Pourquoi Apple garde le contrôle sur les cadrans des Apple Watch

Nicolas Furno |

L’Apple Watch ressemble à toutes les autres montres connectées sur la majorité des points… sauf un : on ne peut pas choisir son cadran. Ou plutôt si, on peut, mais le choix se fait uniquement dans la sélection proposée par Apple, et celle-ci n’a pas beaucoup évolué depuis la première présentation de la montre, il y a près de deux ans.

Attendue à l’automne, watchOS 3 sera la première mise à jour majeure de l’écosystème, mais côté cadrans, il faut se contenter de quelques nouveautés mineures (à une exception près).

L’un des nouveaux cadrans livrés avec watchOS 3, où les cercles d’activité sont à l’honneur.
L’un des nouveaux cadrans livrés avec watchOS 3, où les cercles d’activité sont à l’honneur.

Au lancement de l’Apple Watch, on pouvait penser que l'ouverture aux cadrans tiers, proposés directement sur l’App Store, allait venir, qu’Apple n’était simplement pas prête. Leur absence dans watchOS 3 pose néanmoins une question : et si le constructeur n’ouvrait jamais cette fonction aux développeurs tiers ? Les cadrans resteront peut-être une prérogative d’Apple, c’est l’hypothèse du podcasteur John Gruber et elle n’est pas aussi absurde qu’on pourrait le croire.

Une montre, d’abord un cadran

Pourquoi ne pas laisser n’importe qui proposer un cadran à installer sur l’Apple Watch ? Le constructeur peut apporter plusieurs réponses à cette question, mais la plus simple est certainement qu’Apple entend garder le contrôle absolu sur cet aspect de l’expérience watchOS. Le cadran est incontestablement l’élément le plus important pour cette montre connectée, comme il l’est pour n’importe quelle autre montre.

Les constructeurs traditionnels se distinguent tous par leur cadran, c’est ce que l’on regarde en premier lorsqu'on choisit une montre. Veut-on des aiguilles ou pas, un design simple ou au contraire de multiples fonctions, la date du jour ou bien aucun chiffre… on a l’embarras du choix, mais les grands constructeurs conservent les mêmes attributs sur tous leurs modèles. Police pour les inscriptions, formes des aiguilles, emplacements des complications : un expert reconnaîtra facilement un constructeur à son cadran.

Trois cadrans très différents, trois marques très différentes.
Trois cadrans très différents, trois marques très différentes.

Apple veut peut-être faire la même chose, mais à l’heure du numérique. Sa montre propose déjà des cadrans très différents les uns des autres, cependant ils sont tous réunis autour de quelques traits caractéristiques. Ils exploitent tous une police unique, San Francisco, ils sont tous ronds quand ils affichent des aiguilles, les aiguilles ont toujours la même forme et l’heure est toujours placée au même endroit pour les variantes numériques.

Même la position des complications suit en général ce schéma : deux petites dans les coins supérieurs, deux petites dans les coins en bas ou une seule grande selon les cas. Il y a des exceptions, certes. Les cadrans Modulaire et Police large sont assez différents, tout comme le cadran Mickey Mouse qui est un cas à part. Dans un autre registre, les montres vendues par Hermès disposent de leurs propres cadrans, conçus en extérieur. Néanmoins, on voit bien que tous les cadrans livrés par Apple ont été dessinés par une même équipe, avec des choix bien définis.

Quelques-uns des cadrans proposés par Apple.
Quelques-uns des cadrans proposés par Apple.

En gardant le contrôle sur les cadrans proposés, Apple s’assure ainsi le contrôle sur ce que l’on voit en premier sur sa montre. Contrairement aux autres fabricants venus aux montres depuis quelques années, Cupertino a des ambitions dignes des constructeurs historiques sur ce marché. Insistance sur l’univers de la mode, commercialisation de bracelets, gammes saisonnières… On retrouve vite de nombreux points communs entre la stratégie d’Apple et celle des acteurs traditionnels.

