Apple Watch Series 4 : aperçu en français de l’application ECG

Mickaël Bazoge |

Les utilisateurs d’Apple Watch Series 4 ont vécu un véritable crève-cœur hier soir. Apple leur a servi la version finale de watchOS 5.1.2 qui contient la nouvelle application ECG… mais celle-ci n’est réellement disponible qu’aux États-Unis. Et ce n’est pas une blague : il est impossible à l’heure actuelle de contourner la limitation imposée par Apple.

Démonstration en vidéo de l’app ECG. Au bout de 30 secondes, elle donne son verdict : ouf, tout va bien.

Pas la peine de chercher une app ECG, elle n’apparait nulle part… à moins de posséder une Apple Watch achetée aux États-Unis. C’est ainsi que Nicolas a pu se servir de cette fonction qui permet de générer un électrocardiogramme, simplement en posant le doigt sur la couronne digitale.

Dans l’application Apple Watch, les réglages Cœur comptent deux nouveautés : Consulter les ECG dans Santé et l’activation de la notification de rythme cardiaque. Elle enverra une alerte si la montre identifie une arythmie. Cette nouveauté est aussi disponible pour toutes les Series (sauf les premiers modèles de 2015).

Même si l’app ne se destine pour le moment qu’au pays de l’oncle Sam, Apple a bien fait les choses : le logiciel est complètement localisé en français, y compris les panneaux de réglages de l’application Apple Watch et de Santé. Dès qu’Apple aura reçu le feu vert des autorités françaises et/ou européennes de la santé, tout sera fin prêt.

ECG est disponible dans la liste des apps de l’Apple Watch. Il suffit de la lancer pour que la montre affiche une animation en forme de cœur tourbillonnant. Pas besoin de toucher un bouton : il suffit de poser le doigt sur la couronne digitale pour activer la mesure.
Pendant la mesure, l’application affiche un message d’avertissement très clair : l’Apple Watch ne peut pas identifier une crise cardiaque. Cette prévention revient à plusieurs reprises dans Santé : après tout, il s’agit d’un dispositif médical.
Après la mesure de l’ECG, l’application demande si on se sent bien et si l’on souhaite ajouter des symptômes. Plusieurs sont disponibles, comme la fatigue, l’essoufflement, une douleur thoracique, des vertiges…
L’app ECG donne son verdict, ici l’analyse a été peu concluante en raison de la mauvaise qualité de l’enregistrement.

Les données relevées par l’app ECG sont stockées au sein de l’application Santé. Pour l’occasion, celle-ci met les petits plats dans les grands en expliquant de manière très didactique les différents résultats obtenus par l’app ECG.

  • Rythme sinusal : le cœur bat de façon uniforme.
  • Fibrillation auriculaire : le cœur bat de manière irrégulière, la forme la plus courante d’arythmie grave.
  • Rythme cardiaque faible ou élevé : cet enregistrement est considéré comme peu concluant si le rythme cardiaque est inférieur à 50 BPM ou supérieur à 120 BPM. Ces fréquences peuvent influer sur une fibrillation auriculaire.
  • Peu concluant : l’enregistrement ne peut être classifié. Cela peut se produire si l’Apple Watch n’est pas assez serrée ou si on n’a pas posé les bras sur une table pendant l’enregistrement.

Le pouvoir anxiogène de la fonction ECG est plutôt élevé… Personne n’aime découvrir qu’il peut avoir un problème au cœur. C’est pourquoi Apple explique posément les choses dans l’app Santé.

L’application ECG ne peut pas détecter une crise cardiaque, des caillots, un accident vasculaire cérébral (AVC), ni d’autres pathologies cardiovasculaires (hypertension, insuffisance cardiaque congestive, cholestérol trop élevé et d’autres formes d’arythmie). Si on ne se sent pas bien, il faut consulter un médecin. Un utilisateur averti en vaut deux…

L’application Santé propose enfin le mode d’emploi de l’ECG, et présente aussi les résultats obtenus, bien évidemment.
Santé peut également générer un PDF de l’électrocardiogramme à présenter à son médecin.

