Les « wearables », deuxième source de croissance d'Apple

Anthony Nelzin-Santos |

Comment souligner le succès de l’Apple Watch sans dévoiler les chiffres de vente ? Tous les trois mois, à l’occasion de la présentation des résultats financiers d’Apple, Tim Cook et Luca Maestri repoussent les limites de la circonlocution et du louvoiement. Le CEO multiplie les comparaisons sans échelle, et le directeur financier a carrément créé une catégorie de produits… qui n’est pas inintéressante.

Le chiffre d’affaires de l’Apple Watch est noyé dans la catégorie fourre-tout des « autres produits », qui comprend les AirPods et les produits Beats, l’Apple TV et les périphériques, et même l’iPod touch. Cette ligne comptable progresse de manière incontestable — 10,6 % en 2016, 15,55 % en 2017, 36,41 % à Noël — mais ne permet pas d’élaborer un discours clair.

Depuis quelques trimestres, Luca Maestri communique moins sur cette ligne comptable que sur une catégorie ad hoc, celle des wearables. Une catégorie bien identifiable qui regroupe quelques-uns des produits les plus porteurs du moment : l’Apple Watch (90 % du marché des montres connectées), les AirPods (parmi les écouteurs les plus populaires) et les casques Beats (les casques sans-fil les plus vendus au monde).

Et une catégorie qui a gagné 70 % d’une année sur l’autre, au point d’être aujourd’hui « le deuxième contributeur de croissance du chiffre d’affaires après l’iPhone », explique Luca Maestri. « C’est impressionnant pour une ligne âgée de trois ans seulement », et qui est appelée à prendre une place centrale dans la stratégie de la firme de Cupertino.

avatar  Brice21 | 

Un grand sourire au lèvres nous attendons Poulycroc de pied ferme avec ses assertions systématiquement critiques envers Apple, solidement documentées ... sur son imaginaire.

avatar  wai | 

@Brice21

Lol 😂 C1rc3@0rc le pauvre il passe des sales nuit en ce moment il doit rêvé de Ive et de l’Apple Watch

avatar  Paul_M | 

Je comprends pas bien pourquoi ne pas dévoiler de chiffres de vente de la Watch, si ils sont bons. D'ailleurs si quelqu'un de calé dans le domaine sait m'éclairer, qu'il n'hésite pas !

avatar  Michaël. | 

@Paul_M

De mémoire ils ne donnent pas de chiffres de vente de la watch pour ne pas donner d’indications à la concurrence. Il me semble qu’ils avaient avancé ça comme argument par le passé. Au final, les chiffres ne sont pas nécessaires. Les investisseurs pas idiots comprennent que c’est mieux pour tout le monde de ne pas connaître le chiffre, car il serait comparé à ceux de l’iPhone et on dirait que ça se vend pas.  avait besoin d’un relais de croissance nouveau pour épauler l’iPhone, ce n’est pas la watch mais les wearables qui remplissent cette fonction.

avatar  lepoulpebaleine | 

Sceptique je suis.

Dans mon travail je croise énormément de gens chaque jour.

Sans mentir je dois voir à peu près une centaine d’iPhones par jour.
Et de toute ma vie je n’ai vu qu’une seule fois une Apple Watch hors magasin.

avatar  pumk1n | 

@lepoulpebaleine

Toujours la même histoire de son propre entourage... Moi j’en vois pas mal dans le métro mais aussi en rendez-vous client. Comme quoi...

avatar  lepoulpebaleine | 

@pumk1n

Oui, tout à fait d’accord. Mais ça me fait dire que l’iPhone est plus universel (attention quand même, vu les prix, aux différences sociales).
Alors que la Watch n’intéresse (àmha) que certaines catégories de personnes.
Hypothèse : homme, quadra, cadre dynamique, à légère tendance geek et trendy (je caricature exprès).

avatar  pumk1n | 

@lepoulpebaleine

C’est presque tout moi, je suis juste pas quadra, j’ai 29 ans. Et j’ai une Apple Watch ! Ta thèse doit donc être vraie 👌

avatar  jerry75 | 

@lepoulpebaleine

Ben moi j’ en voie. Chez les hommes essentiellement, mais j’en voie régulièrement. Après je suis à Paris, donc pas forcément représentatif de la société dans son ensemble ...

avatar  Brice21 | 

@lepoulpebaleine

Dans mon agence (800 personnes) on est 150 avec une Apple Watch et une vingtaine d’Android Wear. Ça fait presque 20%.

Je suppose que ça dépend du milieu.

avatar  pagaupa | 

@Brice21

Ah bin voilà! On n'est pas du même milieu! 😂😂😂

avatar  Crunch Crunch | 

@lepoulpebaleine

De mon côté, les choses changent. Il y a encore 2 ans de cela, je n’avais quasi jamais vu d’Apple Watch au poignet de gens dans la rue.

Depuis 6-12 mois, c’est quasi toute les semaines que je découvre qqn avec la montre Apple au poignet 😊

avatar  reborn | 

Bah alors, sympa le hobby hein ?

avatar  marenostrum | 

le iPhone fait montre aussi, tandis que la montre ne le fait pas bien, c'était impossible jusqu'à la dernière version de recevoir les coups de fil.

avatar  occam | 

« le deuxième contributeur de croissance du chiffre d’affaires après l’iPhone »

Sauf que ce qu'affirme Luca Maestri n'est pas vrai, comme on peut aisément le vérifier en consultant vos graphiques.
La courbe de croissance annuelle des wearables fait une belle reprise ces derniers trimestres, après une baisse notable.
Tandis que la croissance de l'iPhone stagne depuis un an.
Bien entendu, le poids brut de la masse iPhone est immense par rapport à tout le reste. Mais Maestri parle de croissance. Or en termes de croissance annuelle, les wearables font bien mieux que l'iPhone. Alors, pourquoi toute cette acrobatie verbale ?

avatar  kelkun | 

@occam

Le chiffre d’affaires de l’iPhone a augmenté d’environ 15% car il s’en est vendu à peu près autant mais avec un panier moyen 15% supérieur environ.

C’est en effet la croissance qui a le plus contribué à la croissance du chiffre d’affaires d’Apple.

avatar  lesurfeurfou | 

Apple watch et wearables c’est l’avenir

CONNEXION UTILISATEUR