Apple ne peut pas accepter les clones de cadrans

Si Apple acceptait les cadrans tiers, on peut être certains d’une chose : on aurait des dizaines et des dizaines de clones. Il suffit de faire un tour chez les concurrents pour voir que l’on trouve, effectivement, des cadrans qui ressemblent fort à ceux de Rolex, de Swatch ou de Casio pour reprendre les mêmes exemples que précédemment.

Rolex (ou Relox) chez Pebble, Samsung Gear ou Android Wear…
Rolex (ou Relox) chez Pebble, Samsung Gear ou Android Wear…

Plus encore que ses concurrents, Apple ne peut pas se permettre de laisser la porte ouverte à ces clones. Il faudrait une validation systématique, ce qui serait de toute manière le cas en passant par l’App Store. Mais le problème dans ce cas de figure est de savoir où trancher. Quel design sera suffisamment original pour être accepté ? Où s’arrête l’inspiration et où commence le clone ?

Toutes ces questions peuvent trouver des réponses et Apple est tout à fait capable de mettre en place l’infrastructure nécessaire pour vérifier chaque cadran, et l’entreprise peut très bien édicter des règles claires sur ce qui est possible et ce qui ne l’est pas. Néanmoins, si l’on en juge à la capacité d’Apple pour détecter les clones sur l’App Store, on peut dire que la partie n’est pas gagnée d’avance pour les cadrans…

Ce cadran va clairement chercher du côté de Casio… clone ou inspiration créative ?
Ce cadran va clairement chercher du côté de Casio… clone ou inspiration créative ?

Les complications ne suffisent-elles pas ?

Pourquoi vouloir des cadrans tiers ? Certains utilisateurs veulent changer régulièrement l’écran principal de leur montre et se trouvent trop limités avec la sélection d’Apple.

Mais d’autres veulent aussi des fonctions différentes sur leur Apple Watch et on peut imaginer des dizaines d’usages de niche. Une télécommande, une calculatrice, une liste de tâches, un compteur de pas, des outils professionnels… après tout, on a un ordinateur au poignet, on pourrait en faire ce que l’on veut.

L’un des cadrans conçus par Apple affiche des méduses. C’est joli, mais ce n’est pas très utile.
L’un des cadrans conçus par Apple affiche des méduses. C’est joli, mais ce n’est pas très utile.

Apple pourrait laisser aux développeurs un contrôle total sur cet écran, ce qui poserait quelques questions. Quid, en particulier, de l’autonomie ? L’Apple Watch n’a à sa disposition qu’une petite réserve d’énergie et watchOS est pensé pour l’utiliser au minimum. Certes, cela va changer en partie avec la troisième version, mais le cadran restera largement similaire à ce que l’on a aujourd’hui, et ce sera toujours un élément assez peu gourmand du système.

Les développeurs ont déjà accès au cadran de toute manière, via les complications. C’est plus que ce qu’Apple permet sur l’écran verrouillé d’iOS, où les développeurs n’ont aucun accès, et ces complications peuvent répondre à la majorité des besoins spécifiques. Elles servent de raccourcis vers des apps tierces et elles peuvent aussi afficher des informations fournies par ces mêmes applications.

Il ne manque pas beaucoup pour que ces complications soient encore plus utiles et couvrent encore plus de besoins. On pourrait imaginer que le cadran modulaire soit nettement plus modulaire et permette aux utilisateurs d’accorder plus de place à une notification et de les organiser plus librement. Avec un petit peu plus de souplesse, Apple pourrait facilement répondre aux besoins de la majorité des demandes côté fonctions.

Le cadran modulaire manque sans doute de modularité, mais Apple pourra y remédier assez simplement.
Le cadran modulaire manque sans doute de modularité, mais Apple pourra y remédier assez simplement.

Les complications ne permettront jamais de changer complètement de cadran pour ceux qui veulent plus de variété. Vous n’aurez pas de cadran qui ressemble à une montre Casio, sauf si Apple se décide à aller sur cette voie, ce qui semble totalement improbable.