Que Nicolas se rassure, son Apple Watch n’a identifié aucun signe de fibrillation auriculaire 😅. Merci à lui !

avatar mapiolca | 

Vue la réactivité de l’administration française, on devrait l’avoir pour l’Apple Watch série 12, sauf si un des responsable veut pouvoir l’utiliser sur sa montre...

avatar Phoenixxu | 

@mapiolca

Exactement !

avatar Iphoneur | 

@mapiolca

Oui, et encore. Comme en France nous nous croyons toujours meilleurs que les autres, notre administration va tout faire pour nous expliquer que les données ne sont pas fiables et que, pour notre bien-être, il est préférable de ne pas accorder à Apple l’autorisation demandée.

avatar donotrevenge | 

@Iphoneur

Le bon gros Français qui passe son temps à gémir pour tout et pour rien ! c’est vrais c est tellement important ton Apple Watch pour les institutions sanitaires, tu vas pouvoir enfin te faire ton propre électrocardiogramme ! Grace à ça tu vas pouvoir te passer de Medecin à vie...

avatar pagaupa | 

@Iphoneur

C’est un fait que notre médical est reconnu de tous...on vient même s’y faire soigner. Il y a peut-être une raison.

avatar victoireviclaux | 

@mapiolca

Toujours à râler...

avatar mapiolca | 

@victoireviclaux

Ça fait du bien ! #giletsjaunes 😉

avatar tboy | 

@mapiolca
Bonjour l’amalgame du mec qui est passé sur Twitter et qui croit que c’est une nouvelle mode de mettre #giletsjaunes dans chaque discussion du moment. Des fois que ça aurait un rapport 😂

avatar mapiolca | 

@tboy

Faut bien être dans le coup ! Sinon on se fait dépasser par l’actu 😜

avatar bonnepoire | 

@ tboy
Le commentaire con de la journée. Au moins c'est fait!

avatar anonx | 

@mapiolca

On a pas la même expérience avec le gras nous... 💅🏻

avatar fc78 | 

Encore une fois, en espérant que ça finira par rentrer :

LES AUTORITES COMPETENTES NATIONALES (ANSM EN FRANCE PAR EXEMPLE) N'INTERVIENNENT PAS DANS LE PROCESSUS DE MISE SUR LE MARCHE DES DISPOSITIFS MEDICAUX. IL S'AGIT DE PROCEDURES EUROPEENNES.

Voilà, c'est dit, écrit, crié, faites-en ce que vous voulez.

avatar mapiolca | 

@fc78

T’énerve pas, on rigole juste d’une situation qu’on ne connaît que trop bien.

En plus, on fait ça tellement simplement sur le vieux continent que, même si l’Europe dis quelque chose, la France a moyen de dire le contraire. Donc peu importe l’organisme qui s’en charge, dans tous les cas ça mettra des années avant d’arriver chez nous ! Après c’est un sujet qui demande réflexion, car les conséquences sur les usages seront nombreuses. Mais rien n’empêche de donner un accord de principe, voir comment ça se passe sur 2 ans, le temps voir les répercussions et de se décider au final. Sachant que ce ne sont pas 65 Millions de personnes qui vont l’utiliser, mais peut être 100 000 donc pas de quoi affoler les services médicaux mais au moins ça fait un essai grandeur nature. Et si c’est pas concluant, on annonce que c’est trop coûteux pour l’état, et on interdit la techno. Ou alors on fait une campagne de sensibilisation publicitaire genre SIDA ou Sécurité routière pour limiter l’impact.

avatar jazz678 | 

@mapiolca

« En plus, on fait ça tellement simplement sur le vieux continent que, même si l’Europe dis quelque chose, la France a moyen de dire le contraire. »

Non. Une fois que le marquage CE est accordé au niveau européen, la France ne peut s’y opposer puisqu’elle a elle-même contribué à la rédaction de cette réglementation

avatar jazz678 | 

@mapiolca

« Mais rien n’empêche de donner un accord de principe, voir comment ça se passe sur 2 ans, le temps voir les répercussions et de se décider au final. »

Ce ne fonctionne pas comme ça.
Pas prévu par la réglementation sur les dispositifs médicaux

avatar Regios73 | 

L’Ansm et la Fda travaillent ensemble depuis plus de 9 mois de manière officielle, ça pourrait accélérer la validation.

avatar mapiolca | 

@Regios73

9 mois pour valider c’est peut être un peu long non, au pire tu reprends le rapport américain, tu refais les tests, tu compares avec les exigences de la norme européenne et française et tu valides. En 6 mois, c’est réglé... mais après je comprend, y’a les vacances, les RTT....
Bon j’arrête la mauvaise foi, j’espère qu’ils valideront pour la watch 5 !

avatar fc78 | 

la collaboration Ansm/FDA qui a été rendue publique il y a quelques temps concerne les inspections de fabricants de médicaments. rien à voir avec le sujet ici.

