Les employés de la division Santé d'Apple ont le moral dans les chaussettes

Mickaël Bazoge |

Il y a du rififi au sein de la division en charge de la santé chez Apple. CNBC a relevé plusieurs départs d'employés déçus par leur travail à Cupertino. Certains d'entre eux n'ont plus supporté la culture de l'entreprise, d'autres se sont sentis marginalisés et incapables de faire avancer leurs idées.

Apple embauche des profils qui débordent d'ambition pour résoudre les grands problèmes du système de santé complexe et notoirement défaillant aux États-Unis, mais ils se heurtent à l'approche plus mesurée d'Apple. Le secteur est régi par des règles strictes et une régulation tatillonne, il ne peut pas y avoir de grand soir.

Ces tensions ont pris de l'ampleur ces derniers mois, mais le malaise est présent depuis plusieurs années, selon les employés d'Apple interrogés par le site qui liste quelques uns des départs récents : Christine Eun, qui a travaillé huit ans chez Apple, est partie cet été ; Brian Ellis, qui supervisait les cliniques AC Wellness pour les employés d'Apple, est retourné chez Apple Music en juin ; Matt Krey a quitté Apple en mai ; Andrew Trister a été débauché par la fondation Gates.

Que des employés quittent une entreprise, ça n'a rien d'exceptionnel, c'est même très courant en particulier dans une boîte qui compte des milliers de salariés. Mais il y a une alerte dans la division santé d'Apple : plusieurs signes inquiétants de mécontentement ont été relevés après un sondage interne. Poussant le grand patron Jeff Williams à rencontrer plusieurs employés afin de déterminer la raison de ce moral dans les chaussettes.

Une des principales difficultés concerne la vision à long terme d'Apple dans le domaine de la santé. Certains employés estiment en effet que le constructeur pourrait aller plus loin et plancher sur des projets plus ambitieux. Les produits et services sur lesquels ils travaillent demeurent confinés au bien-être et à la prévention. Ce n'est déjà pas si mal et cela donne des résultats intéressants comme l'ECG de l'Apple Watch.

Une partie des équipes voudrait développer un service de télémédecine ou simplifier la facturation des assurances avec un système de paiement plus simple. D'autres aimeraient en faire plus avec Beddit, le fabricant d'un capteur de suivi du sommeil acheté par la Pomme en 2017. Les innovations développées pour soigner les employés d'Apple dans les cliniques AC Wellness pourraient être proposées plus largement… Ces initiatives n'ont pas rencontré l'écho attendu auprès de la direction de l'entreprise.

GymKit permet de connecter une Apple Watch à une machine de torture un équipement sportif compatible.

Beaucoup ont été mécontents de l'accueil tiède fait par les médecins et les professionnels à l'app ECG (lire : Entretien : les cardiologues face à l’ECG de l’Apple Watch). Des employés de la division santé avaient poussé pour le lancement de l'application à petite échelle afin d'impliquer la communauté médicale. Et voir si elle leur posait des problèmes. Apple a proposé un compromis : tous les six mois, réunir à l'Apple Park un groupe d'experts de la santé, dont des cardiologues, pour discuter le bout de gras.

Autre souci qui finit par démotiver les troupes : le culte du secret d'Apple. L'industrie de la santé avance grâce à la publication de travaux, d'études cliniques, de rencontres entre professionnels. Contrairement à ce qui passe pour l'intelligence artificielle où les chercheurs d'Apple jouissent d'une certaine liberté, ce n'est pas le cas pour leurs collègues de la santé.

Pour aller plus loin :
avatar Bigdidou | 

Ah zut.
J’ai cru que les chaussettes connectées capables de dépister la dépression allaient enfin sortir.

Déçu, je suis.

