Apple prépare les esprits à la prise en charge des équipements sportifs

Mickaël Bazoge

Apple mise plus que jamais sur le fitness. Axios nous apprend que le constructeur a organisé une rencontre avec des journalistes ce mercredi à Los Angeles. La Pomme n’a pas été très prolixe en nouveautés visiblement, mais le constructeur a voulu montrer à l’assemblée une démonstration complète de ses derniers produits, services et applications orientés santé, bien-être et sport.

Ils ont surtout pu jeter un œil sur une des premières machines de gym compatible watchOS 4 et GymKit, le framework qui permet à l’Apple Watch de communiquer facilement avec les appareils compatibles afin de récupérer des données. Le fabricant TechnoGym a révélé fin juin que les premiers équipements allaient justement être lancés à la rentrée (lire : Le premier équipement sportif compatible Apple Watch sera disponible dès septembre).

Apple prépare donc un terrain de jeu très intéressant pour les sportifs en salles. Par ailleurs, Jay Blahnik, « gourou » du fitness et directeur d’Apple pour cette activité a précisé que la salle de gym « top secrète » mise au point par l’entreprise a recueilli 33 000 heures de données auprès des cobayes qui y ont sué sang et eau ces dernières années.

avatar

Ber16

Prépare les esprits ?...
Je ne compas pas se qu'il y a à préparer.
Les équipements en salle évoluent chaque année.
Apple saute sur l'occasion et cherche une utilité à sa montre.
Ce que d'autres marques ont déjà fait...
En dehors du footing et des notifications des applis, je ne trouve aucune autre attractivité.
Je l'ai acheté pour ça, donc je n'ai pas de reproche.
Néanmoins, je reste sur le premier modèle. Aucun intérêt d'investir dans une nouvelle version.

avatar

lll

La communication implique un échange d'informations. Est-ce que la garantie que les données des sportifs ne seront pas partagées avec le fabricant d'un tapis ou d'un vélo elliptique existe ?

avatar

Terragon

@lll

Je comprend ta crainte et je suis certain qu'Apple y a pensé... mais en même temps est-ce si grave si une personne peu connaître ton rythme cardiaque et tes performances.

avatar

lll

Je crois que oui et que l'argument "de toute façon, je n'ai rien à cacher" ne fonctionne pas dans un système capitaliste et de plus en plus privatisé : en Allemagne et en Suisse, il y a des assurances qui offrent des bonus à ceux qui font du sport de façon connectée. À terme, je crains que ça se transforme en système de malus et qu'on ne soit plus libre d'être gros (je force le trait et je suis même un sportif convaincu des vertus de l'activité).

avatar

CorbeilleNews

@lll

Le soucis quand on alerte comme vous le faites est que les gens pensent (presque) tous qu'ils n'ont rien à cacher. (et on passe pour le gros réactionnaire). Bientôt ce sera le cas et ils n'auront en effet plus rien à cacher : tout sera connu et là peut-être que certains (probablement pas ceux qui sont nés avec un iPhone dans leur berceau) comprendrons.

Mais il sera ... TROP TARD :)

avatar

dscreve

Un truc intéressant dans des machines connectées serait d'affiner la dépense calorique en fonction des paramètres de la machine : inclinaison de tapis, vitesse mesurée, difficulté, etc...Et Ca permettrait aussi de préparer ses exercices fractionnés depuis la montre et de piloter la machine.

CONNEXION UTILISATEUR