Réalité augmentée : les apps ne se bousculent pas au portillon

Mickaël Bazoge |

Les dirigeants d'Apple, Tim Cook en tête, n'ont eu de cesse depuis le lancement d'iOS 11 de souligner l'avenir radieux de la réalité augmentée. C'est sans doute vrai, mais force est de constater que pour le moment, les développeurs font surtout preuve de prudence. Selon le décompte d'Apptopia, l'App Store comprend moins de mille applications ARKit.

La présence d'ARKit dans les apps a connu une chute importante entre septembre, où l'on dénombrait 300 apps compatibles, et novembre où seules 150 applications soumises à l'App Store intégraient les outils de réalité augmentée d'Apple. On note une remontée en décembre, mais on est loin du tsunami.

Au Visitor Center de l'Apple Park, on peut visiter le nouveau campus en réalité augmentée. Cliquer pour agrandir

Début novembre, le patron d'Apple vantait la présence dans la boutique iOS de mille applications ARKit, tout en reconnaissant que l'adoption de cette technologie auprès du grand public allait sans doute mettre du temps. Actuellement, ces apps sont surtout des démos techniques qui en mettent plein la vue, mais dont l'utilité est assez relative.

Selon Apptopia, la majeure partie des applications ARKit émargent dans les catégories des jeux (30%), divertissement (13,2%) et utilitaires (11,9%).

Tags
avatar ovea | 

L'axe de visée de la caméra devra être relevé par rapport à l'axe de l'écran en direction de l'utilisateur, par un accessoire à accrocher sur les anciens modèles … car en l'état, la conception de la réalité augmentée se heurte à ce problème d'ergonomie

avatar pariscanal | 

Teste MeasureKit c’ est trop l usine à gaz ça marche jamais / si c est ca les démos au secours

avatar LeBe07 | 

Pour le moment, c'est pas au top. On à faire à des apps "bricolos" et je veux tester avant de payer.

avatar adrien1987 | 

C'est tellement inutile. J'ai l'app avec les dinosaures (désolé), ça fonctionne 1 fois sur 10.

avatar Sokö | 

Effectivement, ce genre de technologie, pour le moment ça ne sert à qu’à peu de choses. À voir à l’avenir, donc…

avatar Gagolak | 

Ils sortent des lunettes et c’est parti.

avatar FreeDa | 

@Gagolak

Exactement, l’AR n’a pas grand intérêt sur smartphone, mais le jour où ce sera intégré dans notre champ de vision de façon simple, on pourra en reparler...

avatar jean_claude_duss | 

@FreeDa

Oui, évidemment pas sur des lunettes.

avatar Yohmi | 

Je me demande du coup si c’est encore trop difficile à maîtriser pour les développeurs, si le kit fourni par Apple est trop restrictif, si c’est pas assez universel pour être viable (genre Google n’a pas grand intérêt à se précipiter sur l’implémentation d’Apple) ou si c’est tout simplement un manque d’idées… ou peut-être un peu de tout ça ?

Parce que pour moi, le champ des possibles paraît tellement énorme, par exemple pour un musée, pour des « escape game », pour le tourisme…

Mais il manque peut-être une application mère (genre un mode dans l’application appareil photo) qui d’un coup superpose la reconnaissance active d’éléments et permet d’activer à la volée l’affichage d’interfaces / d’éléments propres à des modules (qui seraient comme des app, mais uniquement dédiés à la réalité augmentée).

avatar Sokö | 

@Yohmi

« par exemple pour un musée »

Oui ? Pour quoi faire, au juste, car au musée, je m’intéresse surtout à ce qui est exposé.

avatar Yohmi | 

@Sokö

Parce que tu penses tout voir de ce qui est exposé ? Par exemple, tu es capable de comprendre tous les symboles dessinés sur ce vase, de voir l’intérieur de ce coffre scellé, révélé par les rayons X, les couches successives de cette peinture de maître ?
Moi, au musée, parfois je trouve les légendes confuses, succinctes, j’aimerais en savoir plus, mais pas en m’agglutinant autour d’un banc de touristes qui écoutent la gentille dame au parapluie en se bousculant sur la pointe des pieds à respirer les cheveux de leur voisin de devant. J’ai l’œuvre devant moi, elle me fascine, j’ai envie de tout savoir dessus. Si, avec la réalité augmentée, je peux d’un coup superposer dessus ce qu’elle cache, tourner autour et voir se dévoiler de nouveaux aspects qui m’étaient invisibles, alors ça me plaît, vraiment beaucoup. L’état dans lequel elle a été trouvée, le lieu, les ornements qui y étaient autrefois attachés… la peau et les plumes d’un dinosaure, la fourrure autour de ce poignard cérémonial, l’anse cassée de cette théière, les couleurs originales de ces objets autrefois peints… les couleurs de Notre-Dame de Paris aussi, pourquoi pas ! Je ne veux pas qu’on la repeigne, mais j’adorerais la voir comme elle a été.