Et pour l'apple watch il s'agit de procédure européennes et non françaises puisque nous sommes dans le domaine des dispositifs médicaux.

avatar iDanny | 

« Ressentez-vous des symptômes : extrasystole ? »

Car bien sûr tout le monde sait ce que ça veut dire...

avatar John McClane | 

@iDanny

C’est quand le cœur bat de manière syncopée : comme s’il loupait un battement, puis reprenait à contretemps la seconde d’après. Ça me le fait souvent quand je me repose après une journée de boulot, ou le soir au lit. Dans la majorité des cas ça n’est pas grave, mais ça peut l’être dans d’autres cas. D’où la nécessité de se faire examiner par un médecin quand on le ressent.

avatar iDanny | 

@John McClane

Ouais je sais, ça me le fait aussi parfois. Du coup je me demande comment la ⌚️ va interpréter ça, car apparemment pour elle il n’y a que 2 cas :
- rythme sinusal, « tout va bien »
- fibrillation auriculaire : le cœur bat de manière irrégulière, la forme la plus courante d’arythmie GRAVE.

Donc soit ça va, soit c’est grave 🤔😬

avatar John McClane | 

@iDanny

Oui je me demande aussi ce qu’elle me dira !
😴 ou 🚑 ?

avatar Nico_Belgium | 

Ouf mon cœur va bien 😁

Me voilà rassuré.

J’ai quand même par contre du mal à comprendre cette logique de bloquage. Car si moi j’ai eu la chance d’avoir une montre achetée aux US car j’étais par hasard sur place lors du lancement, j’ai fureté un peu les forums américains, et pas mal se retrouvent dans la situation inverse - montre achetée en Europe à l’époque et impossible pour eux d’activer la fonction.

avatar bonnepoire | 

@Nico_Belgium
Tout ça est politique et n'a rien à voir avec une décision d'Apple. Soit ils le font reconnaitre comme outil à qualités médicales ou un gadget. Vu les efforts consentis et l'apparente qualité de la montre dans le domaine médical, aucune raison de ne pas faire valider la montre. Autant dire qu'à part en Allemagne, on ne risque pas de voir cette option avant bien longtemps sur le vieux continent.

avatar Splinter | 

À noter que selon mon médecin cela ne peut pas constituer un vrai ECG car il faut normalement 3 points de contact, si j'ai bien compris. Or ici il n'y en a que deux.

avatar SNIDE38 | 

@Splinter

Oui il a totalement raison, il faut :
3 dérivations unipolaires
6 dérivations précordiales
(et éventuellement des dérivations postérieures et droites)
Ça reste bien évidemment un gadget !

avatar Bart94 | 

@SNIDE38

Bonjour

Es-tu médecin ?

Quel est l’interêt de l’applewatch pour la santé ?

Merci.

avatar povpom | 

@Bart94

Je ne vais étaler mon CV. D’autant que nous avons au moins un cardiologue parmi les lecteurs.

Mais pour répondre de manière basique (et en complément de mon opinion exprimée ci-dessous), un ElectroCardioGraMME est un outil diagnostic. Jusqu’ici, nous utilisons les courbes d’un ElectroCardioGraPHE. (l’appareil). C’est un examen courant : certains médecins à domicile, au cabinet, le spécialiste ...
En plaçant les électrodes de manière choisie, et selon leur nombre, on obtient x courbes. Les « dérivations ». Le plus courant : 4, 6 ou 12. Évidemment, plus on a d’électrodes, plus on est précis. On a plus de courbes. On peut entrevoir l’activité du cœur sous différents angles. Ex. : nous évoquions plus haut un ECG antérieur, c’est-à-dire en plaçant les électrodes dans le dos.

