le saphir, de toute manière plus résistant aux rayures que l’acier, que d’améliorer votre prise. Il vaut d’ailleurs mieux dégager les coins, qui sont déjà suffisamment difficiles à bien polir sans que du papier ne déborde dessus.
Ne vous embêtez pas à ajuster le papier à masquer au quart de millimètre près : il s’agit moins de protéger le saphir, de toute manière plus résistant aux rayures que l’acier, que d’améliorer votre prise. Il vaut d’ailleurs mieux dégager les coins, qui sont déjà suffisamment difficiles à bien polir sans que du papier ne déborde dessus.

Polir votre Apple Watch

Une fois équipé et prêt à passer à l’action, éteignez votre Apple Watch et retirez son bracelet.

Les lingettes que nous utilisons sont déjà imbibées de produit — si vous utilisez une pâte, il faudra l’appliquer au chiffon de votre choix. Frottez doucement, surtout autour des ouvertures : l’Apple Watch résiste aux projections, mais sait-on jamais, mieux vaut éviter la noyer dans le produit de polissage.

Le bord portant la « couronne digitale » est plus difficile à polir, comme le fond tout en rondeurs. Il ne faut pas hésiter à repasser plusieurs fois sur les différentes surfaces, toujours en maintenant une légère pression.

De même, n’hésitez pas à bien approcher l’écran : si vous restez trop loin, vous laisserez des rayures tout autour, un effet particulièrement disgracieux. Au fur et à mesure de votre progression, la lingette noircira : c’est normal, et même bon signe.

Après avoir frotté toutes les surfaces métalliques, vous devrez éliminer le produit restant. Utilisez un chiffon microfibre ou un papier essuie-tout de qualité.

Mais n’essuyez pas : frottez comme vous le faisiez avec la lingette, en laissant votre chiffon absorber l’excédent de produit, pour ainsi obtenir un fini bien brillant.

Ce boîtier étant particulièrement rayé, il a fallu frotter un peu plus fort et un peu plus longtemps qu’en temps normal, mais le résultat est très satisfaisant. On retrouve une Apple Watch comme neuve, pour seulement quelques euros et quelques minutes.

(*) L’acier 316L du boîtier de l’Apple Watch est même plus « tendre » que l’aluminium 7000 du boîtier de l’Apple Watch Sport. Mais en cas de choc, l’aluminium aura tendance à marquer d’une manière bien plus difficile à rattraper que des micro-rayures sur l’acier.

Rejoignez le Club iGen

Soutenez le travail d'une rédaction indépendante.

Rejoignez la plus grande communauté Apple francophone !

S'abonner