watchOS 7 : un suivi du sommeil a minima 💤

Mickaël Bazoge |

Dormir, c'est en général une bonne idée. Mais bien dormir, c'est encore mieux ! Pour y parvenir, connaitre la qualité du sommeil est indispensable. Il existe pléthore d'applications de suivi du sommeil, et même des capteurs à installer sous le matelas comme le Beddit, qui appartient d'ailleurs à Apple.

Avec tous ses capteurs, l'Apple Watch est un partenaire de choix pour mesurer la qualité du sommeil, bien que la Pomme ait attendu watchOS 7 pour y intégrer un système de suivi. Apple le présente comme une « approche globale », et pour cause puisque l'Apple Watch et l'iPhone sont mis à contribution. Un travail d'équipe !

Cette approche passe d'abord par la création d'un « programme sommeil » dans lequel on définira un objectif (un certain nombre d'heures de sommeil), une heure de coucher et de réveil ainsi que les jours où ce programme devra s'appliquer. Chaque jour peut d'ailleurs avoir son propre programme.

Le programme prévient quand les heures de coucher et de réveil ne répondent pas à l'objectif de sommeil.

Quand il est l'heure d'aller se coucher, l'iPhone active un mode Sommeil sur l'écran verrouillé : le smartphone lance automatiquement le mode Ne pas déranger (que certains correspondants pourront contourner, c'est à définir dans les réglages de la fonction). Ce mode Sommeil peut aussi être lancé depuis le centre de contrôle, puisqu'il bénéficie de son propre bouton.

Le mode Sommeil sur l'iPhone. Le bouton Raccourcis affiche les différentes apps de « retour au calme »

Le programme d'Apple permet de créer une routine avant de dormir, « afin de réduire les distractions et vous aider à vous détendre ». Ce « retour au calme » dont on définira la durée consiste à ajouter des raccourcis vers des applications de musique, pour se préparer pour le lendemain (avec les apps de notes, de calendrier et de rappels), pour lire un bouquin (avec Apple Livres), écouter un podcast, activer une scène HomeKit, tenir un journal, faire des étirements, méditer… On peut aussi tout simplement sélectionner n'importe quelle application de sa bibliothèque.

Apple suggère aussi des applications tierces à télécharger sur l'App Store.

Il est désormais grand temps d'aller se coucher. C'est là qu'entre en jeu l'Apple Watch ! La montre bascule dans son propre mode Sommeil, qui ressemble beaucoup au mode Théâtre : l'écran est en veille, et il faut cliquer sur le bouton de la couronne digitale pour que s'affiche un cadran minimaliste et très pâle, afin de ne pas déranger la personne qui dort auprès de vous. On peut déverrouiller l'écran d'un tour de couronne digitale.

Regardez bien, l'écran n'est pas complètement noir !

Au réveil, si l'alarme Apple Watch a été activée dans les réglages du programme de suivi du sommeil, le moteur haptique de la montre active de petites vibrations. C'est suffisamment discret pour que seul le porteur les ressent.

Quelques minutes avant le lancement du programme sommeil, l'Apple Watch affiche une alerte qui rappelle que le « retour au calme » commencera bientôt. La notification affiche également le niveau de la batterie ainsi que la moyenne des relevés des 14 derniers jours.

Même sans rien afficher de toute la nuit, la batterie de l'Apple Watch en prend un petit coup derrière le cabochon. D'après nos mesures (limitées à deux nuits, donc pas forcément représentatives), la baisse s'établit entre 15% et 22%. Profitez du petit déj' et de la douche pour déposer la montre sur son palet de recharge… En cas de batterie faiblarde avant de se glisser sous la couette, la montre préviendra l'utilisateur dans l'heure précédant le coucher en fonction de ses habitudes de recharge.

Les réglages Sommeil dans l'app Apple Watch. On peut décider ne pas utiliser la montre pour le suivi du sommeil.

Dans l'app Apple Watch, un réglage permet de sélectionner la montre qui servira au suivi du sommeil. On peut donc alterner entre deux modèles, un pour la journée et l'autre pour la nuit.

L'application watchOS de Sommeil est assez complète. Elle propose notamment la durée passée à dormir la veille et la moyenne des 14 derniers jours, mais ce n'est pas tout. L'utilisateur a la possibilité de modifier l'objectif de sommeil et la durée du retour au calme, de désactiver le programme Sommeil, et même d'en créer un directement depuis l'Apple Watch.

Mais c'est dans l'application Santé que les choses deviennent plus intéressantes… et un peu décevantes pour le moment. Les statistiques ne retournent que la durée passée au lit et la durée à dormir. Il n'y a pas grand chose à tirer de ces informations !

Les points clés de Santé sont un peu plus intéressants puisqu'ils indiquent la variation de la durée du sommeil d'une nuit à l'autre, la moyenne du temps de sommeil sur les 7 derniers jours ainsi que la fréquence cardiaque pendant la nuit. Mais c'est un peu léger…

L'application Santé propose plusieurs articles pour mieux comprendre les bienfaits du sommeil et son importance.

Durant la nuit, l'Apple Watch relève les micro-mouvements de respiration de l'utilisateur grâce à son accéléromètre. Le cardiofréquencemètre est aussi mis à contribution. Les données enregistrées visibles dans Santé permettent de savoir quand l'utilisateur s'est réveillé, mais il faut fouiller au fin fond de l'application. Peut-être qu'Apple intégrera ces données à même le panneau Sommeil dans une prochaine bêta, pour indiquer les phases de sommeil léger et profond par exemple.

Autre absence, l'Apple Watch ne relève pas les ronflements alors que la montre a tout sous le coude pour mesurer ce bruit la nuit ! iOS 14 intègre même une fonction de reconnaissance des sons qui devrait aussi être proposée dans watchOS (lire : La reconnaissance des sons d'iOS 14 est encore un peu dure d'oreille). On en rigole, mais le ronflement peut affecter la qualité du sommeil, et pas que du partenaire dans le lit… Sans oublier qu'il peut être un signe de l'apnée du sommeil.

Apple a certainement voulu se garder une poire pour la soif. L'Apple Watch Series 6 bonifiera peut-être les relevés nocturnes, grâce à un capteur de saturation pulsée en oxygène (SpO2) qui pourrait faire son apparition dans la prochaine génération de la montre — bien que le cardiofréquencemètre puisse jouer ce rôle depuis la toute première génération du produit…

L'activation de cette fonction, qui mesure l'oxygénation dans le sang, est sans doute soumise au feu vert des autorités de la santé. Elle peut aussi être mise à profit pour détecter l'apnée du sommeil (lire : L'Apple Watch pourrait mesurer le taux d'oxygène dans le sang).

Tags
avatar bidibout | 

@donatello

😂

Pages

CONNEXION UTILISATEUR