Jeff Williams : le successeur logique de Tim Cook en cas de départ ?

Mickaël Bazoge |

Il va falloir s'habituer à voir et à entendre plus souvent Jeff Wiliams, le directeur des opérations d'Apple qui, à la faveur de l'annonce du départ de Jony Ive, va superviser le travail du studio de design du constructeur. Une nouvelle attribution qui s'ajoute au curriculum déjà bien fourni du bras droit de Tim Cook. Williams s'occupe de la chaîne d'approvisionnement d'Apple, des activités de recherche et de développement des apps et services santé et fitness du constructeur, il gère aussi AppleCare et a sous sa coupe quelques unes des équipes en charge des finances.

Jeff Williams durant la présentation de l'Apple Watch Series 4.

Sans oublier son implication dans la conception de l'Apple Watch ! Un véritable homme-orchestre donc, et un profil à la Tim Cook (qui occupait le même poste sous Steve Jobs), qui pourrait prendre la place du CEO si jamais ce dernier voulait décrocher de la gestion au quotidien d'Apple. C'est du moins l'opinion de plusieurs sources internes reprises par Bloomberg. Mark Gurman y détaille le pedigree de Jeff Williams en le présentant comme le possible successeur de Tim Cook.

Sur ce plan, on n'apprendra rien de très nouveau par rapport à nos précédents articles sur le COO d'Apple (notamment : L’irrésistible ascension de Jeff Williams). La contribution la plus intéressante de Gurman au débat est une collection d'anecdotes sur le personnage, qui préside chaque semaine une réunion consacrée aux nouveaux produits — tous les nouveaux produits, ce qui dit bien le poids de Jeff Williams dans l'organigramme d'Apple. D'ailleurs, ces réunions NPR (pour « New Product Review ») ont été rebaptisées « Jeff Review ».

Parmi les petites histoires dévoilées par l'article, il se dit que pendant le développement des AirPods, Williams a continué de porter des EarPods filaires plutôt que les nouveaux écouteurs : le dirigeant n'était pas content du design des modèles sans fil… Avant les AirPods, Jeff Williams a donc supervisé le développement de l'Apple Watch.

Pendant la présentation de la Series 2.

À deux reprises, il n'a pas hésité à retirer de la circulation plusieurs milliers d'unités déjà produites ; la première fois pour changer le type de nickel qui entre dans la composition du châssis. Des marques d'allergie étaient apparues au poignet de plusieurs cobayes… L'autre changement qui a valu d'écarter un lot d'Apple Watch concerne le Taptic Engine, qui sur le long terme pouvait souffrir de la corrosion. Les modèles concernés par ce défaut ont été donnés à des employés.

Ces décisions ont participé de la difficulté à trouver l'Apple Watch en magasin dans les premières semaines (et même les premiers mois) de commercialisation du produit. Il était plus facile de dénicher l'Apple Watch Edition en or 18 carats, une obsession de Jony Ive, qui s'est vendue à quelques dizaines de milliers d'unités selon Bloomberg, le gros des ventes pour ces modèles ayant été réalisé durant les deux premières semaines.

Cela paraît peu, mais il faut se rappeler que les prix de cette gamme démarraient à plus de 10 000 €. Après tout, l'Apple Watch Edition en or a pu faire une petite encoche dans le marché des montres très haut de gamme. Apple en est revenu assez rapidement, préférant se concentrer sur le suivi de la santé plutôt que sur le secteur de l'horlogerie de luxe. Et avec Jeff Williams à sa tête (l'homme est connu pour sa passion dévorante du vélo), l'Apple Watch n'a pas fini de creuser ce sillon.

avatar Ios_What a joke | 

Quelle horlogerie? Je ne considère pas mon Apple Watch comme de l’horlogerie.
C’est un objet réalisant tout un tas de fonction avec en plus la possibilité de lire l’heure mais ce n’est pas de l’horlogerie. Si elle l’était, mon MacBook et mon IPhone le serait 😂😂😂

avatar malcolmZ07 | 

@Ios_What a joke

Est-ce que tu portes ton Mac/iPhone au poignet ?

avatar Ios_What a joke | 

@malcolmZ07

Une montre gousset ne se porte pas au poignet et c’est de l’horlogerie. Une horloge ne se porte pas et pourtant elle mesure le temps comme le ferait un mac posé sur un bureau. D’après ta logique, puisque le mac ne se porte pas alors l’horloge n’est pas de l’horlogerie non plus? )Le nom serait très mal choisi alors 👌🏻😂). Tu ne sais pas ce que signifie horlogerie.