Bon, ça démontre encore une fois que la santé fait pas le bonheur chez tout le monde.

avatar nemrod | 

@Bigdidou

Merci de ton avis éclairé 👍🏻

avatar Maitre muqueux | 

@Bigdidou

Exactement la santé ne fait pas le bonheur alors que l’argent y contribue !!! 😂

avatar Lecorbubu | 

Eh bien ça commence à faire pas mal de départ dans l’entreprise, la tendance du moment depuis quelques mois n’est pas des plus enthousiasmantes pour la suite...

avatar shaba | 

@Lecorbubu

Quand quelqu’un de plus talentueux que les partants arrive on est pas au courant non plus. Faut pas prêter attention à ces bruits de couloir, ce ne sont que rumeurs et supputations d’une part, d’autre part elles font partie de la vie d’entreprise.

avatar jazz678 | 

@Lecorbubu

« Eh bien ça commence à faire pas mal de départ dans l’entreprise,... »

Ah bon ? Pas mal ? Et tu dirais quoi comme fréquence de départ chez Apple ?

avatar pagaupa | 

Les pauvres! Voilà qui va leur permettre de s’occuper d’eux avant de penser aux autres...

avatar Bigdidou | 

@pagaupa

Oui, c’est sûr qu’autant de souffrance au travail, on se demande ce que font les ONG.

avatar Paquito06 | 

“Une partie des équipes voudrait développer un service de télémédecine ou simplifier la facturation des assurances en avec un système de paiement plus simple.”

Mais parce que ca rapporte pas d’argent les gars, meme si ca aiderait beaucoup le consommateur, au final. Des start up s’y essaient et brulent beaucoup de cash, toujours pas profitables. L’IA en revanche, beaucoup plus.

Je n’ai pas vu l’article parler de la confidentialite des donnees, ce qui est un gros frein aux mouvements internes concernant l’ambition et les idees des employés. L’assurance santé est tellement un bordel aux US 😓

avatar Hōjō Tokyo | 

On voudrait tout faire faire à Apple,

Néanmoins je ne désire pas que ma prise en charge dans la santé se fasse dans une entreprise qui chipote à payer ses impôts, faire circuler le fric et mettre des chargeurs convenables dans ses boîtes.

Et puis si c’est pour vendre des lecteurs glycémique et des tensiomètres Or rose à 600€ ce n’est pas la peine, la population n’en a pas besoin

————————-

Bref.
Pour être un peu sérieux :

Travaillant dans le secteur médical on observe de très très loin ce que fait Apple, pour l’instant totalement absente du domaine.
Vendre des gadget au grand public c’est une chose, mais si le souhait est de s’implanter dans le secteur hospitalier, il va falloir entendre les contraintes budgétaires et les demandes faites par les infrastructures :
Le secteur avance aujourd’hui lentement car il est contraint de travailler avec tout un tas de professionnels différents.
Je doute que Apple puisse se contenir et percer sans se soustraire à ce type de contraintes.
Et puis pour vendre quoi ? Du logiciel ?

Ca marchera peut être pour quelques cliniques privées aux USA, en France, faut voir l’état de nos hôpitaux...

Le mien est équipé par Apple : MacBook Air, Mac mini, iPad, claviers souris... mais notre administration va certainement renouveler chez Microsoft

avatar Depret Lucas | 

@Hōjō Tokyo

Elle paie ses impôts

avatar Droliv | 

@Depret Lucas

Elle paie une misère grâce à la défiscalisation (qui n’est certes pas de son fait), sur des revenus que NOUS lui permettons de gagner.

Faut juste ouvrir les yeux et arrêter le culte de la consommation à tout crin: Apple fait d’excellent produit mais n’est pas la sainte pour laquelle elle essaye de se faire passer...

Vivement que l’Europe se réveille et mette fin à ses processus déplorables qui spolient les états souverains de leurs revenus et les obligent à ponctionner leurs contribuables.

avatar macam | 

@droliv :
Le problème est justement que les Etats européens ne veulent ou ne peuvent pas déléguer à l'Union Européenne leur souveraineté sur la fiscalité ; le problème ne vient pas de l'UE mais de ses Etats membres.

avatar cdp86 | 

@macam

Qu’est-ce qu’est l’UE dans son ensemble si ce n’est une représentation équitable de ses états membre.

