Ouvrir le menu principal

WatchGeneration

Recherche

L'Apple Watch Ultra n'est pas encore assez Ultra

Florian Innocente

Monday 21 August 2023 à 17:30

Apple Watch

La dernière édition de la Western States 100 a été l'occasion d'un nouveau sondage sur les montres les plus portées lors de cette vénérable course d'ultra-trail. Aucune Apple Watch (Ultra) n'est montée sur le podium et elle ne semblait guère présente autour.

Ce n'est pas d'Apple que l'on apprendra si son modèle Ultra se vend bien, ni auprès de quelle population (entre les sportifs d'un côté et les clients plus soucieux de leur affichage de l'autre). La course d'ultra-trail Western States Endurance Run donne l'occasion d'un aperçu très ciblé.

Cette course de 100 miles (161 km) se déroule depuis 1977 dans la Sierra Nevada en Californie. Lors de l'édition de juin dernier, elle a rassemblé 383 participants dont 305 sont allés jusqu'au bout. Parmi eux, 290 ont répondu à un questionnaire. C'est devenu une coutume, les coureurs sont interrogés sur leur équipement et c'est l'occasion de voir quelles marques sont les plus populaires au sein de cet échantillon de spécialistes.

Outre les chaussures, sac à dos ou éclairage, une question porte sur la marque de la montre portée durant l'épreuve. Cette année c'est Garmin qui écrase ses concurrents. La marque était au poignet de 60 % des coureurs (182 individus) ayant fini l'épreuve. Le second est Coros avec 30 % environ (90 athlètes), suivi par Suunto à un peu plus de 7 % (22 personnes). La (petite) masse des "Autres" se partage 2,3 % avec 7 coureurs.

Chez les plus rapides, ceux qui ont achevé le parcours en moins de 24h (les plus lents ont bataillé 29 h), Garmin l'emporte toujours (53 %) face à Coros (38 %). Ces deux marques accaparent tous les poignets ou presque. Malheureusement ce pointage s'en tient aux marques et ne détaille pas les modèles de chacune.

Source : Montres Cardio GPS

Ces résultats laissent toutefois peu de place aux montres d'Apple. Peut-être en figure-t-il dans le groupe des anonymes, mais il ne pèse pour ainsi dire rien. Arrivée il y a un an sur un segment occupé par des acteurs importants et compétents, l'Ultra doit encore trouver un moyen de se faire une place.

Apple a beau lui adjoindre tous les superlatifs et la décrire, entre autres, comme capable de suivre son ultra-marathonien de propriétaire, il y a des distances qui lui sont encore difficiles.

Ainsi que le souligne le site spécialisé Montre cardio GPS qui relaie ce sondage, l'Ultra a une faiblesse sur son autonomie. Lors de cette édition, le plus rapide a terminé en 14h, une trentaine l'ont fait entre 15 et 20h. Ça peut être trop juste pour la batterie.

En mode exercice en extérieur, avec le GPS actif, l'Apple Watch Ultra peut tenir jusqu'à 12h (et 10h avec la 4G en plus). Elle grimpe à 17h en multisport GPS/4G si l'on active le mode d'économie d'énergie. On peut même en espérer 60h en exploitant au maximum ce mode.

Le problème est qu'il réduit la fréquence des relevés cardiaques et ceux du GPS. Deux sources de données particulièrement importantes dans ce type d'épreuve. Autrement dit, soit l'Ultra ne sera pas assez endurante, soit les données recueillies ne seront pas complètes.

Image : Apple

Il lui faut se rabattre sur des courses plus "courtes" comme les ultramarathons de 50 et 100 km (record du monde à guère plus de 6h). Apple est donc dans les clous lorsqu'elle promeut son Apple Watch Ultra pour ces marathons XL, mais tout dépend de quelle distance on parle.

Rejoignez le Club iGen

Soutenez le travail d'une rédaction indépendante.

Rejoignez la plus grande communauté Apple francophone !

S'abonner