Pour obtenir une seule courbe, il faut au moins deux électrodes. Il nous faut une masse/un neutre/une électrode noire. Le courant électrique doit passer du + vers le -. La petite vidéo sur le site the Apple nous explique comment l’Apple Watch s’y prend.

Vous comprenez donc mieux les limites d’un ECG à une seule courbe. Cela étant, si elle est fiable, elle peut déjà représenter une première base et d’analyse. On peut imaginer s’appuyer dessus pour le suivi de traitement ou son adaptation, chez un malade chronique. Mesurer au quotidien une fréquence d’arythmie déjà diagnostiquée. Contrôler « sur le champ ». - c’est le cas de le dire- une adéquation entre des symptômes et l’activité cardiaque ...

Si demain vous allez chez votre cardiologue avec dans les mains le graphique d’un ECG avec une courbe perturbée, même et surtout s’il n’a pas confiance en Apple Watch, Il aura tendance à refaire un examen. Complet. Avec plus de dérivation.

avatar jazz678 | 

@povpom

« Si demain vous allez chez votre cardiologue avec dans les mains le graphique d’un ECG avec une courbe perturbée, même et surtout s’il n’a pas confiance en Apple Watch, Il aura tendance à refaire un examen. Complet. Avec plus de dérivation. »

Exactement
Mais ce n’est pas une question de confiance mais de démarche professionnelle. Il faut refaire l’examen avec un ECG plus puissant et faire éventuellement des examens complémentaires (clinique, holter, échocardiogramme,..).
Ça lui permet surtout de mettre le doigt sur un « vrai positif » qu’il n’aurait peut-être pas identifié autrement

avatar Splinter | 

Merci !

avatar povpom | 

@SNIDE38

Je ne suis pas d’accord avec toi. Un ECG a UNE SEULE dérivation est tout à fait exploitable ... dans les limites qu’on lui connaît.
Tu n’en a pas assez ? Passe à 6 dérivations. 12 dérivations. Un ECG antérieur.
Toujours pas assez ? un ECG a l’effort. Une écho (/une écho à l’effort) ... etc.
On peut aller loin comme ça. S’il n’est pas sans limite, l’arsenal diagnostic permet de n’engager que des examens (et donc des coûts) adaptés. Voilà un échelon supplémentaire.

avatar 33man | 

J’ai ma montre qui m’alerte à chaque fois que ma collègue rentre dans mon bureau... et j’ai des raideurs entre les jambes...

C’est grave docteur ?

avatar bonnepoire | 

Y'a une application pour ça: Tinder. T'as plus qu'à attendre qu'elle débarque dans ton téléphone.

avatar povpom | 
avatar Just1Barbu | 

Je pense que la fonction ECG est pas mal, toujours bon à savoir quand on est dans le lit au repos avec un bouquin que si son rythme se met à battre à 150BPM ... c’est qu’il y a un truc qui va pas et on consulte ... après de la à remplacer un vrai ECG je ne pense pas, mais ça peut, peut être, aider à chercher dans la bonne direction pour le médecin :) pour ma part ma montre (Série 3) m’as permis à mon médecin de détecter une hyperthyroïdie grâce à un rythme élevé au repos. Bref, je pense que la fonction est bonne à prendre, mais à utiliser avec des pincettes... je pense qu’il va y en avoir plus d’un qui vont finir aux urgences avec comme motifs : ma montre m’a détecté une arythmie ... ça va faire sourire les cardiologues.

avatar mapiolca | 

@Just1Barbu

Le bouquin est peut être prenant !

avatar pagaupa | 

Purée! Mais vous êtes tous malades du coeur ou quoi?

avatar bonnepoire | 

@ pagaupa
A défaut d'être malades de la tête comme toi...

avatar ilyes3333 | 

@bonnepoire

Waaaah bonnepoire est de retour. Le mec regarde tous les commentaires et y va de son petit mot pour tacler chacun et donner son opinion que personne n’a demandé. Laisses les gens s’exprimer librement au lieu de les insulter de con etc. Même si c’est le cas c’est un forum où tout le monde a le droit de s’exprimer, con ou pas. Tout le monde n’est pas aussi érudit que toi cher monsieur.

avatar padeca | 

@ilyes3333

On devrait réserver l'espace forum aux seuls abonnés

avatar corben | 

Personnellement je suis suivi par un cardiologue pour quelques petits soucis dans ce domaine. On a eu l’occasion d’en parler de cette fonctionnalité et pourtant lui même a une Apple Watch. Mon médecin n’est pas du tout convaincu par cette fonction et surtout il pense que c’est à un cardiologue de faire les mesures et les diagnostics qui s’imposent.
On a d’ailleurs fait un test ensemble il m’a fait les mesures habituelles avec son appareillage et ensuite on a testé avec l’AW et mes anomalies cardiaques n’apparaissent pas du tout sur les tracés de la montre.