Il y a déjà des loupes dans certaines expositions. C’est une forme de loupe, mais qui permet de ne pas avoir une installation particulière, que plusieurs personnes peuvent utiliser à la fois, qui est beaucoup plus flexible…

Et si ça t’intéresse pas ? Tant mieux, personne ne te l’impose. Parfois, on a juste envie de se promener au milieu des œuvres, sans chercher à les comprendre, juste pour le plaisir, et c’est très bien aussi.

avatar ovea | 

@Yohmi

Belle description des augmentations par reconnaissance de la visée à travers l'objectif d'un iTruc ;)

Par contre, même sur une visé statique, il y a un énorme besoin en reconnaissance de forme à satisfaire.
=> applications très localisées.

Et encore, l'object de la visée n'a aucune chance d'être métamorphe … même un tout petit peu :
même les mains sont inutilisables !
Retour au bâton de joie :-/
Aucun langage de descriptions des mouvements humains (ça existe même pas pour les interfaces graphiques, ni pour lire une équation mathématique … pfff)
=> aucune chance d'aide pour retrouver une seul personne, soit-elle hyper connue sous tous les angles, dans une foule, ni pour se faire expliquer la dernière théorie écrite sur une ardoise en cire retrouvée dans un glacier de deux cent mille ans.

Après on peut filtrer à fond sur l'iTruc et employer du calcul distribué … mais ça devient très lourd sur la gestion du retour en temps réel en tenant compte de la chorégraphie de l'utilisateur et des convives présents proches (droit à l'image, sécurité …)

Naaan :-/ le mieux c'est de se jouer du planton d'expo, et de virevolter autour de l'œuvre, de papillonner selon les points de vue, de tisser sa gallérie mentale

avatar Bigdidou | 

@ovea

« Naaan :-/ le mieux c'est de se jouer du planton d'expo, et de virevolter autour de l'œuvre, de papillonner selon les points de vue, de tisser sa gallérie mentale »

Aussi.
Ça n’est pas exclusif.

avatar jean_claude_duss | 

@Yohmi

Pour des tableaux ou des statues c’est extrême simple à faire et pas besoin de ar kit, un tableau en temps que marker AR pour vuforia par exemple (Pour pas être limite à iOS ce qui est impensable pour un musée) marcherait très bien. Les maisons d’édition ont déjà toutes des apps comme ça pour leurs magazines ou leur romans. Il suffirait d’ajouter les infos des œuvres dans une base de donnée sans avoir presque rien à coder.

avatar Bigdidou | 

@Sokö

« je m’intéresse surtout à ce qui est exposé. »
Tu passes à côté de beaucoup de choses...
Le contexte, et toutes les choses passionnantes que dit Yohmi.

avatar Sokö | 

@Bigdidou

C’est un point de vue. Mais mon expérience me fait dire que si en plus du mur de visiteurs, l’audioguide rivé à l’oreille, il faut rester derrière un deuxième mur de visiteurs brandissant leur smartphone, je peux vous assurer que je déserterai les expositions.

avatar Bigdidou | 

@Sokö

Ce qui me fait dire, entre autre, que la réalité augmentées sans lunettes, ça m’étonnerai que ça décolle beaucoup.

avatar LisbethSalander | 

@Yohmi

Pour le tourisme une start up teste à Paris justement des jumelles sur pieds ( je ne sais pas le nom français ) où l’on paye pour regarder la ville. Leur système implémenté une ar permettant de voir la ville et les monuments comment ils étaient aux siècles précédents.

avatar Yohmi | 

@LisbethSalander

Ça c’est génial ! J’étais au Sacré Cœur avec un touriste il y a quelques semaines, il y avait cette vue de Paris mais je n’étais pas certain de tous ces monuments que je voyais. C’était une sortie improvisée, on avait pas de guide papier ni rien. Pouvoir juste lever son smartphone et voir le contour des monuments se dessiner, avec leur nom, la date de construction, l’architecte, le style… ça aurait été génial 😊 alors si en plus on peut les voir dans le petit Paris de l’époque, je signe !
En soi, ça pourrait être un projet des villes. Developper une application commune pour toute la France, et que chaque ville participe à remplir la base de données 😃

avatar AdrienMondot | 

@Yohmi
C’est le temps de développement qui manque, ainsi que l’apparition de nouveaux paradigmes d’application.
ARKit est encore très jeune et pas très pratique (pour mon usage en tant que dev en tout cas), et surtout je trouve le tracking pas d’aussi bonne qualité que ses concurrents (vuforia principalement).
On a créé une expo à base d’AR entre autre :
vimeo.com/amcb/mm

avatar blazouf | 

@AdrienMondot

Génial cette expo ! C'est dur à développer ?