Ajouter des cadrans régulièrement, une bonne stratégie marketing

À son lancement, l’Apple Watch proposait dix cadrans différents et une multitude d’options pour les adapter à ses goûts : couleur, densité de l’information et évidemment complications (lire : Apple Watch, le test #2 : une bonne montre ?). Depuis, l’entreprise de Tim Cook a ajouté quelques options à chaque mise à jour majeure.

Avec watchOS 2, on a bénéficié de deux nouveautés mineures, des cadrans qui avaient été montrés lors de la première présentation de la montre, en septembre 2014, mais qui avaient été retirés avant sa commercialisation. Un cadran accéléré qui affiche une vidéo de lieu à chaque fois qu’on lève le poignet et un autre qui présente une photo ou un album de photos. On avait aussi des couleurs supplémentaires pour tous les cadrans existants et surtout les complications tierces (lire : watchOS 2 : les 9 points-clé pour bien commencer).

À la sortie de watchOS 2, Apple a mis en avant les nouveaux cadrans, même s’ils avaient un air de déjà-vu…
À la sortie de watchOS 2, Apple a mis en avant les nouveaux cadrans, même s’ils avaient un air de déjà-vu…

Rebelote avec watchOS 3 qui arrivera à l’automne : Apple a ajouté quelques cadrans supplémentaires, notamment une série dédiée aux cercles d’activité, et des options pour ceux qui existaient déjà. On a ainsi Minnie Mouse en plus de Mickey, quelques variantes de cadrans existants et une série de cadrans numériques (lire : watchOS 3 : à l’heure du pragmatisme). Rien de fondamentalement nouveau, mais un petit peu de nouveautés qui seront appréciées par tous ceux qui se sont lassés des dix choix originaux.

watchOS 3 est encore une fois l’occasion de sortir de nouveaux cadrans.
watchOS 3 est encore une fois l’occasion de sortir de nouveaux cadrans.

C’est une stratégie bien connue chez Apple : avec les mises à jour majeures et annuelles, il faut des nouveautés à annoncer à chaque fois. Pour watchOS 3, les vrais changements sont ailleurs, essentiellement du côté optimisation avec des vitesses de chargement bien supérieures pour les apps, notamment. Mais un nouveau cadran, c’est plus facile à vendre : c’est visuel et c’est la première chose que l’on voit sur la montre.

Apple continuera probablement à ajouter des cadrans à chaque mise à jour de watchOS, c’est une bonne stratégie marketing et c’est une manière de renouveler la montre tous les ans. On pourrait espérer que le rythme de nouveautés s’accélère quelque peu néanmoins, et aussi que l’entreprise s’éloigne plus franchement de ses premiers cadrans. Jusque-là, on peut plus facilement parler de variantes que de nouveaux cadrans…

Par ailleurs, le partenariat entre Apple et Hermès concerne non seulement les bracelets, mais aussi les cadrans. Peut-être que ce partenariat ne sera pas unique et que d’autres entreprises dans l’univers de la mode proposeront leur bracelet et un cadran spécifique. Mais pour que cela ait un sens, Apple doit garder la main sur cet écran…

L’une des montres Hermès, avec le cadran spécifique conçu par l’entreprise française.
L’une des montres Hermès, avec le cadran spécifique conçu par l’entreprise française.
avatar brunnno | 

Après la forme carrée, c'est effectivement l'impossibilité de vraiment personnaliser le cadran qui m'empêche d'aller vers l'AppleWatch !
dommage...

avatar enzo0511 | 

Je vois bien Apple vendre des cadrans sur l'app store
Ou comment rentabiliser jusqu'au bout un produit
Et pourquoi pas des achats de type in-app depuis l'écran de la toquante directement

avatar Bruno de Malaisie | 

Sur la première photo, on voit les cercles d'activité. Pour ce faire, une des complications est utilisée? Ou est-ce une coïncidence. Car si tel est le cas, on n'y gagne pas grand chose.

avatar Vanton | 

@Bruno de Malaisie :
Sur la première photo c'est le nouveau cadran Activité fourni avec watchOS 3, comme la légende l'indique.

avatar CNNN | 

Perso j'utilise MODULAIRE, la seule chose qui manque cest plus de choix dans les couleurs.
Jai mis blanc car les autres ne me plaisent pas

avatar Vanton | 

Il n'est pas censé gagner des complications le cadran Animation avec les méduses sous watchOS 3 ? Parce que je l'aime bien visuellement mais l'impossibilité d'y ajouter quelques infos le rend inintéressant à l'usage... Comme le cadran Solaire d'ailleurs, assez élégant mais trop frustrant en pratique.