C’est quand même assez dangereux je trouve de se fier à un gadget pour définir son niveau de santé

Que la montre aide à mesurer la qualité du sommeil, le rythme cardiaque pendant les efforts, OK, mais elle n’a pas vocation à donner des indications sur un pré diagnostic

Mon médecin a été clair sur le mode opératoire:
- un médecin traitant fait un pré diagnostic
- il prescrit des analyses de diverses natures
- il envoie éventuellement le patient vers un spécialiste (cardiologue ou autre selon les résultats ou les suspicions)
- le spécialiste analyse les résultats, donne son avis et fait faire des tests supplémentaires

avatar bonnepoire | 

@ corben
Tu vis en Amérique du nord?

avatar domi75 | 

@corben
Comment tu as fais pour tester la fonctionnalité de l Apple Watch car elle n est pas disponible en France et disponible au usa depuis hier soir.

avatar domi75 | 

@corben

Et même si tu avais une Apple Watch usa je veux bien l adresse de ton cardiologue qui consulte pendant la nuit . Tu doit confondre la fonction électrocardiogramme disponible depuis hier soir au usa sur Apple watch4 et la fonction de mesure du nombre battements par minutes du cœur disponible depuis la première Apple Watch

avatar jazz678 | 

@corben

«  Mon médecin n’est pas du tout convaincu par cette fonction et surtout il pense que c’est à un cardiologue de faire les mesures et les diagnostics qui s’imposent. »

Ça tombe bien. Personne n’a affirmé que l’AW devait se substituer au cardiologue ou au médecin d’une manière générale.
Il s’agit juste de sensibiliser à minima le porteur d’un tel appareil à des situations qui peuvent lui être fatales.
En cas d’arythmie par exemple, la bonne conduite est d’en référer au médecin.

Ton médecin, aussi compétent soit-il peut tout à fait passer à côté d’un trouble du rythme (il n’est pas avec toi H24...a priori) si celui-ci n’a pas d’incidence à court terme. Par contre le lui signaler peut lui permettre de faire des examens complémentaires et de mettre en place les mesures préventives qui te permettront d’éviter des conséquences parfois dramatiques sur le long terme (ex. AVC).

L’Aw n’a pas d’autre vocation.

avatar mapiolca | 

@corben

À lire les commentaires on a l’impression que la montre sonnent tous les 1/4 d’heure... c’est le cas ?

Mon avis (s’il intéresse quelqu’un) c’est que la fonction n’est pas là pour remplacer le médecin ou son ECG... elle est là pour prévenir quand quelque chose ne va pas. Je pense que si les autorités américaines ont autorisé le produit, c’est que soit quelqu’un avait une maison à faire construire ou un bateau à acheter, soit le produit est suffisamment fiable pour servir d’alerte de 1er niveau.

Beaucoup de gens (dont moi) ne savent pas reconnaître une arythmie, un souffle au cœur, ou autre problème cardiaque. Alors si la montre peut pousser le patient à la consultation car elle a détecter quelque chose de suspect, pourquoi pas. Ça évitera peut être aux « t’inquiète ça va passer » de finir à la morgue.

avatar powergeek | 

Donc si on achète une Apple Watch aux USA, on peut utiliser cette fonction en France ?

avatar Nico_Belgium | 

@powergeek

Oui

avatar Yo83 | 

L’Apple watch est un appareil de mesure(s), en aucun cas un appareil de diagnostic.

avatar jazz678 | 

@Yo83

« L’Apple watch est un appareil de mesure(s), en aucun cas un appareil de diagnostic. »

L’AW4 est tout à fait capable d’effectuer un diagnostic.
De fibrillation auriculaire par exemple

Pages

CONNEXION UTILISATEUR