Chaque pays est un bout de l’UE. Ce n’est pas une collectivité venant d’une autre planète comme on essaye parfois de nous le faire croire...

avatar marc_os | 

@macam
C'est quoi l'UE ?
L'ensemble de ses « macam membres »
Et Bruxelles, c'est l'ensemble des représentants des États de l'UE.

avatar jazz678 | 

@Hōjō Tokyo

« Vendre des gadget au grand public c’est une chose, mais si le souhait est de s’implanter dans le secteur hospitalier, il va falloir entendre les contraintes budgétaires et les demandes faites par les infrastructures »

Pour l’instant rien, absolument rien n’indique que c’est l’orientation stratégique qu’à choisie Apple.
Les fonctionnalités proposées jusqu’ici sur l’AW n’ont pas pour ambition de s’implanter à l’hôpital vu que ce produit reste par essence un produit grand public.

Les remarques que tu formules sont légitimes et pertinentes mais s’adressent plus aux fabricants de dispositifs médicaux spécialisés.

avatar raoolito | 

j’allais le dire, Apple ne vise pas à etre un fournisseur de matériel medical, elle vise à apporter un support plus precis et pertinent dans le domaine de la santé (entre autre) vis à vis de ses clients.
on ne verra jamais un IRM Apple par contre un dossier de santé partageable sur un regard à FaceId, ca oui.

avatar whocancatchme | 

C'est sur que vu les pratiques dernièrement, le profit à tout prix et la pingrerie, ça donne pas vraiment envie de prendre leurs produits dans la santé effectivement. Cela restera de l'ordre du gadget à mon avis

avatar marc_os | 

@whocancatchme
« le profit à tout prix » c'est la base même du capitalisme.
Ce n'est en aucun cas une particularité d'Apple ni d'aucune des entreprises concurrentes.

avatar marenostrum | 

y a que créer sa propre boite pour appliquer les idées qui te plaisent. travaillant pour un autre tu seras toujours contrarié à un moment donné.

je pense que les virés emploient une stratégie pour se relancer ailleurs et surtout sur des choses pas concrètes, où y a pas d'obligation immédiat de résultats.

avatar jazz678 | 

@marenostrum

« y a que créer sa propre boite pour appliquer les idées qui te plaisent. »

Yaka, yaka...
On se demande pourquoi il n’existe pas plus d’Apple ou de MS

avatar oomu | 

Yaka

Comme je disais yakayaka dans la rue, mon banquier m'a filé 60 millions. Mais j'ai préféré rester à commenter sur internet pour décrier l'absurdité des commentaires internet.

avatar marenostrum | 

mon commentaire est en rapport avec l'article qui nous dit que les gars qui partent sont plus visionnaires que Apple. un gars comme ça je me demande ce qu'il fait chez Apple ?

et pourquoi existent autant de start-up dans le monde, et ne vont pas travailler pour Apple ? c'est plus facile et ça paye mieux selon vous.

l'ambitieux et le visionnaire il trouve des moyens individuels pour réussir. comme l'a fait Jobs et tant autres. ils ne vont pas aller trouver du boulot ailleurs et se plaindre par le manque d'espace que lui laisse l'employer.

la plupart des gens qui travaillent pour un patron, n'attendent que l'heure pour rentrer chez eux et ne pensent qu'aux vacances et la retraite, même quand ils sont de bons spécialistes. j'ai des collègues autour de moi. parce que le vrai boulot est dur et pas chose facile. ça te fatigue à la longue, pour ne pas dire que ça te rend malade. (Jobs même en travaillent pour lui, est parti avant l'âge)

avatar NEWIPHONE76 | 

@marenostrum

"Jobs même en travaillent pour lui, est parti avant l'âge)"

Jobs avait une saloperie de cancer, ne mélangez pas tout svp.

avatar marenostrum | 

il l'avait pas à la naissance. il avait des problèmes plus que tout le monde chez Apple. normal il se donnait plus que tout le monde.
je n'oublie pas quand il est sorti devant la presse avec l'iPhone 4 (pour l'antennagate), en expliquant comment le tenir. dans son visage on pouvait voir l'ombre de la mort. tellement il était fatigué. en tout cas l'impression qui m'a donné à l'époque. ça m'est resté gravé dans ma tête.
quelques semaine avant avec le président russe (Medvedev, ou j'sais pas) était tout souriant en lui montrant l'iPhone 4 justement, qu'il aimait beaucoup (le produit parfais pour lui). le problème d'antenne ça l'a choqué. en pensant comment je ne l'ai pas remarqué avant, et ces connards c'est la première chose qui remarquent dans un tel appareil. etc.

