Hybrid : la nouvelle collection mécanique et électronique de Frédérique Constant

Mickaël Bazoge |

Les montres hybrides intégrant un mouvement mécanique et des fonctions connectées n'ont rien de nouveau, mais la nouvelle proposition de Frédérique Constant pourrait bien ravir les cœurs… et les poignets. La collection Hybrid de l'horloger suisse propose quatre modèles de 42 mm intégrant le calibre FC-750, qui mêle donc des parties mécanique et électronique, toutes assemblées en interne. Le Bluetooth, la batterie, le circuit imprimé et l'accéléromètre côtoient donc le mouvement automatique.

Frédérique Constant a dû mettre au point un bouclier antimagnétique pour éviter que les composants électroniques n'aient une influence sur les éléments mécaniques. Une fois assemblé, le tout ressemble à une montre mécanique d'allure classique, qui présente l'heure (ouf) de manière élégante avec une réserve de marche de 42 heures.

Le calibre hybride FC-750.

La montre, couplée à son application compagnon, assure des fonctions connectées basiques : suivi d'activité (avec définition d'un objectif) et du sommeil si on aime dormir avec sa tocante, mesure des mouvements, gestion des fuseaux horaires, et des fonctions de « coach intelligent ».

Une fonction d'analyse opère une vérification quotidienne (à 4h du matin) du calibre mécanique pour voir si tout se passe bien. Les résultats de cette mesure — marche, amplitude et repère du calibre — s'affichent dans l'application sous forme de graphiques. Si un des indicateurs vire au rouge, c'est qu'il y a quelque chose qui cloche et que la montre doit être révisée.

L'app permet aussi de personnaliser le comportement du poussoir de la montre (à gauche du boîtier) : un ou deux clics peuvent lancer des fonctions spécifiques sur le compteur du cadran situé à 12 heures (heures mondiales, indicateur de chargement de la batterie, chronomètre, etc.). La batterie de la partie électronique lui assure une autonomie de 7 jours ; il faudra ensuite replacer la tocante sur sa boîte de recharge.

Les Hybrid affichent des prix sans commune mesure avec les smartwatchs habituelles, mais on n'est pas ici en présence d'une banale montre connectée : comptez de 3 495 $ à 3 795 $ en fonction du boîtier.

avatar povpom | 

Le boîtier de recharge c’est celui présenté en photo ? Gros comme boîte à cigares !?

avatar iPop | 

Je ne sais pas pourquoi je pense au Docteur Who

avatar Moumou92 | 

« Frédérique Constant a dû mettre au point un bouclier antimagnétique pour éviter que les composants électroniques n'aient une influence sur les éléments mécaniques »

Mort de rire... une feuille de cuivre ou d’aluminium entre les deux et c’est réglé...

avatar Mickaël Bazoge | 
Vu comme les composants des deux parties sont imbriqués, c'est sans doute un peu plus compliqué que ça !
avatar Moumou92 | 

@MickaëlBazoge

Franchement, c’est de la CEM assez basique, fait tous les jours dans l’industrie... :-)

avatar glaglasven | 

@Moumou92

Faux, le bouclier électromagnétique se fait avec une mince couche de métal, les champs magnétiques sont très difficile à réduire. Essaie un aimant emballé dans de l'aluminium tu verras qu'il attire toujours autant le fer

avatar Moumou92 | 

@glaglasven

L’aimant génère un champs statique... dans ce cas il te faut effectivement une couche importante de matériaux ayant une perméabilité magnétique importante pour « dévier » les champs... on appelle çà court-circuiter les champs statique... c’est vrai... donc une épaisseur importante de matériaux ferromagnétiques...

Mais dans notre cas, il s’agit d’un champs haute fréquence généré par l’électronique de la montre... un blindage électromagnétique haute fréquence se faite avec un matériaux conducteur (le plus conducteur étant le mieux, donc le cuivre ou mieux, l’argent). Des courants de Foucaut vont être induits dans le blindage, ce qui va générer un champs « démagnétisant » s’opposant aux premier champs. Ici une simple feuille fine de matériaux conducteur suffit à bloquer les champs... c’est fait de façon standard dans l’électronique de pilotage de nombreux actionneurs...

Notion basique de CEM ...

avatar iDanny | 

@Moumou92

Moumou tu maitrises apparemment le sujet et c’est bien, je ne vais pas essayer de te contredire sur ce point, par contre fais attention car si tu emploies souvent ce mot dans ton travail, sache que champ au singulier ne prend pas de s à la fin, bordel 😬😉

avatar Moumou92 | 

@iDanny

Je suis docteur ingénieur, mais très mauvais en orthographe (encore plus quand je tape rapidement aux toilettes... :-) )

Mais oui c’est noté, merci!

avatar iDanny | 

@Moumou92

😄

avatar loupsolitaire97 | 

J’aimerais connaître la durée de vie de la partie électronique...

avatar LisbethSalander | 

C’est loin du niveau d’une AW tant dans l’esthétisme, dans la qualité et dans les fonctions. Le genre de montre un peu toc, qui tiendra vaguement 2 ans voir 4 ans si je suis gentille. Bref, à fuir.

avatar Biking Dutch Man | 

Pas convaincu! C'est une sorte de Frankenstein. Je préfère de loin ma montre mécanique de la Vallée de Joux, et m'acheter une Apple Watch si je veux une montre connectée (que je ne souhaite pas en ce moment)

avatar hdam1959 | 

@Biking Dutch Man

Heureusement que nous sommes pourvus de deux bras: l’un pour la smartwatch, l’autre pour la belle montre mécanique !

avatar Espcustom | 

Pas mal je trouve. Il faut saluer ici l’effort de FC de proposer qq chose de nouveau et d’assez osé dans l’univers de l’horlogerie à la fois de luxe, et suisse.

A noter que le mouvement mécanique est un mouvement « manufacture » Cad entièrement créé et assemblé par FC. D’où le prix 👍

@moumou: mince t’arrives trop tard pour vendre ta solution à la marque. Ils auraient fait des économies en r&d. Ce sera Pour la prochaine fois alors. 😄

avatar gillesb14 | 

Je n’aime pas l’Apple watch, et j’apprécie les belles mécaniques.
J’attends une montre connectée Kinetic ou solaire.
Mais pas question de mettre à mon poignet une horreur esthétique comme l’Apple watch.
En plus les AW ont une espérance de vie très courte, cette FC donnera encore l’heure dans 20 and même si la fonction connectée n’est plus compatible avec l’iPhone Z depuis 15 ans !!!

avatar iDanny | 

À ce prix je préfère une Speedmaster récente d’occasion, par exemple 😮

avatar Pas-un-philosophe | 

Donc il faut la recharger et la remonter, puis la faire réviser. Que d'inconvénients, que préfère la solution withings qui est bien plus simple au quotidien.

CONNEXION UTILISATEUR