Apple semble avoir compris sur les complications sont essentielles pour donner un peu de sens à cette watch, les deux évolutions versions majeures de watchOS ayant ajouté des complications tierces et des raccourcis vers les apps. Ça serait bien de pousser la logique à fond et de proposer au moins deux complications optionnelles par cadran...

avatar chriseg | 

Bonne remarque. Effectivement, les montres se servent de leurs cadrans comme "signature visuelle".
D'ailleurs, avec les bracelets Hermès, on a droit à des cadrans Hermès, ce n'est pas anodin.

avatar fousfous | 

Je ne pense pas qu'être submergé par le nombre de cadran sois la meilleure choses à faire, parce que du coup on ne sait plus lequel mettre, alors que la on peut en définir pour la plupart dès usage, la nuit c'est le Xlarge, modulaire pour la fac, simple pour le cinéma, solaire avec affichage de la lune lors de la dernière éclipse, chronographe pour faire sérieux, méduse quand j'ai envie de voir de jolies méduses sur ma montre...

avatar sachouba | 

@fousfous :
Avoir le choix ? Quelle horreur !
Il ne manquerait plus que la possibilité de changer son clavier et ses Widgets sur iOS, ce serait le pompon.

avatar Ber16 | 

Pour moi, c'est le pont le plus décevant.
Les cadrants proposés sont tristes à mourir

avatar MrCrvsr | 

Pour l'AW, la signature c'est quoi? Cadran noir, éteint? :D

Possesseur d'une Pebble, je confirme que la boutique cadran part dans tous les sens et contient beaucoup de cadran inspirés voire même contrefait !

avatar andr3 | 

Dans le cas de l'Apple Watch,  est fabricant de montre, tout comme Festina, Breitling et les autres. Et on ne met pas un écran de Swatch sur une Breitling.

Je comprends tout à fait  dans son approche.

avatar oomu | 

ne l'appelons plus Apple mais "Premium Symbol" : 

avatar en ballade | 

@andr3 :
Avoir le choix c'est vraiment nul! Ce qu'il faut pas lire....

avatar nawaktlse | 

Pour avoir eu la moto360 version 1, il y a beaucoup trop de cadrans sur le store et souvent des clones de marque. J'ai du mal a comprendre l'intérêt de mettre un cadran Breitling sur une smartwatch, mais ce n'est que mon avis.
Je préfère de loin mon AppleWatch mais plus de modif de se proposer ne serait pas de refus.

avatar SugarWater | 

Je pense que la philosophie d'Apple concernant sa montre est la même que celle concernant l'iPhone. L'important c'est l'identité du produit. Un iPhone est un iPhone. Pas un terminal de startrek ou un téléphone hello Kitty. La montre d'Apple est une montre avec son identité pas un présentoir à cadran. C'est la différence. Pour avoir une Pebble avec ses cadrans tiers, je préférerais peu de cadran mais des cadrans de meilleurs qualité.

avatar diegue | 

Le seul cadran un peu "classe"est le très cher Hermès !
Mais comme c'est une montre connectée j'ai besoin d'un écran, le modulaire est pas mal pour ça. Et celui dont j'ai vraiment horreur est "l' activité" vu les cercles de couleurs dont je n'aime pas les couleurs !

avatar stemou75 | 

L'Apple Watch n'est pas une montre. C'est un petit ordinateur au poignet qui donne l'heure. Alors les comparaisons avec Breitling sont ridicules.