avatar NEWIPHONE76 | 

@marenostrum

On chope le cancer car on travaille trop. Première nouvelle...

avatar marenostrum | 

par les problèmes qui te pose la vie (des problèmes inconnu avant pour toi). j'ai perdu ma mère à cause de cette maladie. et je sais d'où ça peut venir.

avatar NEWIPHONE76 | 

@marenostrum

Sans rentrer dans les détails, j’ai connu dans mon entourage cette maladie aussi et il s’avère que cette maladie se développe quand le corps est fatigué. De là à en conclure HÂTIVEMENT que la fatigue engendre un cancer, il y a un gouffre !!!

avatar marc_os | 

@marenostrum

Ah bon, parce que le cas particulier de ta mère est un cas général?
Mon père aussi est parti d'un cancer. Et alors ?
Rien à voir avec celui de Steve Jobs non plus.
Alors un peu de décence, s'il te plaît.
Et cesses avec ces généralisations à l'emporte pièce, d'autant plus que vu tes commentaires je doute très fortement que tu sois cancérologue. Quand on ne sait pas, on se tait, ou on demande, mais on n'affirme pas n'importe quoi à tout vents. Je sais, c'est devenu monnaie courante sur les forums et Internet, mais ce n'est pas une raison.

avatar NEWIPHONE76 | 

@marenostrum

Petit rappel : Steve Jobs ne voulait pas se soigner, il faisait confiance aux médecines alternatives qui n’ont malheureusement pas fonctionné.

avatar marenostrum | 

même en se soignant, y en a pas d'espoir. il faut que le patient change tout dans sa vie, (que très peu de gens le font) mais pas qu'il continu faire la même vie qu'avant. c'est pas la médecine qui peut te sauver. pour moi Jobs avait raison de pas faire confiance.

avatar NEWIPHONE76 | 

@marenostrum

On rentre dans un autre débat.
Je t’invite à lire sa biographie qui est très intéressante.

avatar jazz678 | 

@marenostrum

« pour moi Jobs avait raison de pas faire confiance. »

Tu fais confiance quand il y a un espoir.
Sur ce type de cancer il n’y en a pas.

avatar marc_os | 

@marenostrum
Tu es médecin ?

avatar jazz678 | 

@NEWIPHONE76

« il faisait confiance aux médecines alternatives qui n’ont malheureusement pas fonctionné »

Il avait un cancer du pancréas depuis de nombreuses années. Au stade des métastases.
La survie a 5 ans est nulle

avatar NEWIPHONE76 | 

@jazz678

Il aurait pu peut-être moins souffrir

avatar frankm | 

La dépression ça se soigne en achetant des produits Apple

avatar oomu | 

oui !

ha ce plaisir de l'achat

puis foncer chez soi

le déballage

réaliser que l'appareil est vraiment bien foutu et que c'est impressionnant ce que le travail d'autrui peut créer quand des milliers de personnes se mettent ensemble sur un projet, grâce au travail de générations de gens en recherche, constructions d'usines, machines, etc

et c'est beau.

puis on réalise qu'on en fera jamais autant, qu'on est même pas foutu de brosser aussi bien l'aluminium, qu'on est tout seul ou presque, et que c'est pas suffisant pour faire autant de boulot.

Et qu'après le bonheur vient une journée de plus, et le malheur : la perte d'ami, la maladie, la crise, la guerre, la manif, le président remplacé par un autre président, le repas brulé, la peur que la drogue, jeux vidéo, rocknroll, internet et sa propre médiocrité vont pourrir le gamin et cerise sur le gâteau : on a toujours pas été foutu de faire un aussi bon travail que ceux qui ont fabriqué le dernier bidule d'Apple.

La dépression ne se soigne qu'en travaillant avec des médecins. C'est une maladie physique, avec de véritables causes mesurables, qui écrase l'esprit.

