SwatchPAY : le service de paiement sans contact de Swatch débarque en Suisse

Mickaël Bazoge |

Swatch veut croquer dans le gâteau européen du paiement sans contact. À partir du 1er février, la Suisse sera le premier pays du vieux continent où on pourra se servir de SwatchPAY. Les utilisateurs pourront ajouter la carte Mastercard de leur compte Boon, Crédit Suisse, Swisscard, UBS et d’autres encore dans l’application de l’horloger. Pour payer en magasin, il suffit d’approcher une des montres compatibles du terminal de paiement.

Les modèles Blackback, Pastel, Chic et Magic sont de la partie. Le système SwatchPAY repose sur la tokenisation des transactions, ce qui sécurise les échanges. Swatch ne précise pas les autres pays qui pourront bénéficier de ce nouveau service, mais c’est dans les projets du fabricant de l’étendre au reste de l’Europe.

Les modèles compatibles SwatchPAY : Blackback, Pastel, Magic et Chic.

Swatch a lancé son service de paiement NFC dès 2015, avec la Bellamy commercialisée en Chine. Le groupe suisse, par ailleurs plus grand horloger du monde, s’est associé en 2017 avec le Centre suisse d’électronique et de micro technique (CSEM) afin de mettre sur pied un écosystème conçu pour les besoins des petits objets connectés (lire : Swatch : de futures montres connectées « Swiss Made »).

Tags
avatar broketschnok | 

Aller hop un petit coup de photocopieuse

avatar shaba | 

Si je comprends bien il n’y a aucune sécurité, comme sur une CB sans contact standard ? Du coup on est limité à 25-30€ ?

avatar Terragon | 

C’est clairement pas Apple qui ferait une telle publicité! On comprends vite le public cible.

avatar gardiolan | 

Ça ne peut pas « débarquer » en Suisse puisque déjà, la confédération helvétique n’a pas de littoral, et surtout que Swatch en est originaire.

avatar PacmanJones | 

@gardiolan

Via le lac Léman ?

avatar Weldon | 

@PacmanJones

Lac de G’nève

avatar moua | 

Swatch pay existe déjà... en Chine !

Par contre pour configurer pay, il faut aller dans un switch store et poser la montre sur un appareil, et configurer la « carte » sur l’app dédiée. Niveau simplicité on a vu mieux.

C’est peut être dû au fait que l’iPhone ne peux pas écrire sur les tags nfc (Android oui).

Avantage : fonctionne absolument sans piles.
En fait c’est un tag nfc un peu spécial (token...) qui peut être intégré dans n’importe quoi (montre...).

Inconvénient : à priori niveau sécurité c’est pas bien mieux qu’une carte à autorisation systématique qu’on peux désactiver/réactiver.
A voir, mais en France ce type de solution ne devrait pas permettre de payer plus de 30€.

avatar baklawa | 

Dommage de ne pas avoir un système de paiement sans contact tout bête comme AliPay ou WeChat Pay. C'est quand même super simple comme solution à base de QR codes et d'appareil photo. Je ne comprends pas pourquoi tout le monde cherche à utiliser du NFC en Europe, ça force les commerçants à acheter un terminal spécifique et à payer un abonnement et du coup ça limite la disponibilité de la solution car c'est un investissement pour eux.

CONNEXION UTILISATEUR