Google ouvre les vannes de la commercialisation de Glass

Mickaël Bazoge |

Moins d’un an après le lancement, en toute discrétion, de la deuxième génération de son dispositif Glass, Google ouvre un peu plus la distribution de son appareil de réalité augmentée pour lunettes. Alors qu’il fallait se renseigner auprès de fournisseurs spécifiques pour acheter Glass, désormais la vente de l’engin est ouverte à tous (chez quelques distributeurs américains, du moins).

Cela ne veut pas dire pour autant que le tout-venant pourra se mettre sur le nez l’appareillage Glass. Il s’agit toujours de l’édition « Entreprise » à 999 $, dont l’usage est surtout pertinent sur les chantiers, dans les usines, le milieu médical ou la logistique. Les développeurs sont les premiers concernés par cette nouvelle : ils auront plus facilement accès à Glass qu’auparavant, ce qui leur permettra de concevoir des applications Android dédiées. De quoi imaginer de nouveaux usages pour, qui sait, donner un nouvel élan à ce produit mal né.

Il y a six ans, la toute première édition de Glass se destinait effectivement au grand public. Du moins ceux capables de dépenser 1 500 $ pour un dispositif au design encombrant, à l’autonomie tout autant limitée que l’usage, sans oublier tout l’aspect social qui s’est révélé rapidement inconvenant. Sa présence dans le monde de l’entreprise a davantage de sens.

Tags
avatar pat3 | 

Effectivement, l’usage est mieux pensé et paraît être plus utile.
Reste que c’est Google, que la perspective de filer ses données de flux de travail à Google me paraît peu enviable pour une entreprise soucieuse de confidentialité…

avatar DrStrange | 

@pat3

Pire encore si par une erreur les données de l'entreprise peuvent de retrouver chez le concurrent !

avatar CorbeilleNews | 

Ne plus parler aux gens qui portent ce genre de lunettes

avatar macosZ | 

La société rennaise AMA a développé des services de ce type. On les utilisent dans ma boîte

avatar tyler_d | 

Ça a l’air bien chiant !

CONNEXION UTILISATEUR