Ouvrir le menu principal

WatchGeneration

Recherche

Move : Withings présente une montre avec « personnalisation made in France » et une montre avec ECG

Anthony Nelzin-Santos

Monday 07 January 2019 à 11:30

Montres connectées

Pour son grand retour au CES, Withings joue sur deux tableaux. Celui de la personnalisation d’abord, avec la montre connectée Move « fabriquée sur commande au cœur de Paris », disponible pour seulement 69,95 €. Celui de l’ECG ensuite, avec la montre connectée Move ECG et le tensiomètre BPM Core, qui permettent à Withings de rejoindre Apple dans la course à la santé connectée.

Les nouveautés de Withings pour le CES 2019. Image Withings.

Alors que la Steel HR Sport n’est qu’une déclinaison d’un produit autrefois frappé du logo de Nokia, la Move représente une véritable nouveauté dans la gamme de montres connectées de Withings. Et quelle nouveauté ! Indubitablement inspirée par les créations de Swatch, la Move est une petite montre en plastique, dont les différents composants peuvent être personnalisés.

Les possibilités sont — pour le moment au moins — aussi limitées que la montre elle-même. Il s’agit essentiellement de choisir parmi les couleurs proposées : six pour le cadran, quatre pour le boîtier, dix pour l’aiguille d’activité, et huit pour le bracelet. Le résultat est sympathique, certaines combinaisons rappellent feu l’Activité Pop, mais Withings laisse apercevoir des possibilités autrement plus attrayantes.

Withings Move. Certains modèles ici présentés par Withings ne sont pas (encore ?) disponibles. Dommage. Image Withings.

Le fabricant français le promet : « de nouvelles couleurs », ainsi que « des matériaux supplémentaires », « seront disponibles tout au long de l’année 2019 ». Espérons qu’il offrira les motifs et les polices, sans parler des couleurs vibrantes, que l’on distingue sur certaines photos de son site. Les montres personnalisées, assemblées à Paris, seront disponibles le mois prochain. Cinq coloris sont d’ores et déjà disponibles à la précommande.

Si la Move ne suit rien d’autre que la marche et le sommeil, la Move ECG suit aussi la santé cardiaque. Comme son nom l’indique, il s’agit de « la toute première montre analogique capable d’enregistrer un électrocardiogramme ». Doublée sur le fil par Apple avec l’Apple Watch Series 4, Withings revient immédiatement dans la course, avec l’avantage d’un prix autrement plus abordable.

Withings Move ECG. Image Withings.

La procédure d’enregistrement est assez similaire à celle de l’Apple Watch : l’utilisateur doit pincer la montre entre les doigts pour fermer le circuit entre la lunette métallique et les deux électrodes à l’arrière de la montre. Après vingt secondes, qui s’égrènent sur le cadran normalement dévolu au suivi d’activité, le tracé est disponible dans l’application Health Mate.

La Move ECG reprend la construction de la Move, mais pas ses possibilités de personnalisation, et ne comporte donc pas de cardiofréquencemètre. Un choix étonnant, mais qui permet sans doute de contenir le prix, de 129,95 € seulement. En échange, la Move ECG inaugure une fonction de mesure de l’altitude et du suivi du dénivelé, informations importantes aux insuffisants cardiaques. La Move tient jusqu’à 18 mois sur sa pile CR2430, six mois de plus que la Move ECG.

Withings BPM Core. Image Withings.

La Move ECG sera disponible au deuxième trimestre, en même temps que le BPM Core, un nouveau tensiomètre lui aussi capable d’enregistrer un ECG. Au traditionnel brassard s’ajoutent deux électrodes, ainsi qu’un stéthoscope électronique, protégé par une membrane en silicone. Ainsi équipé, le BMP Core est une solution complète d’observation et de prévention de trois troubles communs de la santé cardiaque (hypertension, fibrillation auriculaire, valvulopathies).

Les trois mesures sont effectuées en moins de 90 secondes, et envoyées vers l’application Health Mate. À raison d’une mesure quotidienne, la batterie intégrée tient jusqu’à six mois, et peut-être rechargée en micro-USB. Le BPM Core sera proposé à 249,95 €. La Move ECG et le BPM Core sont « en cours d’examen » par les autorités sanitaires américaines et européennes, en vue d’une reconnaissance comme « dispositif médical ».

Rejoignez le Club iGen

Soutenez le travail d'une rédaction indépendante.

Rejoignez la plus grande communauté Apple francophone !

S'abonner