Pourquoi Apple garde le contrôle des cadrans ?
Ben j'ai d'autres idées d'articles pour aider à trouver la réponse : pourquoi Apple garde le contrôle sur l'iPhone sur les SMS (sans accusés de réception bien sur), sur l'App Store, sur le moteur de navigation web, etc....
Probablement pour des raisons de performance ou de sécurité.

avatar malcolmZ07 | 

@stemou75 :
N'empêche Chrome cest une horreur , autant sur Mac/Windows que sur Android :-/. Sur desktop , il suce beaucoup trop de ram. Sur Android , il lague beaucoup (sur un 5x) , donc bof bof. Moi c'est safari ou bien Firefox sur Android

avatar yasuo87 | 

En tout cas c'est aberrant qu'il n'y ait pas un cadran analogique en carré à part le Hermès qu'il est exclusif. À croire que Apple n'a pas assumé de faire une montre carrée

avatar Moumou92 | 

Moi j'ai hâte de pouvoir utiliser le cadran activité...

avatar bbtom007 | 

@Moumou92 :
pareil c'est ce que j'utilise le plus sur la watch ! J'aimerais bien un coach associé a l'application exercice pour aller jusqu'au bout ! Pas forcément très compliqué mais qui proposerait des pgm de muscu, du fractionné pour les runner ...

avatar 0MiguelAnge0 | 

Si vous souhaitez avoir au poignet un cadran original, que vous choisissez et qu'on ne vous impose pas, qui est afficheur l'heure 100% du temps et pas 1%, qui fonctionnera tout le temps, qui ne sera pas obsolète au bout de 2ans, qui conservera voire augmentera sa cote aux fils des annnées, passez aux mécaniques.

avatar Hoooti | 

@0MiguelAnge0 :
À quel moment vous allez comprendre que ce n'est en rien comparable ? Et qu'il n'y a pas de compétition mécanique / connectée.

avatar jean_claude_duss | 

message de merde détecté

avatar BigMonster | 

Pourquoi Apple garde le contrôle sur les cadrans des Apple Watch ?

Parce qu'ils ne veulent pas voir des nichons (ou pire) sur leurs montres.

D'un côté, ça se comprend…

avatar Hoooti | 

Très bon article. Effectivement Apple a tout intérêt à garder le contrôle sur les cadrans et son identité visuelle.
Et vivement 1 ou 2 complications sur les méduses <3

avatar iPop | 

iOS n'est pas Android, tout simplement.
L'iPhone est à lui même une œuvre d'art , un design, form Factor, etc...
C'est idem pour tous les produits , hors de question de la dénaturer.

avatar Espcustom | 

Après Apple pourrait très bien avoir un contrôle accru de ces cadrans histoire que ce ne soit pas aussi cacophonique que sur les autres supports.

Mais c'est plutôt une bonne chose de garder le contrôle sur les cadrans.

avatar en ballade | 

Appl€ devrait retirer la possibilité de changer la photo du bureau sur l'iphone, et garder son identité....on en lit un paquet de bullshit sur ce forum

avatar Vanton | 

@en ballade :
Ah ça je suis pour !! :-D
J'ai pesté contre la possibilité de mettre un papier peint sur l'écran d'accueil quand Jobs l'a présenté avec iOS 4 !
Comme je m'y attendais ça a permis à de trop nombreux énergumènes de mettre d'immondes photos de couple ou de gosses derrière les rangées d'icônes d'app... Du terrorisme visuel, un vrai drame moderne !

avatar Hoooti | 

@Vanton :
Très vrai ^^

avatar iBenou | 

Moi je veux juste plus de complications (7 ou 8) il y a encore de la place. Et des complications dynamiques (timer prend la place de la date ou de la bourse qui est fermée quand je mets un minuteur par exemple)

L'intérêt numéro 1 de l'Apple Watch à part le fitness c'est l'accès ultra rapide à toute sorte d'informations simples et c'est là que j'attends plus de développement

CONNEXION UTILISATEUR