avatar debione | 

On retrouve fêla partout... Les gens mangent des steak vegan, porte du cuir vegan, mieux ils essayent de reproduire le goût de la saucisse...
Bref on essaye via des manipulations mentales de tromper les gens... On mange des tranches de tofu, ou autres, mais ça fait tellement has been... Dans la tête de certain.
J'ai même lu sur macg que les Apple watch ne pouvait se comparer aux bracelet fitbit mais à l'horlogerie suisse... On touche le fond du fond de la stupidité humaine, de sa volonté de manipulation...

avatar anonx | 

@Ios_What a joke

Bien d’accord 👍🏼

Tout comme le mi band ou etc.. ce sont des bracelets connectés !

Et c’est pas rabaisser le truc donc du calme les intégristes 👊🏼

Et c’est sûrement pour cette raison qu’Apple a choisi le terme de watch.. band faisait pas assez blingbling !

avatar rolmeyer | 

@anonx

Le problème est le même avec l’iPhone, c’était un téléphone ordinateur qui c’est mué en ordinateur de poche avec lequel on peut téléphoner. L’Apple Watch était une montre ordinateur ( voir la première keynote avec l’accent sur les watch faces ) qui s’est mué en ordinateur montre, dans les dernières keynotes les watch faces sont à peine citée.
Et si l’Apple Watch or est un caprice de Ive, les quelques exemplaires vendus ont rapporté de l’argent et surtout une notoriété de façon moins chère et plus efficace qu’une campagne de pub.

avatar anonx | 

@rolmeyer

Oui c’est vrai !

Mais d’ailleurs le terme téléphone s’est fait remplacé par smartphone ou même iPhone tout simplement.

Dommage de ne pas avoir trouvé un nom plus personnel à cette « Apple Watch » je trouve.

avatar inumerix | 

@Ios_What a joke

Il voulait dire qu’Apple voulait gratter la clientèle de l’horlogerie de luxe en faisant croire qu’une Apple Watch était un objet de mode grand luxe. Ce qui est une imposture. C’est un vulgaire gadget électronique qui ne vaut plus rien après quelques années. Un gadget très sympa et utile mais un gadget tout de même.

avatar Grizzzly | 

@inumerix

Je n’ai jamais compris ce besoin de denigrer les produits electroniques par rapport aux produits mecaniques.
Personellement ca me fascine au moins autant.

C’est mal l’electronique et le numerique ? Alors que la mecanique est noble ?

Parce que perso j’ai quasiment jamais rien porté au poignet de ma vie, sauf le « vulgaire gadget electronique » qui je dois le reconnaitre, a pas mal modifié mon quotidien.

On constate d’ailleurs que la montre, qui est surtout un signe ostentatoire de moyens financiers ou de statut social, reste curieusement noble par rapport à une merde electronique qui peut s’averer utile pour un individu soucieux de son activité physique et de sa santé.

avatar IPICH | 

@Grizzzly

Justement les deux sont différents, donc dire que l'Apple watch est de l'horlogerie ça n'a pas de sens.

avatar multips | 

@Grizzzly

Bien dit!

avatar Nesus | 

@inumerix

En quoi ma breitling est moins un gadget que mon Apple Watch ? J’aimerais comprendre ? Dans les deux il faut changer la pile (batterie), ma breitling donne le poul et l’altimètre avec deux trois calcules et mon Apple Watch fait infiniment plus au quotidien.
Si c’est juste dire : dans 20 ans je ne pourrais plus l’utiliser :
- 1 c’est sûrement faux, je peux toujours utiliser mon iPod (même si je ne le fais plus).
- 2 ma voiture est un gadget ?

Considérer que ce n’est pas de l’horlogerie et que c’est un objet de grande consommation sans aucun luxe, est tout à fait vrai. Considérer que c’est un produit construit à la chaîne sans réel manufacture, ça l’est tout autant. Dire que c’est un gadget...

avatar Hideyasu | 

@inumerix

Effectivement l’AW n’a pas la même finalité qu’une montre classique, cependant met toi à la place du gars qui a porté une montre automatique toute sa vie, qui essaye une AW et qui s’en passe plus.

Il va porter une 2e montre en même temps ? Bah non, ça fera un client de moins à l’avenir.
Son fils verra son père avec une montre connectée plutôt qu’une mécanique et aura tendance à faire la même chose.