Pour le reste, la Vacuité, je dirais que vous n'avez qu'à chercher ce qui fait sens pour vous, et utiliser votre dernier achat Apple pour cela. Si par contre vous achetez juste pour vous distraire : mettez vous au golf.

avatar louisb | 

@oomu

Joliment écrit 😊

avatar Mike Mac | 

Vous auriez pu titrer :

"Les employés de la division Santé d'Apple en hyper tension"

ou encore

"Les employés de la division Santé d'Apple ont le moral dans des bas de contentieux".... Cela change des chaussettes.

avatar Paquito06 | 
avatar NEWIPHONE76 | 

@Mike Mac

de contention non ? À moins que ce ne soit un jeu de mots ?

avatar oomu | 

sigh, j'appelle cela la maladie du calembour.

je n'ai jamais compris, (enfin si , je suppose que ça fait cliquer d'avantage les lecteurs pour qu'on regarde les pubs, pubs que je filtre) pourquoi les journalistes insistent pour remplir de calembours leurs titres.

Certes, parfois ça fait rire. Mais le rire, vain et fugace, que cela me procure est un obstacle pour + de concision, efficacité et AIDE !

avatar daffyduuck | 

Hum,,,mon Apple Watch m’a donné trois alertes « rythme cardiaque élevé » en deux jours, suite à un changement de traitement pour regler un problème de surtension. Ce qui a convaincu mon généraliste a m’orienter vers un cardiologue. Sans ça, tout serait passé inaperçu. Je ne sais pas si on va vers une « surprise » découverte par ma montre, mais je n’avais aucune idée que mon pouls pouvait, de temps en temps, au repos, monter à 145bpm.
Donc oui, je comprend que ceux qui bossent continuellement sur le sujet puissent être découragés si leur « graal » s’éloigne petit à petit de leur imaginaire d’origine.

avatar popeye1 | 

Qui dit santé arrive fatalement à la fin de vie. Il va falloir prévoir des logiciels de soins palliatifs, des logiciels pour sépultures dans des chapelles Apple et des garages de corbillards automatiques, peut-être Tesla.
Lugubre, non ? Ça pourrait être une cause des départs de la boutique.

avatar oomu | 

??

Le Japon a déjà nombre de travaux sur ces questions.

Pourquoi voudriez vous un "logiciel pour sépulture" ? Vous voulez dépenser de l'énergie pour des processeurs dans des pierres tombales ?

Pourquoi voulez vous encore foutre Tesla ici ? Cette entreprise a déjà du mal à être rentable et atteindre ses objectifs avec des camions de lessives et des voitures onéreuses.

Et enfin, sous couvert d'humour et d'outrance, pensez vous vraiment que les cadres d'Apple n'ont pas déjà pensé à tout ça ? C'est leur boulot d'inventer de nouvelles sources de frustrations et des solutions à vendre.

C'est leur travail. N'enlevez pas le travail de la bouche des enfants !

avatar lou1987 | 

Peut être que le citron a été pressé pour le domaine de la santé chez Apple?! On ne peut pas créer un besoin de santé à l’infini et vendre des produits... on arrive à un moment où une montre... c’est une montre!

avatar jazz678 | 

@lou1987

Créer un besoin de santé à l’infini ? De quoi vous parlez ?

« Une montre est une montre »

Une voiture est une voiture
Une porte, une porte
Donner, c’est donner (reprendre c’est voler par contre)
...

???

avatar marenostrum | 

il veut dire que c'est pas évident de trouver des fonctions utiles indéfiniment. une montre ne peut pas te soigner, et quand tu tombes malade, tu le sens, t'en as pas besoin de la montre pour te le montrer ou le vérifier. tu vas direct voir ton médecin, c'est plus facile et rapide. parce que même avec la montre tu finiras voir un médecin.

avatar jazz678 | 

@marenostrum

« et quand tu tombes malade, tu le sens, t'en as pas besoin de la montre pour te le montrer ou le vérifier. »

Non. Tu ne le sens pas toujours. Les arythmies que l’ECG est censé mettre en évidence peuvent passer totalement inaperçues jusqu’au jour où....

Pourtant ça relève de la maladie cardiaque

Pages

CONNEXION UTILISATEUR