Dans la manufacture où Withings assemble la montre Move connectée « Made in France »

Anthony Nelzin-Santos |

Qu’ils étaient fiers, les salariés de Withings, de conduire les journalistes à travers leur nouvelle « manufacture » ! Et pour cause : en ouvrant une ligne d’assemblage au cœur de son siège d’Issy-les-Moulineaux, Withings devient le premier fabricant de montres connectées « Made in France ». Une ligne entièrement dédiée à la personnalisation de la Move, une petite montre en plastique à 80 €, aux lignes rondouillardes et aux couleurs pétillantes.

L’assemblage des aiguilles sur un modèle à cadran « Terrazzo ».
L’assemblage des aiguilles sur un modèle à cadran « Terrazzo ».

Disons-le d’emblée : de la même manière que la marque « Swiss Made » ne garantit pas qu’une montre soit entièrement fabriquée en Suisse, la certification « Made in France » ne signifie pas que la Move est entièrement composée de pièces françaises. Si l’on peut dire que la Move est « fabriquée en France », c’est qu'elle a « subi sa dernière ouvraison ou transformation substantielle, économiquement justifiée », dans l'Hexagone. Mais la plupart des composants proviennent de Chine, où sont toujours assemblés les modèles « de série ».

La suite est réservée aux membre du Club iGen.

Déjà abonné ? Se connecter
Abonnez-vous au Club iGen !