Avec le temps ça vole forcément un peu de PDM

avatar Bruno de Malaisie | 

@inumerix

Steve Jobs parlait de l’ordinateur comme d’une “bicyclette du cerveau”.
Cette définition va parfaitement aux ordinateurs portables, iPhones et iPads mais aussi Watch.
Je préfère un “gadget” qui me sert à plein de choses plutôt qu’une montre qui ne me donne que l’heure (et encore parce que vous devez être un puriste, une montre automatique ne donne pas l’heure précisément sauf à se payer un chronographe...)

avatar Terragon | 

@Ios_What a joke

La définition de Larousse :

Technique de la fabrication ou de la réparation des horloges, des pendules, des montres.

Donc, théoriquement, l’horlogerie peut s’appliquer à une montre intelligente, même si je comprends et saisi ton déplaisir. C’est complètement différent certes, mais cela demeure de l’horlogerie.

avatar Ios_What a joke | 

@Terragon

On parle bien du bracelet connecté avec fonction horloge qu’Apple appelle “montre”?

avatar Terragon | 

@Ios_What a joke

À ce que je saches, c’est le seul produit qu’Apple appel Watch...

avatar Sgt. Pepper | 

@Ios_What a joke

Encore un exemple de réthorique fallacieuse dite du “vrai écossais” 🥳

https://fr.wikipedia.org/wiki/Sophisme_du_vrai_%C3%89cossais

avatar iftwst | 

Jeff a beau être le Tim de Tim il ne me semble pas plus charismatique que le CEO actuel ni être un product guy plus passionné.

N’est ce pas cette passion du produit qui manque finalement à cette grosse machine qu’est devenue Apple ?

Craig ne serait il pas plus à même de revêtir le rôle de guide vers le futur d’Apple ?

avatar UraniumB | 

@iftwst

Si, peut-être.

avatar Hōjō Tokyo | 

Franchement ça bouge tellement de nos jours franchement, quel intérêt de trouver un successeur maintenant, franchement ?

avatar occam | 

À quoi rime cet exercice en kremlinologie cupertine ?

Avons-nous un vote dans l’élection des caïds ?
Avons-nous ne serait-ce que le droit à l’ostracisme ?
Si oui, il y a un joli florilège de cadres que j’aimerais envoyer se régénérer chez les Perses. Après tout, Thémistocle, Damon ou Thucydide, bien plus méritants, y eurent droit.
Sinon, votons avec le seul scrutin qui compte : notre portefeuille.

avatar Grizzzly | 

Sinon concernant Jeff Williams, il y a une syllabe en trop dans son nom.
Next !

avatar corben | 

Le nivellement d’Apple par le bas.
Passer d’un génie visionnaire qu’était Steve jobs à un gestionnaire qu’est Tim Cook était déjà une sacrée claque pour l’entreprise.
Le jour où on passera de Tim Cook à Jeff Williams décrit comme le Tim Cook de Tim Cook ce sera le début de la fin.
On croit certaines entreprises increvables caf ultra leaders mais qui auraient cru que des Kodak, BlackBerry ou HP mordraient la poussière parce qu’ils n’avaient pas les bons dirigeants avec la bonne vision pour continuer à prospérer ?
Après Tim Cook, il y aura cette longue agonie.

avatar Hideyasu | 

@corben

Beaucoup disait pareil de TC déjà à son arrivée. Au final la longue agonie de Apple en 6 mois n’a pas eu lieu.
Je pense pas qu’on ait les éléments pour juger si quelqu’un est compétent ou non, on ne voit pas ce qu’ils font au quotidien dans l’entreprise (si ça se trouve Jeff en fait plus que Steve Jobs, qui sait)

avatar Bigdidou | 

Je me souviens que mon père me disait qu’il avait connu tant de papes et tant de présidents de la République.
Moi, je dis à mes enfants que j’ai déjà connu trois dirigeants d’Apple.

avatar stemou75 | 

Jony et Angela partis, Apple va laisser tomber cette idée saugrenue pour une marque d’électronique grand public d’aller vers le luxe. Luxe et haut de gamme sont deux choses bien différentes.

Souhaitons que Jeff Williams s’attache à redonner de la valeur ajoutée aux prochains produits. A nous donner envie.
En tout cas il a su déjà redonner une bonne direction à l’Apple Watch qui petit a petit devient un joli succès et surtout commence à faire envie.

CONNEXION UTILISATEUR