avatar Bigdidou | 

@Yohmi

« Parce que pour moi, le champ des possibles paraît tellement énorme, par exemple pour un musée, pour des « escape game », pour le tourisme… »

Tout à fait.
Et que dire des domaines d’application dans la formation, ou en situation ?
Le nombre de possibilités en médecine pour des choses aussi commune que par exemple la pose d’une voie d’abord, pas toujours simple, mais aussi beaucoup plus sophistiquées est considérable.
Un autre champs est celui des thérapies comportementales, comme les thérapies d’exposition avec des système bien plus faciles à mettre en oeuvre que la réalité virtuelle, et bien plus réalistes
Et c’est sûrement pareil pour des tas de professions.
Je pense que c’est un peu tôt pour faire le bilan, et surtout, surtout, il faut des lunettes.

avatar ovea | 

@Bigdidou

Remarque qu'une bonne désensibilisation à nos iTrucs serait suffisamment remarquable pour qu'en utilisation conventionnelle
(axe de visé de l'écran vers l'utilisateur),
avec une caméra unique plus apte à nous englober dans notre environnement plus large,
avec un casque binaural (voir Sennheiser),
pour que le gradient d'immersion permette de se retrouver plus en aptitude à réinvestir un stimulus réellement acceptable au bon moment …
On aurait déjà un bon outil.

avatar armandgz123 | 

Je ne vois toujours pas l’intérêt... c’est tellement inutile je trouve...

avatar webHAL1 | 

Extrait de l'article :
« Les dirigeants d'Apple, Tim Cook en tête, n'ont eu de cesse depuis le lancement d'iOS 11 de souligner l'avenir radieux de la réalité augmentée. »

Mmoui, bon, Tim Cook avait aussi déclaré que l'Apple Watch était un produit si incroyable et si abouti que chaque possesseur d'iPhone allait en vouloir une. Je crains donc que le don de voyance ne soit pas une des caractéristiques du patron de la Pomme (qui a bien d'autres qualités, ceci dit). ^_^
Pour ma part, ça fait un moment que je me dis qu'on fait beaucoup trop de tapage autour de la réalité augmentée. Je ne doute pas que ce soit un ajout intéressant aux smartphones, qui sera très appréciable dans certaines applications, mais pour moi ça se compare à quelque chose comme l'accéléromètre : une fonctionnalité qui est "transparente", certains logiciels l'utilisent, d'autres pas, et il n'est pas nécessaire de "sur-vendre" le truc et le qualifier de "révolution" pour qu'il soit utile. Pratique, amusant, ludique, oui, mais sans forcément "changer la vie" des utilisateurs et bouleverser tous les usages connus....

Cordialement,

HAL1

avatar Mike Mac | 

Il y en a vraiment à qui il manque une couche d'abstraction face aux oeuvres pour faire travailler leur imagination qu'il leur faille des surcouches de compensation.

On a pas tous les mêmes pouvoirs...

avatar Yohmi | 

@Mike Mac

Et encore, il parait même qu’il y a des gens qui possèdent des encyclopédies, qui regardent des documentaires, quelle absence totale d’imagination !
La curiosité est décidément un bien vilain défaut !

avatar tbr | 

Je prédis à l’AR grand public le même final que la 3D des téléviseurs : les oubliettes de la tech pour totale inutilité et à cause produits absolument nuls et bien trop chers, de fonctionnalités superficielles et bien trop restreintes.

Bref, un Gadget.

En revanche, pour les pros, avec les bonnes interfaces, le bon matos, le tout bien combiné, l’avenir est certainement plus évident.

Reste que si c’est pour avoir un truc qui ne rend pas plus simple les choses (devoir se munir de tout le matos), quel intérêt ?

avatar jean_claude_duss | 

@tbr

J’imagine que ça va très largement remplacer les gps sur écran dans les voitures. Si un système me colorait la route par dessus la vrai route les intersections seraient plus simples. La route changerait la couleur si j’allais trop vite. Des flèches pour dire ou aller...

avatar jimmy92250 | 

L’application IKEA en réalité augmentée ça déchire quand même. Ça c’est utile et montre le potentiel de la chose!..

CONNEXION UTILISATEUR